topblog Ivoire blogs

13 juillet 2010

Après la diffusion du « dossier brûlant » sur la filière Café Cacao, La Police criminelle au Nouveau Courrier

lenouveaucourrier.jpg

La siège rédaction du quotidien ivoirien Le Nouveau Courrier, a essuyé une descente musclée de la Police criminelle ivoirienne ce mardi 13 après midi. Pendant deux heures, des individus (5 selon des témoins) se réclamant de se corps des forces de l’ordre a pris ses quartiers au siège du journal, dirigé par le journaliste Théophile Kouamouo. Objectif. Récupérer des dossiers sur la filière Café Cacao que le canard a commencé à divulguer depuis ce matin dans ses colonnes.

Une enquête en plusieurs épisode dans lequel le journal entend révéler « Comment les barrons (responsables de la filière emprisonnés parce qu’accusés de malversation) de la filière ont pillé l’argent des planteurs ». Le canard compte pour ce faire sur « un dossier chaud » qu’il dit avoir en sa possession. Dans ce « dossier » ont s’attend à lire dans tout le long de la semaine des informations sur les «milliards (de francs CFA ndlr) détournés, des accusations précises, des comptes à l’étranger cités ».
Des informations qui mettent certainement à mal des personnes impliquées dans ce dossier.
nc.jpg
« Le boom que ce dossier  a créé au sein du lectorat ce matin a mis en branle les services du procureur de la République Tchimou Raymond. Sur instruction de celui-ci et  sans aucun  mandat de perquisition, des commissaires et lieutenants de la police criminelle ont débarqué à la rédaction de Le Nouveau Courrier avec pour mission, disent-ils, de récupérer le document de base ayant servi à la rédaction de l’article ».

En tout cas, on est tenté de se demander ce que vient faire la Police Criminelle dans les locaux d’une rédaction ?
Selon les journalistes présents lors de cette « descente musclée » n’ont pas manqué de séquestrer des membres du personnel et un ordinateur portable au lieu du fameux document a été emporté.  Il est à noter, par ailleurs, que  depuis  la matinée, le Directeur de la publication, Stéphane Guédé,  le Directeur de la rédaction, Théophile Kouamouo et  le Rédacteur en chef, Saint-Claver Oula  ont été convoqué « pour audition » au parquet du tribunal du Plateau. Et depuis 14 heures, ils sont aux mains de la police criminelle …
Pour les responsables de « Le Nouveau Courrier » joints par téléphone, cette intimidation est vaine. « Nous irons jusqu’au bout de la vérité », lance déterminé l’un deux avant d’ajouter. «Plus que jamais, nous sommes déterminés à continuer notre boulot : celui de vous fournir l’information, la vraie !»
Mieux comprendre les remous dans la filière Café Cacao en Côte d’Ivoire lisez iciici et ici.

Commentaires

Les trois responsables du Journal le Nouveau Courrier ont passé leur deuxième nuit à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). Mais cette incarcération n’a pas altéré la sérénité des journalistes. C’est avec le sourire que Théophile Kouamouo, Saint-Claver Oula et Stéphane Bahi vous accueillent. « Nous allons bien et nous restons fort » assurent t-ils.
La série Tchimou Vs Le Nouveau Courrier se poursuit avec de nouveaux épisodes, de nouveaux acteurs et de nouveaux scénarios. Au fil des heures nous vous donnerons l’évolution de la situation sur http://www.avenue225.com/maca-theophile-kouamouo-parquet-liberte-de-la-presse-pj-tchimou

Écrit par : Avenue 225 | 18 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.