topblog Ivoire blogs

30 mars 2011

Laurent Gbagbo va bientôt porter officiellement ses habits de chef suprême des armées

lg.jpg

Laurent Gbagbo a effectué près de deux ans de service militaire dans des conditions très dures...

Posez cette question au chef de guerre Alassane Dramane Ouattara: OU ET QUAND A T'IL FAIT SON SERVICE MILITAIRE EN COTE D'IVOIRE ?

Si Alassane avait connu les règles et la rigueur militaire, il ne serait pas à la tête d'une telle sanguinaire rébellion armée sur nos terres.

Laurent Gbagbo va bientôt porter officiellement ses habits de chef suprême des armées après avoir fait rapidement ce nettoyage qui s'impose.
Vive Le Président Laurent Gbagbo, Vive le République de Côte d'Ivoire

28 mars 2011

Côte d'Ivoire: Pour qui se prend Obama ?

Obam.jpg

QUI EST BARACK OBAMA ? Rien qu’un pantin, pâle copie de l’impérialiste blanc le plus minable.

Le nouveau perroquet Y'a bon Banania de la WHITE House va très vite s’engluer dans le débat politique Ivoirien avec ses vaines et piteuses tentatives d’exécuter le cahier de charges de leur « nouvel ordre mondial » : Imposer le chef de guerre Alassane Dramane Ouattara comme Président de la République Ivoirienne bien que non élu lors des élections Présidentielles.

Le peuple de Côte d’Ivoire dit NON au Néo-colonialisme et à l’impérialisme qui piétine la dignité humaine. Si vraiment « le monde a les yeux braqués sur la Côte d'Ivoire » comme l’affirme Barack Obama dans sa complainte insultante qu’il appelle message à la Côte d’Ivoire, le monde devrait voir la réalité Ivoirienne et surtout, respecter la Côte d’ivoire, ses institutions et son Président Laurent Gbagbo.

jc.jpg

Pour qui se prend Obama ? Soit le Monsieur est ultra présomptueux dans son rôle qu’il s’est assigné, soit il est trop inculte pour comprendre qu’il ne pourra rien imposer à notre Côte d’ivoire qui est un état digne et souverain qui ne fait pas l’aumône pour nourrir ses enfants.

Face à l’intransigeance d’un peuple debout qui aspire à son indépendance totale et à une liberté vrai, Obama MENT : « L’élection, l’an dernier, a été LIBRE et HONNETE, et le président Alassane Ouattara est le chef démocratiquement élu de la nation »

Election LIBRE avec les rebelles de Ouattara en armes lors du scrutin dans les zones Centre-Nord-Ouest ; rebelles qui ont congédiés et violentés des représentants de LMP dans les bureaux de votes tuant celui de Korogho, rebelles qui ont été coupables d’empêchement de vote sur de nombreux militants jugés pro-Gbagbo.

C’est quoi un scrutin LIBRE Mr Obama ?

Election HONNETE avec des urnes emportés et des bourrages constatés sur plus de 2.000 procès verbaux ?

C’est quoi un scrutin HONNETE Mr Obama ?

Le plus grave, Obama MENT encore et MENACE : « A présent la Côte d’Ivoire est à une croisée de chemins, et deux voies se présentent.

L’une est celle où Laurent Gbagbo et ses partisans s’accrochent au pouvoir, ce qui ne mènera qu’à plus de violence, à plus de civils innocents blessés et tués et à un plus grand isolement diplomatique et économique.

[…]Vous méritez des chefs comme le président Ouattara […].

VOUS MERITEZ LA CHANCE DE DETERMINER VOTRE DESTIN […]

Jusqu'à quand nos nations Noires Africaines seront infantilisés ? Le peuple Ivoirien n’est il pas suffisamment mature pour savoir ce à quoi il aspire ?

Dans un article précédent, je notais : « Ne perdons plus de temps dans cette querelle qualifiée de « post électoral » qui n’est qu’un prétexte fallacieux crée de toutes pièces par une minable et bordélique assemblée d’opportunistes mesquins que sont Nicolas Sarkozy 1er Roi de France version 2011BARACK OBAMA le Black serviteur de la White House et leur pion sur le terrain Youn-jin CHOI de l’ONUCI : voilà la face hideuse de l’adversaire/l’ennemi/l’agresseur néocolonialiste qui veut marquer « son territoire » et conforter son hégémonie en perte de vitesse face à la politique de NOTRE Président Laurent Gbagbo jugée trop rigide pour LEURS intérêts qui selon eux, doivent passer avant celui de notre pays. »

Aujourd’hui plus qu’hier, je suis convaincu de la justesse et la pertinence de mon analyse.

« VOUS MERITEZ LA CHANCE DE DETERMINER VOTRE DESTIN » dixit Obama. Mais qu’il sache que la Côte d’Ivoire n’a pas attendu son discours pour s’en rendre compte et s’autodéterminé au niveau de la politique nationale et internationale. Pour cinq ans, nous venons de confier la gestion de notre pays à MR LAURENT GBAGBO le Président que nous avons élu.

Obama nous menace de « PLUS DE VIOLENCE, PLUS DE CIVILS INNOCENTS BLESSES ET TUES, D’UN PLUS GRAND ISOLEMENT DIPLOMATIQUE ET ECONOMIQUE » mais comme le disait Leonard de Vinci : « La menace ne sert d’armes qu’aux menacés ». Alors, que ce colosse aux pieds d’argile sache qu’il aura du pain sur la planche dans son désir de faire passer une grosse imposture pour vérité irréfutable.

PERSONNE ne décidera à notre place, fut-il le GRAND Oncle Sam.

24 mars 2011

La Cédéao demande un mandat de l'Onu pour la Côte d'Ivoire

Les dirigeants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) se sont mis d'accord pour demander aux Nations unies un mandat pour une intervention militaire "en dernier recours" en Côte d'Ivoire, a annoncé jeudi le président de la commission de la Cédéao.

"Les dirigeants sont convenus de s'adresser à l'Onu pour un mandat sur une intervention militaire en dernier recours", a déclaré James Victor Gbeho à la presse, en marge d'un sommet de l'organisation régionale.

ADO_Gbeho (9).JPG

Legende: Mercredi 5 janvier 2011 « Il ne fait aucun doute que la position de la Cedeao est que, si l`exploitation de la voie pacifique est infructueuse, alors l`option militaire peut aussi être considérée comme un moyen de résoudre de façon durable la crise en Côte d`Ivoire », a précisé M. Gbeho

 

Mais, face à la détérioration de la situation dans le pays, qui semble glisser vers une guerre civile, la pression s'accentue sur les Nations unies pour qu'elles agissent avec plus de fermeté en Côte d'Ivoire.

Rencontrant jeudi matin des journalistes à Paris, Alain Juppé a appelé les casques bleus à "jouer leur rôle".

"Ils ont le droit d'utiliser la force non seulement pour se défendre mais pour arrêter les combats et je demande au secrétaire général des Nations unies, comme je l'ai demandé au directeur des opération militaires de l'Onu, de faire en sorte que l'Onuci joue son rôle", a dit le ministre français des Affaires étrangères .

Les casques bleus de l'Onuci assurent la protection d'Alassane Ouattara, qui a remporté le second tour de l'élection présidentielle du 28 novembre au vu des résultats certifiés par l'Onu .

La mission de l'Onu a accusé les forces du président [...] Laurent Gbagbo, confirmé dans ses fonctions par un Conseil constitutionnel constitué de proches, d'avoir utilisé des armes lourdes contre les civils.

Guillaume N'Gefa, représentant de l'Onu pour les droits de l'homme à Abidjan, a affirmé jeudi que les forces loyales à Gbabgo avaient bombardé des quartiers considérés comme pro-Ouattara. Au cours de la semaine passée, a-t-il dit, ils auraient fait 50 morts, portant le bilan total du conflit en cours à 462 morts.

Le gouvernement de Gbagbo rejette ces accusations et accuse l'Onuci et les représentants de l'Onu de prendre fait et cause pour les "rebelles" qui, affirme-t-il, tentent de le renverser.

Kwasi Kpodo, avec Tim Cocks à Abidjan et Elizabeth Pineau à Paris, Jean-Loup Fiévet et Henri-Pierre André pour le service français

Par Reuters

23 mars 2011

SUPPRESSION par "facebook France" de la page Officielle du Président Laurent Gbagbo: POURQUOI ?

Les facebookers et autres internautes pour la défense des institutions de notre pays la COTE D'IVOIRE viennent ENCORE une fois d’être victime d’un nouveau coup bas aussi grotesque que risible de la part de l’administration de facebook France.

Après les récurrentes suppressions de certains profils de facebookers qui se sont consacrés depuis des mois à la défense de la vérité politique et électorale en Côte d’Ivoire en apportant un soutien sans faille et très argumenté au Président Gbagbo, aujourd’hui, c’est la page facebook OFFICIELLE du Président LAURENT GBAGBO qui est la victime de cette cabale honteuse. POURQUOI ? La question reste posée, mais nous avons un début de réponse qui semble visible et probant.

1 Campagne face book Gbagbo.jpg

Dans sa parution du 29 Décembre 2010, le quotidien Français « Le Monde » publiait un article intitulé « Les Partisans de Gbagbo organisent LA RIPOSTE sur le Web ». Ce billet annonçait l’inquiétude des médias Français face à la réplique des bloggeurs et facebookers Ivoiriens qui ne restaient pas muet devant l’arsenal déployé pour distribuer des mensonges et de l’intox taillée sur mesures pour des gens pas vraiment au fait de l’actualité Ivoirienne. Morceaux choisis :

1.jpg

« Internet, refuge des partisans de Laurent Gbagbo ? Alors que le président ivoirien sortant s'accroche au pouvoir malgré sa défaite constatée dans les urnes, le Web fournit à ses supporters un espace privilégié pour tenter d'influencer l'opinion. […]

Depuis, le Web sert d'outil de communication aux pro-Gbagbo. Sur leurs sites de campagne ou leurs blogs, sur les réseaux sociaux Twitter, MySpace, Viadeo ou Facebook, mais aussi sur les plates-formes de vidéos Dailymotion ou YouTube, ils martèlent un seul message : leur candidat a gagné l'élection qui l'opposait à Alassane Ouattara. Et les pays étrangers, France en tête, tentent de faire croire l'inverse car cela sert leurs intérêts. […]

GBAGBO AVAIT FAIT DU WEB UNE PRIORITÉ POUR SON ÉLECTION

La position de force des partisans du président sortant sur le Web est tout sauf un hasard :  Laurent Gbagbo avait fait du Web une priorité de sa campagne. Le magazine Jeune Afrique le notait en octobre, "conscient de l'importance croissante du Web et de la blogosphère", Laurent Gbagbo "n'a pas lésiné sur les moyens" : site de campagne multimédia avec WebTV dédiée, nombreux sites de soutien, comptes sur la plupart des grands réseaux sociaux, réseau de blogs partisans… "

Le million d'internautes ivoiriens, essentiellement des jeunes, mais aussi la diaspora à l'étranger, étaient les premières cibles de cette CYBERCAMPAGNE D'UNE IMPORTANCE RAREMENT ATTEINTE SUR LE CONTINENT AFRICAIN. […]

Cette activité paye : La page Facebook de Laurent Gbagbo, qui reprend articles et vidéos issues de médias favorables au président sortant, est forte de plus de 20 000 "fans", alors que celle d’Alassane Ouattara n'en compte que 9 000. »

De la publication de cet article à ce jour, les PATRIOTES Ivoiriens ont mieux organisé la riposte sur toutes les plates formes web et accentué l’expression de la vérité sur facebook. Sur facebook, les « fans » de Gbagbo dans le monde sont passés de 20 à 32.000 pendant que Alassane Ouattara l’homme politique DIT populaire avait du mal à atteindre 12.000 « fans » sur sa page officielle. Alors que faire pour tenter de changer la donne en jetant de la poudre aux yeux des LOINTAINS observateurs de la scène politique Ivoirienne ?

Ils n’ont pas trouvé mieux que de « casser le thermomètre pour TENTER de faire tomber la fièvre » pro-Gbagbo. Qu’est ce que facebook France vient de faire ainsi en supprimant de manière très arbitraire la page facebook officielle du Président Laurent Gbagbo ainsi que les trois profils d’utilisateurs qui l’administrent ? Serait-ce une manière de museler encore plus le Président Gbagbo et les Ivoiriens encore respectueux de leur pays et de ses institutions ?

La Déclaration universelle des droits de l'Homme, référence internationale fondamentale dans le domaine des droits de l’Homme adoptée le 10 décembre 1948 à Paris dit en sont article 19 : « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, SANS CONSIDERATIONS DE FRONTIERES, les informations et les idées PAR QUELQUE MOYEN D'EXPRESSION QUE CE SOIT. »

facebook ne fait pas exception à la règle d’autant plus que les conditions d’exclusions de facebook n’ont visiblement pas étés violées sur cette page. Alors pourquoi cet acharnement sans bornes et tous azimuts sur Laurent Gbagbo et ses sympathisants ?

C’EST UNE HONTE !!! pour facebook France, mais une grande victoire pour les facebookers pour Gbagbo qui sont ainsi confortés dans la conviction que leur action n’aura pas été vaine et sans fruits de qualité, car comme le dit l’adage « on ne jette pas de pierres à un arbre qui ne porte pas de bons fruits »

1961414491.jpg
Comme il est mentionné dans la description de notre groupe pilote : « Ce groupe est un espace d'échanges pour tous nos amis sur Facebook en vue de la défense des institutions de notre pays la COTE D'IVOIRE avec à sa tête LAURENT GBAGBO. Barrons la route à l'imposture et au complot International contre nos institutions incarnées par LAURENT GBAGBO le président élu et proclamé de la République de COTE D'IVOIRE. » Nous allons continuer à nous exprimer d’une manière ou d’une autre en ayant cette vision comme leitmotiv.

Cependant, les facebookers pour Gbagbo, tout en exprimant leur mécontentement face à ce genre d’exclusions et de privations d’un autre âge, engagent une action en vue la réhabilitation de la page facebook du Président Laurent Gbagbo via une pétition en ligne lancée par Mr Abel Naki l'initiateur et créateur du groupe. Pétition qui sera transmise à facebook France dans le but de restituer à cette page facebook ses 32.000 « fans » et toutes ses publications.

729104974.jpg

Vive Le Président Gbagbo pour que triomphe la vérité. Vive la Côte d'Ivoire

 

Claudus Kouadio - Côte d'Ivoire "Président National des facebookers pour Gbagbo"

20 février 2011

Côte d’Ivoire : l’Afrique du Sud se démarque officiellement de la position de l’UA. Panique au RDR

187036062.jpg

La position sud-africaine a officiellement changé et se démarque maintenant de la position initiale de l’UA qui reconnaissait Ouattara comme le vainqueur des élections.

Le président Zuma se rend dimanche en Mauritanie, puis lundi à Abidjan avec les autres membres du panel envoyé par l’UA. La ministre des affaires étrangères d’Afrique du sud dit avoir maintenant une position “neutre” concernant la crise post-électorale ivoirienne (par opposition aux positions de l’ONU et de la Cedeao).

“Nkoane-Mashabane [la ministre] a dit que l’information initiale reçue par l’Union Africaine lui a fait endosser la victoire de Ouattara, mais l’institution pan-africaine a la “prérogativede revoir ses décisions à une date ultérieure.” Elle qualifie l’élection de “non-concluante”, “imparfaite”.

Source: Akwedo

En gros, la ministre Sud-Africaine vient d'annoncer que pour son pays, désormais Ouattara n'est pas le vainqueur des élections et que ce qui a été annoncé au départ par CHOI et relayé par l'Union Africaine était fondé sur des informations fausses.

Cela présage que le panel des experts de l'UA ne va pas conforter Alassane Ouattara et ses rebelles du RDR dans leur position de vainqueur virtuel des elections presidentielles. Un élément qui explique plus que clairement la frénésie qui s'est emparé du parti politique armée qui tente depuis hier de lancer une offensive militaire sous le couvert d'une pseudo REVOLUTION populaire qui s'est soldé par une HUMILIATION RETANTISSANTE tant le constat de FIASCO est unanime de Bouaké à la République Hotelière du "Golf Comedy Club".

Le chant du cygne se fait entendre du lointain Golf Hôtel. La rébellion du RDR est à l'agonie, brisant ainsi tous les espoirs de Guillaume Soro et son mentor qui perd le peu de sérénité qui pouvait lui permettre de tenir. Alassane Ouattara retombe encore dans les menaces fantasques vis à vis du PRESIDENT ELU ET REELU LAURENT GBAGBO.

18 novembre 2010

Bâtir la paix, sur la démocratie et la prospérité... Le livre Programme de Laurent Gbagbo - Candidat de La Majorité Présidentielle - 1

 

gb.jpg

 

Introduction

Bâtir la paix sur la démocratie

Ce que nous avions cru impensable s'est donc produit. Il y a eu la guerre en Côte d'Ivoire. Il y a eu des morts, des vies brisées, des déplacés de guerre et des réfugiés. Nous avons constaté qu'avec la guerre, nous étions tous menacés dans les mêmes droits élémentaires. Quelles que soient nos appartenances régionales, religieuses ou politiques, quelles que soient nos positions sur la guerre elle-même, nous avons frôlé une catastrophe collective. Notre pays, la Côte d'Ivoire, a failli sombrer dans le chaos.

Mais les peuples entrent en action quand l'histoire l'exige. Les peuples se mobilisent toujours pour sauver les nations du péril. Le peuple ivoirien s'est dressé pour opposer au mauvais destin une même volonté résolue. Il a refusé la régression et nous sommes restés debout.

Aujourd'hui la guerre est terminée. Il s'agit à présent de gagner la Paix.

Lire la suite