topblog Ivoire blogs

21 mars 2008

Piraterie des œuvres musicales en Côte d’Ivoire. Problèmes et solutions.

bd7eb54ff144b319bc5249d9a1cf40c4.jpg
Cela ressemble de plus en plus à de la dérision. C’est pour moi tristement drôle qu’on puisse ainsi montrer au grand jour une envie manifeste de ne rien vouloir faire pour ces artistes qui souffrent de ne pas pouvoir profiter du fruit de leurs dures labeur.
Dire qu’une brigade de lutte contre la piraterie en Côte d'ivoire existe en Côte d’ivoire.
J’ai essayer de mener ma petite enquête et ma conclusion est toute simple : la cause vrai et unique de la persistance de cette gangrène n’est autre que la corruption et la méchanceté des uns et des autres.

La photo ci-dessus a été prise à moins de 50m du 6ème Arrondissement de police de Koumassi au marché de Djè Konan (Djassa)
Les vendeurs de CD piratés ne se cachent plus. Pourquoi ?
Pourquoi les artistes du Groupe « Djassacité » qui travaillent là ne s’opposent pas à la vente des ces CD piratés ?
Pourquoi des artistes achètent eux-mêmes des CD piratés ? (J’ai surpris Blissi Tebil le faire à Yopougon Lavage et remarqués que les DJ dans le Maquis n’ont jamais de CD originaux).
Comment arrivent-on à avoir sur le marché le CD piratés d’un album avant sa sortie officielle ?
Pourquoi aller acheter un CD piraté d’un artiste qu’on aime et qu’on devrait soutenir ?

Ce problème est à la fois simple et complexe car des décisions fermes peuvent être prisent, cependant seront elles appliquées sur le terrain à la long termes pour vraiment éradiquer la piraterie ?
Affaire à suivre…

Les commentaires sont fermés.