topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08 octobre 2011

LES NERVIS DU RDR ATTAQUENT UNE REUNION PUBLIQUE DU FPI A KOUMASSI

Ce samedi 8 octobre, à l’initiative du député FPI de Koumassi, Yao Yao Jules, une réunion publique était organisée dans sa commune au quartier « Grand Campement ».

Alors que la manifestation se déroulait calmement et, au moment où le député FPI d’Adjamé expliquait les problèmes sécuritaires auxquels il faisait face dans sa propre... commune, une coupure de courant intentionnelle à neutralisé la sono du meeting. Alors que les militants présents s’interrogeaient sur la suite à donner à la manifestation, des groupes de personnes, identifiées comme supporteurs du RDR, ont envahi les lieux, en saccageant les installations.

Le Secrétaire Général du FPI, M. Laurent Akoun a été personnellement agressé dans son véhicule qui a été endommagé à coup de barres de fer. De nombreuses personnes ont subit des violences diverses. Les victimes de ces agissements inadmissibles, voulant porter plainte au commissariat du secteur, en ont été empêchés du fait de l’absence de fonctionnaires de police sur les lieux, ceux-ci ne se sentant surement pas eux-mêmes en sécurité dans leurs propres locaux.

Ce nouvel incident grave, qui atteint des représentants du peuple que sont les élus de la Nation dans l’exercice fondamental de leur mission, qui est de propager leurs idées auprès des citoyens, ne peut que jeter un doute supplémentaire sur le projet d’organisation d’élections législatives en Côte d’Ivoire dans les semaines à venir. Les bases les plus élémentaires du Droit sont aujourd’hui foulées au pied dans le pays et il est grand temps que la « communauté internationale », si prompte hier à vouloir « promouvoir la démocratie en Côte d’Ivoire », s’inquiète désormais de cette situation avant qu’elle ne fasse basculer le pays dans une violence incontrôlable.

C’est ici l’occasion de rappeler que les forces démocratiques de ce pays considèrent comme un préalable incontournable la libération de Président Gbagbo et des tous ceux et celles qui sont enfermés sans raison valable. C’est à cette seule condition qu’un dialogue républicain pourra s’engager dans l’intérêt, d’abord, des ivoiriens et des ivoiriennes.

292204_161857793890255_119142914828410_344769_4836747_n.jpg
Bernard Houdin, Conseiller spécial du Président Représentant du Porte-parole Europe/Amérique

Les commentaires sont fermés.