topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

20 septembre 2011

Simplement, MERCI !

Quel grand honneur ! Incroyable Anniversaire devrais je dire. M’attendais-je à des messages et des coups de fil pour me souhaiter un joyeux anniversaire ce 18 Septembre 2011 ? Incontestablement OUI !!! A ce point avec de tels mots ? L’humilité et le devoir moral de vérité m’emmènent à reconnaitre que NON. Empreint d’une vive exaltation, Flatté, honoré et ému je l’ai été tout a...u long de cette journée très spéciale pour ma personne.

dank.jpg

MERCI – ce terme usuel de politesse prononcé pour exprimer de la reconnaissance devient anodin et abstrait pour vous exprimer véritablement la plénitude ma gratitude et ma grande reconnaissance à votre égard. J’ai connu le Nirvana du contentement en ce jour où vous avez atteint la quintessence même de mon âme sensible. Que Dieu vous bénisse, lui seul pourra vous remercier à la juste valeur du bien que vous m’avez fait en ce jour unique que je n’oublierai jamais.
Cette date du 18 Septembre marque aussi le jour-1 de mon sixième mois d’exil. Bien que qualifié différemment selon les accointances politiques, sans prétention aucune, je puis dire que je suis le mieux placé pour savoir d’une part pourquoi j’ai été contraint de quitter mon pays que j’aime, et d’autres part ce que je traverse depuis la date du 17 Avril 2011. Des vertes et des pas mures j’en ai connus entre quelques rares moments de joie. Loin de tous ou presque, pas préparé à cette «survie », j’ai trouvé en ma famille du web un refuge qui est aussi un exutoire vers ma liberté de penser qui pour moi est non négociable.

Je vis ainsi au quotidien depuis cinq mois, cinq longs mois qui ont eu évidemment leur corolaire de répercutions néfastes ou positives sur ma vie professionnelle et sociale. Mais je me suis accroché, soutenue par la famille et des amis au niveau de certains besoins ordinaires.
Mais quand arrive ce moment fatidique de tous les jours, où l’on se retrouve seul face à soit même, pris en otage par les démons de l’inconstance de cette situation précaire dont la sortie ne se profile nul-part, ce sont ces mots que vous prononcez à mon égard, ces phrases que vous me faites partager, qui me redonnent un second souffle salvateur quand mes pensées s’embrouillent et me poussent peut être vers le gouffre.
Simplement MERCI pour votre soutien, et que Dieu me guide sur le bon chemin à prendre les mois à venir.
………………………………………….
J’aimerais partager ce poème avec vous…
"Invaincu, dont on ne triomphe pas, invincible"

Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Noires comme un puits où l’on se noie,
Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
Pour mon âme invincible et fière,

Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout bien que blessé,

En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la mort,
Et je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis et je resterai sans peur,

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

William Ernest Henley


Ce Poème est le Préféré de Nelson Mandela... Poème qui l'a aidé à tenir pendant ses 27 ans de prison.
Ce poème m'inspire, car comme Mandela, je suis enfermé: libre à l'étranger, mais enfermer en dehors de ma Côte d'Ivoire.

Commentaires

T'inquiètes bientôt le chemin du retour te sera grande ouverte. Confie toi au seigneur et prie pour tes frères pour ceux qui ne sont plus de ce monde et pour ceux qui n'ont pas réussi a fuir la mégalomanie drama_manique.

Écrit par : Supaz | 21 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.