topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12 juillet 2011

DÉMISSION DE MAMADOU KOULIBALY DU FPI ET CRÉATION DE SON PARTI POLITIQUE : TENANTS ET ABOUTISSANTS.

MK2.jpg

11 Avril 2011 – 11 Juillet 2011, exactement trois mois jour pour jour après l’enlèvement du Président Laurent Gbagbo, l’épée de Damoclès tenue à pleines mains par le Président par intérim du FPI, vient de tomber sur le parti qu’il (Laurent Gbagbo) a  crée, le tranchant vif au sein de son cœur gravement handicapé par l’emprisonnement ou l’exil de nombre de ses cadres les plus influents.

Incompréhension, émoi, terrible déception, colère, sont le lot de réactions à chaud suite à ce volt face tonitruant qui a animé les conversations en cette journée quasi décisive de la vie du Front Populaire Ivoirien.

Là question qui revient le plus souvent est POURQUOI MAINTENANT ? Car il est connu et su de tous que depuis l’Affaire Tagro, Mamadou Koulibaly le trublion de service du FPI était en total désaccord avec certains cadres du parti après des tensions qui couvaient depuis Mathusalem. Mais ce genre de frictions récurrentes étaient portées au crédit de la routine du Front Populaire Ivoirien un parti où semble t’il, chacun avait sont mot à dire tant les contradictions internes pouvaient être au final constructives.

Bien que ce coup de boutoir  ne soit pas inopiné, l’indignation est quasi unanime dans les rangs d’un FPI déjà suspicieux au vue des dernières sorties médiatiques de Mamadou Koulibaly, mais qui avait fini par lui donner carte blanche pour sortir le parti de l’ornière et le maintenir à flot.

Souvenez-vous le tollé général des cadres en exercice du FPI suite à la dernière sortie fracassante de Mamadou Koulibaly dans l’édition N° 2.630 du Magazine Jeune Afrique du 11 Juin 2011. Lorsqu’il a été soupçonné de vouloir créer son propre parti, le Président par Intérim du FPI avait répondu : «  Je n’ai pas d’argent pour le faire. J’ai simplement dit à Miaka Oureto, Le Secrétaire Général, que, si les cadres du FPI souhaitent continuer comme avant, j’arrêterai la politique pour me consacrer à l’enseignement et à la recherche. Mais que, s’ils souhaitent faire évoluer le parti, je suis prêt à les aider. Il faut moderniser nos structures, changer de nom et repenser notre idéologie. »

Revenons sur cette intervention du Nouveau LEADER du LIDER (Liberté et Démocratie pour la République)

-       Je n’ai pas d’argent pour le faire :

La question n’est plus de savoir quelle somme astronomique il faut pour créer un parti politique, le financer pour le  faire vivre en Côte d’Ivoire à ce jour, car de toute évidence, Mamadou Koulibaly semble avoir fait le plein de ses caisses en l’espace d’un mois. Bravo MK le nouveau Marx Karl.

Financer le parti : Sur ce point, l’aspect le plus incongru est que durant ces trois mois de crise au FPI, la seule revendication publique de Mamadou Koulibaly en lien direct avec les partis politiques  concernait l’application des accords de Marcoussis au niveau des closes se référant à la dotation budgétaire. Tiens donc !!!

Le 28 Juin 2011 dans un Interview réalisée par Traoré M. Ahmed de Nord Sud Quotidien, lorsque le journaliste lui pose la question de savoir ce qu’il attend de Ouattara Alassane, il répond en autre : « […] Je souhaite également aborder le sujet du financement des partis politiques. L’accord de Marcoussis a instauré le financement public des partis politiques et il est important de maintenir cette disposition […] » Alors quand je lis dans la déclaration de Mamadou Koulibaly daté du 11 Juillet 2011 estampillé Démission du FPI & Création de LIDER ce paragraphe « […] le respect de l’opinion publique et du chemin parcouru m’oblige à énoncer les causes qui motivent la séparation qui s’impose :

suite à la tentative de coup d’Etat de 2002 qui s’est muée en rébellion, les dirigeants du FPI ont accepté la signature de différents accords qui d’évidence allaient à l’encontre de l’intérêt de la Nation ivoirienne […] » L’accord de Marcoussis qu’il prend à bras le corps aujourd’hui et dont il espère profiter pour financer son parti ne fait il pas parti intégrante de ce qu’il rejette et qui serait entre autre l’une des causes de son départ du FPI ? N’est ce pas de l’opportunisme mesquin ?

-       Si les cadres du FPI souhaitent continuer comme avant, j’arrêterai la politique pour me consacrer à l’enseignement et à la recherche.

Quel coup de Poker magistral !!! Loin de ses parangons de vertus qu’il tente de nous vendre, Mamadou Koulibaly n’a-t-il pas servi un fieffé mensonge à tous les cadres, militants et sympathisants du FPI ?

-       Il faut moderniser nos structures, changer de nom et repenser notre idéologie.

Le LIDER serait il le FPI qui aurait changé de nom ? SINON QUE DEVIENT LE FPI ce parti « décapité, apeuré, affaibli » (selon les termes de Mamadou Koulibaly) ? Mamadou Koulibaly a-t-il volontairement entreprit de LIquiDER le FPI ?

A un moment ou cette nouvelle crise interne naissante était de l’ordre de l’imbroglio inextricable, j’avais avec retenue, fait ce constat : « Les plus fougueux sympathisants et militants du FPI auraient voulu qu’il (Mamadou Koulibaly) tape FORT sur la table d’un poing très ferme pour contrer vigoureusement l’imposture et la dictature naissante en Côte d’Ivoire. Ainsi pour avoir soufflé le chaud et le froid, il est accusé à tord ou à raison d’être un traitre qui débite des papelardises hors de propos et qui depuis belle lurette a comploté pour fragiliser son camp de l’intérieur pour un dessein égocentrique » Aujourd’hui, je ne peux que me résoudre à reconnaitre que ces reproches n’étaient pas fortuits.

Le FPI couché à même le sol, gisant inerte dans les ruines encore chaudes de la démocratie qu’elle a instauré en Côte d’Ivoire,  va-t-il mourir ?

Cette interrogation s’impose car en effet, Mamadou Koulibaly vient d’ouvrir une autoroute à grand trafic sur le chemin des fantasmes dévastateurs du Pouvoir Ouattara qui ne cache pas son profond désir ardent et déjà dévoilé de dissoudre le FPI et toutes ses instances.

Commentaires

bien vu!!!bravo à cogiter !!!!

Écrit par : modeste | 12 juillet 2011

c'est triste, mais on doit rester fort, sinon hélas le fpi sera décapité, on peut encore sauvé les meuble, c'est vraiment lache ce ka fais mamadou koulibaly

Écrit par : yannick | 13 juillet 2011

Je pense que au FPI, l'on s'y attendait dépuis bien longtemps.Ne voir en cette décision, qu'une expression de la vie de tout parti qui à rassemblé du monde.Des gens peuvent en partir et d'autres y adhèrent.Avant M KOULIBALY, il y a eu d'autres et cela dans d'autres partis aussi.L'on oubliera pas , les lendemains du coup d'état "salutaire" de décembre 1999.C'est ainsi et il y aura d'autres départs dans d'autres partis

Écrit par : hilaire KOUAKOU | 13 juillet 2011

bonne analyse: objective, sans parti pris, reposant sur les actes posés par le pr mamadou koulibaly. nous dirons que le fpi perd une personne de grande qualité. il a été le seul et le 1er à tirer la sonnette d'alarme, haut et fort. il n'a pas été écouté. et ce qu'il a dénoncé, qui n'a pas été corrigé, a fini par arriver.hélas!
on aurait dit qu'il est en situation de force puisque la réalité lui a donné raison. il avait même en mains toutes les cartes pour redresser lui - même, à sa convenance, la situation au sein de la maison fpi. pourquoi laisse - t - il tomber sa propre maison pour créer une autre? il y a un hic. est ce un acte d'anticipation, sachant que le fpi va être dissous dans les prochains jours? ou veut il être libre pour mieux servir ses propres intérêts politiques? l'avenir nous le dira. mais sachons qu'un départ n'est pas une fin en soi. nul n'est incontournable. le fpi doit se recentrer sur ses ressources humaines restantes et libres, se repenser et se battre politiquement . la victoire n'est pas derrière.

Écrit par : toussaint goba | 14 juillet 2011

Kiakiakiakiakiakia!!! Claudus, tu es fort! Tu trouves les mots les plus beaux qui apparaissent comme juste pour mieux te justifier, pffff! Une question: pourquoi le FPI a t'il en horreur la critique? Pourquoi quand il s'agit de vous tancer sérieusement vous sortez de vos gonds sans vous remettre en cause? Il a fallu qu'Alpha Blondy vous dise certaines vérités pour le taxer de rebelles, ensuite Touré Al Moustapha, puis Commandant Maguy le Tocard pour avoir préféré la paix a été taxé de traître, de parjure, ensuite Mian Augustin,..., et enfin M.K. Tu l'appelles Karl Marx, mais tu as raison car Marx était un penseur profond qui prénait encrage sur la réalité. M.K. ne voulait plus d'un parti qui n'avait que pour programme de gouvernement GBAGBO et qui réfusait de voir la réalité en face. Donc après Gbagbo là, il n'y plus d'indigènes capable de diriger au LMP??? N'importe quoi! Mamadou Koulibaly tape la où sa fait mal. C'est un vrai socialiste, qui a vite compris que les partisans de Koudou se penchaient plutôt sur les illuminaties d'un pasteur du diable comme projet de société. Mamadou Koulibaly ne veut pas faire la critique du "ciel", une critique métaphysique du pouvoir car il prend encrage sur la réalité. La réalité:
1) les militants du LMP sont bornés au point de croire aux éventuelles retour apocalyptique de Koudou la sangsue.
2) Comme Marx (car tu l'as comparez à Marx donc je te défonce avec lui, ne joue pas sur un terrain que tu ne maitrise pas), car Mamadou Koulibaly est devenu ton Karl Marx, il sait que "La réligion est le soupir de la créature opprimée. La réligion est l'opium du peuple"; les prophéties de Malachies et autres bonimenteurs sont devenues vos passe temps friands, ainsi, ces prophéties vous aveugles et ne vous font plus apprécier la réalité sainemenent et rationnellement.
3) La réalité encore est que le FPI est un parti mort, un parti qui n'existe que dans la tête de pseudo ivoiritaires et xénophobes dont l'envie de brûler de l'humain est plus que fort! ça vous manque non, brûler des gens sur des closes arbitraires et profondement bêtes!
4) Mamadou Koulibaly, ô que dis-je, Marx Karl Heinrich a le mérite d'être inscrits au patrimoine du calendrier positiviste de l'histoire par son caractère de "grande gueule", d'éclairé et par sa connaissance érudique de la politique. Il veut jouer son rôle de contre-pouvoir car il sait que le pouvoir a changé de camp, chose que les partisans zélés du LMP n'admettent pas et qui vous font souffrir!
5) Enfin, Karl Marx Mamadou sait que le président ADO, ton président malheureusement (kiakiakiakia) a les coudées franches pour conduire ce pays donc, lui aussi veut être artisan de ce développement qui s'annonce radieux en perspective pour le pays et, il ne veut être un imposteur qui trafiquote dans le dos de l'Etat pour confectionner des prétendus coup d'état.
C'est un plaisir pour moi de toujours visiter ton blog car ceci me reconforte dans ma position vis-à-vis de toi. Je me rends compte que je perds chaque jour une personne inestimable à mes yeux, un modèle de travail, je le perds petit à petit car la haine a pris corps et forme chez lui, dommage! Toute cette énergie à défendre une idéologie tronquée, mais je dis oh, avant de débiter vos thèses sur le "panafricanisme" (qui n'est assidûment pas le PANAFRICANISME que je connais et dont j'en suis un fan) customisé ivoirien là, gagné les élections d'abord. Quand tu es déclaré vainqueur, tu peux, à ta guise, choisir le modèle de développement que tu trouves judicieux pour le pays, kiakiakiakia: rire à gogo sur ton blog!

Écrit par : Abdel Sarkozy | 07 août 2011

Les commentaires sont fermés.