topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

07 février 2011

TUNISIE : ANONYMOUS CONTRE AMMAR, LA BATAILLE DE LA CENSURE D’INTERNET

La censure d’Internet en Tunisie, où les censeurs [du ministère de l'Intérieur] sont surnommésAmmar par les Tunisiens, continue de s’attaquer aux comptes d’activistes tunisiens dans le contexte des troubles sociaux [en] que connait le pays depuis la mi-décembre. Ce 3 janvier, des cyber-activistes tunisiens ont annoncé que le gouvernement avait piraté leurs comptes email, leurs blogs et leurs profils sur les réseaux sociaux, pour les détruire. Il semble s’agir de représailles après une autre cyber-attaque, celle du groupe de hackers Anonymous, qui ont piraté des sites et portails Internet clés du gouvernement tunisien.

Le piratage de comptes n’a rien de nouveau en Tunisie, ou pour ses dissidents politiques. Le pays est connu comme un état policier, ennemi d’Internet [en] et très répressif envers ses médias. Le World Press Freedom Index [en] a rétrogradé la Tunisie de la 154ème place à la 164ème dans son classement 2010. “Le pays continue à chuter dans les profondeurs du classement, pour sa politique de répression systématique mise en place par les dirigeants politiques de Tunis contre quiconque exprime des idées contraires à celle du régime” commente ce rapport.
Selon le site Gawker [en], Anonymous, un groupe de hackers militants organisés de façon informelle, a attaqué les sites du gouvernement tunisien – y compris celui du président Ben Ali, du Premier ministre, de la bourse des valeurs, et ceux de plusieurs ministères – en représailles contre la censure par le gouvernement tunisien du site Wikileaks, après la divulgation des télégrammes diplomatiques américains, et contre la politique de censure agressive d’Internet qui a lieu en Tunisie.

Sur AnonNews.org [en], un forum en ligne pour les “hacktivists” (contraction de hacker et activiste), voici la déclaration qui a été publiée [en] dans ce qui est maintenant connu sous le nom de codeOperation: Tunisia

ANONYMOUS TUNISIA.jpg

Source: OWNI

Les commentaires sont fermés.