topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04 février 2011

Le saviez-vous ? QUAND ON FRAUDE A DES ELECTIONS ON EN PAYE LE PRIX.

CHERIE.jpg

En Haïti, LES MEMBRES du CEP (Commission électorale Provisoire) donnent un résultat le 7 décembre 2010 en faisant savoir que le 2ème tour opposera JUDE CELESTIN et MME MIRLANDE MANIGAT, mais après, à la demande du Président Préval, l’Organisation des Etats américains (OEA) fait une EVALUATION DES ELECTIONS (l’ONU ne s’y oppose pas) du 28 décembre 2010, PARCE QU'IL Y A EU DES FRAUDES.

Après le travail de l'OEA, les experts donnent leur résultat disant que Mme Manigat et Mr MICHEL MARTELLY vont au 2ème tour APRES L’ELIMINATION D’UN CERTAIN NOMBRE DE PROCES-VERBAUX TOTALISANT DES MILLIERS DE VOIX. De ce fait l’ex-dauphin du Président sortant René Préval a été rétrogradé de la deuxième à la troisième place.

Par la suite le CEP, a publié le résultat de l'OEA. Notez que seule la publication des résultats du CEP sont OFFICIELS. 

La Cour constitutionnelle doit encore proclamer les résultats définitifs.

FAITES VOUS MÊME LE PARALLÈLE COMPARATIF AVEC LE CAS IVOIRIEN... ET TIREZ VOTRE PROPRE CONCLUSION

Commentaires

Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi?... la Côte d'Ivoire ne doit pas faire partie d'un Etat, d'un pays de la planète Terre.... finalement!

Écrit par : Tetahei Bodin | 04 février 2011

C'est tout simple et partout au monde quand on fait une élection, s'il y a un problème qu'est ce qu'on doit faire, sinon que recompter les voix! tout ces verbiages que l'ONU et la France n'iront pas quelque part.

Écrit par : Adigri | 04 février 2011

C'est tout simplement de la mauvaise foi quand il s'agit de la COTE D IVOIRE ils sont tous aveuglés par le sous-sol Ivoirien.

Écrit par : TAGRO Armand | 04 février 2011

Il faudra changer le nom de votre si beau pays, l'Ivoire cela ne rapporte plus! Now its Diamond or Petroelum Coast! the reason of your problems!

Écrit par : Tetahei Bodin | 04 février 2011

Salut vous savez bien que moi que la fraude des élections fini par ns avoir. Lutons toujours pour retrové notre Pays renufier

Écrit par : German | 04 février 2011

Avez -vous eu des nouvelles de Mtre Verges? A t-il entamer une action après sa visite à Abidjan?

Écrit par : Tetahei Bodin | 04 février 2011

very nice post, good job

Écrit par : Bag Manufacturer | 04 février 2011

very nice blog

Laptop Sleeve Manufacturer

Écrit par : Bag Manufacturer | 04 février 2011

pourquoi tous les occidentaux s'acharnent autant sur notre si beau pays

Écrit par : melseaux | 05 février 2011

Merci!!! CLAUDUS je constate que cela n'a pas entraîné la guerre en HAITI comme on nous la prépare en cote d'Ivoire. C'est normal c'est peut être parce qu'il n'y a pas de pétrole de diamant or café cacao en HAITI.

Écrit par : GUINA | 05 février 2011

comme nous le constatons il n'y a pas deux poids de mesures. l'OEA comme l'UA ont évaluer les élections et ont donné leur conclusion. il faut le resppecter

Écrit par : bertrand | 07 mai 2011

voici les conclusions de l'ONUCI : uant à la troisième méthode, M Choi a indiqué qu’elle avait consisté à examiner tous les 20.000 procès-verbaux reçus par l’ONUCI des autorités ivoiriennes le 30 novembre pour les besoins de certification. « Dans cette perspective, un centre de tabulation avait été mis sur pied au siège de la Mission avec 120 membres du personnel, formés des semaines plus tôt, qui ont travaillé en rotation de trois groupes, jour et nuit et examiné procès-verbal après après-verbal pour voir s’il y avait trace de fraude ou de manipulation, notamment si les procès-verbaux avaient été signés par les représentants de la Majorité Présidentielle », a-t-il dit. En conséquence, a ajouté le Chef de l’ONUCI, un certain nombre de procès-verbaux avait été éliminés.

« Les résultats agrégés ont donné des pourcentages presqu’identiques à ceux de ma deuxième méthode. Qui plus est, en termes de pourcentage, les tendances issues de la première méthode sont très proches de celles obtenues des deuxième et troisième méthodes. Il était absolument clair à ce moment que le peuple ivoirien avait choisi sans équivoque le vainqueur du second tour de l’élection présidentielle », a précisé le Représentant spécial.

Sur un autre volet du processus électoral notamment celui des contentieux relatifs aux « irrégularités » portant sur l’élection, introduits par le camp du Président Laurent Gbagbo et utilisés comme base pour la proclamation du Conseil Constitutionnel du 3 décembre 2010, M. Choi a rappelé que ces réclamations se fondaient principalement sur deux arguments.

Le premier, a expliqué le Chef de l’ONUCI, avait trait à l’utilisation de la violence dans neuf départements du Nord qui a empêché les gens de voter. A ce sujet, M Choi a estimé qu’un taux de participation aussi élevé que 81 % ne pouvait certainement pas signifier qu’il y avait suffisamment de violences pour empêcher les gens de voter. Selon une carte consolidée préparée sur la base des rapports collectés sur les violences le jour du scrutin, sans aucune incertitude, il y a eu moins d’actes de violence au Nord qu’à l’Ouest, le jour du vote, a-t-il indiqué S’agissant de la seconde réclamation qui a trait aux procès verbaux ne portant pas la signature des représentants du camp du Président Gbagbo, M Choi a souligné que l’ONUCI, après avoir passé en revue tous les procès verbaux dans les départements concernés et éliminé tous ceux ne portant pas la signature des représentants du camp du Président Gbagbo, la conclusion est que même une telle démarche n’altère pas, de manière significative, le résultat du second tour.

Il a, sur toutes ses bases, réaffirmé que le peuple ivoirien avait choisi le candidat Alassane Ouattara avec un écart incontestable sur Laurent Gbagbo comme le vainqueur de l’élection présidentielle. « En tenant de tels propos, je ne fais pas de l’ingérence dans les affaires ivoiriennes. Comme certificateur des élections ivoiriennes, je ne fais que le travail qui a été accepté par les autorités ivoiriennes », a-t-il souligné.(point de presse du 8 déc 2010)

Écrit par : bertrand | 07 mai 2011

Les commentaires sont fermés.