topblog Ivoire blogs

30 juin 2013

PHILIPPE MANGOU TAIS-TOI ET MANGE: Une Philippique de l’Honorable Mamadou Ben Soumahoro adressée au Général Mangou.

 Une Philippique de l’Honorable Mamadou Ben Soumahoro adressée au Général Mangou.

Mamadou Ben Soumahoro,Philippe Mangou, Laurent Gbagbo, FDS, Alassane Dramane Ouattara, Robert Guéi, MAMA, FANCI, Akouédo, Fatou Bensouda , CPI, Kassaraté Tiapé, Détoh Létho, Brindou M’Bia, Touvoly Bi Zogbo, Yao Yao Jules

J’ai longtemps hésité avant d’écrire ces quelques lignes qui ont pour ambition de calmer la plaie qui s’est ouverte en mon être, traumatisme  profond causé par un choc aussi réel que la blessure elle-même est censée être virtuelle. Car en fait, une blessure provoquée par une déception est d’autant plus difficile à guérir. Quand on a été ainsi trompé dans son attente et dans son espérance, le retour sur ses sentiments premiers  que l’on croyait définitifs est très pénible et dans le cas qui va nous occuper, véritablement déchirant. Personne au monde n’aurait pu me convaincre que le Général de Corps d’Armée Philippe Mangou aurait pu jeter le manche avant la cognée et s’enfuir dans une Ambassade étrangère à deux pas de la Résidence de son plus grand protecteur  et Chef Suprême Laurent Gbagbo, au moment précis où le Chef de l’Etat était en droit d’attendre de son Chef d’Etat Major Général des Armées ce qui pouvait constituer comme un retour sur investissement sur la personne de ce « brillant officier » qu’il avait nommé dans un incroyable élan de réalisme,  sur la base de ce que ses hommes l’avaient démocratiquement choisi sur la ligne de front des actions militaires de l’opération Dignité. Soulagé et content d’avoir trouvé sa perle rare, le Président Laurent Gbagbo  qui a constamment et en toutes circonstances la construction de la nouvelle Côte d’Ivoire en tête, avait dit ce soir là : « Il y a dans cette armée des garçons dont la Côte d’Ivoire  a de quoi être fière ». Dans ce cas précis, il se trompait et nous aussi, parce que nous avions approuvé son jugement et même applaudi. L’attitude du Président Laurent Gbagbo vis-à-vis de Philippe Mangou n’a jamais changé.

Mamadou Ben Soumahoro,Philippe Mangou, Laurent Gbagbo, FDS, Alassane Dramane Ouattara, Robert Guéi, MAMA, FANCI, Akouédo, Fatou Bensouda , CPI, Kassaraté Tiapé, Détoh Létho, Brindou M’Bia, Touvoly Bi Zogbo, Yao Yao Jules

Il était Lieutenant-colonel. Il est ensuite devenu Colonel, Colonel-Major, Général de Brigade, Général de division, Général d’Armée, Général de Corps d’Armée. Les « étoiles » ont voltigé sur ses épaules à la vitesse d’un bolide de Formule 1. On sentait bien que le Président Laurent Gbagbo voulait lui donner ici et maintenant tous les instruments de son autorité et de son commandement, en brûlant la politesse à de nombreux autres officiers probablement frustrés. Mais chacun sait qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. Comment faire autrement. Toutes les apparences plaidaient en faveur de Philippe Mangou : l’officier était bien fait de sa personne, et nul ne pouvait présumer qu’il était bête. Visiblement, il avait déjà réussi à se faire aimer de ses hommes du rang.  Il impressionnait les civils par son allure martiale et par la qualité de son discours. De surcroît, Philippe Mangou était fils de Pasteur et profondément croyant lui-même. C’est du moins ce qu’il laissait croire. Je n’ai pas d’éléments pouvant me permettre de mesurer le désappointement du Président Laurent Gbagbo mais en ce qui me concerne, je puis vous dire que le jour de la trahison du Général Philippe Mangou, j’ai eu le sentiment que la terre se dérobait sous mes pieds. Pour plusieurs raisons :

1 - Philippe Mangou n’a pas trahi le Président Laurent Gbagbo par cupidité ou par cynisme. Pour l’argent je puis témoigner qu’il n’avait aucune raison de se plaindre du Président. Et je peux affirmer maintenant qu’il n’était pas assez intelligent pour être cynique. Le Général Philippe Mangou a tout simplement trahi par impéritie, par incapacité à assumer ses charges ; il était inapte au commandement. Il n’avait rien compris à la mission que lui imposait ses « étoiles ». Des soldats de ses différentes garnisons ont dit de lui qu’il était un lâche et un fuyard  dans une lettre qui avait les relents d’un brûlot. Ils avaient probablement leurs raisons mais en fait, ils sont passés à côté du vrai caractère de leur chef.  En réalité Mangou philippe n’a pas eu le temps d’apprendre, de comprendre ce qu’est la fonction véritable d’un Général Chef d’Etat Major. Le Président de la République Chef Suprême des Armées, les Officiers Généraux, les Officiers Supérieurs, le Sous-Officiers, les Hommes de Troupes, le peuple, oui le peuple ; où Mangou Philippe a-t-il laissé tout ce monde, toutes ces familles dont les vies dépendaient de ses ordres. En fait, le Généralissime Mangou Philippe n’était qu’un « petit frimeur » fasciné par son propre uniforme  auquel il n’accordait qu’un pouvoir et une fonction dérisoires de séduction sur « les jeunes filles du Concours Miss District d’Abidjan ».

Mamadou Ben Soumahoro,Philippe Mangou, Laurent Gbagbo, FDS, Alassane Dramane Ouattara, Robert Guéi, MAMA, FANCI, Akouédo, Fatou Bensouda , CPI, Kassaraté Tiapé, Détoh Létho, Brindou M’Bia, Touvoly Bi Zogbo, Yao Yao Jules

Il me faut remercier les FDS auteurs de la lettre adressée au Général fuyard pour avoir su expliquer preuves à l’appui à leur ancien chef  le sens du mot trahison dont il a oublié la signification depuis qu’il s’est improvisé diplomate (à la gomme) au Gabon.

 

Mamadou Ben Soumahoro,Philippe Mangou, Laurent Gbagbo, FDS, Alassane Dramane Ouattara, Robert Guéi, MAMA, FANCI, Akouédo, Fatou Bensouda , CPI, Kassaraté Tiapé, Détoh Létho, Brindou M’Bia, Touvoly Bi Zogbo, Yao Yao Jules

 En même temps que l’ordonnance de Alassane Dramane Ouattara,  notre homme a  sûrement été frappé d’illettrisme aigu.  Si c’était un poste d’Ambassadeur qu’il convoitait, il lui suffisait de le dire, Seigneur Dieu ! Et l’enfant de Mama le lui aurait donné ! Vous avez absolument raison chers enfants des FDS : la promotion vertigineuse de Philippe Mangou a été un véritable gâchis pour tout le monde.

2J’ai noté que le Général Philippe Mangou accordait à Alassane Dramane Ouattara des qualités de Chanoine : « Ouattara m’a nommé Ambassadeur, c’est la preuve qu’il est bon… »

Mamadou Ben Soumahoro,Philippe Mangou, Laurent Gbagbo, FDS, Alassane Dramane Ouattara, Robert Guéi, MAMA, FANCI, Akouédo, Fatou Bensouda , CPI, Kassaraté Tiapé, Détoh Létho, Brindou M’Bia, Touvoly Bi Zogbo, Yao Yao Jules

 La nouvelle Côte d’Ivoire du RDR vient d’inventer une nouvelle notion dans la gestion administrative : la bonté, la magnanimité, au détriment du mérite et de l’efficacité. En plus, voici un homme, Alassane Dramane Ouattara dont l’ambition démesurée l’a emmené à introduire avec fracas dans notre pays une idéologie mortifère et des actes de barbarie médiévale pour le simple plaisir de nommer ses complices à des postes de hautes responsabilités par « bonté » et il se trouve des hommes assez stupides du type Mangou Philippe pour lui attribuer des satisfécits  dithyrambiques. Décidément, quand on regarde aujourd’hui Philippe Mangou, on est en droit de se dire que : « la bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l’infini »

3 - Oui, la bêtise humaine, parce que Philippe Mangou sait pertinemment que Alassane Dramane Ouattara n’est pas bon. Il le sait parce qu’il a été lui-même victime d’un ordre du même Ouattara  qui l’a fait jeter en prison après le coup d’Etat dont la paternité a été attribuée injustement au Général Robert Guéi en décembre 1999.

Mamadou Ben Soumahoro,Philippe Mangou, Laurent Gbagbo, FDS, Alassane Dramane Ouattara, Robert Guéi, MAMA, FANCI, Akouédo, Fatou Bensouda , CPI, Kassaraté Tiapé, Détoh Létho, Brindou M’Bia, Touvoly Bi Zogbo, Yao Yao Jules

 Pendant qu’il purgeait une peine non définie à la MAMA (Maison d’Arrêt Militaire d’Abidjan) comme une trentaine d’officiers des FANCI, Ouattara le véritable commanditaire du Putsch, ordonnait en même temps l’expulsion de sa femme et de ses enfants du logement qui lui avait été attribué en tant que Commandant de la base Militaire d’Akouédo.  Sous mes yeux, une escouade de gendarmes était venue à la MAMA en pleine nuit chercher Philippe Mangou pour qu’il déménage sa famille sans ses meubles. Le nouveau bénéficiaire lorgnait depuis longtemps ses fauteuils et ses équipements électroménagers.  Il ne peut pas dire aujourd’hui qu’il a oublié cet acte  ignominieux et humiliant de Ouattara posé à son encontre,  puisqu’il s’est immédiatement exécuté. Et sa famille s’est retrouvée sous la pluie ce soir là. Si c’est cela un homme bon, c’est que les mots n’ont plus de sens en Français. Ha ! Oui, j’ai oublié dans ma précipitation de vous dire que j’étais détenu dans la même prison (MAMA) au Camp Gallieni sur l’ordre du même Alassane Dramane Ouattara en Décembre 1999. C’est dans l’horrible chaleur de cette Maison d’Arrêt de Forteresse des officiers Ivoiriens que j’ai rencontré Philippe Mangou pour la première fois.  Pourquoi un civil était-il détenu dans une prison militaire ? S’il vous plaît ne vous posez pas trop de questions. Il y a longtemps qu’il m’arrive des choses bizarres dans ce pays ! Non seulement Mangou Philippe sait que Ouattara n’est pas bon, mais il sait aussi que ce personnage boursouflé de suffisance injustifiée se prend pour Dieu. Et c’est là que le militaire médiocre qu’il est doit se rapprocher d’une théorie vieille comme le monde  pour retrouver le caractère authentique de son nouveau Mentor : « Si tu tues un homme, tu es un assassin. Si tu tues un million d’hommes, tu es un conquérant, si tu les tues tous tu es un Dieu. »

4Je me suis laissé dire que madame Fatou Bensouda gardait dans sa manche le Général Philippe Mangou pour témoigner contre le Président Laurent Gbagbo à la CPI. Le manque de crédibilité du Général d’opérette devrait la faire frémir de dégoût, s’il lui reste encore un peu de bon sens. Voici donc un homme, Général de son Etat, a qui a été confiée la défense et la sécurité de tout un peuple agressé par une horde de Rebelles et de Dozos aux méthodes barbares d’un autre âge, qui ne trouve rien d’autre à faire que de fuir carrément aux dires de ses propres soldats, sans laisser d’ordres ni  de remplaçant, pour aller se blottir dans le confort douillet d’une Ambassade. Quelle est cette justice qui ne comprend pas que dès lors, la chaîne du commandement a été rompue et que le Président de la République ne pouvait pas avoir donné l’ordre de tuer. En l’occurrence, Philippe Mangou n’était pas le seul à avoir pris le chemin des Ambassades ou de l’Hôtel du Golf. La liste des généraux couards, pleutres et dépourvus d’honneur est longue et ne mérite aucune attention ni aucun respect. De surcroit, si nous lisons les mêmes journaux, Madame Fatoumata Bensouda doit avoir déjà mesuré la valeur de la récompense attribuée à ses témoins clés. Une Ambassade vaut bien une messe : Libreville… Dakar… ! Quelle injure à l’intelligence des Ivoiriens !

Mamadou Ben Soumahoro,Philippe Mangou, Laurent Gbagbo, FDS, Alassane Dramane Ouattara, Robert Guéi, MAMA, FANCI, Akouédo, Fatou Bensouda , CPI, Kassaraté Tiapé, Détoh Létho, Brindou M’Bia, Touvoly Bi Zogbo, Yao Yao Jules

Kassaraté Tiapé, Détoh Létho, Brindou M’Bia, Touvoly Bi Zogbo, Yao Yao Jules… c’est quoi ca ? !  

MAMADOU BEN SOUMAHORO

29 Juin 2013

03 juin 2013

CPI: La décision sur la confirmation ou non des charges contre Gbagbo ajournée.

 Ce qu’il faut retenir c'est le fait que - LES JUGES REFUSENT DE CONFIRMER LES CHARGES ET LA CPI VEUT PLUS DE PREUVES AVANT UN EVENTUEL PROCES CONTRE GBAGBO.

'Notre bataille à nous sera de continuer à PUBLIER la verite et aider l’équipe d’avocats du Président Gbagbo lorsque celle-ci nous sollicitera de nouveau.'

la haye, cpi, laurent gbagbo, emmanuel altit, procès 18 juin, report de l'audience laurent gbagbo,procès Gbagbo, Maitre Agathe Bahi Baroan, Professeur Dov Jacobs, Maitre Jennifer Naouri, Maitre Natacha Fauveau Ivanovic, #FreeGbagbo, claudus kouadio, le blog de claudus



[ La décision sur la confirmation des charges contre Gbagbo ajournée. Le texte en FRANCAIS. ]
Aujourd'hui, la chambre Preliminaire I de la cour criminelle internationale (ICC), à majorité, le juge Fernández de Gurmendi , a levé l'audition sur la confirmation des faits et a invité le procureur à considérer fournir davantage d'évidence ou conduire davantage de recherche en ce qui concerne les frais présentés contre LaurentGbagbo conformément à l'article 61 (7) (c) (I) du statut. La chambre a considéré que l'évidence du procureur, vue dans l'ensemble, bien qu'apparent insuffisant, n'a pas semblé manquer ainsi en pertinence et valeur probante et il à laisse la chambre sans le choix mais refuser de confirmer les faits.

Sans compter qu'expliquer son approche à l'évidence, la chambre a également proposé six questions sur lesquelles le procureur peut considérer fournir d'autres informations ou l'autre recherche de conduite, comme, entre autres, les activités de tous les groupes armés opposées aux « pro-Gbagbo forces » dans et autour d'Abidjan entre les novembre 2010 et mai 2011, la structure d'organisation des « pro-Gbagbo forces » et de leur évolution pendant la période de temps appropriée, et les cas allégations de laviolence sexuelle. En décidant si de lever l'audition, la chambre a considéré l'effet de cette décision du droit de Laurent Gbagbo « d'être juge sans retard ». La chambre était d'avis que, tenant compte des particularités de ce cas et du procédé prévu dans le statut, permettant au procureur de fournir plus de recherche d'évidence ou de conduite plus loin pendant une période limitée ne viole pas à l'excès ce droit.

En conclusion, la chambre a adopté un nouveau calendrier pour la conduite suivante des démarches, y compris la révélation de l'évidence et des soumissions du procureur, de la défense et des victimes participant dans ce cas-ci. Le procureur doit révéler toute autre évidence qu'elle veut employer pour les buts de la confirmation des faits et présenter un nouveau document contenant les faits par pas plus tard que le 15 novembre 2013. La défense a le droit de soumettre ses observations sur l'évidence du procureur et à l'évidence additionnelle ou actuelle par pas plus tard que le 16 décembre 2013. Plus tard, les participants ont l'occasion de classer des soumissions écrites finales.

Juge Fernández de Gurmendi a différé d'opinion de la décision levant la confirmation d'entendre de faits. Le juge Fernández de Gurmendi considère que l'adjournement comme fourmuled présuppose une interprétation du rôle de la chambre pre-trial, la norme probatoire applicable exigée pour la confirmation des faits et la de la loi applicable de procédure et de substantif qu'elle ne partage pas en conséquence, elle n'est pas d'accord non plus avec les limites spécifiques de la demande du procureur.


[ La décision sur la confirmation des charges contre Gbagbo ajournée. Le texte en ANGLAIS. ]
"Today, Pre-Trial Chamber I of the International Criminal Court (ICC), by majority, Judge Fernández de Gurmendi dissenting, adjourned the hearing on the confirmation of charges and requested the Prosecutor to consider providing further evidence or conducting further investigation with respect to the charges presented against Laurent Gbagbo in accordance with article 61(7)(c)(i) of the Statute. The Chamber considered that the Prosecutor’s evidence, viewed as a whole, although apparently insufficient, did not appear to be so lacking in relevance and probative value that it left the Chamber with no choice but to decline to confirm the charges.

Besides explaining its approach to evidence, the Chamber also proposed six issues on which the Prosecutor may consider providing further information or conducting further investigation, such as, inter alia, the activities of all armed groups opposed to the “pro-Gbagbo forces” in and around Abidjan between November 2010 and May 2011, the organizational structure of the “pro-Gbagbo forces” and their evolution during the relevant time period, and the alleged cases of sexual violence.

In deciding whether or not to adjourn the hearing, the Chamber considered the effect of this decision on the right of Laurent Gbagbo “to be tried without undue delay”. The Chamber was of the view that, taking into account the particularities of this case and the procedure provided for in the Statute, allowing the Prosecutor to provide more evidence or conduct further investigation for a limited period of time would not unduly infringe this right.

Finally, the Chamber adopted a new calendar for the ensuing conduct of proceedings, including the disclosure of evidence and submissions of the Prosecutor, Defence and victims participating in this case. The Prosecutor is to disclose all further evidence she wants to use for the purposes of the confirmation of charges and to present a new document containing the charges by no later than 15 November 2013. The Defence has the right to submit its observations on the Prosecutor’s evidence and to present additional evidence by no later than 16 December 2013. Subsequently, the participants have the opportunity to file final written submissions.

Judge Fernández de Gurmendi dissented from the decision adjourning the confirmation of charges hearing. Judge Fernández de Gurmendi considers that the adjournement as fourmulated presupposes an interpretation of the role of the pre-trial chamber, the applicable evidentiary standard required for the confirmation of charges and of the the procedural and substantive applicable law that she does not share Accordingly, she does not agree either with the specific terms of the request to the Prosecutor.

~~~

#CPI: 'Le procureur a jusqu'au 15 novembre 2013 pour apporter des preuves supplémentaires sur l'affaire Gbagbo.'
C'est vraiment Drôle... avec tous ce qu’ils ont sortis comme inepties, mensonges et mises en scènes, s’ils ne sont pas arrivés à obtenir un procès contre le Président LAURENT GBAGBO ce jour, sans crier victoire, en attendant cette nouvelle date, nous devons nous dire que la montagne de mensonges s’effrite… et que la vérité peut triompher si nous ne lâchons rien.
~ Soyons PRÊTS à une autre riposte médiatique face aux affabulations à venir.
#TENONS comme il nous l’a demandé le 18 Juin 2012… et #Ovajab

la haye, cpi, laurent gbagbo, emmanuel altit, procès 18 juin, report de l'audience laurent gbagbo,procès Gbagbo, Maitre Agathe Bahi Baroan, Professeur Dov Jacobs, Maitre Jennifer Naouri, Maitre Natacha Fauveau Ivanovic, #FreeGbagbo, claudus kouadio, le blog de claudus

[ ÉQUIPE D’AVOCAT DU PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO ]
Maitre Agathe Bahi Baroan, Professeur Dov Jacobs, Maitre Jennifer Naouri, Maitre Natacha Fauveau Ivanovic, Maitre Altit… BRAVO et MERCI... et #Finissez ce magnifique travail.
La Cote d'Ivoire et l'Afrique Digne Vous Saluent...

28 mai 2013

AFFAIRE ‘LA CPI MÈNE UNE CHASSE RACIALE ENVERS LES AFRICAINS’ : L’UNION AFRICAINE SE MOQUE DE QUI ?

 Jean Ping, Luis Moreno Ocampo, Dlamini-Zuma, UA, Alassane Dramane Ouattar, CPI, Statut de Rome, 50 ans de l’Union Africaine, Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo, Pro-Gbagbo, Aimé Césaire, Sylvanus Olympio, Modibo Keïta, Diallo telli, François Hollande, Claudus Kouadio, le blog de Claudus

JUILLET 2011 : UA - Jean Ping (Ancien Président de la Commission de l’Union Africaine) charge Luis Moreno Ocampo  "Ocampo, it's a joke !"

 

Puis…

NOVEMBRE 2012 : Mme Dlamini-Zuma tourne le dos à la CPI 

Puis…

FEVRIER 2013 : AU NEZ ET A LA BARBE DE L’UA  qui prenait de telles postures, la Côte d’Ivoire de Alassane Dramane Ouattara ratifie le Statut de Rome et rejoint ainsi la CPI. Comme par extraordinaire, silence radio coté UA jusqu'à …

Jean Ping, Luis Moreno Ocampo, Dlamini-Zuma, UA, Alassane Dramane Ouattar, CPI, Statut de Rome, 50 ans de l’Union Africaine, Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo, Pro-Gbagbo, Aimé Césaire, Sylvanus Olympio, Modibo Keïta, Diallo telli, François Hollande, Claudus Kouadio, le blog de Claudus

MAI  2013 : 50 ans de l’Union Africaine: LE PRÉSIDENT DE L'UA DECLARE :" LA CPI MÈNE UNE CHASSE RACIALE ENVERS LES AFRICAINS" 

 

Et la meilleure c’est le fait qu’à la célébration des 50 ans de l’UA, honneur a même été rendu à Mr Alassane Dramane Ouattara qui a pris la parole devant les membres de cette assemblée du haut de cette tribune continentale.

FINALEMENT, l’Union Africaine et ses dirigeants se foutent de qui ? Entre verbiage et papelardise, cette institution désespérante se révèle être devenue une coquille vide. 'L'UA vient de réclamer le transfert du dossier d'Uhuru Kenyatta (Président en exercice du Kenya)de la Haye vers Nairobi, estimant que la justice Kényane était désormais capable de le prendre en charge.'

Si ce n’est pas juste un paravent trompeur parce que Uhuru Kenyatta est libre et que la Communauté ‘occidentale’ (dite Internationale) ne vois pas/plus en lui ‘un homme à démolir’, pourquoi par exemple l’UA n’entreprend pas la même démarche dans  le dossier CPI Contre Laurent Gbagbo ? Ou alors ‘la justice Ivoirienne (justice de Ouattara) est incapable de prendre le dossier Gbagbo en charge ? Si Oui comment sera-t-elle capable de prendre en charge le dossier Simone Gbagbo et les milliers de prisonniers politiques Pro-Gbagbo qui ne font que s’amonceler dans les geôles de Alassane Dramane Ouattara ?

Ce capharnaüm politico-judiciaire commence à avoir une odeur fétide bien entretenue par cette Union Africaine incapable d’oser une rupture véritable et de conduire nos états.

Parlant des 50 ans de l'Union Africaine, il y a quelque jour un ‘doyen’ m'a dit : 'Aujourd’hui encore, l’Afrique fait la promotion des discours creux qui ne laissent augurer rien de bon pour les prochaines 50 années. Ce départ-ci est pire que le précédent, parce qu’il hérite de surcroit de situations dramatiques partout...'  Et ces propos, l’Union Africaine vient encore d’en faire une belle démonstration.

Cette Afrique là m’inquiète.

 

SAMEDI 25 MAI 2013 :

[ DÉSESPÉRANTE AFRIQUE… 50 ANS APRÈS LA NAISSANCE DE L’OUA (DEVENU UA) ]
Le Président Français
François Hollande est l’invité spécial de Madame Nkosazana Dlamini-Zuma (Présidente de la Commission de l'Union africaine), pour la célébration des 50 ans de l’UA. Et même que Mr ALASSANE DRAMANE OUATTARA le ‘préfet’ installé par la France à la tête de la Cote d’Ivoire comme Président, devrait prendre la parole devant les membres de cette assemblée du haut de cette tribune continentale. La vivante Françafrique en Force, revigorée par ses dernières victoires néo-colonialistes en Cote d’Ivoire puis au Mali.
C’est à désespérer de cette institution que se révèle être devenue une coquille vide.
Diallo telli doit certainement être en train de se retourner dans sa tombe. Six pieds sous terre, Modibo Keïta et Sylvanus Olympio doivent se demander si ceux qui conduisent cette institution née pour une grande et belle aventure Africaine ont lu la charte qu’ils ont rédigée en 1963.
La première ligne de la charte de l’OUA dit : ‘Nous, Chefs d’Etat et de Gouvernement africains, réunis à Addis Abéba, Ethiopie ;
CONVAINCUS QUE LES PEUPLES ONT LE DROIT INALIÉNABLE DE DETERMINER LEUR PROPRE DESTIN […]’
Oui… nos peuples Africains ont le droit inaliénable de déterminer leur propre destin, mais nombre d’entre eux ont fait le choix de confier ce destin au vorace Empire Français.
Finalement c’est quoi le but de la ‘lutte’ de l’OUA (UA) ?
Nous avons le droit de lutter, mais ne nous trompons pas d’adversaires.
Nous avons le droit de rêver, mais ne dormons pas sur nos lauriers (bien entendu si nous en avons).
Nous avons le droit de vouloir d’une Afrique plus représentative dans le concert des nations, mais c’est à nous de bâtir cette Afrique là et ce n’est pas ainsi que nous y parviendront en reniant les règles de base que nous nous fixons.
Comme le dit
Aimé Césaire dans la Tragédie du Roi Christophe : « Les autres ont fait à petits coups de siècles. Où est pour nous le salut, si ce n’est que nous ferons-nous- à grands coups d’années. »

Que faut il faire pour suscité un nouvel élan dans la démarche émancipatrice de l'Afrique ( De l’Afrique Noir surtout) ?

08 avril 2013

Retrait de la photo de Gbagbo des livres : Ouattara tente d’effacer le Président de la mémoire Collective des Ivoiriens.

fpi, rdr, pdci, frci, alassane ouattara, laurent gbagbo, facebookers pour gbagbo, dictature, cote d'ivoire, claudus kouadio, le blog de claudus, culte de la personnalité, école gratuite, Woody, CPI, Unicef


LIVRE d’Education Civique Et Morale Classe de CM1 : Sur la « Photo 1 », le Président Laurent Gbagbo : Dépôt Légal 9192 du 2eme trimestre 2010 - on peut lire sur la couverture du livre, « Projet d'Appui au Secteur Education Formation "PASEF" Gratuité de l'école, Ce livre ne peut être vendu »
 ~ L'AUTRE et nouvelle photo : Dépôt Légal Juin 2012 (après 11 Avril 2011). Toutes les autres indications citées plus haut ont disparu et même l’indication faisant référence à la gratuité du livre (l'inscription en bas de chaque page qui stipulait que ce livre ne pouvait être vendu a été enlevé - voir la différence photo à l'appui). En effet le livre n’est plus gratuit comme avec le Président Gbagbo.
EN SOMME, le livre aura changé en deux points. Il est maintenant vendu et uniquement la page "63" aura subi une modification qui est le retrait d’une photo marquante de l’histoire de notre pays : la prestation de serment du père de la véritable démocratie Ivoirienne lors de son accession au pouvoir « par les urnes » en 2000.


Cet acte n’est pas fortuit encore moins anodin. Il a été mûri bien qu’irréfléchi. En plus de son vil culte de la personnalité, Alassane Dramane Ouattara a pour ambition d’effacer le Président Laurent Gbagbo de la mémoire Collective des Ivoiriens et cela en commençant par la base ; c’est-à-dire les enfants qui ne devraient pas connaitre ce pan de l’histoire de cet « enfant du peuple » dont le vécu et l’idéologie politique contraste avec Ouattara le chef de guerre arrivé au pouvoir d’Etat par les armes. S’affublant de tous les symboles de la République, tel un guignol en mal d’audience, Alassane Dramane Ouattara tente d’occuper tous les espaces par l’image. Bien que prospérant par le crime et dans le mal via son régime qu’il veut totalitaire, loin d’être une sorte du narcissisme béat, cette arrogance primaire de Ouattara devient ridicule avant d’être scandaleuse.    


Cela devient honteux tout simplement. Mais la vérité est que Alassane Dramane Ouattara échouera dans cette entreprise ubuesque digne du démagogue le plus puéril.

26 septembre 2012

(Mise à Jour) ACCRA-AFFAIRE KATINAN : Après maintes reports du procès, la liberté provisoire accordée

5 Septembre 2012: Compte rendu de  Idriss Ouattara, Président des Agoras & Parlement de CI - En Exil au Ghana.

PROCES DE KONE KATINA. Le Juge se déclare incompétent pour l'extradition et juge légale la procédure d'arrestation de KATINA. L'affaire renvoyée à demain: Tous les détails.

Idriss Ouattara, fpi, alphonse douaty, kone katinan, laurent akoun, laurent akoun arrêté, dst, miako oureto, amani n'guessan michel, laurent gbagbo, haye, cpi, frci, dozo, alassane dramane ouattara, le blog de claudus

Le procès du Ministre Kone Katina vient de s'achever[...]. Comme la premiere fois j'y étais au nombre des 5 persones autorisées à y assister comme soutien à Katinan.

Sur le dossier, le juge devait se prononcer sur 2 points: la légalité de l'arrestation et l'extradition.

Sur le 1er point, l'avocat de Katinan a d’entrée dénoncé l’illégalité de la procedure et demande la libération provisoire de son client. Mais le procureur ghaneen a estimé que cette arrestation était plutôt légale. Au vu des pièces fournies par le procureur le juge a suivi la partie plaignante. Monsieur Katinan sera maintenu jusqu'a la fin du procès à moins qu'une demande de libération sous caution ne soit introduite.

Sur le 2eme point le juge s'est déclaré incompetent et a renvoyé l'affaire devant un juge spécialisé en matière d'extradition dans une autre juridiction dans le District d'OSSOU. Le procès sur l'extradition tant attendue aura finalement lieu demain.

Aux patriotes, nous demandons de rester sereins car le coeur du proces c'est l'extradition et non la legalite de la détention. Apres la position sans ambage du Président Ghanéen hier qui a definitivement trancher cette affaire nous sommes tous convaincus de l'issue heureuse de ce procès.

idriss ouattara,fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus 6 Septembre 2012

PROCÈS DE KONE KATINA A NOUVEAU REPORTE AU 13 SEPTEMBRE: LES DÉTAILS

Ce matin de 9h30 a 10h40 nous avons assiste comme prévu au procès de Katinan.

L' avocat de Katina a demande la liberté sous caution refusée par le juge sous prétexte que le temps de détention de Katinan (14 jours) n’était pas irraisonnable eu égard a la gravite des faits qui lui sont reproches.

Sur le fond de l'extradition le débat n'a pas eu lieu ce jour. La partie plaignante a demande un report parce qu'elle n’était pas pas prête aujourd'hui à débattre sur la procédure d'extradition. Le juge a accédé à a la requête et a reporte le procès au 13 septembre. Toutefois le juge a mis en garde l'accusation que si le 13 septembre elle n’était toujours pas prête il libérera Kone Katinan parce qu'il n'entend pas le détenir encore plus longtemps.

Aux patriotes nous voulons les rassurer que Katinan sera libéré a la fin de ce procès. Mais nous sommes en droit et les procédures sont parfois complexes. C'est pourquoi nous leur demandons un peu de patience et de la sérénité. c'est le résultat final qui compte dans ce procès.

idriss ouattara,fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus 13 Septembre 2012

LE PROCES ENCORE REPORTE AU 25 SEPTEMBRE: LES DETAILS 

L'accusation a dit au juge qu'elle n'est pas encore prête au niveau des documents à exploiter contre Katinan. Selon elle c'est seulement hier qu'elle a recu les documents ( preuves) du gouvernement ivoirien accusant Katinan et qu'elle n'a pas pu traduire en anglais. Elle a donc demandé à nouveau un report accepté par le juge. Le procès a été très bref. 

idriss ouattara,fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus 25 Septembre 2012

TOUS LES DETAILS DE LA MISE EN LIBERTE DE KONE KATINAN COMME SI VOUS Y ETIEZ.

idriss ouattara,fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus

Dès l'entame du procès le juge a demandé à l'accusation de fournir enfin les preuves contre Katinan. A la surprise générale celle ci répond qu'elle n'est pas prête parce qu'elle n'a "toujours pas pu traduire les documents". Le magistrat réagit en dénonçant la lenteur de la traduction qui bloque le procès. 

Comment on peut accuser quelqu'un depuis un mois sans être en mesure de fournir les preuves s’étonne le juge. Il passe aussitot la parole à l'avocat de Katinan qui lui estime qu'en vérité l'accusation n'a pas de preuves contre son client et demande en conséquence sa libération. 

Le juge redonne la parole cette fois à l'accusation et lui demande de dire exactement quand elle pourra finir la traduction des documents de sorte à ne pas encore dire ce jour là qu'elle n'est pas prête. L'accusation avance la date du 11 Octobre comme date raisonnable pour elle. Le juge maintient cette date comme celle de la prochaine séance tout en la mettant en la garde "pour la derniere fois". Il fait aussi droit à la demande de liberté sous caution demandée par l'avocat de Katina. Le juge accède à la requete et fixe la caution a 50 thousands Ghana cedis  à laquelle quelqu'un devra "simplement" se porter garant. 

Katinan doit une fois par mois se presenter dans les locaux de la DST jusqu'a la fin du procès. 

Remarque du jour: Le proces n'a duré qu'une trentaine de minutes environ. 

Le juge Ghanéen à notre surprise se debrouille bien en Francais et a même beaucoup taquiné Katinan. A present je suis avec Katinan et nous sommes en train de remplir les formalités administratives afin qu'il regagne son domicile en début d'apres midi. 

Merci Dieu pour le triomphe de la verite.

Compte rendu de  Idriss Ouattara, Président des Agoras & Parlement de CI - En Exil au Ghana.

21 septembre 2012

SIMONE GBAGBO EST UNE SORCIÈRE... les patriotes Ivoiriens aussi.

LOME - TOGO: Hier soir je mangeais avec un ami: dans un "kiosque" en bordure de route. D'autres clients sont là et ensemble on écoute du Zouglou Ivoirien que j'ai passé au propriétaire du commerce. 

Forcement à un moment les conversations s'orientent sur mon pays... j'entends surtout de véritables inepties: "Simone Gbagbo n'a pas d'enfant, Laurent Gbagbo a une femme Libanaise avec qui il est à la Haye à sa demande personnelle, Blé Goudé vient être arrêté" ! Bref... jusque là je me marre et je ne dis rien ! J'attends.

J'ATTENDS sans intérêt particulier lorsqu'un Monsieur lance: "SIMONE GBAGBO EST UNE SORCIÈRE" !

 la haye, cpi, laurent gbagbo, Simone gbagbo, report de l'audience laurent gbagbo, le blog de claudus, claudus kouadio, santé simone Gbagbo, fofié

Son ami lui fait signe, tente de freiner son élan en lui disant que je suis pour le "camp" de Gbagbo et que je risque de ne pas aimer.

Ce Mr Costaud accoudé à son véhicule de type 4X4 me demande alors: "Ami, tu es pour Wattara ou pour Gbagbo"

Je lui réponds que je suis un être humain, et qu'alors je ne peux être que pour un être humain qui en plus est un idéologue, un visionnaire politique et le Président de mon pays bien qu'enlevé, torturé puis bâillonné dans une prison internationale en Hollande. 

Je lui précise que même les mains liées, six pieds sous terre, mon âme qui se veut juste, refusera les crimes, les mensonges et l'imposture de Dramane Ouattara. Là il semble avoir compris...

Puis à son étonnement, je lui dit qu'il a raison sur notre Première Dame Simone Gbagbo: OUI SIMONE GBAGBO EST UNE SORCIÈRE... pour ces personnes obnubilés par sa poigne et son caractère trempé dans la vérité qui très souvent dérange. 

Simone Gbagbo ne peut être qu'une sorcière pour ces personnes qui la méconnaissant, et étant en déphasage avec la cause de son engagement politique, ne peuvent comprendre que cette femme soit resté en sa résidence avec son époux, sa famille, ses proches et collègues malgré les bombes Françaises qui pleuvaient de partout. 

Il rétorque que seul Simone Gbagbo pouvait convaincre son époux de "fuir" et ainsi éviter la prison: elle ne l'aurait pas fait selon lui et c'est entre autre ce qui fait d'elle une sorcière.

Là je rigole vraiment ! et je lui explique que si c'est c'est cela qui motive son jugement, qu'il sache que Gbagbo lui même est le chef de la confrérie de Sorcier dont Simone est membre. Cette confrérie renferme plus de la moitié des Ivoiriens. Cette confrérie c'est la Côte d'Ivoire digne et ses Patriotes. 

Si faire front à l'adversité, refuser l'assujettissement, revendiquer son auto-détermination et sa véritable souveraineté c'est être un SORCIER, alors je revendique cette sorcellerie là autant que notre Première Dame Simone Ehivet Gbagbo. 

Le plus extraordinaire, c'est qu'il venait ainsi de me donner une heure de conférence. Une heure non stop au bout de laquelle il a fini par en vouloir à la diplomatie Française, à la Françafrique, à Houphouet Boigny mais encore plus à "Wattara" quand j'eu fini l'historique de la rébellion de 2002. 

"Donc nos états sont des 'états moutons' face aux intérêts de la France ?" a t'il conclue. 

Une heure au bout de laquelle certains qui ne disaient rien s'affichaient enfin comme ami de Gbagbo le fier Africain après avoir longtemps évité de se confronter à ce Mr "respectable" qui venait de recouvrer la vue sur la véritable situation de la Côte d'Ivoire. 

Camarades Patriotes, fiers Ivoiriens, continuons d'être les ambassadeurs de notre noble cause où que nous nous trouvions. 

La couleur de la vérité est universelle, dites là et elle finira par se savoir partout et dans toutes les langues. PARLEZ, votre bouche de vérité trouvera les mots justes. 

#Ovajab SORCIERS et SORCIÈRES.