topblog Ivoire blogs

01 juin 2013

RETOUR DES RÉFUGIÉS IVOIRIENS DU TOGO VERS LA CÔTE D’IVOIRE : La mascarade continue, les pressions surtout

Privé de nourriture depuis plus de 6 mois dans un camp qui ne répond à aucune norme de salubrité et de sécurité, et pendant que les responsables des femmes qui manifestaient contre le HCR-TOGO sont en prison à Lomé pour avoir trop bruyamment revendiqué «un minimum vital », ‘des Ivoiriens vivant à Lomé’ passent à la ‘Phase 2’ du plan du pouvoir Ouattara pour vider le camp de Avepozo de ses réfugiés juste pour assainir son image : SENSIBILISER LES RÉFUGIÉS AFFAMES ET SANS SOIN AU RETOUR DANS UNE COTE D’IVOIRE OU ILS N’ONT PLUS AUCUN REPÈRE.

 avepezo, lomé, togo, réfugiés ivoiriens, unhcr, hcr, fesci, universités de lomé, université de kara, madame gogoua, m. vodounou, unhcrtogo, Hamed BAKAYOKO, SAARA , Soro Alphonse,


Ces Ivoiriens vivant à Lomé, sous couvert du titre de ‘Réfugiés Ivoiriens de Lomé’ ont fait une mission (dénommée ''Go and See'' qui consiste à venir en prospection, tâter le terrain pour un retour définitif) d’une semaine en Cote d’Ivoire tout frais payés par l’état Ivoirien; chose bizarre, toutes leurs rencontres à Abidjan (et nulle part ailleurs en Cote d’Ivoire) étaient des réunions politiques (Avec Hamed BAKAYOKO et Soro Alphonse) après un banal tour dans des 'Maquis' à Yopougon .

 avepezo, lomé, togo, réfugiés ivoiriens, unhcr, hcr, fesci, universités de lomé, université de kara, madame gogoua, m. vodounou, unhcrtogo, Hamed BAKAYOKO, SAARA , Soro Alphonse,

 avepezo, lomé, togo, réfugiés ivoiriens, unhcr, hcr, fesci, universités de lomé, université de kara, madame gogoua, m. vodounou, unhcrtogo, Hamed BAKAYOKO, SAARA , Soro Alphonse,


Revenus à Lomé pour certainement ‘prendre leurs bagages pour repartir en Cote d’Ivoire’ comme ils l’ont promis aux tenants du pouvoir en Cote d’Ivoire (Source : Quotidien l’Inter N°4.487) ils veulent embarquer avec eux ces Ivoiriens réfugiés du camp de Avepozo à Lomé qui souffrent de leur duplicité flagrante et leur connivence avérée avec le pouvoir Ouattara qui usent d’eux pour encore plus mettre a mal la situation déjà précaire sur place au point de ne leur laisser qu’une seule possibilité malgré les risques : le retour en Cote d’Ivoire.
Cette bande de ‘nouveaux explorateurs’ de ALASSANE DRAMANE OUATTARA Ouattara (logée dans la ville de Lomé et gracieusement pris en charge) s’est rendue hier sur le camp de réfugiés Ivoiriens de Lomé accompagnée d’une délégation de membres du HCR, d’autorités du gouvernement Togolais et de la gendarmerie, pour d'après eux, rendre compte aux réfugiés de leur ‘mission en Cote d’Ivoire’. Malheureusement pour eux, aucun réfugié ne voulait assister à une telle rencontre dont la conclusion est connue avant l’introduction.
Alors ils se sont réduits à distribuer des prospectus estampillés :
- Ministère des Affaire Étrangères – SAARA (Service d'Aide et d'Assistance aux Réfugiés et Apatrides)
- RÉPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE
- MINISTÈRE D’ÉTAT – MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
- UNHCR

 avepezo, lomé, togo, réfugiés ivoiriens, unhcr, hcr, fesci, universités de lomé, université de kara, madame gogoua, m. vodounou, unhcrtogo, Hamed BAKAYOKO, SAARA , Soro Alphonse,

 avepezo, lomé, togo, réfugiés ivoiriens, unhcr, hcr, fesci, universités de lomé, université de kara, madame gogoua, m. vodounou, unhcrtogo, Hamed BAKAYOKO, SAARA , Soro Alphonse,


Pour formaliser et donner du contenu à leur couardise, avec le HCR ils organisent un retour dit volontaire pour la date du 5 Juin 2013.
Puisse Dieu accompagner ‘les frères et camarades’ qui prendront la décision de mettre fin à leur exil au TOGO. Que Dieu protège tous ceux qui malgré la grave adversité sont contraints de rester sur place à Lomé.
~ Claudus Kouadio

Commentaires

Le Togo oublie que ce qui arrive aujourd'hui à la Côte d'Ivoire ,a été préparé par l'occident et que cela peut arriver aussi au Togo demain.Lorsque ton voisin souffre aide -le au lieu d'augmenter son mal. L'histoire de l'Afrique s'écrit ainsi et elle retiendra ce que fit fe Togo contre le peuple frère de Côte d'Ivoire."personne ne connaît le jour de son jour"a dit un vieil homme.Pensons-y.

Écrit par : lewouei | 01 juin 2013

Si Aboké, Alou Eugène, Mao Glofiéhi,Gbamanan Djidan,Evariste Yaké..... sont entrés en CI et vivent sans être inquiété, je voudrais comprendre réellement ce qui peut pousser mes frères et soeurs à rester ds la misère ds des pays qu'ils ne consideraient même pas quand leur woody etait o pouvoir??? on se connait tous et en detail!! je peux même comprendre la position de certains hommes mais quand même les femmes,les enfants, que vous reprochez vous?entrez donc !

Écrit par : Mammou | 02 juin 2013

le togo ignore ses millions de gens versés dans notre pays ,qu' il sache qu' ils ne sont pas à l'abri du vent qui va souffler sur ce pays . qu' ils les ramènent tous en côte d'ivoire c'est leur pays . mais ça va faire un coup de froid pour nous tous....merci !!!!

Écrit par : yobo | 16 juin 2013

Les commentaires sont fermés.