topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

01 septembre 2012

ACCRA-AFFAIRE KATINAN KONE: Le Ghana en Procès contre sa souveraineté

 fpi,alphonse douaty, KONE KATINAN, laurent akoun, laurent akoun arrêté, dst, miako oureto, amani n'guessan michel, laurent gbagbo, haye, cpi, frci, dozo, alassane dramane ouattara, le blog de claudus, claudus, le patriote

Dans son édition du Samedi 25 Août 2012, l'officine propagandiste du RDR qu'est le journal "Le Patriote" publie:

 fpi,alphonse douaty, KONE KATINAN, laurent akoun, laurent akoun arrêté, dst, miako oureto, amani n'guessan michel, laurent gbagbo, haye, cpi, frci, dozo, alassane dramane ouattara, le blog de claudus, claudus, le patriote

"Koné Katinan arrêté au Ghana. Il sera extradé par vol spécial aujourd'hui". Un REBELLOTE de la même fadaise qui avait suivi sa prétendue arrestation puis son extradition imaginaire depuis le Cameroun le Samedi 16 Juin 2012. 

fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus,claudus,le patriote

En effet, déjà dans son édition N° 3773 (du Samedi 16 Juin 2012) "Le Patriote" annonçait:"Après Lida Kouassi, Koné Katinan arrêté hier. Il sera extradé dans quelques heures - Koné Katinan Justin qui se présente comme le porte-parole de l’ex-président déchu a été mis aux arrêts hier au Cameroun. [...] Répondeur-automatique de la Refondation en exil, Koné Katinan s’est illustré par des déclarations en l’emporte-pièce. [...] Il sera extradé dans les heures qui suivent. [...]"

Autant de précisions ne devraient souffrir d'aucun doute. Et pourtant ces "quelques heures" ont fini par couvrir plus largement ce canard du triste voile de la honte qu'il porte bon an, mal an avec une certaine fierté. Aucun avion à l'horizon pendant des heures et des jours si ce n'est peut être celui de Alassane Dramane Ouattara qui passe plus de temps dans les airs qu'au sein du palais présidentiel pour lequel il a fait la guerre à la Côte d'Ivoire pendant plus d'une décennie.

Toutefois, cela n'a rien d'extravagant venant de ce "torchon" qui a pour mission essentielle d'entourlouper une certaine frange de la population Ivoirienne, en dirigeant les spots de la véritable actualité du pays vers d'autres horizons. Pour remplir cette besogne visant à distraire ces gens peu avertis qui gobent à satiété la production de cette industrie de mensonges, pas des journalistes mais une cohorte de mercenaires de la plume et autres barbouzes du clavier.

Pour ne pas donner du bon grain à moudre à cette piteuse fabrique d'intoxication médiatique, le Ministre Koné Katinan a juste dit pour rassurer les militants de La Majorité Présidentielle: "Je suis surpris d'apprendre que j'ai été arrêté au Cameroun et qu'on s'apprêterait même à m'extrader. Comme on peut le constater, je suis bien là et je n'ai pas été arrêté. Je me porte bien."

Toutefois, il était dorénavant clairement établi que Alassane Dramane Ouattara voulait la "peau" du Ministre Katinan; encore plus depuis que celui ci a refusé de le rencontrer sur demande officielle lorsque Ouattara était de passage à Accra en visite d'Etat le 6 Octobre 2011. Katinan avait pris cette noble décision pour protester contre les humiliations infligés au Président Gbagbo. 

Retour au Samedi 25 Août 2012: LA NOUVELLE AFFAIRE KATINAN KONE.

De retour de Johannesburg où il participe aux travaux de l’African Forum sur invitation de l’ex-président Sud-Africain Thabo Mbeki, le Ministre Katinan Koné est arrêté par des policiers Ghanéens à la sortie de l’aéroport International Kotoka d’Accra après avoir effectué en bonne et due forme toutes les procédures d'usage en la matière. 

A la lecture des informations recueillis de plusieurs sources et après analyses, cette interpellation qui de prime abord peut paraître anodine, cache vraisemblablement une tentative d’enlèvement commanditée probablement par le régime en place en Côte d'Ivoire via quelques policiers véreux qu'ils ont réussi à soudoyer à Accra. Cela n'a fait que créer un malaise "de plus" entre la Côte d'Ivoire dictatoriale et le Ghana qui se veut un état de droit. Cet imbroglio naissant et les pressions multiples ont contraint les autorités Ghanéennes au mutisme pendant deux jours avant d'officialiser l'arrestation du ministre Katinan une fois les contours de cette affaire cernés. 

Finalement, contrairement à la prétendue extradition automatique annoncée à grand renfort de "médias poubelle", l'affaire a été portée devant les tribunaux Ghanéens. 

Interrogé à ce propos par le Journaliste Frank Toti du "Nouveau Courrier", Me Lucie Bourthoumieux, l’un des avocats du ministre Katinan dans cette affaire répond: "L’Etat ghanéen doit venir se prononcer devant la justice sur les raisons de ce qu’on peut appeler la privation de liberté, ou alors de la mise en sécurité de M. Koné Katinan. La Cour nous a donné raison en désignant un juge qui a convoqué l’Etat et fixé une date d’audience relativement rapprochée, c’est à dire vendredi prochain. De façon à ce que l’Etat vienne s’expliquer sur le fait que notre client, M. Koné Katinan, soit mis en sécurité depuis vendredi dernier, et pendant plus de 48 heures. Je pense que l’Etat ghanéen viendra expliquer qu’il a procédé ainsi parce que le gouvernement Ouattara avait demandé que Koné Katinan soit extradé

A partir de là, on demandera au juge de se prononcer sur la légalité de cette demande d’extradition. Dans la mesure où premièrement, il n’y a pas du tout de convention d’extradition entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. Deuxièmement, M. Katinan Koné bénéficie du statut de réfugié politique. Et à ce titre, il est couvert par la Constitution ghanéenne de 1992 qui est contre toute extradition d’un réfugié vers son pays d’origine ou décrit comme tel pour des motifs politiques."

Ce Vendredi 31 Aout 2012 s'est tenu la première audience. Idriss Ouattara, Président des Agoras & Parlement de CI en Exil au Ghana rapporte: 

"Ce vendredi à la HIGH COURT OF JUSTICE devait se tenir le procès du Ministre Kone Katina. Très tôt le matin, l'accusé et ses soutiens restreins que nous étions et les plaignants représentés par l'Etat de Cote d'Ivoire etaient présents à ce proces très attendu. Le juge en charge de l'affaire qui a reçu le dossier ce matin a demandé à l'accusation de resumer les charges kilométriques rédigées à l'encontre de l'accusé; tache que refuse de faire les plaignants sous pretexte qu'ils ont déjà rédigé lesdites charges. Oui reconnait le juge mais cela ne vous empêche pas de faire une synthese pour aller vite dans le procès.

L'accusation maintient sa position. Pour se donner donc le temps de lire toute la longue litterature des plaignants, le juge a finalement reporté le proces au Mercredi 5 août prochain. Visiblement la partie plaignante qui voulait l'extradition rapide de Katina ne semble plus trop disposé à ce procès." LE PROCÈS AURA DURÉ SEULEMENT 10 MINUTES 

Le Ministre Katinan Koné - porte parole du Président Gbagbo et sont avocat Me Patrick Sogbodjor devront patienter pour connaitre l'aboutissement de cette sombre affaire. Nous osons espérer qu'à la difference du Togo qui a "livré" manu-militari le ministre Moise Lida Kouassi à la furie des tortionnaires de la DST Ivoirienne, le Ghana ferra encore preuve d'intégrité en appliquant "scrupulesement" les textes de lois qui régissent le fonctionnement de cette nation soeur et hôte de milliers de réfugiés et exilés politique Ivoiriens.

En dépit des pressions de toutes sortes, le Ghana doit demeurer digne d'autant plus que le monde entier aura les regards fixés sur ce pays tout au long de ce procès d'un autre âge. Le Ghana ne doit pas accepter de subir une sorte d’irrédentisme d'un quelconque pays sur son appareil judiciaire. PLUS QUE LE PROCÈS DE JUSTIN KONE KATINAN, C'EST LE GHANA QUI SERA EN PROCÈS CONTRE SA SOUVERAINETÉ.

Claudus Kouadio

26 août 2012

Arrestation de Laurent Akoun SG du FPI - Comment et pourquoi ?

Communiqué du FPI

Relativement à l'interpellation du Secrétaire Général et Porte-parole Laurent AKOUN

 fpi, alphonse douaty, Le Snacom, laurent akoun, dst, miako oureto, amani n'guessan michel, laurent gbagbo, haye, cpi, frci, dozo, alassane dramane ouattara, le blog de claudus, claudus kouadio

Le dimanche 26 août 2012, aux environs 14h00, le Secrétaire Général et Porte-parole du FPI, M. AKOUN Laurent, a été interpellé au corridor de l’entrée nord d’Adzopé, par une dizaine de FRCI commandée par le chef de brigade de gendarmerie de ladite ville. Ce dernier a intimé l’ordre au Secrétaire Général de descendre de son véhicule pour prendre place dans son pick-up (estampillée brigade de gendarmerie d’Adzopé) puis, il a déclaré à la délégation du FPI qu’il conduirait M. AKOUN Laurent à la ‘brigade d'Adzopé’.

Lorsque, 10 mn plus tard, les membres de la délégation du FPI (15 militants responsables dont les vice-présidents Kodjo Richard et Marie-Odette Lorougnon) sont arrivés à la brigade de gendarmerie d’Adzopé, les gendarmes présents ont affirmé de ne rien savoir de toute l’opération.

Depuis, le Secrétaire Général et Porte-parole du FPI, M. AKOUN Laurent reste introuvable.

A la tête d’une importante délégation du FPI, M. AKOUN Laurent venait de présider une réunion avec les structures de base du Parti à Akoupé, sous la protection des forces de l’ordre de la ville et d’un détachement de l’ONUCI basé à Adzopé. Le Secrétaire Général devait présider sa 2ème réunion de la journée avec les structures de base d’Adzopé cet après-midi. Cette réunion avec la base a eu lieu, présidée par le Vice-président KODJO Richard. 

A la lumière de ce développement nouveau, la Direction du FPI se réunira dans les toutes prochaines heures pour aviser.

Fait à Abidjan, le dimanche 26 Août 2012

Le Snacom

fpi,alphonse douaty,le snacom,laurent akoun,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus,claudus kouadio

Arrestation de Laurent Akoun - Sécrétaire Général du FPI-FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

LES RAISONS (Selon les autorités du Dozoland):

Mr Akoun AURAIT tenu des propos PRÉTENDUMENT diffamants (lors de cette conférence de presse) qui auraient portés "Atteinte à l'honorabilité du chef de l'état" ALASSANE DRAMANE OUATTARA.

Faut-il en rire ou en pleurer ?

La tentative "d'éradiquation" politique du parti de LAURENT GBAGBO est bien en marche: à qui le tour ? Justin Koua ? Amani N'Guessan Michel ? Miaka Oureto ?

"[...] Il n'y a pas trente six chemins vers la démocratie. [...] il faut un Etat, il faut le développement et il faut l'apprentissage des libertés.."

M. FRANCOIS MITTERRAND - Le discours de La Baule - 1990.

ALASSANE DRAMANE OUATTARA piétine notre liberté élémentaire dans une république bannière... de non droit, enfonce notre peuple dans une terrible crise socio-économique: il emprunte plus de trente six chemins pour éviter celle de la démocratie.

19 août 2012

Le ministre A. Douati, SGA du FPI arrêté par la DST: Le SG Laurent Akoun lance l'appel du 19 Aout. TOUS A LA DST

FPI, Alphonse Douaty, Laurent Akoun, DST, Miako Oureto, Amani N'Guessan Michel, Laurent Gbagbo, Haye, CPI, DST, FRCI, DOZO, Alassane Dramane Ouattara, le blog de claudus, claudus Kouadio

Peu avant 12H00 (locales et GMT), le siège du FPI dans le quartier de Attoban à Abidjan a été la cible d'une attaque à main armée.

FPI, Alphonse Douaty, Laurent Akoun, DST, Miako Oureto, Amani N'Guessan Michel, Laurent Gbagbo, Haye, CPI, DST, FRCI, DOZO, Alassane Dramane Ouattara, le blog de claudus, claudus Kouadio

Rapportant les faits aux journalistes de l'AFP (Agence France Presse), Jean-Luc Ouallo, membre de la section jeunesse du FPI déclare: "Nous étions en réunion, nous étions au nombre de dix. Venues à bord d'un mini-car, des personnes non identifiées, armées de gourdins, de machettes et de fusils de chasse, ont fait irruption dans les locaux. [...] Les agresseurs "parlaient tous Dioula" (langue de ressortissants du Nord ivoirien, très largement parlée dans le pays)"

En ce moment là, Le ministre Alphonse Douati, Secrétaire General Adjoint du FPI se trouve à Agboville où il y a participe à une séance de travail avec la fédération locale de cette localité.

A partir d'Agboville, via son service de communication, il affirme tenir pour responsable de l'attaque du siege du FPI, le gouvernement de Dramane Ouattara qui depuis plus d'une semaine, accuse avec légèreté le parti du Président Laurent GBAGBO d'attaques contre les FRCI... l'attaque du siège du FPI étant pour ainsi dire une action de représailles injustifiée.

Selon Alain Toussaint (Ancien Conseiller du Président Laurent Gbagbo ): "Depuis une semaine les hommes du chef de guerre Koné Zakaria étaient à la recherche de l'ancien ministre. Ils rodaient autour de sa maison. Finalement, samedi matin, les miliciens de Ouattara ont mis en place un dispositif spécial devant la résidence d'Alphonse Douati en s'acquérant de sa présence. Le vigile a indiqué qu'il était à Accra.

Samedi vers 19h42, alors qu'il rentre d'un meeting du FPI à Agboville, Douati reçoit un coup de fil du directeur général de la DST lui enjoignant de s'y rendre pour des raisons de sécurité. L'ancien ministre est alors auditionné pendant plus de trois heures d'horloge pour être ensuite retenu pour la nuit."

Comme il est désormais pour habitude avec cette imposture militarisée qui dirige la Côte d'Ivoire en tenant l'épée de Damocles sur nos têtes, il est utopique d’espérer avoir un motif cohérent pour tenter de nous expliquer cette autre arrestation arbitraire: l'accuseront ils "aussi" de génocide ? Ce n'est pas extravagant avec ce "pouvoir". Ainsi donc à la suite de son épouse convoquée (retenue longuement puis relâchée) à deux reprises par la DST et la brigade financière pour des raisons farfelues, c'est le Dr Douati qui est maintenant l'objet des attentions peu enviables de la tristement célèbre DST des maitres tortionnaires. 

En raison de l’impéritie flagrante de ce régime, il est constamment effrayé et met un point d’honneur sur une sorte de chasse à l’homme pour anéantir l’opinion critique ou contraire. Cela se manifeste par des vagues d’arrestations arbitraires exclusivement de membres de La Majorité Présidentielle.

Pendant que la « parodie de » justice Ivoirienne cherche désespérément des atermoiements pour justifier l’irrationnel, Alassane Ouattara sa suite regardent ailleurs, loin des vidanges dans lesquelles le diable à refermer les portes de l’enfer dans lequel il a brutalement projeté les dirigeants légaux de notre pays.

Leur sort dépend des caprices fantaisistes et extravagants d’Alassane DRAMANE Ouattara qui pour répondre aux milliers d’Ivoiriens qui demandent la libération des prisonniers politiques, a trouvé l’élixir parfaite : « Les chiens aboient, la caravane passe » dit-il en substance ; charmante expression d’un dictateur naissant dénué d’amour et de conscience. Telle commence à s’écrire l’histoire des vainqueurs avec le sang à peine coagulé des morts qui de leur silence de juste, crient « Vérité et JUSTICE ».

"Qu'avez-vous choisi de faire de la Côte d’Ivoire ?" Du fond du gouffre dans lequel nous nous sommes tous embourbés pendant cette décennie de crises à répétitions, cette question essentielle pourrait être posée par le quidam le plus négligeable de la Côte d’Ivoire à Alassane Ouattara assis très haut sur sa fragile tour d’Ivoire. Car loin des beaux discours démagogiques qu’on nous « vend » par ces temps tumultueux, que nous propose le gouvernement en place pour aller dans le sens de cette réconciliation tant prôné ?

FPI, Alphonse Douaty, Laurent Akoun, DST, Miako Oureto, Amani N'Guessan Michel, Laurent Gbagbo, Haye, CPI, DST, FRCI, DOZO, Alassane Dramane Ouattara, le blog de claudus, claudus Kouadio

Des arrestations et emprisonnements abusifs ne respectant pas la dignité humaine et les libertés individuelles car violant tous les termes juridiques, des mandats d’arrêt internationaux lancés à tire larigot contre les anciens tenants du pouvoir, des crimes crapuleux sous fond de règlements de comptes à caractères tribaux orchestrés par les FRCI la nouvelle armée essentiellement composés par les rebelles du Nord, une épuration ethnique dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, des exécutions sommaires de personnes jugés Pro-Gbagbo, une chasse à l’homme sans fin orchestrée contre les possibles opposants au pouvoir Ouattara, des milliers d’Ivoiriens contraint à l’exil.

fpi,alphonse douaty,laurent akoun,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus,claudus kouadio

Cette fois le FPI dit NON: pour exprimer notre légitime indignation, Mr Laurent Akoun, le Secrétaire général du FPI, invite les démocrates, les militants et sympathisants du FPI à un rassemblement historique devant la DST, ce dimanche 19 août 2012 à 9 heures GMT pour exiger la libération du "Camarade" Alphonse Douaty.

"Pour exister la dictature pure et dure a besoin d'instaurer la peur; pour SURVIVRE le dictateur à besoin de maintenir cette peur là."

BRISONS ce cycle infernal de la peur qui risque d'être un effroi sans Fin. 

Puisse Dieu proteger les patriotes et démocrates de Côte d'Ivoire.

17 août 2012

RTI - Radiodiffusion Télévision Ivoirienne: TÉLÉ MILLES COLLINES ?

 soro le caméléon, guillaume soro, hamed bakayoko, attaque dabou, fpi, dozos, mpci, alassane ouattara, claudus kouadio

De la nuit du mercredi 15 à la matinée du Jeudi 16 Aout 2012, à Dabou des inconnus armés ont attaqué des postes des FRCI. Faisant le point de la situation sur cette enième attaque menée contre ses frères d'armes, ce soir pendant l'édition de 20H du journal Télévisé, le Caporal "FRCI" et seigneur de guerre Ousmane Coulibaly dit Ben Laden affirme sur les antennes de la RHDP TV dite RTI ou nouvelle TCI: 

"Sur l'identité des assaillants nous ne pouvons pas vous dire grand chose: ce qui est sur, il y a encore d'autres qui parlaient Anglais dedans. C'est ce que nous savons. Mais ce qui était le plus resorti c'est que, c'était le cri de guerre pour eux: Ho CHRIST, Ho CHRIST, Ho CHRIST. NOUS NE SAVONS PAS CE QUE CA VEUT DIRE


Albert Einstein a dit: "Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine.... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue."

Entre inconscience et folie, on ne sait plus ou veut nous mener ce pouvoir Dramane Ouattara Feat Rebelles-Dozos & Co: après avoir réussi à formater une véritable division ethnique, le RDR vise une guerre religieuse et ce média de masse semble être devenu l'outil de prédilection pour diviser encore plus ce peuple pour mieux rêgner sur les heureux survivants de cette bêtise inhumaine. 

ATTENTION au trop-plein de mensonges !

Guillaume SORO: Le Caméléon veut prendre une autre couleur...

Le 29 décembre 2011 je m’interrogeais: "Quelle Couleur Prendra Le Caméléon cette fois ?

 soro le caméléon, Guillaume soro, hamed bakayoko, akuedo, fpi,dozos, mpci, alassane ouattara, françois hollande,frci, cote d'ivoire, claudus kouadio, djédjémady

Encore Premier Ministre et Ministre de la Défense ? Président de l'assemblée Nationale ? Président de la République suite à un nouveau Putsch ?... politologue ou retour à l'université ? Wait... see !"

ET il devient Président de l'assemblée Nationale... l'étape suivante étant >>> Président de la République: suite à un nouveau Putsch

Dramane Ouattara Le nouveau Ministre de la défense étant incapable de faire face aux attaques répétées contre ses rebelles FRCI malgré ses multiples forces spéciales et autres Dozos, la France de François Hollande s'engage militairement pour certainement "protéger" ce pouvoir despotique qui se montre finalement moribond face aux assauts "vraisemblables" des Hommes de Guillaume SORO.

- Dans le "schéma" actuel et avec toutes ces menaces de la CPI contre "Bogota" et ses chefs de guerre, je ne vois personne d'autres capable de financer et mener de telles opérations...

Certains étaient étonnés que lors de l'attaque du camp militaire de Akuedo, SORO qui est le Président de l'Assemblée Nationale puisse et OSE même donner des infos PRÉCISES sur Twitter entre 3H et 4h du matin à partir de sa résidence en lieu et place du Ministre de l'interieur ou de celui de la défense: personnelement j'en était heureux car ENFIN j'avais plus que la certitude qu'AUCUN pro-Gbagbo n'était mêlé à ce jeu macabre...

Remarquez que Hamed Bakayo "le ministre de l'insécurité" est allé ensuite le rencontrer de manière solennelle pour "soit disant" lui rendre compte de l'état des lieux: ensuite Soro réunit tous les chefs militaires du MPCI... et ce jour la France entre en jeu ! Lisez entre les lignes !

La guerre interne au RHDP in MPCI se dévoile petit à petit au grand jour: et très bientôt, ils ne pourront plus accuser le FPI. Ils ont même tenter de faire porter le chapeau à Djédjé Mady du PDCI mais cette tentative mesquine s'est avérée désuète.

Finalement on se demande qui fait quoi et qui est qui dans leur république bananière du Dramanistan Sur Seine !

Le Caméléon veut prendre une autre couleur...

Aux autorités illégales à la tête de la Côte d'Ivoire, il convient de préciser que nous sommes conscient que votre incompétence a trouvé pour bouc émissaire au dos large... LE FPI: Pendant que vous continuez de MENTIR au monde sur l'identité de "VOTRE" agresseur, vous divisez encore plus les Ivoiriens que vous prétendez vouloir réconcilier.

Rendez vous à la triste évidence;  plus personne ne croit à vos inepties: les "tueurs de FRCI" sont certains de vos amis d'hier... et vous le savez mieux que nous autres.

Que Dieu protège la Côte d'Ivoire.

 

13 août 2012

En hibernation...

Depuis 2008 j'ai commencé à écrire et publier sur mon blog, sur facebook, sur des sites web partenaires mes points de vue et analyses sur la vie politique Ivoirienne. Nombre de ces articles ont eu un écho qui dépassaient mes attentes, et cela au-delà même des limites de l'espace Internet.

Via mes publications, de cette date à ce jour j'ai touché à quasiment tous les aspects de ce jeu politique ; depuis le fond boueux des eaux troubles de l'adversité imposée à mon pays, en visant pour ma part les cimes de l'idéal patriotique qui a inspiré et guidé mon engagement politique ! 

OUI, sans prétention aucune, j'estime avoir dit ce que j'avais à dire sur ces sujets politiques et cela en phase avec ma conscience. 

- Le dernière acte majeur étant le prévisible coup d'état militaire du 11 Avril 2011 contre le Président LAURENT GBAGBO, depuis, je me sens en perpétuel état de lévitation face à la boucle sans fin et la constance des actions criminelles "des putschistes puis rebelles" aujourd'hui aux commandes de notre nation en décrépitude douloureuse. 

JE SUIS FATIGUÉ de COMMENTER ces CRIMES... Fatigué de commenter ces ASSASSINATS, MEURTRES, VIOLS, ARRESTATIONS ARBITRAIRES, TORTURES, BRIMADES, HUMILIATIONS, PRIVATIONS et "MENSONGES"...

JE SUIS FATIGUÉ !

- Dorénavant par mes prières je remets le résultat souhaité au bout de cette quête entre les mains du très haut: pour ma part, je vais observé en silence. 

la haye, cpi, laurent gbagbo, le blog de claudus, claudus kouadio, cote d'ivoire, frci,dozo, fpi, rdr,pdci,mpci, liberez gbagbo

JE SUIS FATIGUÉ !

#Dieu bénisse les Patriotes Ivoiriens !