topblog Ivoire blogs

28 mai 2013

AFFAIRE ‘LA CPI MÈNE UNE CHASSE RACIALE ENVERS LES AFRICAINS’ : L’UNION AFRICAINE SE MOQUE DE QUI ?

 Jean Ping, Luis Moreno Ocampo, Dlamini-Zuma, UA, Alassane Dramane Ouattar, CPI, Statut de Rome, 50 ans de l’Union Africaine, Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo, Pro-Gbagbo, Aimé Césaire, Sylvanus Olympio, Modibo Keïta, Diallo telli, François Hollande, Claudus Kouadio, le blog de Claudus

JUILLET 2011 : UA - Jean Ping (Ancien Président de la Commission de l’Union Africaine) charge Luis Moreno Ocampo  "Ocampo, it's a joke !"

 

Puis…

NOVEMBRE 2012 : Mme Dlamini-Zuma tourne le dos à la CPI 

Puis…

FEVRIER 2013 : AU NEZ ET A LA BARBE DE L’UA  qui prenait de telles postures, la Côte d’Ivoire de Alassane Dramane Ouattara ratifie le Statut de Rome et rejoint ainsi la CPI. Comme par extraordinaire, silence radio coté UA jusqu'à …

Jean Ping, Luis Moreno Ocampo, Dlamini-Zuma, UA, Alassane Dramane Ouattar, CPI, Statut de Rome, 50 ans de l’Union Africaine, Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo, Pro-Gbagbo, Aimé Césaire, Sylvanus Olympio, Modibo Keïta, Diallo telli, François Hollande, Claudus Kouadio, le blog de Claudus

MAI  2013 : 50 ans de l’Union Africaine: LE PRÉSIDENT DE L'UA DECLARE :" LA CPI MÈNE UNE CHASSE RACIALE ENVERS LES AFRICAINS" 

 

Et la meilleure c’est le fait qu’à la célébration des 50 ans de l’UA, honneur a même été rendu à Mr Alassane Dramane Ouattara qui a pris la parole devant les membres de cette assemblée du haut de cette tribune continentale.

FINALEMENT, l’Union Africaine et ses dirigeants se foutent de qui ? Entre verbiage et papelardise, cette institution désespérante se révèle être devenue une coquille vide. 'L'UA vient de réclamer le transfert du dossier d'Uhuru Kenyatta (Président en exercice du Kenya)de la Haye vers Nairobi, estimant que la justice Kényane était désormais capable de le prendre en charge.'

Si ce n’est pas juste un paravent trompeur parce que Uhuru Kenyatta est libre et que la Communauté ‘occidentale’ (dite Internationale) ne vois pas/plus en lui ‘un homme à démolir’, pourquoi par exemple l’UA n’entreprend pas la même démarche dans  le dossier CPI Contre Laurent Gbagbo ? Ou alors ‘la justice Ivoirienne (justice de Ouattara) est incapable de prendre le dossier Gbagbo en charge ? Si Oui comment sera-t-elle capable de prendre en charge le dossier Simone Gbagbo et les milliers de prisonniers politiques Pro-Gbagbo qui ne font que s’amonceler dans les geôles de Alassane Dramane Ouattara ?

Ce capharnaüm politico-judiciaire commence à avoir une odeur fétide bien entretenue par cette Union Africaine incapable d’oser une rupture véritable et de conduire nos états.

Parlant des 50 ans de l'Union Africaine, il y a quelque jour un ‘doyen’ m'a dit : 'Aujourd’hui encore, l’Afrique fait la promotion des discours creux qui ne laissent augurer rien de bon pour les prochaines 50 années. Ce départ-ci est pire que le précédent, parce qu’il hérite de surcroit de situations dramatiques partout...'  Et ces propos, l’Union Africaine vient encore d’en faire une belle démonstration.

Cette Afrique là m’inquiète.

 

SAMEDI 25 MAI 2013 :

[ DÉSESPÉRANTE AFRIQUE… 50 ANS APRÈS LA NAISSANCE DE L’OUA (DEVENU UA) ]
Le Président Français
François Hollande est l’invité spécial de Madame Nkosazana Dlamini-Zuma (Présidente de la Commission de l'Union africaine), pour la célébration des 50 ans de l’UA. Et même que Mr ALASSANE DRAMANE OUATTARA le ‘préfet’ installé par la France à la tête de la Cote d’Ivoire comme Président, devrait prendre la parole devant les membres de cette assemblée du haut de cette tribune continentale. La vivante Françafrique en Force, revigorée par ses dernières victoires néo-colonialistes en Cote d’Ivoire puis au Mali.
C’est à désespérer de cette institution que se révèle être devenue une coquille vide.
Diallo telli doit certainement être en train de se retourner dans sa tombe. Six pieds sous terre, Modibo Keïta et Sylvanus Olympio doivent se demander si ceux qui conduisent cette institution née pour une grande et belle aventure Africaine ont lu la charte qu’ils ont rédigée en 1963.
La première ligne de la charte de l’OUA dit : ‘Nous, Chefs d’Etat et de Gouvernement africains, réunis à Addis Abéba, Ethiopie ;
CONVAINCUS QUE LES PEUPLES ONT LE DROIT INALIÉNABLE DE DETERMINER LEUR PROPRE DESTIN […]’
Oui… nos peuples Africains ont le droit inaliénable de déterminer leur propre destin, mais nombre d’entre eux ont fait le choix de confier ce destin au vorace Empire Français.
Finalement c’est quoi le but de la ‘lutte’ de l’OUA (UA) ?
Nous avons le droit de lutter, mais ne nous trompons pas d’adversaires.
Nous avons le droit de rêver, mais ne dormons pas sur nos lauriers (bien entendu si nous en avons).
Nous avons le droit de vouloir d’une Afrique plus représentative dans le concert des nations, mais c’est à nous de bâtir cette Afrique là et ce n’est pas ainsi que nous y parviendront en reniant les règles de base que nous nous fixons.
Comme le dit
Aimé Césaire dans la Tragédie du Roi Christophe : « Les autres ont fait à petits coups de siècles. Où est pour nous le salut, si ce n’est que nous ferons-nous- à grands coups d’années. »

Que faut il faire pour suscité un nouvel élan dans la démarche émancipatrice de l'Afrique ( De l’Afrique Noir surtout) ?

29 décembre 2010

Des Noirs Africains comme les esclavagistes Blancs d’hier… ILS SONT VENUS CE SOIR

Ils sont venus ce soir vers quatorze heure locale, les émissaires de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), à Abidjan en République de Côte d’Ivoire pour rencontrer le chef d’Etat son Excellence Laurent Gbagbo POUR ? Je ne saurais vous donner leur cahier de charge avec précision.

traite_noirs.jpg

Puis ils rendront visite à Alassane Ouattara le  candidat malheureux des dernières élections présidentielles MAIS nouveau champion qu’une certaine communauté internationale veut à tout prix comme Président de la Côte d’Ivoire là et maintenant en piétinant notre loi suprême pour pouvoir faire de lui un sous-préfet ou une marionnette de qui ils useront à souhait pour confirmer leur hégémonie dans la sous région Ouest Africaine.

Des sources de plus en plus concordantes portent à croire que les chefs d’états de la CEDEAO instrumentalisés principalement par la France et les USA à coup de pressions pour les uns et par des promesses personnelles pour les autres, tenterons de convaincre Laurent Gbagbo le Président élu de CEDER la Présidence de la République de Côte d’Ivoire à Alassane Ouattara le candidat malheureux en brandissant une batterie de menaces de tous ordres et même celle d’une guerre LEGITIME contre lui, après la rébellion ILLÉGITIME mené par le même Alassane Ouattara contre Gbagbo et les institutions de ce pays depuis huit ans.

Cette situation me fait penser avec un pincement au cœur à ce poème de Léon Gontran Damas l’un des pionniers du mouvement littéraire qu’est la Négritude (avec Senghor et Aimé Cesaire ) : ILS SONT VENUS CE SOIR écrit pour son ami Léopold-Sedar Senghor et publié dans « Pigments et Névralgies »

negritude.jpg

Ils sont venus ce soir où le
tam 
tam 
roulait de 
rythme 
en 
rythme 
la frénésie 
des yeux 
la frénésie des mains 
la frénésie 
des pieds de statues 
DEPUIS 
combien de MOI MOI MOI
sont morts 
depuis qu'ils sont venus ce soir où le 
tam 
tam 
roulait de 
rythme  
en rythme 
la frénésie 
des yeux 
la frénésie 
des mains 
la frénésie 
des pieds de statues.

Ils sont encore venus ce soir… mettant en avant des pères, des mères, des frères et des sœurs d’Afrique noir en première ligne pour faire la première partie du sale boulot, comme hier ils offraient un miroir, une bouteille d’alcool ou une arme à feu au chef du village pour attraper et livrer ses plus valides garçons au négrier.

peredesesclaves1_illust.jpg

Mais ce soir les tam tam se sont tus, nos yeux les regardent dignes et fiers, nos pieds se sont arrêtés de danser et ne flancherons pas face à l’adversité qu’on veut nous imposer et aucun de MOI TOI LUI ne sera mort pour rien et jeter par-dessus bord.

Ce complot et cette arnaque intellectuelle soutenue de manière extraordinaire par les médias internationaux à trouvé en face, de nouveaux Ivoiriens et Africains qui sonnent le glas de la France-Afrique et du néocolonialisme.

Cette mission de la CEDEAO est juste de la poudre aux yeux car les dés sont pipés depuis ce semblant de conférence de Berlin qui s’est tenu en terre Africaine à Abuja au Nigeria le 7 décembre et lors de laquelle ils avaient suspendu la participation de la Côte d’Ivoire à cette organisation. C’est le comble du ridicule : comment une organisation dont notre pays ne fait plus parti officiellement peut prétendre nous sanctionner ou conduire une médiation dont nous devrons accepter les conclusions ?

photo_1293173066843-1-0_w350.jpg

Il n’en sortira rien de bon car le Président Gbagbo que je crois connaitre ne négociera jamais la souveraineté que la Côte d’Ivoire. Et c’est notre devoir en tant qu’Ivoirien et Noir Africain de la soutenir.

La crise politique entre Laurent Gbagbo le Président élu et Alassane Ouattara le Président du RDR et CHEF de la rébellion armée du MPCI est réel. Le Président Gbagbo a encore appelé au dialogue : il faudrait que Alassane Ouattara qui prétend être Houphouetiste se rappelle de cette phrase de Felix Houphouet Boigny qui disait « ASSEYONS NOUS, ET DISCUTONS ». Qu’il se ressoude enfin  à abandonner son instinct et ses actions belliqueuses qui n’apportent rien de constructif depuis son avènement sur la scène politique Ivoirienne.

Que les nouveaux explorateurs que sont Goodluck Jonathan du Nigeria, Abdoulaye Wade du Sénégal (qui porte encore les stigmates de la traite négrière avec l’ile de Gorée) et Blaise Compaoré du Burkina Faso (qui est loin d’être un exemple… on se souvient encore de Thomas Sankara) arrêtent leur jeu dangereux. Comme on le dit à Abidjan « Si tu ne peux pas m’aider, il ne faut pas m’emmerder »

Jonathan.jpg
Goodluck Jonathan, demande à l'ECOMOG de t'aider à en finir avec la rébellion de ton pays dans le Delta du Niger avant de venir TENTER de jouer avec la Côte d'Ivoire.
ps: ADO lui avait rendu visite entre les deux tours des élections... on comprend mieux pourquoi
Wade.jpg
"Wade, demande à l'ECOMOG de t'aider à en finir avec la rébellion de ton pays en Casamance avant de venir TENTER de jouer avec la CI.  ADO lui avait rendu visite entre les deux tours des élections... on comprend mieux pourquoi"
Blaise.jpg
Qui a tué Thomas Sankara et pourquoi ?
Pourquoi Blaise Compaoré ne donne pas sa position officielle après l’échec de l'accord de Ouaga ?

Comme dans la métaphore Africaine de l'arbre qui parle à la hache en lui disant:
"Tu ne pourrais rien contre moi sans une de mes branches", Ouattara 
Alassane et ces autres Africains de la CEDEAO se comportent comme la mauvaise branche aidant la lame de l'extérieur qui veut abattre la Côte d'Ivoire dont il convoite les biens au prix du sang et de la vie des Ivoiriens.
Mais qu’ils sachent que les mauvaises branches cassent rapidement !!!

Il y a eu la révolution Française, il y aura la révolution Ivoirienne pour donner un nouveau visage à notre Afrique Noir.

Vive la Côte d’Ivoire, Vive l’Afrique Noir dont rêvait Félix Houphouët Boigny, Patrice Lumumba, Ruben Um Nyobé, Amilcar Lopes Cabral, Sekou Ahmed Touré, Doudou Gueye, Daniel Ouezzin Coulibaly, Kwamé N’Krumah, Léon Gontran Damas, Aimé Cesaire… pour ne citer que ceux là.

21 avril 2009

NEGRITUDE ET NEGRE-ATTITUDE

afrique.jpg
Depuis des décennies, des hommes et des femmes ayant pour dénominateur commun la terre Afrique, se sont battu, certains au péril des leurs vies, pour dénoncer l’esclavage et la colonisation dont fut victime notre continent.
De la défense de l’identité de l’homme noir (nègre) par Aimé Césaire est née la négritude, un courant littéraire et politique visant de redorer le blason du nègre au vue de sa condition de l’époque. Condition qui n’a pas fondamentalement évoluer malgré le travail fait, et bien fait selon moi par Aimé Césaire, Léon Gontran Damas et autres.

En lisant La Tragédie du Roi Christophe (Pièce de Théâtre de Aimé Césaire), on entrevoie à Travers le Personnage de Christophe, d’une part, un Aimé Césaire dénonciateur de la condition du nègre qui résulte de la cruauté de l’occident et d’autre part, un Aimé Césaire très révolté de voir son peuple incapable de relever la tête et de se mettre à l’ouvrage pour s’offrir des lendemains meilleurs.

Le texte qui suit représente pour moi Les Quatre Commandants de la Négritude :

Christophe discutant avec sa femme :
Je cite :<<
MADAME CHRISTOPHE:
[…]
Christophe, à vouloir poser la toiture d’une case
sur une autre case elle tombe dedans ou se trouve grande!
Christophe, ne demande pas trop aux hommes et à toi-même pas trop!

[…]
CHRISTOPHE:
Je demande trop aux hommes! Mais pas assez aux Nègres, Madame!
S’il y a une chose qui, autant que les propos des esclavagistes, m’irrite, c’est d’entendre nos philanthropes clamer, dans le meilleur esprit sans doute, que tous les hommes sont des hommes et qu’il n’y a ni Blancs ni Noirs.
C’est penser à son aise, et hors du monde, Madame. Tous les hommes ont les mêmes droits. J’y souscris. Mais du commun lot, il en est qui ont plus de devoirs que d’autres.
Là est l’inégalité. Une inégalité de sommations, comprenez-vous? A qui fera-t-on croire que les hommes, je dis tous, sans privilège, sans particulière exonération, ont connu la déportation, la traite, l’esclavage, le collectif ravalement à la bête, le total outrage, la vaste insulte, que tous, ils ont reçu, plaqué sur le corps, au visage, l’omni-niant crachat! Nous seuls, Madame, vous m’entendez, nous seuls, les Nègres!
Alors au fond de la fosse! C’est bien ainsi que je l’entends. Au plus bas de la fosse. C’est là que nous crions; de là que nous aspirons à l’air, à la lumière, au soleil. Et si nous voulons remonter, voyez comme s’imposent à nous, le pied qui s’arc-boute, le muscle qui se tend, les dents qui se serrent, la tête, oh! la tête, large et froide! Et voilà pourquoi il faut en demander aux Nègres plus qu’aux autres: plus de travail, plus de foi, plus d’enthousiasme, un pas, un autre pas, encore un autre pas, et tenir gagné chaque pas! C’est d’une remontée jamais vue que je parle, Messieurs, et malheur à celui dont le pied flanche!


Tout y est :
1. Prise de conscience de la situation précaire du nègre,
2. Fustigation de l’oppresseur,
3. Incitation au travail car lui seul peut faire évoluer les choses,
4. Avertissement qu’en cas de laxisme, la situation pourrait être critique.

Malheureusement le nègre en faisant ce qu’il sait le mieux faire (c'est-à-dire pas grande chose), a transformé le Négritude en Nègre-attitude soit en se recroquevillant sous son carcan de sous-homme bafoué par la traite négrière et la colonisation, soit en passant le clair de son temps à se plaindre, à accuser l’occident du sort qui est le sien aujourd’hui et finir par demander réparation pour préjudice subit.

Je trouve honteux et grotesque cette attitude enfantine de certains de nos soit disant intellectuels et dirigeants Africains.
En outre, cela est d’autant plus ridicule que, hier comme aujourd’hui, la démarche de l’occident vis-à-vis de l’Afrique noir n’a pas fondamentalement changé et rare sont ces Noirs Africains qui osent dire ‘Non’ aux malversations orchestrées en Afrique par les puissances mondiales au détriment de leur peuple à partir du moment où ils y gagnent quelque chose au plan personnel.

Afrique le pied de tes enfants a flanché, aujourd’hui plus encore qu’hier. Et que font ils pour se relever ? Rien à part des querelles fratricides qui finiront par réduire à néant l’infime lueur d’espoir que tes petits enfants présageaient.

Je comprend mieux pourquoi Aimé Césaire alors qu’ayant le vent en poupe sur la scène politique au moment de la « décolonisation » de l’Afrique, n’a pas fait proclamer l’état Martiniquais. Réalisme oblige… A lui seul, il n’aurait pas pu contenir les trahisons et les coups bas de ces nègres prêts à tous pour leur maître blanc dont ils exécuterons les ordres en disant ‘Wi Missié. Mèci Missié’ sans penser au futur des leurs, juste pour une tasse de mauvais miel.

Pire, des Noirs Africains viennent de vomir leur racines.
L'île de Mayotte vient de devenir département Français par référendum. Juste pour dire que des nègres, au XXIème, préfèrent confier à jamais l’avenir de leur peuple au colonisateur blanc. (lol) Comme toujours, des ‘historiens et intellectuels Noirs’, assis à Paris et participant à des débats sur des télévisions et radios Européennes s’indignent du comportement de la France. Mais diantre, avez-vous demandé aux Mahorais leurs motivations ?

mayotte.jpg

Ils ont carrément vendu l’âme de leurs ancêtres dans l’espoir d’un mieux être.
L’unique responsable de cette dérive est la classe politique de ce peuple noir incapable de s’assumer. Pauvre Afrique…
J’évite même de parler des milliers de noirs (hommes, femmes, enfants) voyageurs clandestins qui meurent chaque jour en mer dans des embarcations de fortune dans l’espoir d’atteindre leur Eldorado que représente l’Europe.
Comme le dit l’adage, « Paris ne s’est pas fait en un jour ». Aussi, l’Afrique, notre Afrique nouvelle ne se fera pas en un jour. Cependant, il va falloir véritablement se mettre au travail.
Comme le dit Césaire dans la Tragédie du Roi Christophe : « Les autres ont fait à petits coups de siècles. Où est pour nous le salut, si ce n’est que nous ferons-nous- à grands coups d’années. »

Regarder autour de vous … Le monde change… Israel, la Chine et aussi l’Inde qui ont connu la souffrance et la persécution comme les noirs d’Afrique, n’ont plus rien à envier à l’occident. Cependant Mama Africa est toujours à la traîne et vraiment loin derrière avec son fardeau composé d’un interminable chapelet de maux.

Que faut il faire pour suscité un nouvel élan dans la démarche émancipatrice de l'Afrique Noir ?

Vive notre Afrique dont je ne suis pas très fière