topblog Ivoire blogs

24 décembre 2010

LE SARKOPESSIMISME DE L’AFRIQUE

sar.jpg

Acte 1:
« On ne peut accueillir toute la misère du monde » dixit Nicolas Sarkozy, président de la république Française. 
Ici ‘ON’ désigne la France dont l’homme qui parle est l’actuel plus haut représentant.
Il dit ce qu’il pense et qu’on l’accepte ou non, qu’on aime ses idées ou non, qu’on aime sa personne ou nonadmettons qu’il a le droit de dire ce qu’il pense être bon pour le bien être de ces congénères.
J’ai comme beaucoup de jeunes Africains, lu le discours prononcer par Nicolas Sarkozy à l’université de Dakar , le 26 Juillet 2007.
J’ai aussi suivit par la suite le Tsunami de commentaires "d’intellectuels et penseurs" de tous bords (Africains, Français et autres ...) répondant à Sarkozy après les propos soit disant racistes et insultants envers les noirs qu’il aurait proférer sur le sol Africain. 
Comme on le dit chez moi, « La vérité rougit les yeux, mais ne les cassent pas ».
Je pense qu’il n’a fait que dire la vérité, tout au moins sa vérité .

Je respecte les réactions parfois virulentes des uns et des autres, mais je n’arrive toujours pas à les comprendrent. D’aucun dirait que je ne suis pas suffisamment intelligent pour comprendre : je demanderais alors une explication plus accessible à cet érudit .
Hahaaaaaaaa… les nostalgiques du paternalisme de « leurs ancêtres les gaulois »… Ils veulent le beurre, l’argent du beurre mais aussi la vendeuse de beurre…
Pourquoi l’Afrique noir refuse de grandir à tous les sens du terme en fuyant ses responsabilités vis-à-vis de la traite negrière, de l’esclavage et de la colonisation ?
Pourquoi l’Afrique noir refuse qu’on la mette au pied du mur du progrès ? 
Pourquoi l’Afrique se confond entre pleurs, accusations de l’occident et mains tendues ?


J’ai honte quand des soit disant « intellectuels Africains » qui pour la plupart ne viennent presque plus sur le continent osent s’insurger après une déclaration de Sarkozy qui n’est pas à leur gout.
Que font ces gens là pour le renouveau de l’Afrique à part aller jouer les mariolles au cours de débats télévisés organisés sur les chaines de télévisions Françaises de seconde zone ? 
Quand Sarkozy pète (excuser du terme), c’est comme si Dieu venait de jeter un mauvais sort sur le berceau de l'humanité qui inexorablement devient le tombeau de l’humanité.
Contrairement à nos chefs d’états pour la plupart incompétents et trop laxiste sur le plan diplomatique et au niveau des relations internationales, voila un Monsieur qui à le courage de dire et de faire ce qu’il pense être judicieux pour le pays dont il tient les rênes.

Des gens (Occidentaux et Africains) on écrits des livres pour vilipender Sarkozy et encore une fois essayer de nous flouer et nous inciter à continuer sur cette voie que nous avons empruntez depuis « les indépendances » (Indépendance ? ) et qui n’a rien donné de bon : la voie de la complaisance .
On a le droit de lutter, mais ne nous trompons pas d’adversaires .
On a le droit de rêver, mais ne dormons pas sur nos lauriers .
On a le droit de vouloir d’une Afrique plus représentative dans le concert des nations, mais c’est à nous de bâtir cette Afrique là .

Je suis Africain, fière de l’être, mais j’aimerais poser une question idéologique qui va peut être faire jaser certaines personnes. 
Que serait l’Afrique sans le monde occidental ?

“La liberté de penser peut seule donner aux hommes de la grandeur d’âme et de l’humanité” 
Baron d’Holbach

Acte 2:

eee.jpg

Tous ce que l'Afrique vie aujourd'hui est parti de la faiblesse de nos ancêtres et à ce niveau on ne doit plus s'en prendre à l'homme blanc parce qu’il a été plus intelligent, plus entreprenant et plus fort. 
L’homme blanc était un conquérant, un aventurier, un homme qui prenait beaucoup de risques, un visionnaire, un inventeur… C’est tout à son honneur 
Pleurer, accuser, insulter, sans jamais se remettre en cause… tel est la démarche de l’homme noir pour justifier sa situation actuelle dans le monde : 
Cela nous a apporté quoi de bon ?
Rien mais on ne change pas de stratégie. 
« Seul le travail paye » et à ce niveau nous ne sommes pas des experts en la matière tant on est habitués à se contenter de peu et même de presque rien

On a cru à une Afrique nouvelle dans les années 60 avec le vent d’ "Indépendance" qui souffla sur nos pays. Indépendance ? Laquelle ? Là aussi se trouve un autre grand débat. 
On a vue l’ascension de nouveaux leaders politique Noir-Africain avec pour ambition de redorer le blason de cette Afrique humilié par la traite négrière, la colonisation et le travail forcé sans rémunération. 
Cependant ils ne se sont pas montrés plus intelligents que nos ancêtres et ça, ce n’est pas la faute aux blancs qui ont réussi à faire fonctionner les choses à leur avantage. 

Ce ne fut qu’une indépendance factice et jusqu'à ce jour, c'est-à-dire 48 (quand je rédigeait ce billet: 50 à ce jour) ans plus tard, on en subit les conséquences mais on ne fait pas grand-chose pour sortir de cette situation calamiteuse. 

En générale qui est l’homme noir aujourd’hui ? Rien qu’une pâle copie de l’homme blanc le plus minable.
Loin de subir une certaine forme de complexe d’infériorité, je met en lumière un malheureux constat : regarder autour de vous… 
C’est triste mais il faut avoir la force mentale et le courage de «reconnaître» cette affligeante réalité avant de pouvoir nous donner de nouveaux objectifs et se donner les moyens de les atteindre. 
Je trouve insultant pour cette Afrique qui se meurt, qu’un Africain soit assis confortablement dans un restaurant sur les « Champs Elysées » pour critiquer Sarkozy et parler de développement de l’Afrique alors qu’il à tous ses comptes bancaires en Suisse.

Le Blanc cueille chez lui et vient cueillir en Afrique pour aller assurer son autonomie tous azimuts et la pérennité de sa nation, tandis que le noir qui ne cueille nulle part d’autre que ce que le blanc lui laisse, va encore déposer sa maigre moisson dans les pays occidentaux. 
Et on espère ainsi aller de l’avant ? lol
Le Noir au lieu de trouver des solutions durables à ses problèmes, fuit son continent par tous les moyens possibles même au péril de sa vie pour aller lécher les bottes de son prétendu persécuteurs d’hier et pleure quand on lui lance « Saleté de nègre » 
Et on espère ainsi être respecté dans le monde ?
On parle, on parle, on se dit aussi intelligent que le blanc voir plus intelligent que lui, mais on se comporte comme de vrais plouks. 

Il aurait été plus intelligent pour nous Africains, de dire Merci à Nicolas Sarkozy après son intervention de Dakar, car il a eu le courage de dire au grand jour, la salle vérité qui est la notre et que certains, rassasier de leur aisance personnelle ou familiale, veulent couvrir d'un voile épais.

De manière anecdotique je pourrais dire que comme on n’a pas envie de prendre un bain, on se fâche parce que le Blanc nous dit qu’on n’est pas très propre, et on veut lui demander, pas de nous aider à nous lavez, mais de nous lavez avec du très bon savon car se seraient ses parents qui nous auraient sali. 
« Aide toi et le ciel t’aidera » pourrait on nous dire.
Ainsi devons nous agir, ainsi agirons nous... 
Vive notre Afrique nouvelle...

"En gros, les Noirs-Africains doivent se montrer à la hauteur: si nous leur tendons la joue, ils nous giflerons avec plaisir. A nous de dire STOP"

Commentaires

merci frère.j pense à des lendemains meilleurs avec l'émergence d'une nouvelle classe d'intellectuels africains comme toi.

Écrit par : Habib ASSIE | 24 décembre 2010

L'Afrique est victime d'une injustice que le Monde doit reconnaitre .
Certains de l'union Européenne assument, par contre d'autres disent non qu'on arrête et à mon avis ils sont à encourager.
Ils pensent à l'avenir d'un Monde meilleur et ces bénédictions suivront leurs enfants car ce qu'un homme aura semé,il le récoltera.

Écrit par : Dago | 24 décembre 2010

Claudus a un beau costume mais il n'est pas un intellectuel c'est quelqu'un qui fait de la propagande....
la nouvelle caste dont parle Habib ASSIE est celle des profiteurs qui crie fort car ils croient avoir raison...
Dago l'injustice que vit l'Afrique est le fruit des dirigeants qui tel Gbagbo jette l'opprobe sur les étrangers.
Gbagbo devrait balayer devant sa porte et voir la poutre qu'il a dans l'œil avant de parler de la paille de Sarkosy.
méfier vous des faux prophètes comme ce Claudus

Écrit par : larant gpagbo | 24 décembre 2010

J'apprécie cet article. L'heure de l'action est venue.

Écrit par : Berre | 24 décembre 2010

A l’attention de tous ceux qui reprennent les arguties de la clameur médiatique du caniche de Bush

Votre texte est bien tourné. Il est surtout spéculatif, mal fondé et polémique à souhait. A cette allure et pour des raisons tout aussi fondamentales, Dr Dramane Allassane Ouattara doit renoncer à sa folie meurtrière. Il a contre lui les forces nationales ivoiriennes qui comptent. Je les cite. Les grandes élites du pays dans tous les secteurs du savoir et de la totalité du champ de l'expertise économique, sociale, culturelle et politique. L'armée nationale, de ses hauts commandements à toutes ses unités combattantes. La gendarmerie nationale est hermétique quand on se souvient de la barbarie de Guillaume Soro Kigbafori. La police nationale compte ses victimes. La garde républicaine. Toutes les centrales syndicales qui contrôlent l'essentiel du tissu économique, social et culturel. La quasi totalité des pouvoirs traditionnels et confessionnels. Le pouvoir judiciaire et constitutionnel fait bloc derrière le Président Laurent Gbagbo. Les leviers de commande et de régulation sociale sont contrôlés par le pouvoir exécutif du Président Laurent Gbagbo. Il tient même le robinet alimentaire du vécu quotidien du Golf Hotel. 
La politique de la nuisance et du pire est partout et chez tous. Le "pov'con de Neuilly" peut toujours bander ses muscles maçonniques. Ses suppôts ivoiriens et africains doivent savoir que ce sera désormais NON. Je tenais à vous dire ces quelques mots.


Toutefois, ce qui me préoccupe c'est le deal entre l'Etat de Côte d'Ivoire et Fakhoury, l'un de ses enfants d'adoption. Le Président Laurent Gbagbo a-t-il tenté de rendre hommage à ce fils du pays que ce dernier s'est rué chez Total c'est a dire Elf Aquitaine pour vendre le deal qu'il avait passé avec l'Etat ivoirien pour construire Yamoussoukro, réaliser le vœux de Félix Houphouët-Boigny, et réconcilier le Président Laurent Gbagbo avec les Baoulé qui le soupçonnent de vouloir venger Kragbé Gnagbé et les Guébié en chassant les Baoulé du Sud-Ouest. Et depuis que l'outil de guerre pour la "suprématie blanche" de la Francafrique a pris possession des lieux sur un gisement pétrolier prometteur, le désordre s'est, à nouveau, installé dans le pays. 
Je crois que nous devrions examiner sérieusement l'entrée du loup dans la bergerie! Serons-nous suffisamment forts pour y mettre un coup d'arrêt. Sèchement et définitivement! C'est, me semble-t-il, la problématique induite par la crise postelectorale.


On ne peut pas reprocher de façon récurrente à tout un peuple de n'avoir plus d'Etat, et, dès lors que les outils et les mécanismes de régulation se mettent à fonctionner correctement, à motiver les décisions et les arrêts régulièrement publiés, on crie haro sur Laurent Gbagbo. Il est diabolisé.

Je dois vous dire que le diable, en Côte d'Ivoire, porte un nom: Young Jin Choi sous influence de l'Occident maçonnique! 
La Côte d'Ivoire dans toute sa diversité des peuples et des terroirs a décidé de mettre un terme à la nouvelle "guerre de l'expansion coloniale" des héritiers politiques de Jules Ferry. Il en sera ainsi. Fin du "Discours de Dakar" ou doctrine africaine de Nicolas Sarkozy de Naguy Bosca.



Le jour se lève toujours

Lette naa Lette

Écrit par : lettê naa Lettê | 26 décembre 2010

Act1:

Je suis Africain, fière de l’être, mais j’aimerais poser une question idéologique qui va peut être faire jaser certaines personnes.
Que serait l’Afrique sans le monde occidental ?

Avant de répondre à ma manière à votre question, si je peux me permettre de m’exprimer ainsi, en tant que jeune AFRICAIN et PATRIOTE et fier de l’être comme vous. J’aurai voulu tout d’abord vous remerciez pour l’opportunité que vous me donner de m’exprimer par le biais de votre Blog, je ne m’y connais pas trop en ce qui concerne le fonctionne d’un Blog ou même sa signification dans son sens propre à son utilisation. Mais si je peux m’exprimer c’est déjà bon !
Pour répondre à votre question, je serai surpris que certains se permettent de répondre Positivement à cette question vu ses siècles précédents d’où est parti le partenariat entre Afrique et LE MONDE OCCIDENTAL. Comme on le dis en langages rural et que je cite : ‘cè eux qui ont dédja nos yeux’ Et je doute fort que cette union ne soit plus possible. Pour ma part je vois plutôt un partenariat légal, équitable, mettant ses agents dans des positions équitables, Pour un Système GAGNANT GAGNANT, Et c’est ce que LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE LAURENT GBAGBO veut faire, d’où cette affirmation m’est venu de ma compréhension .J’en termine pour L’act 1 avec cette affirmation : Afrique n’ait rien sans Le monde occidental mais le monde occidental doit reconnaître et pour cela lui donner sa véritable indépendance que Afrique reste son pilier indispensable pour sa survie. Et la côte d’ivoire le reste pour se qui veulent réellement s’y reconnaître.

En ce qui concerne l’act 2 qui nous mais face une problématique je me permet de terminer avec vos propos que je cite : ‘Ainsi devons nous agir, ainsi agirons nous...
Vive notre Afrique nouvelle...’

Écrit par : Lacina Bamba | 28 décembre 2010

Merci Lacina Bamba...

Écrit par : Claudus | 28 décembre 2010

par rapport à la situation de la côte d'ivoire il tout simplement que la Côte d'ivoire réponde ceci à la "communauté internationnal": "on ne peut pas accueillir toute la misère intellectuelle du monde sur la souveraineté des nations"

Écrit par : toutenationlibre | 28 décembre 2010

Salut Claudus j'aimerai en savoir plus sur le son qui court les quartiers d'Abidjan sur la nouvelle monnaie ivoirienne.....

Écrit par : lacina Bamba | 30 décembre 2010

Salut Claudus j'aimerai en savoir plus sur le son qui court les quartiers d'Abidjan sur la nouvelle monnaie ivoirienne.....

Écrit par : lacina Bamba | 30 décembre 2010

Je crois que c'est la monaie de singe.
le probléme de l'afrique c'est l'honçeté de ses dirigeants, il est anormal que certain garde le pouvoir en jouant avec les institutions cf Bongo, Ben Ali....Gbagbo!
Dans un monde global tout est lié.
Comme disait Romain Gary dans chien blanc "Les hommes noirs reproduisent ce qu'on fait les blancs si bien que s'ils disparaissaient tout serait pareil".

UBUESQUE DEMAGOGIE TAMPIRIS

Écrit par : LARANT GPAGBO | 10 janvier 2011

Bonne analyse mon frère,l’ennemi de l’Afrique est l’africain ,comme vous l’ avez bien expliquer ,l’Afrique a besoin des hommes d’honneur avec un sens du sacrifice afin de réveiller la majorité de nos compatriotes qui dorment ,confondant leur droit à la pitié ,le dû au don.vous comprendrez pourquoi la liberté d’expression et les partis d’opposition sont durement réprimés

Écrit par : yvon | 15 février 2011

Les commentaires sont fermés.