topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10 avril 2008

Et mon peuple danse !!!

danse.jpg

L’Afrique en générale et la Côte d’ivoire en particulier souffrent. Ma Côte d’Ivoire souffre de tellement de maux, ce qui m’emmène à éviter de faire une énumération qui serait exhaustive.
Cependant, la triste impression que j’ai est que les victimes de cette souffrance semble ne pas se rendre compte de leur situation si peu reluisante.

J’aime la lecture, j’aime lire les écrivains noirs tels que Aimé Césaire, Léon Gontran Damas qui ont eu le temps d’étudier leurs congénères à travers le courant littéraire qu’est la négritude pour mettre en exergue les « nègreries » et surtout pour donner une nouvelle vision du monde aux nègres que nous sommes.
En lisant la pièce de théâtre « LA TRAGEDIE DU ROI CHRISTOPHE » de Aimé Césaire, je fus captivé
par passage à la page 60. Le Roi Christophe parlant à son épouse dit : « Pensez-y, ma femme !
Ah ! je demande trop aux nègres ?

(Sursautant.)

Tenez ! Ecoutez ! Quelque part dans la nuit, le tam-tam bat… Quelque part dans la nuit, mon peuple danse… Et c’est tous les jours comme ça… Tous les soirs… L’ocelot est dans le buisson, le rôdeur à nos portes, le chasseur d’hommes à l’affût, avec son fusil, son filet, sa muselière ; le piège est prêt, le crime de nos persécuteurs nous cerne les talons, et mon peuple danse !
»

Et ça continue de plus belle comme ça.
Le peuple Africain danse, s’amuse, et fait abstraction du fait que nous sommes dans un monde ou seul les intérêts d’une nation envers l’autre compte, un monde ou la mondialisation tourne au dessus de la tête de l’Afrique noire comme l’Épée de Damoclès.
Nous n’avons plus le droit de décevoir et cela doit sonner comme une obligation morale. Donnons une nouvelle image de notre belle Afrique, une image évolutive et positive.
Je n’ai pas la prétention d’interdire à quel nègre que ce soit de prendre du bon temps, cependant, j’exhorte au travail. Car après le travail bien fait, la réjouissance est totale.

Les commentaires sont fermés.