topblog Ivoire blogs

16 juin 2010

Mamadou KOULIBALY, porte flambeau de la MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE

« Laissez Koulibaly parler. Si vous lui ôtez son franc parlé, il ne sera plus le même Koulibaly. Nous l’avons connu comme ça et nous l’aimons ainsi » disait le président Laurent Gbagbo comme pour dénouer la crise qui avait opposé le n° 2 du pays à son parti lors de son dernier pamphlet. Sa récente sortie a encore fait des émules. Ce grand adepte de la rhétorique, n’a pas lésiné sur le verbe pour mettre en surbrillance une certaine «irresponsabilité » de la classe politique en générale et particulièrement celle de certains politiciens en exercice dans les instances dirigeantes du pays dontUN (plus précisément Le ministre Désiré Tagro) du FPI, sa « famille » politique.

Cette énième diatribe qui apparait pour certains comme un simple vaudeville est pour nous autres la peinture exacte d’une société ivoirienne en véritable déliquescence que Mamadou Koulibaly tente de ramener sur le droit chemin. Qui d’entre nous ne s’est jamais plaint DEPUIS TOUJOURS, du laxisme et de la corruption flagrante dans notre administration, d’un ministère qui fonctionne comme une entreprise familiale ou une sorte de coopérative régionale, d’un EPN (Les Etablissements Publics Nationaux) qui ne recrute que sur la base du copinage, d’un centre de santé devenu est vrai supermarché ou encore des forces de l’ordre qui rackettent les usagers de la route ? Etc. PERSONNE ASSUREMENT.

En effet, si Mamadou KOULIBALY peut être condamné, pour avoir osé en cette période de préc ampagne où l’électeur est sensible aux moindres détails, laver le linge sale en public (chose que lui reproche Affi N’Guessan le Président du FPI et d’autres cadres du parti), il n’en demeure pas moins vrai que son analyse soit le reflet exact de la situation actuelle en Côte d’ivoire. Situation qui, il faut le reconnaitre, prévaut en Côte d’Ivoire depuis la fin des années 70 et qui a connu une phase très ascendante vers 1995 au point d’être baptisée par le terme « SEFONISME » dans l’argot Ivoirien.
Mamadou Koulibaly qui est convaincu du fait que « les Ivoiriens attendent des gouvernants, une attention plus accrue et une gestion rigoureuse des affaires publiques ainsi que des ressources publiques » ne supporte certainement pas que cette situation persiste dans son pays, et ce, pendant que son parti est au pouvoir. C’est quand même lui le Président de l’assemblée Nationale et en sus le 3ème plus haut responsable du FPI. 
Que cache l’affaire DITE « Mamadou Koulibaly attaque le ministre Désiré Tagro » ? C’est la question que je posais dans mon dernier billet dans lequel ma conclusion faisait ressortir que Mamadou Koulibaly communiquait d’une certaine manière avec le leader de sa famille politique (Le Président Laurent Gbagbo). 
Cela ressort plus clairement dans sa dernière intervention publiée dans l’édition N°13679 du quotidien Fraternité Matin . Il dit entre autres : « Le Président Laurent Gbagbo, à l'écoute des populations ivoiriennes, a entrepris dans le secteur de la filière café-cacao, un vaste mouvement de moralisation qui l'a conduit à solliciter le Parquet d'Abidjan en vue de diligenter une enquête sur les soupçons de malversation de tous ordres DONT LES IVOIRIENS SE FAISAIENT L’ECHO […].

gbagbo6.jpg

L'enquête suit son cours ET A DEJA VU L'ARRESTATION DE PLUSIEURS DIRIGEANTS des entreprises de cette filière, EPARGNANT POUR COMBIEN DE TEMPS ENCORE LES FONCTIONNAIRES DE L'ETAT ?

4.jpg

En cinquante années d'indépendance, cette courageuse initiative est la DEUXIEME du genre en Côte d'Ivoire, après, notamment, la grande opération de moralisation de la vie publique jamais menée (initié par le Président Houphouët Boigny), QUI A EMPORTE, EN 1977, DES MINISTRES DE LA REPUBLIQUE ET NON DES MOINDRES (Comprenez par exemple Henry Konan Bédié alors Ministre de l’économie et des finances).

ELLE A ETE SALUEE PAR LES IVOIRIENS, QUI ATTENDENT QUE CETTE VOLONTE DE MORALISATION S'ETENDE A TOUS LES SECTEURS DE LA VIE PUBLIQUE. Là encore, le Président de la République a suivi les populations et a pointé du doigt, DE LA FAÇON LA PLUS OFFICIELLE POSSIBLE, les cas de fraudes présumées dans le cadre du concours d'entrée à l'Ecole nationale d'administration. » 
Puis il appelle à « diligenter les enquêtes ORDINAIRES, par les structures compétentes de l'Etat, afin de mettre à la disposition de la Justice les personnes qui se seront rendues coupables des fraudes »

Vivement que ces enquêtes soient menées et cela dans tous les ministères et autres institutions de l’état pour savoir QUI FAIT QUOI ? Car ce capharnaüm dans lequel tous le monde s’engouffre et fait n’importe quoi ne doit plus exister dans notre pays, encore moins au sommet de l’état.
Mamadou Koulibaly doit être soutenu et conforté dans son action de REFONDATION qui visiblement touchera plus d’UN. 

Pour le moment certains voient en son action une crise spécifiquement interne au FPI. Et pourtant il s’agit là des prémices d’une vaste action de moralisation de la vie publique qui touchera certainement tous ceux qui se seront rendus coupables, quelque soit leur obédience politique, d’une quelconque malversation dans l’exercice de leur fonction. 
N’oublions pas que la Côte d’Ivoire est « gérée » depuis 2003 par des gouvernements mixtes composés de ministres issus du parti au pouvoir (FPI), de la rébellion (MPCI) et de l’opposition (PDCI-RDR-UDPCI-MFA-PIT- etc.) 
ALORS QU’ON NE VIENNE PAS CRIER A LA « CONSPIRATION » OU A LA « CHASSE AUX SORCIERES » QUAND DES MEMBRES D’UN AUTRE PARTI POLITIQUE SERONT ASSIGNÉS, DANS LE CADRE DE CETTE OPÉRATION, A COMPARAITRE DEVANT LES TRIBUNAUX POUR RÉPONDRE DE LEURS ACTES.

Commentaires

Votre analyse est d'autant plus juste que l'on dénote ici, il faut le dire, des actions politiciennes électoraliste. Rappelons nous que le ministre Dja Blé a été victime de son intégrité et de son aversion pour la corruption et la fraude! Espérons tout de même ça ne s'arrête pas en chemin!

Écrit par : bemous | 19 juin 2010

Boujour et merci Monsieur le President d'avoir eu le courage de dennoncer les mauvais comportements dans l'admnistration ivoirienne elle pourrie merci Mr le President.
voilà une admnistration ou chacun fait ce qu'il veut la grande majorité des agents de l'Etat sont devenu des hommes et des femmes d'affaires toutes tendance confondues.
aucun respect pour la chose publique une course effrenée d'enrichissement ouvrez les yeux encore Mr le President il ya beaucoups de chose.Merci

Écrit par : blassa gbassou | 23 juin 2010

Les commentaires sont fermés.