topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12 mai 2009

LUTTE CONTRE L’INSALUBRITE ET NOUVEAU BOULOT

 

 

SP_A0305.jpg

 

 

A Abidjan depuis quelques années, face à l’incapacité des pouvoirs publics de mener à biens la gestion du ramassage des ordures ménagères, dans les quartiers, certains jeunes sans emploi ni qualification ou au chômage avaient dans un premier temps pris l’initiative de collecter les ordures pour ensuite les brûler ou les déverser dans des zones inhabités mais peu recommandables.

Vue que cette activité rémunérée directement par les foyers qu’ils débarrassaient de leurs ordures devenait rentable sur la durée par ricochet du fait que les maires ne faisaient toujours rien pour la propreté dans leurs communes, le secteur s’est de plus en organiser pour contrer la difficulté que commençait à représenter l’accès à une décharge d’ordure.

L’exemple que je vous présente ici est celui de Treichville où non loin de la Sitarail, un opérateur privé a fait construire une plate forme ou les ordures sont déchargé des ‘Pousse-Pousse’ contre une taxe. Celui-ci fait venir un camion qui récupère les ordures qu’il va ensuite déverser dans une décharge conventionnelle. Tous les acteurs y ont leur compte et tant mieux. 

 

SP_A0304.jpg

 

Sauf que, ces jeunes gens qui pratiquent cette activité sous exposés à d’innombrables risques de maladies, vue la manière dont ils pratiquent cette activité qui aujourd’hui les faits vivre, mais met leurs vies en danger au quotidien.

Les maires au vue de leur échec cuisant face à la gestion des ordures, pourraient se racheter en soutenant ces braves jeunes gens qui aujourd’hui sont composés d’Ivoiriens et de frères de la sous région Ouest Africaines.

  

 

Commentaires

Bonjour Claudus,

La question de la gestion et du ramassage des ordures dans nos villes ne peut-elle pas être reconsidérée par nos maires en confiant ce secteur aux entreprises privées? Des banques peuvent-elles financer de jeunes entrepreneurs désireux de faire dans la filière? L'état encourage t-il sérieusement l'entrepreneuriat en stimulant les banques à financer des projets viables qui concourraient au soulagement de ces nombreux services publics que l'État peine à couvrir? Et si tout cela arrive à se mettre en place (ou qu'ils existent déjà et fonctionnent comme tel), les appels d'offres pourront-ils subir le moins d'anomalies possible?

Écrit par : mohamed billy | 12 mai 2009

Concernant la gestion des ordures, ce serait mentir que de prétendre avoir tous les éléments de ce dossier sur lequel les principaux acteurs de proue à savoir les mairies et les instances dirigeantes du district d'Abidjan se rejettent les responsabilités.
(Souvenez vous simplement de l'affaire des déchets toxiques)
Cependant je répondrai à ta première question en disant que l'option de la privatisation avait été utilisé avec par exemple la société H. Mais comme toujours, il y a eu des détournements de fond tant au niveau du ministère chargé de la question qu'au niveau de la société H. Résultat: Salaire impayés et autres tracasseries d'ou l'échec qui s'en est suivit.
Concernant l'entrepreneuriat des jeunes et son financement par les banques sous l'impulsion de l'état, il faut reconnaître que des actions sont faites en ce sens: mais combien et surtout à quel rythme ?
C'est un véritable feu de paille à chaque fois. On en parle à grand renfort de presse sur un laps de temps relativement court et concrètement sur le terrain, rien de notable n'est fait. Alors le résultat est sans équivoque: Nul.
A propos de appels d'offres, sans vouloir en rajouter je dirais qu'ils sont pilotés par une classe de grands manitous mafieux et corrompus.

Écrit par : Claudus | 13 mai 2009

Ma pensée est que si nous voulons que la ville soit prope
tout le monde doit se mettre au travail au moins une journée

Écrit par : kalil | 17 mai 2009

je participe à cet debat en m'inscrivant dans l'esprit de kalil.J'irai plus loin en disant qu'il appartient aux populations elles-mêmes de prendre en charge en premier, la gestion de leurs ordures.Tout d'abord en faisant le tri des ordures;
les sachets et autres plastiques à part, les ordures putréfiables comme restes de viandes, riz , peau de bananes et autre à part et le métal et les cassables(bouteilles, assiettes..) dans une autre poubelle.
Oui, vous aller me dire mais après qui s'en charge, l'enlèvement?
Là maintenant doivent rentrer en scène les personnes capables de leur enlèvement.
En fait , la gestion des ordures part d'une éducation des masses, chose que aucune autorité ne semble s'en soucier, malheureusement...Regardez autour de vous, les caniveaux et voies publiques sont le lieu où les populations font sortir les tuyaux d'évacuation des eaux de toilette , conduisant ainsi à une pollution de l'environnement.

Écrit par : hilaire kouakou | 25 mai 2009

slt tout le monde j'aimerais que notre pays soit un pays propre

Écrit par : estim | 21 juin 2009

j'aimerais que la ville de yakro soit propre

Écrit par : estim | 21 juin 2009

J etais a Abidjan le mois passer et j ai vu comment etait sale les quartiers d abidjan alore j ai decider de retourner dans le mois de janvier pour assoire quelque chose puisequ il faut bien quelqu un fasse le travail j esper qu ont ne me mettra pas les batons dans les roues je bosse sur le projet presentement

Écrit par : sandrine | 23 octobre 2009

La ville d'Abidjan est très sales.
Et l'état ne veut pas prendre des mésure sur ce phénomène,et l'argent que la Banque Mondiale nous donnent est détourné par nos supérieurs pour allé s'occupé de leurs familles et ils s'enfoutent de la population.

Écrit par : Lorette | 03 novembre 2009

salut sandrine moi aussi j ai commencer a travailler sur un projet pour lutter contre l insalubrite en cote d'ivoire je cherche des partenaires ca me ferai plaisir qu on rapproche nos travaux

merci mohameddiarra32@yahoo.fr

Écrit par : diarra | 16 décembre 2009

Merci à Sandrine & Diarra.
Tenez nous informé de vos progrès

Écrit par : Claudus | 16 décembre 2009

je veux créer un projet pour essayer d'éradiquer l'insalubrité en côte d'ivoire précisément à Abidjan. Mais je ne sais pas comment le faire.

Écrit par : balliet René | 29 septembre 2010

je veux créer un projet pour essayer d'éradiquer l'insalubrité en côte d'ivoire précisément à Abidjan. Mais je ne sais pas comment le faire.

Écrit par : balliet René | 29 septembre 2010

salut étant également fils ivoirien j'aimerais apporter ma contribution concernant l'environnement dans notre pays car elle reste un facteur qui est liées a notre éducation alors l’état doit sensibiliser les jeunes les parents ainsi que les maires comme les opérateur économique enfin que tous le monde soit impliquer pour que ensemble nous luttons contre ce fléau qui affecte même nos vie quotidien.

Écrit par : roland | 20 février 2012

Les commentaires sont fermés.