topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

24 février 2010

CRISE GBAGBO / R...DP. OR DONC C'ÉTAIT POUR RÉCUPÉRER DES POSTES MINISTÉRIELS ?

 

Gbagbo.jpg

Encore une fois, le bateau Ivoire a tangué sous l’effet de vent de l’imposture et de la fourberie. Mais le capitaine est resté serein et imperturbable car cette énième crise laisse entrevoir l’entame du chant de cygne de l’opposition-pacotille de Côte d’Ivoire. 

Nombreux étaient les naïfs qui avaient vendu la peau de l’ours sans même avoir vu poindre sa queue. Quant à nous les initiés, nous étions tout aussi sereins car conscient du fait que, le capitaine, grand maitre en stratégie politique, a plus d’une lampe dans son sac pour mettre à nu ses adversaires qui voient en lui un ennemi imposant autant par son aura que par sa perspicacité : aujourd’hui tous le monde et même les plus sceptiques connaissent le sens de la lutte de cette opposition là.
Loin d’être une lutte basée sur une idéologie visant une Côte d’ Ivoire meilleure, c’est juste uncombat pour des intérêts égocentriques. Comme le dit Pierre Joxe: "En politique il faut avoir de l'éthique. Sinon on est juste cynique ou opportuniste"

Le RhDP qui avait posé pour condition sine qua non et préalable à toute sorte de discussion possible, le rétablissement de Mr Robert Beugré Mambé dans ses fonctions de Président de la Commission Électorale Indépendante, à comme par enchantement oubliez ce Mr qu’ils ont sacrifié. Non seulement Mambé a débarrassé le planché mais mieux, il a emporté dans sa chute certains caciques du gouvernement qui prétextant des accords ambigus de Linas-Marcoussis se sont crus inamovibles.
Il est clair que ce n’est pas l’ossature du gouvernement qui pose problème au Président Gbagbo mais plutôt les valets des CHEFS de certains partis politiques. Pour preuve, le RhDP se plaint ce matin de la récusation de 8 personnalités proposées.

Le schéma depuis la signature des accords de Linas-Marcoussis est classique: tant que ADO et Bédié peuvent piloter des ministères et faire entrer de l'argent ds les caisses de leurs partis politiques, alors les Ivoiriens peuvent dormir tranquille.
C'est pitoyable comme opposition.
Je l'avais prédit, cela s'est encore réalisé. 
Il n'y a pas d'opposition en CI: Il y a des hommes qui veulent le pouvoir d'état ...
Retenons que le RhDP a eu gain de cause après avoir semé le feu et fais coulé le sang:
4 ministères pour le PDCI
4 ministères pour le RDR
1 ministère pour le MFA Même si Anaky Kobenan soutien que le MFA n'occupera pas son fauteuil. S'il respectait sa parole:
* d'une part je saluerai son geste courageux d'homme politique digne
* d'autres part, ce sera la première grosse scission au grand jour du RhDP
1 ministères pour le UDPCI

Bravo.jpg

 

En dénouant cette crise absurde qui a eu seulement le mérite d’avoir conduit des innocents à l’abattoir, Laurent Gbagbo vient de démontrer encore une fois, et ce au mépris des préjugés du RhDP (car le H d’Houphouët n’aime pas la chienlit) qu’il est le maître incontesté et incontestable du jeu politique ivoirien et le seul dans cette crise à se soucier du sort de la Côte d’Ivoire et de sa population.

LE RhDP ET L'HOUPHOUETISME DE FAÇADE

 

Bravo.jpg

 

 

BRAVO AU RhDP... (car le H d’Houphouet n’aime pas la chienlit)
Alors c'était vraiment pour des postes ministériels ?

Le nouveau gouvernement de 28 membres est presque connu, 11 postes de cette équipe restant
à pourvoir.

Djédjé Mady, secrétaire du RhDP, a déclaré Hier que le président Gbagbo leur avait donné les assurances nécessaires pour participer à un nouveau gouvernement.

Pourquoi ne pas avoir commencer là ?
Tous le tapage qui a fait mourir de pauvres gens a eu lieu pour quelle raison fondamentale ?

Le RhDP voulait avoir des ministères: Il l'a eu, alors la guerre est fini; tant mieux

C'est la schéma depuis les accords de Linas Marcoussis: tant que ADO et Bédié peuvent piloter des ministères et faire entrer de l'argent dans les caisses de leurs partis politiques, alors les Ivoiriens peuvent dormir tranquille.
C'est pitoyable comme opposition.
Je l'avais prédit, cela s'est encore réalisé. 
Il n'y a pas d'opposition en Côte d'Ivoire: Il y a des hommes politique qui veulent le pouvoir d'état à tous prix.

Retenons que le RhDP a eu gain de cause après avoir semé le feu et fait coulé le sang:
- 4 ministères pour le PDCI - 4 ministères pour le  RDR - 1 ministère pour le MFA - 1 ministère pour le UDPCI

Bravo à l'Houphouétisme de façade...

Alassane Dramane Ouattara veut il encore mettre la Côte d'Ivoire en feu ?

 

Ado.jpg

La Côte d’Ivoire a le droit, et même le devoir de refuser une réédition de l’exemple péruvien. Par le système du jus soli, un national japonais, Alberto Fujimori, deviendra président du Pérou. Après avoir ruiné le Pérou, il s’est retiré dans son pays d’origine, le Japon, qui a pris fait et cause pour lui lorsque le Pérou lui a demandé de revenir rendre compte de sa gestion désastreuse.

Propos recueillis par Abdou Salam Diop (Dans “L’Harmattant”, bimensuel sénégalais, N° 0854-9056 du 2 janvier 2005)

Je l'avais dit et je le repète, ADO à encore plus d’un scénario macabre dans sa gibecière pour espérer diriger ce pays dont il n’aime que l’argent. Alors que ceux qui aiment la Côte d’Ivoire restent en éveil. Le plus difficile reste à venir.

 

ANAKY KOBENAN ET LE MFA D’HIER AU RHDP

 

Anaky.jpg
Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand

Voici un extrait d’une interview accordée au journal le Nouveau Réveil par Anaky Kobena dit " ANDRY RAJOLINA " (pour avoir préconisé le schéma malgache pour prendre le pouvoir d’état au président Gbagbo), Président du MFA. Interview publiée hier 19 Févier 2010 ( quasiment 15 ans après cette autre interview en pièce jointe).


1.
Je vous le dis, le RHDP a été constitué D'ABORD ET AVANT TOUT, POUR METTRE FIN AU POUVOIR DE LAURENT GBAGBO ET A SES ACTIONS. 
DONC, SI VOUS ME DEMANDEZ D'ETRE PLUS PRECIS, JE PEUX VOUS DIRE QUE SI LE PEUPLE SE SOULEVE AUJOURD'HUI,
LE RHDP A POUR DEVOIR DE L'ENCADRER, DE LE SUIVRE, DE L'ACCOMPAGNER.

2.
Avec vous, on peut poser une question au RHDP : Le pouvoir d'Etat en Côte d'Ivoire vous intéresse ou ne vous intéresse pas ?
Si le pouvoir vous intéresse, le plus important pour vous, n'est pas de négocier pour savoir s'il faut aller dans un
gouvernement de Laurent Gbagbo ou pas. Mais le plus important pour vous est de le retirer de ce pouvoir et de le prendre
vous-même pour administrer autrement la Côte d'Ivoire.

3.
Les manifestations organisées à Abidjan (Koumassi, Marcory, Yopougon, Treichville, Port-Bouet, etc.) et 
à l'intérieur du pays (Yamoussoukro, Abengourou, Daoukro, Bocanda, Bondoukou, Bouaké, etc.) 
ont été ordonnées et encadrées par des Collectifs du RHDP.

4.
Le peuple de Côte d'Ivoire répète que la seule chose qui compte et qu'il veut et attend 
la fin du pouvoir de GBAGBO dès maintenant.
Les manifestations et mouvements vont se multiplier et tout le pays sera bientôt paralysé.

5.
Le RHPD ne reconnaît plus le sieur Laurent GBAGBO comme Président de la République ou Chef de l'Etat.
[…]
………………………………………
En recoupant ces 2 bribes d’interventions, il apparait clairement que ce monsieur n’a toujours rien compris au sens noble de la lutte en politique. Son esprit anarchique, grégaire et belliqueux a toujours été le nombril de sa carrière politique.
Aujourd’hui il est devenu le trublion par excellence de cette opposition Ivoirienne réuni au sein du RHDP qui a pris faits et causes pour le schéma le plus court conduisant au palais présidentiel : la désobéissance civile, le soulèvement, l’insurrection et pire…

Le RHDP parlons-en. Rassemblement des Houphouétisme pour la Démocratie et la paix.
Comme le dit Anaky Kobenan dans son intervention publié le 19 Septembre 2010 dans le nouveau réveil : « Si on voulait aller un peu plus loin, on dirait qu'en Côte d'Ivoire, il n'y a pratiquement qu'un seul parti, à savoir que, de près ou de loin, pro ou prou, tout le monde se réclame, soit de l'héritage "génétique" d'Houphouët-Boigny, soit de son héritage idéologique, soit même de son héritage sociologique. On a en fait un grand tronc commun qui est ce que je pourrais appeler l'Houphouétisme.
Et cette pierre a constituée en une chose. Quelqu'un qui a compris cela très vite, c'est Laurent Gbagbo, qui est l'un des opposants historiques de l'époque, dès qu'il est arrivé au pouvoir. Houphouët-Boigny et la Côte d'Ivoire étaient dans une fusion, qu'on ne pouvait pas dissocier.
Donc il s'est attaché, il a tout fait pour essayer d'entrer dans cela. Ce n'est pas pour rien qu'il s'est attaché à faire de Yamoussoukro, la priorité de ses priorités. Ce n'est pas pour rien que dans beaucoup de ses démarches, il fait référence à cette période d'Houphouët-Boigny. 
On a compris pourquoi, dans leur inconscient collectif, les Ivoiriens ont recours à Houphouët-Boigny. Car, la période d'Houphouët-Boigny a répondu d'abord à une certaine lutte politique dont l'espoir a été unique.
» 
Je ne peux que rester perplexe après avoir lu cette définition de l’Houphouétisme, qui vraisemblablement, englobe toute la classe politique et la nation Ivoirienne. Mieux, Anaky Kobenan reconnait le fait que le premier a l’avoir compris et incarné c’est Laurent Gbagbo: Mais pourquoi, les dirigeants du MFA, du PDCI, du RDR et de l’UDPCI qui prétendent être les portes flambeaux de l’Houphouétisme agissent ainsi depuis l’accession du FPI à la magistrature suprême en 2000 ?
En quoi ressemblent-ils à Houphouet Boigny ?
Ce RHDP Haineux, ce RHDP qui fait Honte au vue des ses déclarations et actions guerrières, ce RHDP qui promet de plonger le pays dans l’Horreur et la désolation, ce RHDP là ne mérite pas d’être considéré comme étant Houphouétiste et devra répondre de ses dires et actions devant la justice
- 22 autos bus de la SOTRA saccagés et brulés 
- des bâtiments publics saccagés : les préfectures de Bouaké et Vavoua par exemple 
- la maison de Issa Malick Coulibaly Directeur Nationale de Campagne de Laurent Gbagbo brulé à Korogho 
- une maison de Lacina Gon Coulibaly brulé 
- le siège de la majorité Présidentielle saccagé ect…
- l’activité économique et la vie sociale perturbé dans plusieurs localités.
Tous ça sous l’encadrement, le suivi, et l’accompagnement du RHDP (selon les propos d’Anaky): ce n’est pas de l’Houphouétisme.

Le RHDP version opposition Ivoirienne doit se conduire plus dignement et plus intelligemment ou dissocier le H de Houphouet de son appellation. 

La RHDP devrait avoir pour devoir moral d’honorer le nom de Nanan Houphouet et non de salir sa mémoire.

18 février 2010

18 FEVRIER 1992 -18 FEVRIER 2010… 18 ANS D’UNE MARCHE HISTORIQUE

Il y a des anniversaires qu’on célèbre avec faste et joie. D’autres par contre rappellent des jours sombres et tristes : 18 février 1992. Cette date restera à jamais marquée de manière indélébile dans l’histoire politique de la Côte d’Ivoire

Suite à une terrible descente punitive (défénestration, brimades, viols,…) orchestrée de main de maitre par les para -commandos de Guei Robert sur la cité universitaire de Yopougon, l’opposition conduite par le FPI de Laurent Gbagbo, s’insurge et demande une enquête impartiale. Au vue de la gravité des faits, le Président Houphouet Boigny demanda effectivement cette enquête qui se solda par une conclusion indéniable : Guei Robert et ses hommes étaient coupables de plusieurs atteintes aux droits de l’homme.
Cependant comme par extraordinaire, Houphouët avait choisi de ne sanctionner personne : «Je ne peux pas retourner mon propre couteau contre moi-même » avait il dit en substance. L'opposition dénonça cette énième dérive et menaça de traduire sa désapprobation par une série de marches de protestation en bonne et dûe forme selon les lois de la république de Côte d’Ivoire .

Devant le mur érigé par le Premier Ministre Alassane Dramane Ouattara du PDCI-RDA face au dialogue et à l’application de la loi préconisée par le FPI, le 18 février 1992, à l'appel des principaux leaders d'opposition, Gbagbo, Zadi, Wodié, Moriféré...des milliers de militants déferleront sur la commune du Plateau. Il faut rappeler que cette marche avait été autorisée par l’Etat.
Face aux rumeurs de guet-apens préparé par le PDCI et aux menaces de mort, un certain nombre de leaders, bien qu'ayant appelés leurs militants à la marche, ne feront pas le déplacement du 18 février 1992. L'histoire retiendra par exemple sans se tromper queZadi Zaourou et Francis Wodié furent absents. 
Laurent Gbagbo et son épouse seront arrêtés et conduits au Commandement Supérieur de la Gendarmerie. Puis, sur instruction du Général Tani , les Gbagbo seront conduits à la caserne de gendarmerie d’Agban et deux jours plus tard, à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (un véritable chemin de croix… ) après une flagrante tentative d’assassinat et une bastonnade d’une barbarie sans nom, suite à des accusations fallacieuses. 
Michel le fils ainé de Laurent Gbagbo, venu s’enquérir de son état le lendemain, sera également écroué bien qu’étant absent à la marche du mardi Noir.

A la suite des ces évènements, la conférence de presse conduite par le Premier Ministre Alassane Dramane Ouattara fut un véritable étalage d’affabulations qui sentait le «prêt à emprisonner » visant à incriminer Laurent Gbagbo et son épouse. 

Vidéo de la conférence et commentaires du couple Gbagbo


La Marche du 18 Février 1992 à Abidjan par lgconnect


Mais le jour du procès, la partie immergée de cet énorme iceberg de mensonge préparé par le Sieur Alassane Dramane Ouattara, sortit des eaux abyssales de son manque de pudeur tellement glaciale. 
Ce jour là, Laurent Gbagbo entrait dans l’épreuve. Mais il en est ressorti vivant et grandi. Comme il le dit le plus tard : « Ce jour était pour moi un jour de tristesse en pensant à la Côte d’Ivoire, mais un jour de gloire pour les combattants de la liberté et de la démocratie.»

TEMOIGNAGE D'UN INTERAUTE
ADO est au pouvoir, une marche est déclenchée pour protester contre la tuerie et les barbaries perpétrées contre les étudiants de Yopougon et surtout l'attitude désinvolte du vieux, qui refuse de sanctionner les coupables courageusement désignés par l'un des seuls incorruptibles qu'ait jamais connu ce pays, le Juge HOGUIE Camille . Wodie et les autres planqués en politique se débinent, Koudou et Simone restent et marchent en tête.

La suite, on la connait. Koudou échappe à un assassinat, la balle qui lui était destinée le rate et après avoir ricoché sur le macadam, fait éclater la rotule d'une dame qui le suivait. Traqué, arrête et sauvagement battus, il manque encore d'y laisser sa vie. Simone est encore plus touchée.
Puis vient l'accusation, grotesque et puérile des juristes du PDCI , qui ne trouvent rien d'autre que de pondre, dans la précipitation, la fameuse Ordonnance no 92-80 du 17 février 1992 portant répression de certaines formes de violence, réplique de la loi française anti-casseurs qui instaure, contre tous les principes juridique, une responsabilité pénale du fait d'autrui, l'instigateur d'une marche devenant pénalement comptable des dégâts survenus pendant la marche, autant dire causes par les infiltrés .

Cette ordonnance , forgée a posteriori pour les besoins de la cause et prétendument signée la veille de la marche par un président Houphouët-Boigny déjà bien malade et à l’étranger, n'était en réalité qu'un faux grotesque, une véritable forfaiture de la part de Ouattara , qui démontrait déjà sa propension a recourir a la contrefaçon et aux raccourcis de toutes sortes pour parvenir à ses fins. Seul un esprit profondément malhonnête et amoral pouvait en effet tomber aussi bas.

Prise après les évènements mais antidatée , cette ordonnance constituait le fondement de la poursuite alors que, n’ayant jamais été publiée, elle ne pouvait être opposable aux prévenus. Coincé par l’évidence, Ouattara a donc du y renoncer pour faire recours à la co-action, notion totalement inapplicable a la cause, mais que nos juges, encore une fois, se sont empressés de retenir : l’ordre était d’emprisonner, ils l’ont fait, mais avec Gbagbo, la loi, leur indépendance et leur crédibilité se sont aussi retrouvées a la MACA .

Le procès, j’y étais. C’est la que pour la première fois j’approchais Gbagbo. Homme de grand charisme, revêtu d’une autorité naturelle, ses qualités d’orateur ont cantonné le collectif d’Avocats aux batailles sur les questions de procédure et de droit. Une fois qu’il eut parlé, il n’y avait plus « match ». Je revois Mme MAZOIN Thérèse, complètement dépassée par les événements, laissait transparaître une certaine panique lorsque le premier Avocat achève sa plaidoirie en citant Esaie 10 : « Malheur à ceux qui prononcent des ordonnances iniques, Et aux magistrats qui transcrivent des arrêts injustes, Pour refuser justice aux pauvres, Et ravir leur droit aux malheureux de mon peuple »
Gbagbo entrait dans l’épreuve. Il en ressortira vivant, grandi.

06 février 2010

Auto médication et "pharmacie boutique"

 

Pancarte2.jpg
Abidjan - Port Bouet - Gonzagueville sur l'axe Abidjan-Bassam

Il est évident que cette PHAMACIE PHARMACIE OUVERT OUVERTE 24h/24 n'est pas reconnue par le ministère de la santé.                               Vue les dégâts causés par l'auto médication, le ministère de la Santé doit tout mettre en oeuvre pour éviter qu'en plus des vendeurs ambulants de produits pharmaceutiques qui arrivent à faire écouler sur le marché des quantités importantes de médicaments de mauvaises qualités, ont aient en plus des usurpateurs de ce genre.