topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

11 décembre 2009

ABIDJAN : QUAND LA PRATIQUE DU SPORT PASSE AU SYSTEME D.

 

Question pour ceux qui habitent Abidjan :

C’est quand la dernière fois que vous avez vu un oiseau à Abidjan ? (Pas en cage, ni à la télévision ou en image dans un magazine)… lol !!!

Question un peu loufoque me dira t’on. Soit !!!

Pour la plupart, vous ne vous en rappelez pas bien ou pas du tout : pourquoi ?

Certainement parce que c’est devenu tellement inhabituel : pourquoi ?

C’est plus ou moins là que je voulais en venir : le problème des espaces verts à Abidjan.

Jardins public, parcs : Ils sont quasi inexistants. Et quand ils existent, ils servent plutôt de marché, d’habitat pour désœuvrés (malades mentaux- enfants de la rue –voyous), ou sont tous simplement fermés au publique.

Alors pour ceux qui veulent pratiquer une activité sportive cela représente un véritable casse tête pour ceux qui n’ont pas les moyens financiers suffisant pour s’inscrire dans une salle de sport.

A Treichville par exemple, commune dont les toitures sont partagés entre les Wôrô- Wôrô* et les vendeurs de marchandises de toutes sortes pendant la journée, les jeunes ont trouvés une parade : faire du sport sur le trottoir « pendant la nuit ».

Les quelques jeunes avec qui j’y ais discuté du sujet m’ont faire comprendre que le moment était idéale : la nuit il fait moins chaud et la circulation très réduite sur les bretelles du boulevard VGE.

Ils y font du footing, de la musculation, des étirements pendant que certains jouent au football.

Les moins chanceux sont les «Drogba en herbes du soir» qui voient très souvent leur ballon de football exploser sous les pneus d’un véhicule roulant à vive allure sur le boulevard.

 

100_1843.JPG
100_3082.JPG
100_3086.JPG
Photo 001.jpg
Photo 002.jpg

 

 

 

 

 

Commentaires

Merci d'attirer notre attention sur la question. C'est vraiment navrant de voir que me^me quand ils veulent bien faire, nos jeunes ne recoivent pas le soutient nécessaire. Quoi de plus sain que le sport pour la jeunesse?
Au fait qu'est ce que les programmes des candidats à la prochaine élection disent sur le sport?
Je ne sais pas si tu as des membres du gouvernement comme lecteurs, mais sincerement ils devraient voir les images que tu as affichées sur ce blog...

Écrit par : paisible | 11 décembre 2009

Bon Dieu, pourquoi avez vous abandonnez la Côte d'Ivoire, lol

ça donne à réfléchir,
Quand on compare les performances des frères caribéens dans les compétions sportives internationales à celles des africains, et plus particulièrement ivoiriens, ya pas photo.

Écrit par : Djé | 13 décembre 2009

Oui, malheureusement nous revenons à la même conclusion:
la Côte d'Ivoire n'a plus , pour le moment , d'objectif véritable."On avance" plutôt que d'aller de l'avant.Il y a une très grande différence entre ces deux phrases.Notre actuel président de notre république aime lui dire, j'avance.C'est vrai, il fonce dans le tas.Devrait-il plutôt aller de l'avant et arrêter d'accuser la France .

Écrit par : hilaire KOUAKOU | 14 décembre 2009

"1000 jeunes oisifs a gauche, 1000 desordres sociaux à droite, moi j'avance". On aurait pu ainsi reformuler la célèbre boutade de Gbagbo.
Avancer, oui Gbagbo avance avec son pays. Mais reste à savoir, dans quel sens ???

Écrit par : Krathos | 16 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.