topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10 juin 2010

Que cache l’affaire DITE Mamadou Koulibaly attaque le ministre Désiré Tagro ?

 

Mamadou Koulibaly


Depuis plus d’une semaine les spots de l’actualité politique Ivoirienne son braqué sur la longue et belle communication du 2 Juin 2010 donnée par Mamadou Koulibaly le Président de l’Assemblé Nationale sur le sujet de « La Responsabilité de la classe politique devant l'opinion publique » lors du colloque organisé par la CSCI (Convention de la société civile en Côte d'Ivoire). On peut déduire en lisant entre les lignes que, Mamadou Koulibaly a servi à son auditoire un verre à moitié plein ou à moitié vide selon notre angle de perception de ses propos apparemment ciblés mais souvent portant le voile des non dits.

Suite à ce véritable pamphlet, ce qui est rapporté de manière récurrente dans les médias se résume soit à l’appel à démissionner de son poste que fait Mamadou Koulibaly au ministre de l’intérieur Désiré Tagro qui a « fait prendre des ordonnances illégales au président Gbagbo, négocié, discuté, approuvé et conseillé l’APO (Accord politique de Ouaga) qui a échoué », soit à la dénonciation « d’un système mafieux, corrompu, tribal » aux concours d`entrée dans les grandes écoles de la police, de la gendarmerie et de l`administration, sournoisement imputé au même Désiré Tagro

Soro-tagro[1].jpg
Désiré Tagro et Soro Guillaume

Il apparait clairement que les propos qui ressortent de la diatribe de Mamadou Koulibaly ne sont pas infondés. Hormis Désiré Tagro, il fait un véritable doigt d’honneur à la rébellion armée du MPCI qui n’a «pas désarmé après des cérémonies de destructions factices d’armes, pas permis la réunification du pays, pas permis d’achevé le redéploiement de l’administration encore moins l’unicité des caisses de l’état ». 
Interpelant aussi la classe politique Ivoirienne dans son entièreté, il revient sur « le code de bonne conduite (souvent violé par le RHDP « PDCI-RDR-UDPCI-MFA) signé à grand bruit et oublié dans le mausolée de l’APO ou sa dépouille à rejoint celle du service civique et celle de la restauration de l’autorité de l’Etat ».

A première vue, on pourrait se convaincre qu’en aucun moment Mamadou Koulibaly ne tient rigueur en quoi que ce soit au président Laurent Gbagbo. Fait extraordinaire quand on sait que le 16 Décembre 2009 le Président lui-même avait demandé pardon à la Côte d’Ivoire en confiant à la rédaction du groupe Fraternité matin : « Je présente des excuses aux Ivoiriens qui m’ont fait confiance et qui m’ont confié leur pays. Et moi, par naïveté, j’ai laissé attaquer leur pays » En outre quand on connait l’implication direct du Président Gbagbo de la signature à l’exécution de sa part de l’APO, on comprend difficilement pourquoi et comment Mamadou Koulibaly arrive t’il à épargner celui qui est officiellement le dépositaire de cet accord très controversé qui a subit plusieurs modifications depuis sa signature. L’épargne t’il vraiment ? Analysons ces morceaux choisis de l’intervention du N°2 de l’état de Côte d’Ivoire :
[…]…cette classe politique a plutôt conduit à l’instabilité chronique avec sa litanie de maux : crises à répétition, coups d’Etat, rebellions armées,défaillance voire faillite de l’Etatviolence politiquecorruption, trafic d’influences et perte de contrôle sur une partie du territoire nationalau profit de flibustiers d’un autre âge[…] 

Il cite […]"Ministre. Personne qui agit avec un grand pouvoir et une faible responsabilité." Ambrose Bierce - Le dictionnaire du Diable (un recueil de définitions formulées en formules assassines, corrosives et sans merci pour le genre humain) […] (Ici on peut entrevoir par exemple que le Ministre désiré Tagro à une « faible responsabilité » dans l’échec de l’APO même si avec son «grand pouvoir » il l’a négocié, discuté, approuvé et conseillé au Président Gbagbo. ALORS QUI EST LE VRAI RESPONSABLE DE CE ECHEC SELON MAMADOU KOULIBALY ?

[…] L’échec de l’Afrique est avant tout celui de sa classe politique…L’exemple caractéristique de ce type d’échec est l’Accord politique de Ouagadougou connu sous l’appellation de Apo[…] 

[…]En guise de réussite, force est de constater que le processus électoral est totalement enlisé malgré la dissolution de la Commission électorale indépendante et son remplacement par d’autres cadres des partis politiques […] 

[…] …on ne connaît, ni la date des élections, ni celle d’un hypothétique désarmement mais ce qui est certain c’est qu’il faut user de tous moyens pour distraire le peuple, seul point qui fasse l’unanimité. […] 

[…] Nous devons avoir le courage de renoncer à la fuite face aux responsabilités. Nous devons même les prendre au plus vite. La fin de la spirale de Ouaga doit être annoncée officiellement avec les regrets qui se doivent. […] 

[…] Laurent Gbagbo doit changer l’équipe en charge de négocier la sortie de crise. L’équipe qui a piloté l’Apo a atteint ses limites […] 
et il termine par cet aphorisme de Friedrich Nietzsche extrait de son œuvre, « Le crépuscule des idoles » (1888) : « Le désillusionné parle : je cherchais des grands hommes, et je n`ai trouvé que des hommes singeant leur idéal. » 

Après analyses de ces morceaux choisis de la communication de Mamadou Koulibaly, il flotte comme un vent d’inachevé et de non dits (voulu ou non) d’un homme révolté qui choisit la voie du monologue et des paraboles acerbes pour communiquer avec le leader de sa famille politique (Laurent Gbagbo) en prenant pour cible annoncée et crédible l’un de ses bras droits dans la gestion de la sortie de crise politique (Désiré Tagro). Est-ce la bonne méthode ? J’en doute fort au vue du climat de tension né au sein du FPI (Front populaire Ivoirien) suite à cette intervention très musclé du 3è Vice-Président de ce parti politique. Toutefois, comme on le dit souvent « à quelque chose malheur est bon ». Ce coup de pied dans la fourmilière donné par Mamadou Koulibaly aura le mérite de faire bouger la classe politique Ivoirienne dans son ensemble vers la fin de cette crise polico-militaire qui n’a que trop duré et qui tire la Côte d’Ivoire vers la bas depuis près de 8 ans. 

Il est temps de faire le bilan de l'accord de Ouaga qui bien qu'agonisant peut, tel un sphinx, renaitre de ses cendres si et seulement si les responsabilités son BIEN situés et que chacun joue vraiment sa partition; chose que les rebelles du MPCI avec à leur tête Guillaume Soro (officiellement ...) n'ont pas fait jusque là.

 

Commentaires

Merci frère pour cette analyse profonde de la situation.Devrais-je dire , c'est cela qui fait TOI.
Parlant du président mamadou KOULIBALY, je pense que c'est un des rares personnages de notre politique, qui est resté constant dans ses convictions et cela depuis qu'il a été installé à la tête de l'assemblée nationale.
Je me souviens d'une de ses premières interventions à cette tribune, condamnant les dirigeants du FPI pour leurs façon de commencer à gérer notre économie, par ceci:
nous avons accusé les autres de grilleurs d'arachides , nous, nous sommes des mangeurs de semence.
Aux premiers jours de la crise, il claqua la porte des négociations , car les trouvant insultant et d'une grande irresponsabilité , pour ne pas y associer sa signature...il a eu raison (me concernant).
Ensuite , quant il s'est agit de l'accord de Ouaga, le tout premier, il avait encore dit , que les bases prévoyaient un échec...a-t'il eu tort ?
plusieurs tours entre Ouaga et Abidjan pour....presque rien , avec une dissolution de CEI (qu'on nous annonçait comme la solution pour des élections).
relisons les interventions de ce "fou éclairé" , nous y verrons une véritable porte de sortie.
Je pense que sa grande erreur, c'est de refuser le mensonge, la médiocrité et d'être haut personnage du FPI.

Écrit par : hilaire KOUAKOU | 11 juin 2010

Merci frere. il est claire que la verite n'a jamais ete bien perçue dans notre pays la Côte d'Ivoire. fort heureusement nous avons des Hommes politiques realistes et veridiques. le Pr Mamadou KOULIBALY est un Homme d'Etat digne et responsable. Et personnellement je soutiendrai toujours la franchise face à la fuite en avant.
merci

Écrit par : MOULOU | 15 juin 2010

Heureusement que des HOMMES comme Mk existe dans ce pays.Il faut que véritablement les choses changent.
Les nombreux détournements expliquent pourquoi le développement de la cote d'ivoire est au point mort.L'argent des vignettes par exple ne sert pas à construire les routes...et pourtant chaque année il faut payer au moins 2500 mille cfa.Et les routes de plus en plus dégradées.IL faut une cote d'ivoire juste pour tous les ivoiriens.Que celui qui détourne les fonds publiques soit en prison et que son village ne vienne pas demander PARDON.Il doit subir la rigueur de la loi et ses biens confisqués.Pr Mamadou KOULIBALY ton courage est à salué.

Écrit par : DAVILDAS | 16 juin 2010

Que Mamadou KOULIBALY invite ses camarades du FPI à respecter les ivoiriens n'est pas un fait nouveau et cela ne devait pas apparaitre au citoyen ivoirien comme un règlement de compte en famille mais plutôt ouvrir nos intelligences pour de bons à l'occasion des futures éléctions générales e Côte d'Ivoire.
C'est bien dommage que chez nous, les politiques pensent toujours élection comme si après les élections la vie va passer de vert à rose.
Quelqu'un tripatouille la liste électorale, on en parle, il y'a des responsables politiques censées être des moralisateurs qui disent non on retarde les élections, quelqu'un vole car il faut avoir le courage d'appeler le chat chat, on dit on retarde les élections.
Mais diantre, il n'ya pas que les élections, quand on connaissait d'avance les admis à tous les concours d'Etat en Côte d'Ivoire, ce sont les élections qui vont faire quoi?
Quand on a tué des gens, meurtri des familles, mis des gens au chômage, disloqué des familles, détruit des couples sous l'alibi que le pays fait des exclusions ou encore le pays est mal géré et qu'on a fait entrer dans un pays civilisé comme le nôtre, des sans niveaux dans un gouvernement et qu'on apprend que cette personne perçoit des commissions selon des sommes faramineuses et qu'on en parle, il y'a des gens qui disent c'est pour retarder les élections.
Professeur, Monsieur le Président Mamadou KOULIBALY sachez que les vrais ivoiriens, ceux qui aiment leur pays vous soutiennent et si vous avez d'autres révélations à faire, faites-le car la moralisation de la société ivoirienne vaut mieux que les élections.
Que DIEU vous bénisse.

Écrit par : DEGNY Christophe | 23 juin 2010

salut

Écrit par : elfointee | 16 juillet 2010

salut

Écrit par : elfointee | 16 juillet 2010

salut

Écrit par : elfointee | 16 juillet 2010

je ne comprend pas pouqoi le monde aime se dissimiler dans le mensonge .d'abord pour me prononcer je tiens a saluer le pr MAMADOU COULIBALI car je n'ai jamais pensé qu'il allais avoir un brave, un courageux, legaliste , dans cet pays a pouvoir s'elever et dis non aux chienlies aux inegalités aux tribalismes.j'ai cru que le FPI etais le parti de loyliste de legalité et de justice .mais je pourrais meme dis que cet parti est venue approfondir la souffrance des pauvres ivoiriens.Ecouter cet que MAMADOU a denoncer n'est pas faux. pourqoi nous ignorons cette verité qui est meme visible aux yeux de tous les nouveaux nés des maternités d'abidjan.vraiment aux fpi.je pense que vous etiez venus mettre la difference a l'egard des autre partis,mais le constact est que vous etre venus vous vanger sur les peuples.on n'est dans le desordre ,au lieu de nous fait sortir de cet desordre vous ne fais que empiré la situation et pourtant vous vous faite appeler les intellectuel des docteurs et meme des agregeé .je suis decu du fpi.je ne comprend pas pouquoi le pr gbagbo ignore cette verité de MAMADOU CAR ELLE EST incontestable.je suis vraiment decu du pouvoir en place surtout la branche fpi.comment nous entant que enfants de pauvre nous ne pouvons pas avoir acces au concour de la fonction publique parceque nous ne possedons pas des millions .et pourtant je me rappel tres longtemps gbagbo disait qu'il est enfant de pauvre et que un enfant de pauvre doit reussir et reussira es ce c'est ce qu'on aujourd'huit.non reconnaisser que vous avez echoué ,car vous n'avez aucune verité en vous ni de justice ni de legalité.ce que vous avez reprochera aux autres hier aujoud'huit c'est le pire chez vous.je salut la bravour de cet digne fils du pays le pr MAMADOU COULIBALI.UN PETIT conseille;dis toi certe que la majorité te haira mais sache que ce que tu a fais LE BON DIEU TE RECOMPENSERA .rappel toi de la vie de JESUS CHRISTE.

Écrit par : jean lu c | 21 juillet 2010

je ne veux vraiment pas m'aventurer dans cet exercice hautement politique mais sachant que toutes ces deux personnalités appartiennent au meme bord politique,il y'a de fortes chances que le professeur sache de quoi il parle.mais comme nous sommes dans un Etat de droit et que la justice a tranché il faut s'y faire.
j'encourage le sens de responsabilité du prof mam koul.

Écrit par : serge pacome | 29 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.