topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

25 juillet 2011

Objection de conscience aux liquidateurs du FPI : Haro sur la démarche de LIDER

« L'impression que j'ai de ce monsieur charismatique et tellement éloquent est qu'il a été mis à l'isolement à l'hémicycle et quasi muselé pour ses positions et ses visions peu orthodoxe. A tort ou à raison ? I wonder !!!                                                                                              Sa hargne et sa désinvolture ne sont pas du gout de tout le monde au niveau de sa famille politique.

Grand Théoricien, il se donne toujours la liberté de dire et de proposer. Cependant, a-t-il la possibilité ou la liberté de faire sans y     laisser des plumes ou sa peau ?

S'est il vraiment accommodé du rapprochement avec la rébellion ?

La réponse à ces interrogations nous permettra d'y voir un peu clair.

Vive la Côte d'Ivoire

Ecrit par : Claudus | 18.04.2008 » Ainsi répondais-je il y a plus de 3 ans à un Bloggeur Ivoirien qui avait publié un article au titre très évocateur : Mamadou Koulibaly, un génie dévoyé.

Mamadou.jpg

Pour le bloggeur Krathos « LE GENIE DE MAMADOU KOULIBALY AURAIT PLUS SERVI AUX ETUDIANTS DANS LES UNIVERSITES qu'à une véritable fonction politique et administrative dans notre pays car, il est indéniable que contrairement à son statut institutionnel, l'homme préfère la poésie des mots à l'action pragmatique et aux initiatives tangibles.

Mamadou Koulibaly a choisi de succomber aux intimidations internes de son parti au détriment de cette réputation d'homme de conviction, pour laquelle certains ivoiriens l'adulent ».
LE PROFESSEUR Mamadou Koulibaly n’affirme t’il pas lui-même dans l’édition N° 2.630 du Magazine Jeune Afrique du 11 Juin 2011 : « Si les cadres du FPI souhaitent continuer comme avant, j’arrêterai la politique pour me consacrer à l’enseignement et à la recherche. » ?

Pendant de nombreuses années, nous avons suivi avec grande attention et un intérêt particulier chaque étape du face à face opposant le professeur Mamadou Koulibaly et SES choix dont lui seul détient la plénitude des RESPONSABILITES.

A l’évidence, entre musèlement volontaire des cadres du FPI et réserves justifiés d’une partie de l’opinion, il apparait clairement que le départ possible et très probable de Mamadou Koulibaly de son poste de 3eme Vice Président du parti n’était qu’un secret de polichinelle depuis la communication qu’il avait donné le 2 Juin 2010 au titre de Président de l’Assemblé Nationale sur le sujet de « La RESPONSABILITE de la classe politique devant l'opinion publique » lors du colloque organisé par la CSCI (Convention de la société civile en Côte d'Ivoire) – La crise interne du FPI née suite à ce pamphlet mémorable de Mamadou Koulibaly donna lieu à la longue « Affaire Tagro » qui fit tant d’émules. Le malaise était profond et fragilisait le FPI d’autant plus que la Côte d’Ivoire amorçait la période de précampagne pour les élections présidentielles.

Il convient de noter à juste titre que cette affaire avait eu le mérite de clairement affiché les conclusions de la démarche de Mamadou Koulibaly. Démarche en sorte d’énigme dont le vrai décryptage était sans équivoque. Ma conclusion était que Mamadou Koulibaly utilisait Le Ministre Désiré Tagro comme paravent, pour en vérité s’adresser/s’attaquer au Président Gbagbo.

Je cite

- […]"Ministre. Personne qui agit avec un grand pouvoir et une faible responsabilité." Ambrose Bierce - Le dictionnaire du Diable (un recueil de définitions formulées en formules assassines, corrosives et sans merci pour le genre humain) […] (Ici on peut entrevoir par exemple que le Ministre Désiré Tagro à une « faible responsabilité » dans l’échec de l’APO même si avec son «grand pouvoir » il l’a négocié, discuté, approuvé et conseillé au Président Gbagbo.  ALORS QUI EST LE VRAI RESPONSABLE DE CET ECHEC SELON MAMADOU KOULIBALY ?

Puis il conclue

- […] Laurent Gbagbo doit changer l’équipe en charge de négocier la sortie de crise. L’équipe qui a piloté l’Apo a atteint ses limites […]
et il termine par cet aphorisme de Friedrich Nietzsche extrait de son œuvre, « Le crépuscule des idoles » (1888) : « Le désillusionné parle : je cherchais des grands hommes, et JE N`AI TROUVE QUE DES HOMMES SINGEANT LEUR IDEAL. »

Pour moi : « Après analyses de ces morceaux choisis de la communication de Mamadou Koulibaly, il flotte comme un vent d’inachevé et de non dits (voulu ou non) d’un homme révolté qui choisit la voie du monologue et des paraboles acerbes pour communiquer avec le leader de sa famille politique (Laurent Gbagbo) en prenant pour cible annoncée et crédible l’un de ses bras droits dans la gestion de la sortie de crise politique (Désiré Tagro). Est-ce la bonne méthode ? J’en doute fort au vue du climat de tension né au sein du FPI (Front populaire Ivoirien) suite à cette intervention très musclé du 3è Vice-Président de ce parti politique. » Cela dit, Mamadou Koulibaly n’a pas en toute RESPONSABILITE, rendu son tablier.

Alors pour sortir de l’impasse, on se posa la difficile question de savoir ‘ET SI MAMADOU KOULIBALY DEMISSIONNAIT DU FPI ?’ Dans cet état d’esprit, le 7 Juillet 2010, donnant mon point de vue, je faisais ce constat : « L’affaire dite « Mamadou Koulibaly Contre Désiré Tagro » semble tourner à l’avantage du Président de l’Assemblée Nationale. Comme il le demandait, le Président de la République a saisit le Procureur pour une enquête. Au sein du FPI (Front Populaire Ivoirien) cela est perçu par certains comme une trahison de Mamadou Koulibaly envers sa famille politique et une situation inconfortable imposé au Président Gbagbo. 
De ce fait certains sont prêts à le clouer au pilori pendant que d’autres qui voient en son action les prémices d’une guerre de succession (au vue de certains piques lancés à Affi N’Guessan Président du FPI) DEMANDENT sa démission pure et simple pour ne pas mettre à mal la cohésion au sein du parti. 
Et si (raisonnement par l’absurde) Mamadou Koulibaly démissionnait du FPI dont il est le N°3 ? »
Cela dit, en toute IRESPONSABILITE, Mamadou Loulibaly n’avait pas rendu son tablier.

« Laissez Koulibaly parler. Si vous lui ôtez son franc parlé, il ne sera plus le même Koulibaly. Nous l’avons connu comme ça et nous l’aimons ainsi » disait le président Laurent Gbagbo comme pour dénouer la crise. Koulibaly n’en avait pas fini. Il parla en effet via un plaidoyer de plus de 30 pages adressé à ses camardes du FPI. Plaidoyer dans lequel il se plaignait de certains de ses camarades du FPI qui ne se gênait en allant lui casser du sucre sur son dos auprès du Président Gbagbo. Il confie entre autre que Le Président Gbagbo lui fit cas de sa propre expérience en tant que politicien. Un politicien doit s’habituer à prendre des coups. Cela a eu le mérite de lui (Gbagbo) donner une carapace pour se protéger. MAIS - Koulibaly fini son plaidoyer en affirmant que des coups, s’il en prenait, il en donnerait maintenant. Le Président Gbagbo aurait dû ajouter que si Koulibaly se sentait le besoin de donner des coups pour se soulager, il devait les donner de face et au dessus de la culotte, mais surtout, à un adversaire qui pouvait se défendre.

Après la rhétorique qui a été le socle des théories politiciennes de Mamadou Koulibaly, pourquoi abandonne-t’il le parti politique qui l’a dévoilé pendant qu’il a enfin toute latitude pour faire concrètement ses preuves ?

Les observateurs de la scène politique Ivoirienne en général, même ceux de dernières lignes, assistent en ce moment à une véritable parodie politicienne livrée en premier ligne par les nouveaux éclairés de « l’opposition dite Nouvelle, cohérente et Rationnelle». Ce sont à les entendre, les nouveaux alchimistes de la VRAI formule de la politique de l’opposition en Afrique. Cette propension risible consistant à conspuer le FPI pour justifier la création du LIDER (Liberté et Démocratie pour la République) m’inspire une légitime indignation.

La mise sur pied d’une organisation politique est un acte anodin voir banal dans notre pays depuis 1990. Cependant la démarche de Mamadou Koulibaly est une pure fadaise. Que cache t’elle ENCORE ? Il n’est visiblement pas en train de réinventer le fil à couper le beurre - certainement pas en prenant à défaut le FPI qui est ce parti politique trentenaire ayant connu la clandestinité pendant près d’une décennie du lutte dont l’aboutissement fut l’instauration du multipartisme. Multipartisme qui permet aujourd’hui au Président de l’Assemblée Nationale de prétendre créer un nouveau parti politique. Quelle est la motivation réelle de Mamadou Koulibaly ? Le FPI va-t-il être abusivement dissout par Alassane DRAMANE Ouattara ?

Se murant derrière des vitraux transparents et fragiles, espérant une sécurité relative et à tous points de vue anesthésiante face au rollot compresseur déployé par le pouvoir brutal d’Alassane DRAMANE Ouattara, Mamadou Koulibaly a exposé la laideur exécrable issue de la semence d’un égocentrisme infini. Tous pour lui, a mort le FPI qui AURAIT échoué, pour que vive SON opposition rénové. C’est quoi l’échec du FPI ? Avoir perdu la guerre contre la rébellion armée et son soutien économique, logistique et militaire de la communauté Internationale ?

Liberté et Démocratie pour la République : Comment REinstaurer la démocratie dans notre pays alors que foulant du pied les règles élémentaires du droit, DES libertés sont confisqués par le Pouvoir en place suite à son coup d’état Militaire accepté par l’opposant Nouveau ? La démocratie peut elle s’exprimer sans les libertés de droit ? Vu que certaines libertés juridiquement acquises mais violés ne sont pas LA PRIORITE de l’opposant Nouveau, je me pose des questions sur la justesse de la dénomination de son parti ‘Liberté et Démocratie pour la République’ dont « le nom porte en lui-même une part de sa vision » selon les termes de son créateur qui est censé être le modèle par excellence.

mk2.jpg

Pouvons-nous avoir à nouveau une vraie démocratie sans avoir au préalable éliminé toutes les restrictions dans ce domaine ? NON. Le droit bafoué est il une restriction flagrante à la démocratie ? A l’évidence, OUI.

Happé dans cette spirale vicieuse, il ressort que Mamadou Koulibaly tente de nous embourber dans un interminable tunnel sombre dont la sortie ne sera jamais creusée. Mais cette fois, il lui sera difficile de pointer du doigt un bouc émissaire parfait en guise de circonstance atténuante.

Cependant ils sont nombreux à avoir pris le train LIDER Express. Certains par simple opportunisme, d’autres par crainte de la fin du Front populaire Ivoirien. Tant mieux !!! Cela a le mérite de chercher à faire avancer le parti et la Côte d’Ivoire avec des mains fiables. Les rescapés du FPI et de La Majorité Présidentielle conduite par Laurent Gbagbo, totalement empreint de l’idéologie novatrice de la Refondation devront se défaire de la dédaigneuse image astucieusement estampillé sur ce concept positivement idéalise et se remettre à l’ouvrage sans ruminer sur l’attitude des camarades qui auront décidé de faire rapidement et facilement volte-face. L’ennemi du LIDER ne saurait être le FPI ; ils semblent ne pas le comprendre. Chose normal vue qu’il n’arrive pas à se convaincre de leur attitude à la limite bordélique. L’adversaire du FPI n’est autre que le RDR en attendant la dislocation programmé du RHDP ; cela, tous les militants-sympathisants du FPI et de La Majorité Présidentielle doivent en être durablement imprégné.

La saison de souffrance et de dur labeur à laquelle le parti politique de Laurent Gbagbo est condamné ne sera pas éternelle. Le ver que nous voyons partir était dans le fruit lorsqu’il est tombé du grand arbre trentenaire. Le Fruit n’est pas encore pourri et ses graines sont intactes, belle et pleine de vie. Avec courage et détermination, retirons les bonnes graines, semons à nouveau. Labourons en chantant l’hymne Nationale de la Côte d’Ivoire. « Salut ô Terre de l’Esperance », avec l’espoir de construire cette Côte d’Ivoire dont nous rêvons, arrosons abondamment notre champ de la sueur d’un travail de forcené pour que survive le FPI, pour que REvive la Côte d’Ivoire.

ci.jpg

Commentaires

Mamadou Koulibaly a écrit "le traité colonial" pour devoiler la magouille coloniale de la france dans son ambition coloniale. Mamadou koulibaly était en Cote d'Ivoire pendant les elections de Novembre. Mamadou koulibaly a trahi le FPI en acceptant la proposition de la France dans un hotel d'Accra de devenir president interimaire de Cote d'ivoire. Alors comprennez que sa femme à la filleule de dominique ouattara; comprennons un peu que ce monsieur n'est pas politien mais simplement un suiveur de foule.

RK

Écrit par : Ricco katahua | 25 juillet 2011

Les gens se font complices de puissances atomiques étrangères qui viennent envahir votre pays, au lieu de refléchir aux solutions adéquates á ce problème, vous passez votre temps á raconter des mensonges sur vos responsbles, qui se débattent comme ils peuvent. C'est tout simplement malheureux que l'africain, le noir soit encore à ce niveau.

Écrit par : Tschiblaudy | 25 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.