topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

24 janvier 2011

Boycotte des exportations Ivoiriennes de cacao: LES REVES DE « ALASSANE OUATTARA » DEPUIS SA SUITE DU GOLF HOTEL

Alassane Ouattara a appelé Dimanche à boycotter pendant un mois les exportations ivoiriennes de cacao.
L'Union européenne rejette CATEGORIQUEMENT tout embargo sur le cacao Ivoirien.


Que Ouattara sache que Sarkozy ne peut pas manipuler l'Europe pour lui à tous les niveaux. Qu’il soit reconnu Président par la Belgique qui n’a pas de gouvernement depuis plus de 7 mois c’est une chose… mais ce état des choses  n’ira pas plus loin que ce genres d'actes qui demain seront qualifiés de simples problèmes diplomatiques…
Lui qui se dit GRAND économiste, il aurait dû anticiper sur la réaction Européenne vis-à-vis de son trop plein de zèle qui peut avoir de grave conséquences économiques pour les Européens. 

Si une seule personne dans la famille d’Alassane Ouattara (ou de Guillaume SORO) possédait un pied de Cacao, il ne jouerait pas à ce jeu avec le cœur de l’économie Ivoirienne.

Commentaires

pourquoi cette situation dure ne pouvons nous pa prendre nos responsabilité merde nous somme fatigue de toutes ces menace qui fatigue nous on travail pour l'avance du pays

Écrit par : georges | 24 janvier 2011

salut mes frères ouattara sais ce qu'il fait !! c'est vous qui croyez qu'il devient fou!! le monsieur a une structure d'exportation de cacao qui exerce dans la zone de l'ouest et qui est dirigé par le fils de sa femme Dominique,ils ont acheté beaucoup de cacao et de café en masse lors des dernières traites jusqu'à ce que l'union européenne s'en plaigne. alors pour écouler son stock, ouattara veut nous distraire en demandant un embargo sur notre café cacao afin de mieux vendre pour lui à un prix très élevé. alassane est tout sauf un fou !! c'est un homme d'affaires sans pitié.

Écrit par : ismael meite | 24 janvier 2011

L’industrie du cacao ne suivra pas l’appel d’Alassane Ouattara
Ram Etwareea

Le président reconnu par la communauté internationale interdit les exportations par décret. But: étrangler Laurent Gbagbo, le président déchu qui s’accroche au pouvoir

Nestlé et Barry Callebaut, les deux grands importateurs suisses de cacao, n’entendent pas suspendre leurs importations de la Côte d’Ivoire. Idem pour les grands chocolatiers mondiaux dont Mars, Kraft, Ferrero, United Biscuits ou encore Barilla. Ils ont décidé de passer outre l’appel d’Alassane Ouattara, président ivoirien reconnu par la communauté internationale, qui a décrété une interdiction sur l’exportation des fèves. Son objectif: étrangler financièrement Laurent Gbagbo qui s’accroche à la présidence malgré sa défaite lors des élections du 28 novembre 2010.

Selon le décret, l’interdiction d’exportation, qui concerne aussi le café, est entrée en vigueur le 24 janvier. Elle durera un mois. «Les contrevenants seront considérés comme finançant les activités de l’administration illégitime de Laurent Gbagbo et s’exposent à des sanctions internationales, sans préjudice des poursuites pénales des juridictions nationales», selon un communiqué. La Côte d’Ivoire est le premier producteur de cacao; elle fournit 40% de besoins mondiaux. Le cacao et le café représentent 40% du PIB ivoirien.

«Notre premier souci est d’assurer l’approvisionnement de la matière première, a expliqué lundi Sabine Nafziger chez Caobisco, l’organisation faîtière de l’industrie chocolatière en Europe, dont Nestlé et Barry Callebaut sont membres. Nos clients signent des contrats avec des fournisseurs, qui doivent être exécutés.»

Sanctions commerciales

Contrairement aux Etats qui, dans l’ensemble, reconnaissent Alassane Ouattara comme le président légitime de la Côte d’Ivoire, la Caobisco «suit l’évolution de la situation délicate et reste en réserve de ce qui pourrait se passer dans le pays». «Nous n’entreprendrons rien contre l’autorité en place, poursuit Sabine Nafziger. Nous nous soucions des répercussions d’une interdiction sur le revenu des paysans.»

Le clan Gbagbo contrôle le port d’Abidjan ainsi que le sud du pays qui produit la plus grosse partie du cacao et du café ivoiriens. Il tire l’essentiel de son revenu de leur commerce. Selon lui, l’appel lancé par Alassane Ouattara ne sera suivi ni par les producteurs ni par les importateurs.Et si les chocolatiers suisses et les autres arrêtaient l’importation durant un mois? «Il n’y aurait pas de souci à se faire. Grâce aux stocks, nous ne sommes pas inquiets dans l’immédiat. Mais il y aurait évidemment un problème à plus long terme», explique Sabine Nafziger.

L’appel à l’embargo pour déloger Laurent Gbagbo a été aussi timidement accueilli par l’Union européenne (UE), malgré son soutien à Alassane Ouattara. «La possibilité d’un embargo commercial existe et constitue une option», a poliment déclaré hier la porte-parole de la diplomatie européenne.

Le cours de cacao n’est pas resté insensible à l’appel d’interdire les exportations. En fin de journée hier, il s’offrait à 3306 dollars la tonne, ce qui représente une hausse de 122 dollars par rapport à la clôture vendredi.
(Article du journal suisse Le Temps du 24/01/10)

Écrit par : tessiabailly | 25 janvier 2011

merci pour vos commentaires

Écrit par : Tetahei Bodin | 25 janvier 2011

Son Altesse, en effet, n'est ni un fou ni un sot. Qu'il ait au préalable amassé, par le truchement des affaires de Madame la Princesse, un stock important de cacao qu'il pourra ensuite écouler à un prix plus élevé, cela ne m'étonnerait nullement. Chacun sait comment il tira profit de la dévaluation du franc CFA, entre autres.
Mais à présent sa passion pour l'argent me semble secondaire, puisque son avidité majeure c'est le pouvoir, le miel lui étant resté sur les lèvres. Son soi-disant décret doit être lu dans le contexte d'une campagne d'intoxication, à laquelle a participé très largement une prétendue gauche, pour asphyxier la CI par le biais d'un boycot du cacao. J'ai reçu plusieurs appels en ce sens en espagnol et en français. J'ai toujours répondu la même chose, arguments juridiques à l'appui.
Il me semble à nouveau que, sur le dossier du cacao et du café, il faut faire une analyse juridique et politique du soi-disant décret du prince Alassane de la royauté de Kong. Il se prétend le président constitutionnel de la CI. Alors je pose la question: sur la base de quelle loi et de quelle faculté édicte-t-il un décret de la sorte, tout-à-fait semblable aux menaces vulgaires d'un racketteur maffieux? Menacer ceux qui respectent l'autorité établie (juste ou injuste) de représailles s'ils continuent de vaquer à leurs occupations pacifiques et de travailler est une pratique qui constitue un délit de menaces. Le sanctuaire du Golf Hotel est devenu hier, 24 janvier 2010, un centre d'activités ouvertement délictuelles, tombant sous le coup du Code Pénal.
D'un autre côté, M. Ouattara affirme (je viens de réécouter les déclarations qu'il faisait en anglais voici plusieurs semaines à la BBC) qu'il gouverne la CI, toute la CI sauf le réduit (dit-il) du palais présidentiel et quelques autres enclaves, dont d'après lui se seraient emparés "les gens de Gbagbo". Comment se fait-il, alors, qu'un président qui gouverne légalement son pays et qui exerce effectivement sa fonction présidentielle s'adresse à la population la menaçant de représailles si elle continue de travailler normalement? A-t-on jamais vu rien de pareil?
Toujours est-il qu'il faudra se renseigner davantage sur les affaires Ouattara, y compris ses plantations ailleurs, qui pourraient tirer profit du boycot qu'il essaie d'imposer sur le cacao ivoirien. Cela me semble constituer un cas extrême de conflit d'intérêts.
Ce fut une turpitude du général Guéi que d'exclure son Altesse de la course à la présidence du fait de s'être prévalu d'une autre nationalité - ce qui en favorisa la propagande parmi les ivoiriens d'origine étrangère. D'autres motifs aurient dû être avancés; entre autres celui d'avoir un grand patrimoine à l'étranger.

Écrit par : Lorenzo Peña | 25 janvier 2011

Ado est dépassé par les évènements

Écrit par : lesolitaire | 25 janvier 2011

Allasane a décidé d'étendre son pays le FASO jusqu'à BOUAKE
Tous les actes posés par ce monsieur montrent bien qu'il n'est pas un national ivoirien
C'est pourquoi il est imperatif pour tout citoyen de ce pays de prendre conscience et ensemble nous devrons faire front contre cette invasion

Écrit par : dlcdualla | 26 janvier 2011

Il parle du café et du cacao du fait de leur poids ecomique,mais aussi faible que soit le bois et le coton prkoi ce cretain ne parle de cela,parce-que cela profite à sa bande armée !Et betement d'aucun en font une force d'économiste .
C'est vraiment dangereux.Pourkoi il à deux femmes toutes deux Americaine et une française ? tout cela pr un soutient des forts !il est trop mafieu ce gard ...vraiment

Écrit par : citoyen | 26 janvier 2011

un stock important de cacao qu'il pourra ensuite écouler à un prix plus élevé, cela ne m'étonnerait nullement. Chacun sait comment il tira profit de la dévaluation du franc CFA, entre autres.

Écrit par : tiffany bracelets | 27 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.