topblog Ivoire blogs

22 mai 2011

Alassane Ouattara Président de la « République de Côte d’Ivoire-Française », ET MAINTENANT ?

T6-COTE_IVOIRE0012.jpg

Ils y sont arrivés !!! Marchant sur les corps encore chaud des milliers d’Ivoiriens tués depuis 2002, usant de demi- vérités et de fieffés mensonges, la Communauté Internationales avec la France en tête, a réussi à IMPOSER « son » Président aux survivants de la barbarie de la rébellion internationale, décapitant aussi sur son passage toute velléité d’opposition politique, socle d’une compétition démocratique saine. Toutefois, notre pays la Côte d’Ivoire doit surpasser, voir enjamber tous ses maux pour ainsi amorcer un nouveau pan de son histoire mis à mal par tant d’années de troubles sociaux politiques. Comment y arriver sereinement ? Certainement en reconsidérant les priorités au vue des souffrances actuelles de notre peuple meurtris qui aspirent à embrasser des jours plus lumineux.

Ne nous y trompons pas camarades patriotes Ivoiriens élevés au multipartisme et la démocratie l’idéologie politique instauré en Côte d’Ivoire par le Président Laurent Gbagbo : nous ne devrons pas être des revanchards sans foi ni loi ayant pour nouvelle mission la déstabilisation du régime Ouattara pour reprendre un flambeau éteint par de nouveaux conflits qui fragiliserons encore plus notre état déjà à genoux. NON !!! Ce schéma d’accession au pouvoir d’état ne ressemble pas à la vision du Président Laurent Gbagbo dont nous nous réclamons.

Je conviendrai avec vous que cette sorte d’auto-flagellation découlant de notre inaction sera l’ultime punition que visiblement nous ne méritons pas au regard des supplices subis. Cependant nous devrons l’accepter avec dignité pour montrer l’essence de notre engagement pour la Côte d’Ivoire selon la vision du Président Laurent Gbagbo qui est injustement privé de ses droits élémentaires dans le nouveau schéma politique que le pouvoir ultra répressif d’Alassane Ouattara nous impose en ce moment. Face aux armes et à cette dictature naissante dans notre pays, nous avons entre nos mains une arme plus puissante et juste : LA DEMOCRATIE dont nous devrons réclamer l’application sous sa forme la plus naturelle.

Depuis l’emprisonnement arbitraire qui a fait suite à son enlèvement par les forces Françaises, nous avons repris en cœur cette citation du Président Gbagbo qui disait : « Si je tombe pendant le COMBAT , enjambez mon corps et continuez LA LUTTE». Quel serait la LUTTE primordiale à mener maintenant pour être en phase avec l’idéologie politique de Gbagbo et du FPI ?                                                               D’aucuns parlerons de « Révolution », d’autres de « Résistance » : Révolution pour obtenir quoi ? Résister à qui ? J’en appel à la lucidité, au réalisme et au pragmatisme des uns et des autres ; la refondation du parti s’impose à nous pour espérer bientôt mettre en œuvre la Refondation de la Côte d’Ivoire telle qu’amorcée par le Président Gbagbo avant de subir la guerre imposée à notre pays.

Quel est le paysage politique Ivoirien à quelques mois des prochaines élections législatives Ivoiriennes ? Un RDR Françafricain et ultra tribal auréolé de sa nouvelle posture au sommet d’un état morcelé, un PDCI défiguré au sein d’un RHDP sans repères viables, un FPI en décapitation progressive au sein d’une Majorité Présidentielle qui n’a plus la Présidence de la République.

T6-COTE_IVOIRE0013.jpg

Le combat qui s’impose à nous est celui d’obtenir la libération du Président Gbagbo et des leaders du FPI pour reconstruire le parti sur ses acquis dans l’optique de proposer une alternative plus NATIONALE face au tribalisme-religieux et à la politique Françafricaine et néocolonialiste que risque de subir le pays avec le RDR d’Alassane Ouattara.

Kudou.jpg

Libérez Laurent Gbagbo pour que REvive la Côte d’Ivoire !!!