topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

18 avril 2012

REPLI DANS LA DOULEUR

La politique est un sujet sérieux – un sujet devenu TROP sérieux dans cette Afrique Noir qui rêve de sa révolution institutionnelle et idéologique pour une démocratie vraie, apaisée et durable. 
Le cas de la « riposte » médiatique engagée par les Patriotes Ivoiriens pour (entre autres choses) la restauration de la vérité sur le résultat des élections présidentielles de 2010 en Côte d’Ivoire en est un exemple palpable. 

De ce résultat dépendra (selon la vision de la justice internationale) le sens de la responsabilité de certains crimes entre les protagonistes d’alors dont le Président Laurent Gbagbo renversé par les armes, enlevé, puis emprisonné injustement. 
BREF ! La politique est un sujet sérieux – un sujet devenu TROP sérieux pour en aborder les thèmes sous un angle approximatif voir biaisé. 

--- J’ai toujours analysé scrupuleusement l’évolution de la situation politique en Côte d’Ivoire avec autant de sérieux que possible avant de daigner donner mon point de vue sur un sujet via une pensée ou un article. Cette attitude est pour moi le gage du sérieux qu’on accorde au thème mais aussi et surtout une marque de considération pour les lecteurs. 
Ce faisant, avant que vous ne me posiez la question de savoir le pourquoi du « désert » du sujet politique sur mon blog, mon fil twitter et mon profil facebook dans les jours à venir, je prends les devants par anticipation pour vous rassurer.
Comme le dit cette maxime traditionnelle. "Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et ne laisser aucun doute à ce sujet"
N’étant pas en ce moment au mieux de ma forme, la déontologie m’interdit d’ériger un oasis pollué pour donner un visage qui se veut flamboyant dans ma sécheresse d’improductivité. 
Par respect pour cette lutte médiatique, permettez que ma plume asséchée par les tracas se couche.

 laurent gbagbo capturé, laurent gbagbo arrêté, chute de gbagbo, force licorne, frci, gbagbo, cote d'ivoire,

Mais ce n'est qu'un au revoir !
"Si j'avance suivez-moi, si je m'arrête poussez moi, et si je recule tuez moi" disait le Révolutionnaire et Homme Politique Ernesto Che Guevara.
Pour Paraphraser le CHE, je dirais:
"Si j'avance SOYEZ A MES COTES, si je m'arrête poussez moi VERS L'AVANT, et si je recule, DEMANDEZ MOI POURQUOI avant d'envisager ma mort par vos mains d'amis "
---- Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

Commentaires

Parole de sagesse! Cher frère CLAUDUS, pour être au front médiatique depuis la première heure de la crise ivoirienne, je te comprends. Et je te soutiens dans ton initiative. ça use, le combat! J'en sais quelque chose. Bon repos, guerrier du web, tu le mérites bien.

La lutte continue!

Écrit par : Dindé | 19 avril 2012

Merci Fernand Dindé !

Écrit par : Claudus Kouadio | 20 avril 2012

Les commentaires sont fermés.