topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

11 mars 2011

CRISE POST ÉLECTORAL EN COTE D'IVOIRE: "PROPOSITIONS" DU PANEL DE L'UNION AFRICAINE. COMMUNIQUE DE LA 265 ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE

 

 

ua-logo.jpg

 

 

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE

UNIÃO AFRICANA

P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia,   Tel.: (251‐11) 551 38 22     Fax: (251‐11) 551 93 21

Email: situationroom@africa‐union.org

CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE

265 EME REUNION

10 MARS 2011 ADDIS ABEBA, ETHIOPIE

 

 

PSC/AHG/COMM.1(CCLXV)

COMMUNIQUEPSC/AHG/COMM.1(CCLXV)

 

COMMUNIQUE

 

make_peace_happen.gif


 

Page 1

COMMUNIQUE DE LA 265 ème

REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE

 

Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), en sa 265ème réunion,tenue le 10 mars 2011, au niveau des chefs d’Etat et de Gouvernement, a adopté la décision qui suit sur la situation en Côte d’Ivoire :

Le Conseil,

1. Prend note du rapport du Groupe de haut niveau pour le règlement de la crise en Côte d’Ivoire, créé aux termes du paragraphe 6 du communiqué PSC/AHG/COMM(CCLIX) adopté lors de sa 259ème réunion tenue le 28 janvier 2011 [Document PSC/AHG/2(CCLXV)].

Le Conseil prend également note des déclarations faites par le Président Alassane Dramane Ouattara, ainsi que par le représentant de S.E. Laurent Gbagbo ;

2. Réaffirme l’ensemble de ses décisions antérieures sur la crise postélectorale que connaît la Côte d’Ivoire depuis le 2ème tour de l’élection présidentielle, le 28 novembre 2010, reconnaissant l’élection de M. Alassane Dramane Ouattara en qualité de Président de la République de Côte d’Ivoire;

3. Félicite le Groupe de haut niveau pour son engagement et  les efforts soutenus qu’il a déployés dans la recherche d’un règlement pacifique à la crise actuelle en Côte d’Ivoire. A cet égard, le Conseil rend hommage aux Présidents Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie, Jacob Zuma d’Afrique du Sud, Blaise Compaoré du Burkina Faso, Jakaya Kikwete de Tanzanie et Idriss Déby Itno du Tchad, ainsi qu’aux Présidents des Commissions de l’UA et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Dr. Jean Ping et M. James Victor Gbeho, pour leur contribution à la recherche d’une solution à la crise actuelle en Côte d’Ivoire. Le Conseil félicite également tous ceux qui ont apporté leur coopération au Groupe de haut niveau dans l’accomplissement de son mandat. Le Conseil exprime son appréciation au Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki‐moon, pour l’appui apporté au Groupe, à travers son Représentant spécial en Afrique de l’Ouest, Said Djinnit ;

4. Exprime sa grave préoccupation face à la détérioration rapide de la situation sécuritaire et humanitaire, depuis la proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle. Le Conseil note que, faute d’une solution rapide à la crise actuelle, la Côte d’Ivoire risque de sombrer dans une violence généralisée aux conséquences incalculables pour ce pays, ainsi que pour la région et l’ensemble du continent ;

5. Réitère sa ferme condamnation de toutes les exactions et autres violations des droits de l’homme, menaces et   actes d’intimidation, ainsi que des actes d’obstruction de l’action de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), et déplore profondément les pertes en vies humaines et actes de destruction de biens intervenus dans certaines parties de la Côte d’Ivoire;   PSC/AHG/COMM.1(CCLXV)

Page 2

6. Réaffirme sa conviction que la crise postélectorale en Côte d’Ivoire requiert une solution politique d’ensemble qui permette de préserver la démocratie et la paix, et favorise une réconciliation durable entre tous les Ivoiriens ;

7. Fait siennes les recommandations du Groupe   de haut niveau telles que contenues dans le rapport du Groupe de haut niveau et entérine les propositions faites en vue d’une solution politique d’ensemble à la crise en Côte d’Ivoire, qui offrent une base viable pour une sortie de crise permettant de concilier le respect de la démocratie et la quête de la paix.

A cet égard, le Conseil rappelle les dispositions du paragraphe 6 (c) du communiqué de sa 259 ème réunion affirmant que les conclusions du Groupe, telles qu’elles seront entérinées par le Conseil, seront  contraignantes pour toutes les parties ivoiriennes;

8. Demande au Président de la Commission de nommer un Haut Représentant chargé de la mise en œuvre de la solution politique d’ensemble, telle qu’entérinée par le Conseil, et de mener à bien le processus de sortie de crise selon les modalités ci‐après :

(i) tenue, sous l’égide de l’UA et de la CEDEAO, dans un délai de deux semaines maximum, de négociations entre les parties ivoiriennes afin d’élaborer un schéma de mise en œuvre des propositions du Groupe de haut niveau telles qu’entérinées par le Conseil, avec l’octroi de toutes les garanties nécessaires pour tous les acteurs concernés, en particulier le Président sortant, S.E. Laurent Gbagbo,

(ii) mobilisation de l’appui des partenaires de l’UA en vue de la conclusion rapide de l’Accord de sortie de crise, et

(iii) soumission, à une réunion du Conseil, d’un rapport exhaustif sur les résultats de ses efforts ;

9. Demande aux parties ivoiriennes d’apporter leur entière coopération à la mise en œuvre effective,  dans les délais impartis, des propositions du Groupe, ainsi que de s’abstenir de toute action de nature à compliquer la situation et le processus de sortie de crise ;

10. Souligne sa détermination à prendre, à la lumière des résultats des négociations visées au paragraphe 8 (i) du présent communiqué, et    sur la base des instruments pertinents de l’UA, toutes les mesures que la situation appellerait ;

11. Demande au Président de la Commission de transmettre la présente décision au Conseil de sécurité des Nations unies, à la CEDEAO et aux autres partenaires de l’UA;

12. Décide de rester activement saisi de la question.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

FOUTAISE !!!

On attendait RIEN du Panel de l'UA et on avait bien raison... Entre Blaise Compaoré le COMPLICATEUR VENDU, Idriss Deby le chef rebelle maintenant en costume cravatte qu'on vient de prendre avec 30 conteneurs d'armes en partance du Tchad pour être livré à l'Onuci à San Pédro, le Tanzanien Jakaya Kikwete dont la france vient d'annuler la dette il y a trois jours juste pour ACHETER SON SILENCE, VOUS ESPÉRIEZ QUOI ? RIEN...

On a vu le GTI (Groupe de travail International) de l'ONU faire pire dans notre pays en proposant même la dissolution pure et simple de notre Assemblée Nationale. Résultat ? Il n'en a rien été et la Côte d'Ivoire a continuer sa marche difficile mais vers l'avant... EN AVANT donc !!!

Ces mafieux veulent nous imposer à la Côte d'Ivoire Alassane Ouattara leur homme de patte à modeler: malléable à souhait. Nous devons dire NON.
Ils qualifient leur PROPOSITION/décision farfelu de CONTRAIGNANTE: que sera la nature de cette contrainte si ce n'est que de faire une guerre injuste et sans fondement vrai à un pays LIBRE qui se veux totalement souverain pour acquérir la plénitude de sa dignité bafoué par des décennies d'exploitations abusives ?


 

10 mars 2011

Crise post électoral: le camp Gbagbo rejette les propositions du panel de l'UA

Les émissaires de Laurent Gbagbo, Pascal Affi N'guessan et Alcide Djédjé, ont rejeté les propositions des membres du panel de l’UA pour résoudre la crise ivoirienne. Non rendues publiques pour l’instant, celles-ci réaffirment vraissemblablement la position de l’UA selon laquelle le président sortant doit quitter le pouvoir. Une reprise de la guerre civile paraît de plus en plus inévitable.

aff.jpg

C’était attendu : les émissaires de Laurent Gbagbo à Addis Abeba ont rejeté en bloc les propositions du panel de chef d’État de l’UA visant à résoudre la crise ivoirienne, en faisant clairement référence à une reprise de la guerre civile dans le pays.

« Nous avons estimé que c'est une proposition inacceptable », a déclaré le président du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi N'Guessan, à l'issue de la consultation avec les membres du panel, qui n'a pas rendu publique ses conclusions censées être « contraignantes » pour les parties.

"Fuite en avant"

« MALHEUREUSEMENT, NOUS AVONS CONSTATE QUE LE PANEL DE HAUT-NIVEAU S'EST CONTENTE DE REPRENDRE CE QUE NOUS SAVONS DEJA. LE PANEL EST DANS L'INCAPACITE DE NOUS DONNER LES ARGUMENTS QUI FONDENT CETTE DECISION, a affirmé Affi Nguessan. (...) Nous continuons la fuite en avant. TOUT LE MONDE S'APPUIE SUR L'ANNONCE DU HAUT-REPRESENTANT DE L'ONU » EN COTE D'IVOIRE, CHOI YOUNG-JIN, QUI A DECLARE OUATTARA VAINQUEUR DE LA PRESIDENTIELLE DU 28 NOVEMBRE DERNIER.

« MAIS SI CET ELEMENT ETAIT FAUX ? S'IL NE REFLETAIT PAS LA REALITE ? », a-t-il ajouté, sans apporter aucune preuve à ses dires. « Si cette initiative ne débouche pas sur des propositions pertinentes et irréfutables, suffisamment convaincantes, nous craignons que l'UA contribue en quelque sorte à parachever le coup d'État entamé en 2002, et qui s'est mué en coup d'État électoral à travers les dernières élections présidentielles », a poursuivi l'ancien Premier ministre ivoirien.

Ouattara silencieux

« Nous craignons qu'en accompagnant ce coup d'État là, l'Afrique, l'Union Africaine ne contribuent à aggraver la situation et être comptables d'une éventuelle guerre civile qui pourrait avoir lieu parce que la population n'aurait pas été convaincue de la pertinence de ce choix », a-t-il menacé, en oubliant fort opportunément la majorité d’Ivoiriens qui ont voté en faveur de Ouattara.

De son côté, ce dernier n’a fait aucun commentaire sur les propositions du panel de l'UA. Celui-ci doit désormais présenter ses conclusions au Conseil de paix et de sécurité (CSP) de l'organisation continentale, qui réunit 15 pays africains, dont six représentés jeudi par leur président. 

Source: Jeune Afrique

 

05 mars 2011

Alpha Blondy... On t'aime malgré tous

alpha_blondy.jpg

JE N'ARRIVE PAS A DÉTESTER ALPHA BLONDY... JE NE PEUT MÊME PAS ME LE PERMETTRE. C'EST UN PEU COMME SI JE DEVAIS DÉTESTER LE PRÉSIDENT GBAGBO.

La dernière sortie d'Alpha Blondy sur la situation politique et surtout sur le résultat des dernières élections a irrité plus d'un parmi ceux qui savent que la décision du conseil constitutionnel est juste et reflète la réalité du scrutin.

Soit Notre Jagger n'a pas vu juste (ça arrive à tous le monde), soit sa position est une manière de nous dire autre chose de manière proverbiale.... Bref !!!

Le plus important est de ne pas jeter la pierre à cette icône musicale qui a surtout été un politicien du peuple pour le peuple depuis le début des années 1980.

Feu mon Oncle qui m'a conduit à l'âge de 10 ans au meeting de Laurent Gbagbo au stade Municipale de Daloa était surnommé JAGGER comme Alpha: ce paria dans ma famille devait son nom à Alpha Blondy dont l'engagement et les positions politiques étaient cette torche qui lui a permis de trouver le chemin de l'homme politique qu'il avait choisi à un moment où dans ma famille critiquer Houphoeut Boigny était un blasphème.

Alpha est l'un des plus grands viviers de l'unité nationale Ivoirienne. Il a transcendé les religions et les ethnies: Je suis un Baoulé qui est née et à grandi en pays Bété à Daloa... je ne peux pas faire une phrase en Bété mais je tiens la conversation en Dioula. Et ça, c'est grâce à Alpha Blondy via ses albums.

Prenons l'engagement de préserver ce Trésor nationale qui a fait rayonner notre pays dans le monde entier depuis tant d'années. Ce qu'il faut faire en ce moment, c'est écouter et réécouter ses chansons qui sonnent aujourd’hui comme des prémonitions de mauvais gout mais qui se réaliserons si nous n'y prenons gardent.

Les Ivoiriens, tous les Ivoiriens doivent se ressaisir pour éviter cette guerre civile tant annoncée par ce phare qu'est Koné Seydou dit Alpha Blondy.

Comme il le dit dans "Assinie Mafia" #Daga ka bonon tchogo tchogo, a da tougounan beyi# (Quelque soit la taille de la marmite, on lui trouve un couvercle)

Cherchons et trouvons ensemble la solution de la crise Ivoirienne en retrouvant rapidement cette unité Nationale perdu.

 

Jagger... On t'aime. Vive la Côte d'Ivoire

03 mars 2011

POURQUOI GBAGBO A VAINCU CHIRAC ET VAINCRA SARKOZY ?

Savez/comprenez vous pourquoi Jacques Chirac a échoué dans ses tentatives de faire tomber le Président Laurent Gbagbo ? Savez-vous pourquoi Nicolas Sarkozy va se faire humilier par Gbagbo avant de perdre le pouvoir en France et être considéré comme le plus NUL des chefs d’état de l’histoire de la France ?

Sans titre 1.jpg
Chirac comme Sarkozy sont de gros bébés de la politique Française allaité selon la vision et l’action de Jacques Foccart en Afrique… ils n’ont rien d’authentique ou de novateur,  et font du copier-coller de méthodes françaises pratiquées en Afrique depuis le Générale De Gaulle à ce jour
9782213594194FS.gif
Gbagbo l’historien connait tous les rouages de ce système inamovible et faillible qu’il a enrayé et dont il anticipe les derniers soubresauts.

Chirac a échoué face à Gbagbo MAIS a quitter le pouvoir la tête pas totalement entre les jambes, laissant des casseroles à l’Elysée : Sarkozy en a hérité et sans harmoniser le bruit discordant entre Abidjan et Paris, a fait de graves erreurs de débutant trop orgueilleux, prétentieux  et ultra suffisant face à Laurent Gbagbo le cavalier intrépide de la Politique Africaine.  

Entre zozotements intellectuel, prise de positions inappropriées et irrespectueuses, complot pour bombarder Laurent Gbagbo et ses compatriotes de sanctions inexplicables et inhumaines sur fond d’un GRAND  sentiment de grandeur du haut de sa  «petite personne», le Sarkozy s’est commandé  son SARKOphage politique sur les bords de la lagune Ebrié.

Le chant du cygne de Chirac a sonné en Côte d’Ivoire lorsqu’il a lancé ses soldats légionnaires contre les patriotes Ivoiriens en 2004. Sarkozy dans un copier-coller par raccourci de cerveau, est en passe de commettre la même erreur magistrale. Mais que Sarkozy sache que,  cette fois, les Ivoiriens sont DEBOUT et attendent gentiment et poliment les nouveaux explorateurs Français : ACTION, REACTION DU MEME TYPE.

BL_PLA~1.JPG

21 février 2011

Arrivée des chefs d'état du panel de l'union Africaine: L’UA commence mal sa mission en terre Ivoirienne

Arrivé à l’aéroport Félix Houphouet Boigny d’Abidjan de trois (3) chefs d’états du panel de l’Union Africaine : le Président Tchadien Idriss Deby Itno, le Président Tanzanien Jakaya Kikwete et le Président d’Afrique du Sud Jacob Zuma.

Président Tchadien Idriss Deby Itno
Président Tanzanien Jakaya Kikwete
Président d’Afrique du Sud Jacob Zuma.
Président Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz

L’Union Africaine commence mal sa mission en terre Ivoirienne. A la demande de je ne sais qui, AUCUN PROTOCOLE D’ACCUEIL OFFICIEL  DU GOUVERNEMENT IVOIRIEN A L’AEROPORT ; Soit disant, pour marquer une certaine impartialité de façade.

Quand on sait que l’UA s’était déjà aligné sur les inepties du représentant spécial de l’ONU qui avait fait miroiter à Alassane Ouattara qu’il était le nouveau Président élu de la Côte d’Ivoire, cette attitude me laisse perplexe.

Que ces émissaires de l’UA sachent qu’ils ne sont pas en terre conquise. Qu’ils disent à ceux qui les utilisent comme des marionnettes que la DIGNE République de Côte d’Ivoire n’est pas un « No man’s land ». Notre pays a des institutions en place et qui fonctionnent. Notre pays a un Président élu et reconnu comme tel par les ivoiriens en vertu de la loi fondamentale de notre état.

Que ceux qui ont des oreilles entendent. Ne poussez pas le bouchon trop loin frères Africains. Respectez la Côte d’ivoire et ses institutions. Ne provoquez pas la colère du peuple.

Présentation du RESEAU MONDIAL DES FACEBOOKERS POUR GBAGBO

La Cérémonie officielle de Présentation du « RESEAU MONDIAL DES FACEBOOKERS POUR GBAGBO » aura lieu LE 2 MARS 2011 à 15H à L'HOTEL COMMUNAL DE COCODY.
PARRAIN: Le DGA du Port Autonome d'Abidjan MR YEHIRI CHRISTOPHE, sous la Présidence du Maire de Cocody M.Gomon Diagou Jean-Baptiste.
INTERVENANTS A LA CONFERENCE: DAMANA PICKAS et l'invité Spécial « MR ABEL NAKI Président fondateur du réseau des facebookers pour
Gbagbo »
AFFICHE FACEBOOKER copie copie.jpg