topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

17 août 2011

Alassane Ouattara et ses VACANCES non mérités

ado-vacances.jpg

Ou est passé Alassane Ouattara qui voulait tant gouverner la COTE D'IVOIRE même au prix du Sang de plus de 10.000 Ivoiriens depuis le 19 Septembre 2002 ?

Il est en vacances en Métropole... après 4 Mois:
- de pillages de ses rebelles
- de terreur d'un pouvoir Autocrate
- de tueries
- de chasse à l'homme
- d'emprisonnement en violations flagrantes des lois de notre état
- de cherté exagéré de la vie en Côte d'Ivoire
- de chute vertigineuse du Prix d'achat des récoltes de nos paysans.


Que Ouattara sache que pour profiter de vacances sur le dos flagellé du contribuable Ivoirien , il faut avoir Travaillé: dans la culture Ivoirienne, semer la tristesse, la mort et la désolation en "quatre mois", ce n'est pas TRAVAILLER "un an".

Je comprend l'empressement du nouveau Préfet d'aller chercher sa feuille de route ou son cahier de charge chez le "Gaulois Sarkozy Premier Roi de France Version 2011".
Mais en dégustant sa "dinde farcie aux trufes" dans les Palaces Parisien, qu'il pense a cette Côte d'Ivoire qu'il a mis en miette a tous les niveaux.

Commentaires

tu peux encore rêver mon frère, je te conseil de te trouver un autre leader autre que le sanguinaire Gbagbo

Écrit par : Seri Mathias | 18 août 2011

Séri Mathias,arrêtez de raconter des inepties.Gbagbo en sa qualité de président légitime a usé des moyens que lui donnaient la constitution pour tenter de repousser les agresseurs.Les sanguinaires sont ailleurs et peut-être parmi ceux que vous dédouanez de façon aveugle.

Écrit par : oscar48 | 19 août 2011

Salut je suis entièrement d'accord avec votre avis et pire un nouveau livre rempli de contre-vérité vient de paraitre ( Beugré Joachim et préfacé par Maurice bandama) honte à la cote d'ivoire avec un sois diasant présent désormais vivant avec un stimilateur cardiaque Vivement le retour de notre LG vive la république libre avec gbagbo Laurent.

Écrit par : Ettiboua Aimé Désiré | 27 août 2011

Les commentaires sont fermés.