topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10 novembre 2009

LES MALADES MENTAUX EN COTE D’IVOIRE : PARIAS DE NOTRE SOCIETE.

Article premier de la déclaration universelle des droits de l’homme : Tous les hommes naissent libres et égaux du point de vue de leur dignité et de leurs droits, et comme ils sont dotés par la nature de raison et de conscience, ils doivent se conduire fraternellement, les uns envers les autres.

Une maladie mentale est une affection qui perturbe la pensée (donc la raison et la conscience), les sentiments ou le comportement (donc la capacité à se conduire fraternellement) d'une personne.

La question que je pose ici est de savoir qui du malade mentale et de l’homme en parfaite santé ne respecte pas la déclaration universelle des droits de l’homme dans notre pays ?

Il est clair que la bonne réponse saute aux yeux au vue de la manière dont les « fous » sont traités, maltraités je devrais dire…

Avec l’unique hôpital psychiatrique de Bingerville pour tous les malades mentaux du pays, il est évident que le premier problème est celui du manque d’infrastructure d’accueil.

Viens ensuite l’aspect socioculturel et la vision du malade mental dans notre pays : un véritable mur de béton armé se fige entre les deux mondes.

On les trouve sales, répugnant, dangereux…

C’est tellement abject de compter un « fou » dans sa famille qu’on est prêt à tous pour ne pas encaisser cette terrible humiliation :

- certains sont enchainés comme des bêtes et enfermés loin des yeux indiscrets,

- d’autres sont abandonnés loin de leur lieu de résidence et condamné à errer,

- les moins chanceux sont tués.

Dans les rues d’Abidjan, quelques soit le quartier, croiser un malade mental en se baladant est de l’ordre de la routine. Il faut tout simplement espérer ne pas se retrouver nez à nez avec un qui soit potentiellement violant.

Il va falloir très sérieusement commencer à réfléchir sur ce sujet…

Images de quelques malades mentaux croisés ça et là à Abidjan:

Photo 005.jpg
Son chez lui
Photo 007.jpg
Il fait Pipi dans un sachet plastique avant de le jeter dans le caniveau juste devant lui

 

Photo 015.jpg
Je passe là tous les matins et je l'y trouve: ces derniers jours je lui offre un beignets en passant

Commentaires

Bonjour frère...Pour moi professionnel de santé, c'est avec culpabilité que j'ai découvert ton billet ce matin. Culpabilité et hypocrisie à la fois , car toujours à développer les grands sujets de notre société ( même si nous en sommes peu convaincu), mais ce qui réveille notre orgueil est là à tous les coins de la rue et passons comme si, cela relevait d'un monde à part.
A quel niveau de considération , plaçons-nous les malades mentaux, nous autres des professions de santé, nous les responsables nationaux de la santé?
Nous sommes très actifs autour des fléaux comme le sida, le paludisme..., pas que cela ne soit pas important, loin, très loin de moi cette pensée, parce que ces cas nous donne de l'argent, rempli malheureusement nos poches.S'occuper des malades mentaux, est relégué à d'autres considérations, comme si , ces patients étaient forcement coupables de ce qui leur est tombé dessus.Faites un tour dans un centre psychiatrique, les rares centres ténus par l'État, et vous comprendrez notre niveau d'humanisme( on pense trop bêtement que les africains sont doté d'un grand sens d'humanisme).

Écrit par : hilaire KOUAKOU | 11 novembre 2009

Frère Hilaire Kouakou, c'est déja grand comme acte, le fait de reconnaitre cet abandon de ces malades.
Les nommés "patients" et non "fous" est tout aussi remarquable..
Faites bouger les choses sur le terrain dans la mesure de vos possibilitées...

Écrit par : Claudus | 11 novembre 2009

bonjour,,
Quel document doit delivrer un medecin pour attester qu'une personne est atteinte de schizophrenie? ou autre maladie mentale?
merci

Écrit par : cedric | 20 novembre 2009

Bonjour,
...a la recherche de sujets qui m'importe et sur lesquels je puisse travailler en Cote d'ivoire ( histoire d'utile dans ma petite mesure )je tombe sur votre billet
né et ayant vécu pendnat 18ans pres d'aghuyen , je passais pendant des années devant "l'asile", qui de fait a impregné ma mémoire et mon imaginaire d'enfant

je suis peintre, photographe et graphiste professionnelle
Nous venons de monter une structure associative
Com I VOIR
Si je peux contribuer d'une facon ou d'une autre si vous avez des idées ou projets : bienvenue
je poste si dessous le message que j'envoie pour info
"Photos concernant la cote d'ivoire"

si toutefois quelqu'un par chez vous
je cherche quelques sujets à "reporter", je suis photographe ( option sociale ) et je vais faire un petit tour au pays ds l'année. Si vous avez des besoins ou projets en cour...
je ne fais pas de "reportage" type actualité
j'accompagne plutôt des structures ou institutions, pour leur permettre de communiquer et de valoriser leurs travail - médico-sociale - education ; et ce qui touche a l'humain pour un mieux vivre demain
l'idée étant de mettre l'accent sur le bénéfice et l'apport pour les personnes, de façon positive ( ce qui, en creux, révèle aussi les manques)

voila, je lance juste l'objet de ma recherche
l'association pour laquelle je travaille s'appelle "Com i Voir"
( des images au service des personnes )

bien a vous
et toujours a l'écoute
sophie

merci pour votre blog

Écrit par : quencez | 03 février 2010

étant professionnel de la santé et de la santé mentale, j'apprécie que des citoyens s'indignent de la situation des malades mentaux dans notre pays... mais au delà de cette "belle" indignation que faisons nous? je travaille dans ce domaine et je ne vous cache pas que c'est très difficile... non pas que les malades soient difficiles mais c'est toute une "superstructure" faite de problèmes d'organisation, d'insuffisances de structures de soins, de problèmes de politique de santé, de problèmes financiers, de problèmes sociaux et sociétaux... je me permets de penser que s'il existe des personnes de bonne volonté et prêtes à agir et vu que le programme national de santé mentale a été crée depuis juin 2007, nous pourrions faire avancer la situation de la santé mentale en Côte d'Ivoire!

Écrit par : liéma | 01 mai 2010

cette initiative ne peut etre prise que des personnes qui ont l'Esprit de Dieu en eux! ce pendant le malin déteste cet Esprit, il va alors chercher des voies et moyens pour vous décourager. Surtout demeurez en prières pour ne pas tomber en tentations. que la lumière Divine demeure en vous et vous quitte plus jamais;
BEAUCOUP de courage!!!!!!!!!
moi aussi je prièrai pour vous

Écrit par : tatang | 28 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.