topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

13 août 2013

DECLARATION DE LA COALITION DES PATRIOTES IVOIRIENS EN EXIL (CO.P.I.E)SUITE A LA LIBERATION DE 12 PRISONNIERS POLITIQUES PROCHES DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO

* La CO.P.I.E prend acte de la libération des prisonniers politiques

Damana Adia Pickass, COPIE, hamed bakayoko, laurent gbagbo, #freegbagbo, pro-gbagbo, geneviève bro grégbé, michel gbagbo, pascal affi n'guessan, aboudramane sangaré, lida kouassi moise, alphonse douati, kuyo téa narcisse, alcide djédjé, sokouri bohui, koua justin, dakoury tabley henri phlippe, seka obodji désiré, le colonel konandi kouakou, nomel jonas, maca, simone gbagbo, ake n'gbo, CO.P.I.E

C’est avec une grande surprise que nous avons appris la libération de douze (12) prisonniers politiques, dont le Premier ministre Pascal AFFI N’Guessan, président du FPI, SANGARE Aboudramane, vice président du FPI, et Madame Généviève Bro Gregbé, leader des femmes patriotes, injustement incarcérés depuis plus de deux ans (pour la plupart) dans les goulags du régime d’Abidjan.

Nos premières pensées vont bien évidemment vers les familles biologiques, politiques et idéologiques des ex-détenus ; à leurs parents respectifs, aux militants et sympathisants du Front Populaire Ivoirien (FPI), et de la LMP, ainsi qu’aux amis de la démocratie et adeptes des valeurs républicaines.

La CO.P.I.E prend acte de cette libération et félicite les camarades qui ont su faire preuve de dignité, de droiture, d’exemplarité, d’intégrité et de courage durant tout le temps de leur détention, malgré l’adversité, l’humiliation et les tentatives de corruption et de marchandages.

Nos Camarades retrouvent donc provisoirement la liberté après un long et pénible séjour carcéral, sans qu’aucune preuve n’ait été apportée par le régime, quant à leur culpabilité sur tous les chefs d’inculpation. La CO.P.I.E s’insurge donc contres ces détentions arbitraires qui violent incontestablement les droits de l’homme et les principes démocratiques.

Nous souhaitons à ces dignes camarades le traditionnel AKWABA, et leur réitérons tous nos vœux de bonheur pour la poursuite du combat.

C’est là l’occasion pour nous de saluer tous ceux qui ont lutté pour leur libération. Nous pensons particulièrement à la direction intérimaire du FPI, sous la conduite du camarade MIAKA Oureto, à tous les militants du FPI, de la LMP, aux résistants et patriotes ivoiriens (Diaspora, Cyber-activistes, Juristes, Journalistes, personnalités politiques et mouvements associatifs, anonymes, etc.), aux amis de la Côte d’Ivoire digne, épris de paix et de justice, qui ont battu le pavé, nuit et jour, en occident, en Côte d’Ivoire et partout ailleurs, afin que la vérité de la crise ivoirienne soit connue de tous, mais surtout pour l’instauration d’un Etat de droit.

Aussi, lançons-nous un vibrant appel à la vigilance, à la mobilisation et à la détermination de tous jusqu’à leur libération totale et sans condition. Cette décision sous pression intérieure et extérieure, du gouvernement Ouattara de libérer subitement des personnalités proches du Président Laurent GBAGBO, constitue un formidable point d’appui pour continuer la lutte pour la libération de tous les prisonniers politiques, civiles et militaires avec à leur tête, le président Laurent GBAGBO. Libérations sans lesquelles, la paix et la réconciliation ne sont possibles en Côte d’Ivoire.

* La mobilisation populaire et organisée paye toujours.

Au vu de ce qui précède, L’heure est plus que jamais venue, chers camarades et compagnons de lutte, d’affuter nos armes et de partir en ordre de bataille. Le Front Populaire Ivoirien qui constitue la colonne vertébrale de notre combat, reste «présent et entend prendre part à la restauration de la Côte d’Ivoire» comme l’a annoncé le chef de file de ce parti, le Président Pascal Affi N’Guessan, juste à sa sortie de prison.

Aussi, invitons-nous la Communauté Internationale à avoir un regard plus objectif, juste et impartial sur la situation sociopolitique de la Côte D’Ivoire. Le peuple de Côte d’Ivoire aspire à la cohésion entre ses filles et ses fils; Pourtant, le nombre important d’exilés ivoiriens, les violations constantes et flagrantes des droits de l’homme et des principes démocratiques, la confiscation de la liberté d’expression et le règne de la justice des vainqueurs, sont de nature à compromettre indéfiniment le retour à la normalité en Côte d’Ivoire. 

C’est pourquoi, la CO.P.I.E appel le régime à entendre la voix de la raison en traitant avec diligence et justesse les questions importantes et pendantes relative au retour à la normalité et à la paix sociale, à savoir la libération totale et sans conditions de tous les prisonniers politiques, civiles et militaires, le vote d’une loi d’amnistie générale, le retour sécurisé et apaisé des exilés, le dégel des avoirs, l’instauration d’un climat de paix et le retour d’un état de droit.

Enfin, la CO.P.I.E appel le peuple Ivoirien à redoubler d’ardeur dans la mobilisation, car c’est à ce prix que nous pourront restaurer la démocratie et l’état de droit.

En avant pour la Liberté de tous les Ivoiriens ! En avant pour la démocratie !

Vive la Côte d’Ivoire !

 

Fait le 9 aout 2013

Pour le B.E de la CO.P.I.E


Le Président

Damana Adia Pickass

12 août 2013

Hamed Bakayoko menace le ministre Lida Kouassi Moïse.

Hamed Bakayoko,  laurent gbagbo, #freegbagbo, pro-gbagbo, geneviève bro grégbé, michel gbagbo, pascal affi n'guessan, aboudramane sangaré, lida kouassi moise, alphonse douati, kuyo téa narcisse, alcide djédjé, sokouri bohui, koua justin, dakoury tabley henri phlippe, seka obodji désiré, le colonel konandi kouakou, nomel jonas, maca, simone gbagbo, ake n'gbo

"Si je te vois avec un corps habillé, alors tu peux compter sur moi pour te couper la langue, fais moi confiance pour cela..."
- Lors de leur ressent passage au parquet d'Abidjan le mardi dernier avant leur libération provisoire, les 12 prisonniers politiques partisans du président Laurent Gbagbo ont reçu la visite du loubard en charge de la sécurité Ivoirienne (Ministère de l'intérieur), Ahmed Bakayoko. Ce dernier a déclaré ceci au ministre Lida Kouassi  "Si je te vois avec un corps habillé, alors tu peux compter sur moi pour te couper la langue, fais moi confiance pour cela..."

Hamed Bakayoko,  laurent gbagbo, #freegbagbo, pro-gbagbo, geneviève bro grégbé, michel gbagbo, pascal affi n'guessan, aboudramane sangaré, lida kouassi moise, alphonse douati, kuyo téa narcisse, alcide djédjé, sokouri bohui, koua justin, dakoury tabley henri phlippe, seka obodji désiré, le colonel konandi kouakou, nomel jonas, maca, simone gbagbo, ake n'gbo

A vous de juger...
Un "ministre de la sécurité" qui menace des hommes politiques, des civiles, alors nous nous posons plusieurs questions. Sommes-nous réellement en sécurité en CI ?
Le ministre Lida n’a t’il pas de parents parmi les forces de l’ordre pouvant lui rendre visite? Devons nous donc comprendre que tous les corps habillés (policiers, gendarmes, militaires, etc...) parents, amis ne doivent en aucun cas s’approcher de lui ? Combien d'ivoiriens sont ils victimes de ces abus de pouvoir ?

Voila le vrai visage de la nouvelle Cote d'ivoire sous Dramane Ouattara. Un monde où les meurtriers sont en liberté, violant a tort les règles de droit à chaque carrefour sans que la justice ne soit appliquée véritablement.

Si quelques choses arrivent à Mr Lida, nous vous tenons pour responsable très cher loubard Ahmed Bakayoko...Sachez que vos crimes ne resteront pas impunis, car un jour vous regretterez d'avoir choisi la violence comme arme de communication.
~ Une Correspondance de Fatou Kone

06 août 2013

Apres 27 mois de détention arbitraire, 12 Pro-Gbagbo libérés.

[ COTE D'IVOIRE - Liberté provisoire pour des otages pro-Gbagbo ]

Montages.jpg

Pour la Cote d'Ivoire, Pour les Patriotes Ivoiriens, Pour le FPI-FRONT POPULAIRE IVOIRIEN, Pour La Majorité Présidentielle Gbagbo je suis très heureux de la mise en liberté provisoire de certains Pro-Gbagbo otages du régime brutal et illégitime de Ouattara‬.
- Aussi, je suis encore plus inquiet pour mon pays car par cet acte, ALASSANE DRAMANE OUATTARA confirme au monde le fait que la Cote d'Ivoire soit un État de Non Droit, une vraie République Bananière.
Sinon comment expliquer que sans procès aucun on puisse mettre en liberté même d'une minute des personnes présentées comme de grands criminels ayant porté pour certains 'atteinte à la sureté de l’État ? COMMENT ?
L’évidence est que la prison avait pour seul et unique but de les museler et tenter de nous briser à travers la "souffrance" des nôtres. Mais ILS ONT TENU. Même au fond du gouffre, la tête haute ILS ONT TENU - ils nous donnent là une belle leçon, celle de la force de la conviction.

Le 18 juin 2012 à la Haye, le Président LAURENT GBAGBO a dit:
«Je tiens, j'ai le moral. ... Et que tant que Sangaré Abdoudrahamane tiendra, je tiendrai. [...] Si vous tenez, je tiendrai»
TENONS comme Sangaré Abdoudrahamane, comme Laurent Gbagbo, comme Simone Ehivet GBAGBO.

- Qui a gagné les élections Présidentielles de 2010 en Cote d'Ivoire ? POURQUOI avoir emprisonné ces personnes ? La réponse à ces questions est la preuve de l'imposture dictatoriale de ALASSANE DRAMANE OUATTARA.
#‎Ovajab‬ donc Patriotes. Chacun à son niveau, la bataille continue.

Pour avoir rendu leur liberté dite provisoire à 12 responsables du ‪#‎FPI‬ et proches du Président Gbagbo‬, l'imposture de pouvoir ‪‎Ouattara‬ espère et attends le 'Merci' des Patriotes et démocrates Ivoiriens. Aux autres exilés et réfugiés ou encore innocents brimés dans leurs geôles, ce pourvoir démagogique demande de l'HUMILITÉ qui devrait les conduire à demander PARDON pour prétendre à la liberation.
Qu'ils fassent la difference entre humilité et compromission.
Pardon aux 'voyous' qui ont mis le feu à notre pays ? Merci aux rebelles qui continuent de tuer nos mères ? Je dis NON. Ce n'est pas de l'humilité mais la pire indignité.

~ Plus de photos sur facebook:

- Liberté provisoire pour des otages pro-Gbagbo

- Accueil des prisonniers de la haine. PHOTOS: Gueye Fiavi Dekpeya

- MACA=> Parquet => QG, La Sortie des Héros du 6 Aout

30 mai 2013

Attaques contre Gbagbo et le FPI: POURQUOI MAMADOU KOULIBALY N’A PAS DÉMISSIONNÉ AVANT LE 11 AVRIL 2011 ?

mamadou koulibaly, lider, liberté et démocratie pour la république, fpi, gbagbo, l’affaire tagro, accord de marcoussis, le blog de claudus, claudus kouadio, alassane ouattara,

Je viens de lire l’interview pamphlétaire accordée par Mamadou Koulibaly (Président de LIDER) à « Mutations », un journal Camerounais. Pour moi il n’y a rien de bien neuf dans la démarche de Mamadou Koulibaly… sauf qu’il affirme sa posture d’homme politique 'd’une certaine opposition' pas forcement politique mais qui voit en la formation politique qu’est le FPI, le 1er obstacle à franchir (ou briser) avant de prétendre au fauteuil Présidentiel.

mamadou koulibaly, lider, liberté et démocratie pour la république, fpi, gbagbo, l’affaire tagro, accord de marcoussis, le blog de claudus, claudus kouadio, journal Mutations , claudus Kouadio, Aboudramane Sangare, FPI,  le blog de Claudus, Cameroun, alassane ouattara,

Aussi, dans sa tentative de piétiner LAURENT GBAGBO, je vois un homme 'touché, humilié' par la vérité et qui tente de renvoyer l’ascendeur à Aboudramane Sangare qui recevant en prison une délégation du Fpi le mardi 7 mai dernier a dit aux partisans de l'ancien régime qui cherchent à sécher leurs habits là où le soleil brille, 'qu’ils n'ont pas compris qu'ils doivent leur popularité au Fpi. Or en pensant devenir quelqu'un sans le Fpi, ils ont fini par découvrir qu'ils ne sont rien.'

La débâcle de Mamadou Koulibaly aux législatives dans la commune de Koumassi est la pour en attester. Bref…

Ma question est de demander à Mamadou Koulibaly POURQUOI IL N’A PAS DÉMISSIONNÉ lui le Président de l’Assemblée Nationale (Constitutionnellement 2eme personnage politique de l’état après le Président de la république bien que dans un régime présidentiel) et Numéro 3 du FPI le parti qu’il fustige depuis plus de 2 ans sur la place publique ?
POURQUOI le même Mamadou Koulibaly qui a donné une longue et belle communication le 2 Juin 2010 sur le sujet de « LA RESPONSABILITÉ DE LA CLASSE POLITIQUE DEVANT L'OPINION PUBLIQUE » lors du colloque organisé par la convention de la société civile en Côte d'Ivoire n’a pas PRIS SES RESPONSABILITÉS EN DÉMISSIONNANT DE LA PRÉSIDENCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE ET DU FPI s’il était à ce point éloigné de la démarche du FPI et de Laurent Gbagbo ?

Cette propension risible consistant à conspuer le FPI pour justifier la création du LIDER (Liberté et Démocratie pour la République) m’inspire toujours la même légitime indignation. Mais cela ne fait que révéler la nature véritable de ce 'génie' dévoyé.
Bref... que ne FPI ne réponde pas pour lui donner du grain à moudre. Cela ne sera qu'une perte de temps et il n'attend que cette lucarne.