topblog Ivoire blogs

17 février 2014

LES CONTOURS POLITIQUES DE L’ETAT DE SANTE D’ALASSANE DRAMANE OUATTARA

Alassane Dramane Ouattara, Bedie, Gbagbo, Ouattara malade, sciatique, PDCI, Sciatique, hernie discale ou inguinale, souci du canal rachidien, sténose du canal lombaire

Alassane Dramane Ouattara est malade ; dire qu’il est même très malade est un secret de polichinelle. Sciatique, hernie discale ou inguinale, souci du canal rachidien, sténose du canal lombaire… chaque jour arrive avec son lot d’incertitudes sur la véritable nature de la lourde opération chirurgicale subit par le putschiste Ouattara. Cela n’est propice qu’à faire émerger un peu plus le mensonge qui se cache derrière cette longue hospitalisation. En outre, ce n’est pas le premier voyage ‘médicale’ de Ouattara en France ces derniers temps. Souvenez-vous le voyage express que les hommes de Ouattara avaient tentés de cacher en Novembre 2013. Là encore ils n’auront pas dit toute la vérité. Mais à son retour de France, Alassane Dramane Ouattara n’était pas arrivé avec une simple ordonnance médicale et des recommandations mais pratiquement un hôpital : équipements plus médecins. Si malgré tout ce qui suit Mr Ouattara retourne se faire soigner en France sur une si longue durée, alors au vue des derniers faits politiques de Henri Konan Bédié, je peux dire que « Bédié est un Ours dont nous avons vendu la peau avant de l'avoir tué ».

EXPLICATIONS : Dans les coulisses et autres couloirs, le débat sur la santé de Ouattara est pris très au sérieux et cela bien avant cette dernière hospitalisation. A ce niveau il s’agit d’anticiper sur une certaine bataille de chiffonniers entre le chef rebelle Soro Guillaume (Président de l’Assemblée [ de Ouattara] qui tient toujours son armée rebelle active au sein des FRCI et des hommes en armes non désarmées) et Hamed BAKAYOKO le « Golden Boy » serveur de Thé de Ouattara qui s’affuble du titre ronflant de Ministre de l’Intérieur. Mais ce n’est pas le plus intéressant dans l’affaire : ce qui attire mon attention, c’est l’attitude NOUVELLE du PDCI-RDA et de Henri Konan Bédié son Président.

Depuis un moment, en vue d’élections Présidentielles annoncées pour 2015, il ressort que « le PDCI du président Bédié a fait du départ de Youssouf Bakayoko (Président de la Commission Electorale) une exigence centrale avant 2015 » : Pourquoi ? Pourquoi alors que Mr Youssouf Bakayoko est un militant et cadre du PDCI-RDA ? Certainement pour sa mauvaise gestion du contentieux électorale en 2010 et sa fausse proclamation de faux résultats aux 2eme tour en faveur de Ouattara au Golf Hôtel. Mais non, sinon mieux, sa gestion des résultats du 1er tour des élections présidentielles de 2010 lors desquelles Henri Konan Bédié assure qu'on lui a volé 600 000 voix. Si le « voleur » avait été le FPI, Henri Konan Bédié l’aurait affirmé sans sourciller. S’il ne va pas jusqu’à dire « le RDR m’a volé 600 000 voix avec la bénédiction de Youssouf BAKAYOKO », c’est pour ne pas ‘enquiquiner’ son allié du RHDP. Tiens ! le RHDP, parlons-en. Pourquoi débarquer Youssouf Bakayoko (Proche Parent de Hamed BAKAYOKO du RDR) si le PDCI et le RDR doivent avoir un candidat UNIQUE à ces « improbables » élections Présidentielles ? Le PDCI jouait cette option car jusque-là, le « vieux parti » voulait avoir son propre candidat parce que de toute évidence, si candidat unique il devait avoir au RHDP, ce serait bien entendu ALASSANE DRAMANE OUATTARA du RDR qui est le Chef d’Etat en fonction.

MAIS, Ouattara prend une civière puis l’avion pour la France, et comme par enchantement, Henri Konan Bédié prend enfin une option favorable pour une candidature unique du RHDP lors de son discours d’orientation face au bureau politique du PDCI. Il précise : « Personne ne sera déçu. Laissez Ouattara et moi travailler. Nous nous faisons Confiance » : Bédié a-t-il dit de quel parti viendrait le candidat unique du RHDP ?

Certaines indiscrétions bien avisées nous rapportent que l’homme est très malade – pas à l’article de la mort mais avec son état de santé, même les projections le plus optimistes sont douteuses quant à ses possibilités physiques de tenir jusqu’à la fin de son mandat. Mais on reconnait aux dictateurs leur goût fou pour le pouvoir. Alors au risque de décevoir ceux qui veulent voir la fin de son règne brutal, Ouattara reviendra, et s’accrochera autant qu’il pourra. Mais il risque de lui être très difficile de prétendre à un autre mandat.

Pour conclure, Soro Guillaume et Hamed Bakayoko se battent dans une sorte de « guerre glaciale » pour un hypothétique pouvoir avant les prochaines élections Présidentielles, et le PDCI joue de roublardise au sein du RHDP pour reprendre le pouvoir qu’il a perdu en 1999 : Faites vos jeux, rien ne va plus.

Pendant ce temps, loin de ce capharnaüm, LES VRAIS PROBLÈMES DES IVOIRIENS sont relégués aux arrières plans par ce pouvoir perpétuellement effrayé qui n’arrête toutefois pas sa plus grande activité : martyriser une partie des Ivoiriens qui s’oppose au règne de l’imposture.
Qu’ils sachent que, pendant qu’ils font leurs calculs pour prendre le « pouvoir » ou le conserver, d’autres récapitulent pour reprendre « La Cote d’Ivoire » afin de la remettre sur pied.

08 février 2014

[ PAUVRE Noel Yao... ]

Yao Noel, Ouattara, Pdci, le democrate, LeBanco.net

Pour un poste de conseiller spécial du Premier ministre chargé de la communication et une décoration le 11 janvier 2013 à la Grande Chancellerie au grade d'Officier dans l'Ordre du Mérite National Ivoirien, YAO NOEL ancien président de l'UNJCI et Directeur de la Rédaction Internationale de LeBanco.net vend sa conscience d'homme et son âme de journaliste.
LISEZ CETTE COUPURE DE PRESSE DE YAO NOEL IN " Le Démocrate-Plus (Journal du PDCI) Numéro 135 du Vendredi 5 juin 1998, puis lisez l’Éditorial deu meme Yao Noel publié le vendredi 9 septembre 2011: [ Alassane Ouattara, le "Mandela" ivoirien… ]
" Que d’émotion et de larmes devant tant de fraternité retrouvée entre les Présidents Ouattara et Bédié ! Que de considération et de gestes forts, émouvants de la part du Président de la République S.E.M Alassane Ouattara devant son ainé Henri Konan Bédié dont il vient de donner le nom au troisième pont d’Abidjan.

Homme de parole, le Chef de l’Etat honore, consulte et donne le respect qui sied à son grand frère Henri Konan Bédié. Quel grand et honorable sens du droit d’aînesse qui marque nos traditions ancestrales ! Quel sens du pardon des offenses après tant d’années difficiles dont on n’ose même pas évoquer le pénible souvenir ! Enfin, quelle humilité pour le Président ADO, un Chef d’Etat ( africain !) en exercice qui accepte que le nom d’un de ses prédécesseurs soit à jamais gravé au panthéon de l’histoire !

Alassane Ouattara, le Président de tous les ivoiriens, notre Président est un grand Président, un grand homme d’Etat et un grand homme tout court.

Pour nous tous qui ne le lui avons pas reconnu plus tôt, pour nous tous qui l’avions, dans une vie antérieure, brocardé, combattu et invectivé, nous sollicitons son pardon. Pour nous qui l’avions offensé, blessé naguère au nom d’un combat politique fratricide- aussi insensé qu’absurde- nous n’avons aujourd’hui que des mots d’excuses publiques, solennelles à Ado !

Alassane Ouattara, cet homme qui n’a que des mots de pardon, de réconciliation et qui vient encore, entre autres signes et signaux, de le démontrer en en immortalisant Henri Konan Bédié, est un grand Président.

Alassane Ouattara est notre vrai « Mandela », c’est-à-dire cet homme qui a tant souffert dans son combat pour la démocratie et la justice et qui, libéré et victorieux, n’a pas envoyé ses geôliers à l’échafaud mais, bien au contraire, s’est lié d’une vraie, longue et pathétique amitié avec eux ! "
YAO Noël (source Lebanco.net)
---
J'ai peur pour le "métier" de Journaliste en Côte d'Ivoire. OR DONC il n'y a pas que Venance Konan comme plaie.

07 février 2014

HAMED BAKAYOKO SUR LE TERRAIN: Un inculte-loubard Ministre de l'intérieur

 

12:47 Publié dans Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

06 février 2014

MACAbre MACA: Nouveau massacre de détenus - 1 mort et 8 blessés

ABIDJAN - Des tirs nourris à l'arme lourde ont éclaté à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA) dans la nuit du mercredi 5 au jeudi 6février 2014 à 4h du matin jusqu'à l'aube. On enregistre provisoirement 1mort et des dizaines de blessés parmi les détenus.

Maca, proGbagbo, Frci

Maca, proGbagbo, Frci

Maca, proGbagbo, Frci

Maca, proGbagbo, Frci

Maca, proGbagbo, Frci

Maca, proGbagbo, Frci

Maca, proGbagbo, Frci



Des témoins affirment que l'opération est dirigée par le LT OUATTARA BENJAMIN de la Gendarmerie. Pis, le Régisseur de la MACA, Mr KONE INCLEBAN informé du coup, s'est absenté, précisent les mêmes sources.

Pour rappel, ayant reçu des informations sur les préparatifs de ce nouveau massacre en cours aujourd'hui, nous avions lancé une alerte le 1er février2014 sur Facebook et concomitamment sur Twitter en ces termes: "Depuis 22h hier 31jan2014, un étrange ravitaillement en armes lourdes et munitions des FRCI en poste à la MACA. Tous les Miradors renforcés. Ouattara prépare quelque chose contre les détenus politiques"
Le massacre des détenus politiques par les FRCI, ce 6 février 2014 est la confirmation de cette info que nous avions reçue il y a une semaine. Notre source est catégorique:"il s'agit d'un coup sanglant des FRCI pour mettre fin à la libération provisoire des détenus politiques". Les 60 détenus politiques dont la libération provisoire était programmée ce matin sont contraints de se terrer dans leurs cellules respectives.
Nous prenons la communauté nationale et internationale à témoin. Les détenus tentent de sauver les codétenus atteints par balles.
Par Alain Doh Bi

12:26 Publié dans Côte d'Ivoire | Tags : maca, progbagbo, frci | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

05 février 2014

Gadji Céli et les Artistes Résistants - LIBÉREZ NOTRE PRÉSIDENT GBAGBO

 

 

 

24 janvier 2014

[ « CÔTE D’IVOIRE, NOTRE CRI ! Chronique d’une Résistance au cœur de l’Occident » un Livre de Abel Naki Préfacé par Claudus Kouadio ]

abel Naki, CÔTE D’IVOIRE, NOTRE CRI ! Chronique d’une Résistance au cœur de l’Occident, claudus kouadio

Homme politique de 1er plan, journaliste émérite, auteur littéraire confirmé, bref - Abel Naki aurait pu trouver et avoir qui il voulait pour préfacer ce 1er livre qu’il offre à la mémoire collective. Mais pour cette trace indélébile sur le chemin de « La Résistance Ivoirienne » portée par les Panafricanistes et les démocrates du Monde, il m’a proposé cette lourde mission que j’ai accepté de conduire avec honneur. Plus qu’une reconnaissance pour moi, c’est un hommage à tous les « facebookers pour Gbagbo » qui depuis 2010 soutiennent le Camarade Abel Naki et ses équipes en Europe dans toutes leurs activités politiques tant au niveau de la communication que sur le terrain physique dans leur engagement pour une Cote d’Ivoire Libre.

« CÔTE D’IVOIRE, NOTRE CRI ! Chronique d’une Résistance au cœur de l’Occident » est avant tout un témoignage édifiant qui retrace 3 années d’une bataille pour la restauration d’une Côte d’Ivoire piétinée par l’occident avec en tête l’armée Française et les casques bleus de l’Onu qui dans notre pays ont oublié leur rôle de soldat de la paix vu que le but était de renverser le Président Laurent Gbagbo.
La cérémonie de dédicace du livre prévue à Paris le samedi 22 février 2014 à 14h au CENTRE D’HÉBERGEMENT MAURICE RAVEL 6 - Avenue Maurice Ravel 75012 PARIS. Prendre la ligne 6 du métro, Direction Nation. Arrêt : BEL-AIR.
#Ovajab et Succès au Livre.