topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16 août 2013

GAGNOA : En se mettant en scène pour Soro à Gagnoa, Allou Eugène pense se venger de Gbagbo et du FPI ?

eugène biti allou wanyou,soro guillaume,gagnoa,fpi,laurent gbagbo,alassane dramane ouatarra,daniel kablan duncan,frci,dozo,haye,#freegbagbo,liberez gbagbo

Eugène Biti Allou WANYOU: Représentant du FPI (Front Populaire Ivoirien) en Italie, Directeur de cabinet de Laurent Gbagbo, lorsque celui-ci était secrétaire général du FPI en 1990, Secrétaire national du FPI chargé des organisations de masse (1994), Secrétaire national du FPI chargé des services administratifs et de l’organisation des manifestations du parti (1995-2000), Directeur de publication du quotidien "Notre Voie" (1997), Chef de cabinet du président de la République Laurent Gbagbo dès novembre 2000 et Directeur du Protocole d’Etat du même président, puis Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Cameroun du 17 août 2008 jusqu'à l’enlèvement de Laurent Gbagbo le 11 Avril 2011. Mais depuis 2011 donc, Allou Eugène avait pris officiellement ses distances par rapport  à sa famille politique. 'Ses' ambitions personnelles étaient alors en déphasage avec la posture des ses camarades du FPI qui engageaient une nouvelle bataille politique et judiciaire qui s’annonçait difficile.  

Pourquoi se battre encore lorsqu’on a une petite fortune à préserver ? Ce n’est plus le Allou Eugène de 1990 qui quittait l’Italie pour s’engager corps et âme dans la bataille politique auprès du FPI. NON, tout a changé. Le Allou Eugène qui ''mangeait de la banane braisée'' avec ses camarades du FPI n’existe plus et refuse de retrouver une telle situation. Qui va lui en vouloir pour cela ?

'' Aller en Exil ? J’ai dit non, je ne voulais pas être dans la position de quelqu’un qui a trahi l’Etat de Côte d’Ivoire '' Affirme-t-il. Laurent Gbagbo a donc trahi l’Etat de Côte d’Ivoire en quittant son poste d’enseignant pour l’Exil Politique (l'an 1985) en vue du combat pour  l’instauration de la démocratie en Côte d’Ivoire ? Bref !

Il  ajouter ceci: ''Moi j’étais un fonctionnaire. Je n’ai pas protesté quand je devrais quitter mon poste de directeur de protocole.'' Il aurait même pu ajouter : ''Alors pourquoi Gbagbo et le FPI protestent lorsqu’on leur demande de livrer leurs postes au premier venu ?'' Puis vient ce contraste : ''C’est normal que je ressente une douleur pour un départ qui n’était pas prévu. Dans mon analyse, je me suis dit que je devrais rester pour organiser les meetings, la campagne et partir après. Je m’interrogeais.''

La vérité c’est qu’Allou Eugène était déjà comme en exil depuis qu’il avait été nommé Ambassadeur de la République de Cote d’ Ivoire au Cameroun. Cette nomination n’était pas une promotion mais une  ''douce sanction'' pour l’homme. Et il semble continuer de ruminer sa colère des années après.  J’espère seulement et je pense qu’il sait pourquoi le Président Gbagbo l’a écarté. Et vu sa posture depuis que ''l’arbre est tombé'', je salue cette décision qui avait été une déchirure pour Gbagbo.  

Directeur du protocole du Président de la République Laurent Gbagbo… pas besoin de vous faire un dessin pour savoir à quel point il pouvait être près, et proche de Gbagbo mais surtout important pour le Président: cela n’a pas eu que des effets positifs sur Allou Eugene qui était devenu ''plus royaliste que le roi'' au point de collectionner les ''excès'' en tout genres. Le ''Bling Bling'' n’est pas ce que Laurent Gbagbo appréciait le plus chez un collaborateur. Cela entre autres choses a coûté sa place à Allou Eugène.

eugène biti allou wanyou,soro guillaume,gagnoa,fpi,laurent gbagbo,alassane dramane ouatarra,daniel kablan duncan,frci,dozo,haye,#freegbagbo,liberez gbagbo

eugène biti allou wanyou,soro guillaume,gagnoa,fpi,laurent gbagbo,alassane dramane ouatarra,daniel kablan duncan,frci,dozo,haye,#freegbagbo,liberez gbagbo

Devenu en 2011 pour le compte de l’imposture de pouvoir Alassane Dramane Ouattara, chef de cabinet du ministre d'Etat - ministre des Affaires étrangères - Daniel Kablan Duncan, Allou Eugène demande au FPI de  ''faire profil bas'' et de  ''coopérer': cela me rappelle les  ''collabos'' Français sous l’occupation de l’Allemagne Nazi. En tous cas c’est le choix qu’il aura fait : ''se taire'' sur le drame que vivent la Côte d’Ivoire et ses camarades du FPI en prison ou en exil, ''collaborer'' pour profiter de ses biens quitte à danser avec le diable dans le sang encore chaud des siens. Que dis-je : les siens ? Non, 'les autres là' ! En gros, pour lui c’est ''Carpe Diem'' et 'les autres là', vous pouvez ''aller essayer de vous faire cuire un œuf'' que vous n’avez pas.

eugène biti allou wanyou,soro guillaume,gagnoa,fpi,laurent gbagbo,alassane dramane ouatarra,daniel kablan duncan,frci,dozo,haye,#freegbagbo,liberez gbagbo

Finalement, il faut se réjouir de ce genre de postures. Il faut l’accepter comme un tri, une ''sélection naturelle'' pour voir ce qui est dans cette bataille pour la Côte d’Ivoire libre, souveraine et indépendante, et non pour leur personne ou leur famille nucléaire.   

Claudus Kouadio

13 août 2013

TweetClash‬ entre Banchi Roger et Soro Guillaume Kigbafori: le RDR en prend pour son grade

Banchi Roger écrit : ''Frère de Christ que je suis, comme LG‬ ( LAURENT GBAGBO ), je ne souhaite pas le pire à ceux qui m'ont offensé.''

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama


~ Je ne sais pas si je dois en rire, ou en pleurer. Bref...

ps: NOOR (Lumière) est un mouvement islamique fondé à Bruxelles en février 1999 par M.Redouane AHROUCH.

Sylvie Kouamé de connectionivoirienne.net écrit à ce sujet: «Ce qui est pénible et désespérant avec le RDR, c’est l’indigence de la culture politique et démocratique. Une culture médiévale du leadership» Écrit l’ancien responsable du MPIGO aux premières heures de la rébellion qui éclata en Côte-d’Ivoire en 2002, dans un tweet daté du 12 août. Règlement de compte venant de l’ancien patron du Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) ? Le tweet cité ici est tiré d’un échange en le concernée et Soro Guillume, dont il [Banchi] n’apprécie pas le rapprochement d’avec Alassane Ouattara. Entre Roger Banchi, resté silencieux depuis plusieurs années, et le RDR, la rupture semble totalement consommée, si relation il y a avait biensûr. « Ado ne veut pas se réconcilier à part pour se faire élire; on sait! » affirme Banchi.

CAPTURES D’ÉCRAN TRÈS EXPLICITE.  

 

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

guillaume kigbafori soro, guillaume soro, Banchi Roger, alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, mpci, rdr, fpi, soro a mama

Cette période semble être un vieux et lointain souvenir...

 

05 août 2013

Projets de lois de Alassane Dramane Ouattara sur la Nationalité Ivoirienne.

 alassane dramane ouatarra, laurent gbagbo, Projets de loi Alassane Dramane Ouattara sur la Nationalité Ivoirienne. apatrides

Projet de loi portant modification des articles 12, 13, 14 et 16 de la loi n°61-415 du 14 décembre 1961 portant Code de la Nationalité tel que modifié par les lois n°72-852 du 21 décembre 1972 et 2004-662 du 17 décembre 2004 et les décisions n°2005-03/PR du 15 juillet 2005 et n°2005-09/PR du 26 août 2005.

Exposé des motifs

La crise politique qu’a traversée notre pays et qui a abouti à un conflit armé en septembre 2002, a remis à l’ordre du jour quelques carences du Code de la Nationalité, qui avaient préoccupé les signataires de l’Accord de Linas-Marcoussis, notamment le traitement différent des hommes et des femmes de nationalité étrangère dans les modes d’acquisition de la nationalité à l’occasion du mariage avec un conjoint ivoirien.

Il est vrai que la loi 2004-662 du 17 décembre 2004, amendée par deux Décisions présidentielles prises en 2005 subséquemment à l’Accord de Linas-Marcoussis, avait corrigé cette injustice en octroyant à l’homme étranger épousant une Ivoirienne la possibilité d’acquérir de plein droit la nationalité ivoirienne, mais dans la pratique, il est apparu que l’applicabilité du texte n’était pas parfaite.

Aussi, pour mieux coller à l’esprit des bonifications du Code de la Nationalité, dans l’article 12 nouveau, il est fait l’économie de l’option à faire solennellement au moment de la célébration du mariage pour acquérir la nationalité. La complexité du mécanisme de mise en œuvre de cette loi, ajoutée à sa méconnaissance par les officiers d’état civil et les candidats au mariage, n’a pas permis l’atteinte de ses objectifs.

Par souci de cohérence de l’ensemble du Code de la Nationalité avec l’égalité de traitement entre l’homme étranger et la femme étrangère épousant un conjoint ivoirien par l’article 12, les articles 13, 14 et 16 subséquents ont été modifiés en remplaçant la femme étrangère par le conjoint étranger.

Telle est l’économie du présent projet de loi.

Alassane Ouattara

------------------------

ARTICLE 1 :
Les articles 12, 13, 14 et 16 de la n°61-415 du 14 décembre 1961 portant Code de la Nationalité tel que modifié par les lois n°72-852 du 21 décembre 1972 et 2004-662 du 17 décembre 2004 et les décisions n°2005-03/PR du 15 juillet 2005 et n°2005-09/PR du 26 août 2005, sont modifiés ainsi qu’il suit :

ARTICLE 12 nouveau :
Sous réserve des dispositions des articles 13, 14 et 40n la femme de nationalité étrangère qui épouse un Ivoirien acquiert la nationalité ivoirienne au moment de la célébration du mariage.
Les mêmes dispositions s’appliquent à l’homme de nationalité étrangère qui épouse une Ivoirienne.

ARTICLE 13 nouveau :
Dans le cas où sa loi nationale lui permet de conserver sa nationalité, le conjoint de nationalité étrangère a la faculté de déclarer antérieurement à la célébration du mariage qu’il décline la qualité d’Ivoirien.
Il peut, même s’il est mineur, exercer cette faculté sans aucune autorisation.

ARTICLE 14 nouveau :
Au cours du délai de six mois, qui suit la célébration du mariage, le Gouvernement peut s’opposer, par décret pris sur rapport commun des Ministres chargés de la Justice, de l’Intérieur, de la Santé et de la Population, à l’acquisition de la nationalité ivoirienne.
A cet effet, un extrait de l’acte de mariage est adressé à l’Officier de l’état civil, dans les huit jours de la célébration, au Ministre chargé de la Justice, pour enregistrement.
En cas d’opposition du Gouvernement, l’intéressé est réputé n’avoir jamais acquis la nationalité ivoirienne.
Toutefois, lorsque la validité des actes passés antérieurement au décret d’opposition était subordonnée à l’acquisition par le conjoint étranger de la nationalité ivoirienne, cette validité ne peut être contestée pour le motif que le conjoint étranger n’a pu acquérir cette qualité.

ARTICLE 16 nouveau :
Le conjoint étranger n’acquiert pas la nationalité ivoirienne, si son mariage avec un Ivoirien est déclaré nul par décision émanant d’une juridiction ou rendue exécutoire en Côte d’Ivoire.
Toutefois, lorsque la validité des actes passés antérieurement à la décision judiciaire constatant la nullité du mariage était subordonnée à l’acquisition par le conjoint étranger de la nationalité ivoirienne, cette validité ne peut être contestée pour le motif que le conjoint étranger n’a pu acquérir cette qualité.

Projet de loi portant dispositions spéciales en matière d’acquisition de la nationalité par déclaration

Exposé des motifs

La crise politique qu’a traversée notre pays et qui a abouti à un conflit armé en septembre 2002, a remis à l’ordre du jour la question de l’extranéité anormalement prolongée de certaines populations qui, bien qu’ayant entièrement intégré le tissu social ivoirien et se considérant comme des Ivoiriens, restent juridiquement des non nationaux, sans avoir pour autant une autre nationalité. Il s’agit en l’occurrence des immigrés de la période coloniale et de leurs enfants nés sur le sol ivoirien.

Pour mémoire, le législateur ivoirien, dans la loi n°61-415 du 14 décembre 1961 portant Code de la Nationalité, avait déjà prévu à leur intention des procédures spéciales. L’une consistait en un droit d’option (article 105) pour les personnes étrangères ayant eu leur résidence en Côte d’Ivoire antérieurement au 7 août 1960 et l’autre, dite de déclaration, a été prévue pour les enfants mineurs nés avant et après l’indépendance, sur le territoire ivoirien, de parents étrangers (articles 17 à 23, abrogés par la loi n° 72-852 du 21 décembre 1972.

Malheureusement, les statistiques ont relevé que presqu’aucune des personnes n’a eu recours à ces procédures spéciales (0 demande de naturalisation introduite en application des dispositions de faveur de l’article 105 et de 1961 à 1972, les archives du ministère de la Justice n’enregistrent que deux dossiers de pétitionnaires ivoiriens par la voie déclarative) dans les délais prescrits ou avant leur suppression.

Aussi, préoccupées par le sort de ces éléments de la population ayant la possession d’état d’Ivoirien ou nés sur le sol ivoirien, les parties signataires de l’Accord de Linas-Marcoussis ont commis le Gouvernement de Réconciliation nationale à l’effet de proposer des mécanismes légaux visant à régler de façon simple et accessible leur cas.

La loi n°2004-662 du 17 décembre 2004 portant dispositions spéciales en matière de naturalisation, amendée par deux Décisions présidentielles prises en 2005, avait été prise dans cette optique. Mais dans les faits, son applicabilité a été nulle. En effet, en application de ces dispositions de faveur, aucune intention d’acquisition de la nationalité ivoirienne n’a pu être satisfaite eu égard des délais de vigueur relativement courts qui avaient été prévus, à la complexité de l’acquisition de la nationalité par voie de naturalisation et au déficit d’informations données aux populations concernées.

Au regard de ce qui précède et pour régler définitivement la question identitaire de ces populations, qui a constitué une des préoccupations majeures des signataires de l’Accord de Linas-Marcoussis, il s’avère indispensable de proposer de nouvelles mesures d’acquisition de la nationalité, simples et accessibles.

Aussi, sur la base des exemples de plusieurs pays, est-il proposé, en lieu et place de la naturalisation, la méthode plus libérale et plus facile de l’acquisition de la nationalité, à savoir la déclaration, pour régler des situations similaires.

De plus, il est à noter qu’en 1961, au lendemain de l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance, le législateur de la loi de 1961 avait prévu, pour les enfants nés en Côte d’Ivoire de parents étrangers, ce mode d’acquisition plus pragmatique que celui de la naturalisation.

La catégorie des personnes étrangères ayant eu leur résidence en Côte d’Ivoire antérieurement au 7 août 1960 regroupant à ce jour très peu de survivants, il est apparu plus judicieux d’éviter une dissociation de procédures de faveur prévues.

Telle est l’économie du présent projet de loi.

Alassane Ouattara

 

19 mai 2013

VOICI PAR QUI ET POURQUOI LE MAJOR IBRAHIMA COULIBALY (IB) A ETE TUE.

Ce qui sépare le Major IB de son Mentor Alassane Dramane Ouattara dès le départ de la Rébellion, en Décembre 1999 d’abord et en Septembre 2002 ensuite est déjà une simple question de morale politique. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

En Décembre 1999, le père Noel n’était pas celui que l’on croyait, parce qu’un Général de brigade cachait un économiste qui ne voulait pas être taxé de « Putschiste ». Alassane Dramane Ouattara avait alors reproché à Ibrahima Coulibaly, de n’avoir pas abattu Henry Konan Bédié, qu’il a laissé se réfugier à la résidence de l’ambassadeur de France à 20 mètres de la résidence officielle du Chef de l’Etat. Tous ceux qui avaient alors entendu Alassane Dramane Ouattara vociférer  dans sa colère irraisonnée, ont retenu cette phrase assassine qui donnait froid dans le dos : « Pourquoi a-t-il laissé ce connard s’échapper, il fallait absolument l’abattre. Avec tous les milliards qu’il a, il reviendra à coup sûr nous emmerder » Dixit ADO. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

La suite des évènements ne fut pas celle qu’il avait prévue. Et Laurent Gbagbo arriva au pouvoir. Mais ceci est une autre histoire…

En Septembre 2002 la violence nous rend de nouveau visite et la source et l’initiative viennent de la même personne. Alassane Dramane Ouattara possède une ipséité et une unicité  qui font de lui un être vraiment à part. Personne ne peut être comme Alassane Dramane Ouattara et Alassane Dramane Ouattara ne peut être comme personne d’autre, croyez moi. C’est en connaissance de cause que je me suis mis dans une opposition ferme et fermée à tous ses projets et à toutes ses ambitions. Pour tout dire, Alassane Dramane Ouattara ne fonctionne pas comme un être humain, il est véritablement l’associé du Diable, impitoyable et sanguinaire. Il a passé un pacte avec la Mort. Tout ce qu’il touche tombe dans le malheur et la désolation. Est-il nécessaire d’exposer tous les tableaux macabres qui entourent ses actes ? Les chauffeurs de ce pays se sont-ils mis brusquement et volontairement à rater tous les virages en rase campagne et tous les ponts de la ville d’Abidjan depuis que Alassane Dramane Ouattara prétend qu’il est Président ? Récemment encore à Man la Cote d’Ivoire a failli perdre tout son gouvernement dans un accident d’avion ! Même les jeunes boxeurs ne se relèvent plus de leurs KO sur le ring. Dire cela n’est assimilable ni à une diffamation ni à un crime d’aucune sorte. Les faits sont là, sous nos yeux, tous les jours. Du reste, je n’ai pas de qualités divinatoires dans mon patrimoine génétique mais ma connaissance de l’homme Alassane m’a fait dire des choses graves qui avaient été couvertes en son temps par « les bruits et les fureurs » des usurpateurs et des imposteurs. Pour autant, je ne me crois pas autorisé à demander au bon peuple de Côte d’Ivoire de plaider coupable d’angélisme et de Naïveté. Même pas à ceux de ma propre Région qui m’ont reproché et qui continuent de me reprocher d’avoir choisi de soutenir un homme de l’Ouest : Laurent Gbagbo. Ceci n’était qu’une petite digression qui avait pour but de mieux situer le sujet par rapport au caractère dangereux et associable de Alassane Dramane Ouattara.

Ou en étions-nous ? Aux 18 et 19 Septembre 2002.

Alassane fait attaquer la Cote d’Ivoire et la fait couper en deux à la hauteur de Bouaké. Voici venu le deuxième sujet de discorde entre le Major Ibrahima Coulibaly et Alassane Dramane Ouattara. Le fondement du désaccord est économique mais il est surtout moral. Alassane Dramane Ouattara demande à son poulain de spolier les paysans du Nord d’une somme avoisinant les 10 Milliards de F.CFA, au bénéfice d’un homme d’affaires Malien du nom de Sidy Kagnassi, en proposant à IB un bakchich de 500 Millions F.CFA pour son silence.  Le Major IB refuse cette offre et rappelle à son Mentor qu’il n’a pas fait la révolution pour ça. Il n’en fallait pas plus pour que IB se trouve brutalement écarté de la tête de la Rébellion au profit de Soro Guillaume. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Ibrahima Coulibaly n’a jamais plus retrouvé sa place de leader de la Rébellion.

Alassane Dramane Ouattara savait pertinemment qu’être Président de la République n’est pas une fonction mais une mission. Mais il n’en avait cure. Il savait depuis longtemps que les occidentaux l’avaient coopté pour assouvir leur triste dessein en Côte d’Ivoire. Ces sponsors savaient de surcroit pouvoir se servir d’Alassane Dramane Ouattara pour nourrir et appliquer le funeste projet d’imposer à notre pays une guerre de basse intensité de type Casamançais ou Colombien, pour s’octroyer parallèlement toutes latitudes et facilités pour piller nos ressources. Pour atteindre leur but, les blancs qui sont méthodiques et qui ne font rien au hasard avaient déjà positionné Dominique Nouvian Folloroux dans le pays. Elle deviendra très vite Madame Ouattara. Le tandem est constitué. A l’université on dirait le binôme.  Mais qui est Madame Ouattara Dominique Nouvian Folloroux ? 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Elle aussi est exceptionnelle à sa manière mais elle est exceptionnellement négative pour des raisons simples : Elle est de basse extraction et ceci expliquant cela, elle a un lourd complexe d’infériorité à liquider; de préférence sur le dos des autres. Ce n’est pas tout: elle est atteinte d’une gravissime boulimie d’argent, d’or, de pierres précieuses et de pierres patrimoniales. A cela il faut ajouter une envie de pouvoir démesurée, et un désir permanent de proximité avec « les grands de ce monde ». Elle veut faire partie du Gotha, de la Jet-Set, fut-il au prix de milliers de morts. Pour notre malheur elle a choisi la Cote d’Ivoire.

C’est ce couple là, ce duo de maitres-chanteurs qui a fait froidement assassiner le Major Ibrahima Coulibaly au PK-18 à Abobo.

 ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Le soir même de l’acte criminel, IB sent venir le complot avec quelques un de ses proches, mais il connait les donneurs d’ordres. Il appelle en vain Alassane, se tourne ensuite vers son épouse Dominique qu’il connait bien, pour avoir jadis assuré sa sécurité rapprochée. « Pourquoi ton mari veut il me tuer, qu’est-ce que je lui ai fait ? » Et Dominique de lui répondre « Ne t’en fais pas, je vais arranger ça ». Moins de deux heures après cet échange, un commando lourdement armée mettait fin à la vie du soldat séditieux certes mais adulé par ses hommes et par sa Région. Je puis assurer que l’histoire confirmera ce que vous venez de lire. Ibrahima Coulibaly n’était pas armé, il avait son téléphone portable à l’oreille. Devinez qui était à l’autre bout du fil et qui a entendu les tirs meurtriers. Quelles leçons tirer de la mort de cet homme, qui n’était pas pire que ses assassins. Je ne m’attarderai pas sur ceux qui se sont réjouis de sa mort et qui se  reconnaitront ici, en attendant leur tour. Ce qu’il faut retenir de la mort de cet Ivoirien de souche (il est originaire de Séguéla), c’est moins les raisons objectives et évidentes que je vous ai données, que l’agenda caché du principal meurtrier Alassane Dramane Ouattara. On s’est empressé de me traiter de xénophobe et de vendu,  quand j’ai osé dire il y a quelques années que Alassane Dramane Ouattara n’était pas Ivoirien.  Préparons-nous maintenant à payer le prix de notre aveuglement ou de notre mauvaise foi. Avec son projet de nouveau code de la nationalité, et celui de sa réforme agraire, nous auront compris avant longtemps, qu’Alassane Dramane Ouattara veut nous déposséder des deux choses qui ne sont pas négociables pour les enfants de ce pays.  Et chacun sait qu’il veut le faire au bénéfice de ses frères Mossi dont il a favorisé et précipité l’immigration sauvage en Côte d’Ivoire. Ne nous y trompons pas, Le Nord souffrira plus encore que l’Ouest et le Sud. Tout le monde sait que le bétail électoral clandestin qui a fait son succès au Nord n’est pas reparti au Burkina Faso et qu’il impose aux autochtones Senoufo et Malinké impuissants, une loi des vainqueurs justifiée  par la présence de leur frère de sang Alassane Dramane Ouattara au palais de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire. Tout ayant valeur d’exemple, je voudrais maintenant vous expliquer pourquoi j’ai choisi le cas du Major Ibrahima Coulibaly pour démontrer que Alassane n’est pas Ivoirien et qu’il n’a investi ce pays avec brutalité que pour favoriser ses frères de sang Burkinabè. Le Major IB a servi Alassane Dramane Ouattara pendant ses années de braises. Il était un soldat redoutable. Le General Doué Mathias en sait quelque chose. Mais il n’était pas seul sur les champs d’opérations. Dès le départ un bandit de grand chemin, Amadé Ourémi, avait pris possession du Mont Péko.

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Tout le monde le savait. Le Député Déhé Gnahou originaire de cet endroit avait à maintes reprises posé officiellement le problème à l’assemblée Nationale sans succès, parce que le vrai patron de la Rébellion Alassane Dramane Ouattara bloquait toutes les initiatives à ce sujet. Le chef Rebelle Mossi Amadé Ourémi servait et garantissait trop d’intérêts croisés en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso pour se sentir menacé. Il faisait là-bas, sur le Mont Péko, exactement ce qu’il voulait au vu et au su de tous y compris de l’ONUCI. Personne ne pouvait l’affronter militairement et même politiquement. Avant sa dernière visite à l’Ouest, les Ivoiriens, s’ils ne sont pas frappés de cécité, doivent avoir constaté que Alassane Dramane Ouattara  avait invité Blaise  Compaoré à Yamoussoukro. Ce n’était pas pour admirer les crocodiles sacrés qui ont survécu au Vieux. Le centre d’intérêt de cette rencontre était le cas de leur frère Mossi Amadé Ourémi qui règne en maitre absolu sur toutes les richesses de la région du Mont Péko et qui dispose comme il l’entend de la vie des autochtones. Il possède une puissante armée et tout le désordre de l’Ouest part de chez lui. Alasssane le sait, Blaise le sait, Konders le sait donc le monde entier le sait. Alassane Dramane Ouattara a même menacé récemment d’envoyer 6.000 soldats FRCI contre son camp retranché pour ensuite se raviser. Au cours de sa dernière visite à l’Ouest, Alassane Dramane Ouattara a lâché une phrase inquiétante au sujet de Amadé Ourémi quand un journaliste s’est inquiété de sa longévité dans l’Ouest : « Je vais m’en occuper  » avait alors dit Alassane « Le problème sera réglé bientôt ». Compaoré a-t-il donné son accord à Yamoussoukro ? Alassane peut-il mettre fin à cette spoliation sauvage des Ivoiriens de l’Ouest ? Les rumeurs courent, elles courent et chacun sait que Alassane Dramane Ouattara a proposé 10 Milliards de F.CFA à Amadé Ourémi avec la caution de Blaise Compaore pour qu’il abandonne la Foret classée du Mont Péko. Evidemment, personne ne croit vraiment à ce deal mais certains Ivoiriens n’hésitent pas à suggérer qu’il suffit qu’Alassane Dramane Ouattara lui accorde la Nationalité Ivoirienne pour que le tour soit joué !

Le Président Mossi qui gouverne la Cote d’Ivoire pour les Mossi, dispose même du pouvoir de l’article 48 de la constitution pour se passer du « vote des bêtes sauvages » d’une assemblée Nationale qui lui est pourtant totalement acquise. Peut-être n’a-t-il plus aucune confiance en Soro Guillaume.

Cependant, une question demeure, lancinante et accablante pour Alassane Dramane Ouattara : pourquoi lui a-t-il été possible de se débarrasser si facilement du Major IB et pourquoi à contrario est-il si compliqué de chasser Amadé Ourémi des terres de nos frères de l’Ouest, alors qu’ils ont tous les deux troublé la Cote d’Ivoire de la même manière ? Il ne vous a pas échappé que l’un, le Major Ibrahima Coulibaly est Ivoirien, l’autre Amadé Ourémi est Mossi. Mossi comme Alassane Dramane Ouattara. Alassane tue les Ivoiriens sans aucune forme de procès mais s’impose le devoir de protéger ses frères Mossi. C’est la stricte vérité. Soro Guillaume le complice et le compère, devrait en tirer leçon s’il tient à sauver sa peau. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Alassane Dramane Ouattara n’est pas bon.

J’ai entendu au cours d’un débat un membre influent de l’inutile CDVR de Charles Banny à court d’arguments, dire que « la plupart des gens sont bons et honnêtes » Je me suis dit en silence : « Alors, mon bonhomme, on n’a pas dû rencontrer les mêmes »

 

MAMADOU BEN SOUMAHORO 

Ancien Député à l’assemblée Nationale de Côte d’Ivoire    

     Le 15 Mai 2013          

08 octobre 2012

AFFAIRE Rfi et le prétendu rapport de l'ONU: " Ouattara VEUT à tout prix le Ministre Katinan"

alassane dramane ouatarra,justin koné katinan,john dramani mahama,interpol,onu,accra,claudus kouadio,laurent gbagbo,ble goude,damana pickass,marcel gossio,ansar dine,al qaida,capitaine sanogo,bbc afrique,madame sylvie van den wildenberg,fpi

ACTE 1: Rfi annonce détenir un rapport de l'Onu qui met en lumière une collusion certaine entre certains leaders politiques Pro-Gbagbo exilés au Ghana et:
1 - les 'terroristes' du Nord Mali que sont les membres de Ansar Dine une branche de AL QAIDA.
2 - Le capitaine Sanogo, ex-chef de la junte Malienne.
Ces leaders politiques du FPI en exil (Kone Katinan, Ble Goude, Damana Pickass, Marcel Gossio, ect...) seraient en train de préparer un plan de déstabilisation du régime Ouattara avec les deux protagonistes de la crise malienne: quel exploit !

alassane dramane ouatarra,justin koné katinan,john dramani mahama,interpol,onu,accra,claudus kouadio,laurent gbagbo,ble goude,damana pickass,marcel gossio,ansar dine,al qaida,capitaine sanogo,bbc afrique,madame sylvie van den wildenberg,fpi


TIMIDEMENT, sur la Radio BBC Afrique (journal de 12h du 6 Octobre 2012), Madame Sylvie Van Den WILDENBERG de l'ONU en Cote d'Ivoire dément cette information... qui continue de faire le Buzz dans certains milieux.
Il s'agirait en réalité du rapport d'un groupe de personnes indépendantes; rapport "pré-payé" qui n'engage en rien l'ONU.


ACTE 2: Le régime en place en Cote d'Ivoire qui avait fermé les frontières avec le Ghana suite à une attaque conduite depuis ce pays selon Ouattara, vient de les rouvrir.
POURQUOI cette tentative de décrispation entre les deux pays pendant que la presse à la solde de ce régime crie à la tentative de déstabilisation par des actions terroristes ? POURQUOI DONC ?

alassane dramane ouatarra,justin koné katinan,john dramani mahama,interpol,onu,accra,claudus kouadio,laurent gbagbo,ble goude,damana pickass,marcel gossio,ansar dine,al qaida,capitaine sanogo,bbc afrique,madame sylvie van den wildenberg,fpi

alassane dramane ouatarra,justin koné katinan,john dramani mahama,interpol,onu,accra,claudus kouadio,laurent gbagbo,ble goude,damana pickass,marcel gossio,ansar dine,al qaida,capitaine sanogo,bbc afrique,madame sylvie van den wildenberg,fpi

alassane dramane ouatarra,justin koné katinan,john dramani mahama,interpol,onu,accra,claudus kouadio,laurent gbagbo,ble goude,damana pickass,marcel gossio,ansar dine,al qaida,capitaine sanogo,bbc afrique,madame sylvie van den wildenberg,fpi

alassane dramane ouatarra,justin koné katinan,john dramani mahama,interpol,onu,accra,claudus kouadio,laurent gbagbo,ble goude,damana pickass,marcel gossio,ansar dine,al qaida,capitaine sanogo,bbc afrique,madame sylvie van den wildenberg,fpi

alassane dramane ouatarra,justin koné katinan,john dramani mahama,interpol,onu,accra,claudus kouadio,laurent gbagbo,ble goude,damana pickass,marcel gossio,ansar dine,al qaida,capitaine sanogo,bbc afrique,madame sylvie van den wildenberg,fpi


ACTE 3: En même temps que la réouverture des frontières, deux Ivoiriens 'prétendus' acheteurs d'armes de guerre arrêtés à Cape Coast au Ghana (dans des conditions dignes d'une mise en scène de série de seconde zone), sont extradés vers Abidjan par avec l'accord des autorités Ghanéenne.


ACTE A SUIVRE: Que nous servira le tout puissant "loubard" Hamed Bakayoko (ou Koffi Koffi Paul) lors de son prochain "One Man Show" sur les antennes de la RTI (Télévision Nationale de Côte d'Ivoire) ?
A partir d'un simple raisonnement par déduction et en prenant pour acquis les données des précédentes interventions de Hamed Bakayoko (Ministre de l’intérieur) et Koffi Koffi Paul (Ministre délégué à la défense), il est plus que probable que ces deux " infortunés extradés" ou "mercenaires du pouvoir en fin de mission" feront des aveux. DES AVEUX sous contrainte ou une parodie de mea culpa pour accuser principalement le Ministre Justin Kone Katinan d’être le financier d'une hypothétique opération d'achat d'armes pour la déstabilisation du régime Ouattara par les exilés Ivoiriens vivant au Ghana. 


Après maintes atermoiements dans sa quête de preuves crédibles pour accuser le Ministre Katinan en vue de son extradition vers la Cote d'Ivoire, le régime Ouattara semble avoir trouvé l'alchimie parfaite avec du faux.
Dans cette histoire, Rfi et France 24 n’auront été que de simples catalyseurs visant à produire une réaction en chaine pour accélérer le processus de diffusion de cette information qui n'est autre qu'une fadaise devant être présenté comme preuve au procès du Ministre Kone Katinan ce 11 Octobre 2012 à Accra, dans le but d'obtenir légalement son extradition pour action séditieuse contre l’état de Cote d'Ivoire.


Alassane Dramane Ouattara VEUT à tout prix le Ministre Justin Kone Katinan. Après l’échec des deux tentatives d’enlèvements et suite au fiasco de la tentative d’ingérence de Interpol Ghana, le pouvoir Ivoirien joue de nouvelles cartes encore plus sordides. Ce pouvoir souffre d'une grave perversion psychique qui avec le temps acquiert les caractéristiques d'une grave pathologie: LE MENSONGE ÉHONTÉ

04 octobre 2012

Affaire Justin Katinan Kone: Le Président du Ghana met Ouattara en garde

alassane dramane ouatarra, justin koné katinan, John Dramani MAHAMA, interpol, bni, onu, patrick sogbodjor, accra, claudus kouadio, le blog de claudus, laurent gbagbo, lmp, fpi, rdr, frci

Revenu de la 67ème Assemblée Générale de l’ONU, le Président du Ghana SEM John Dramani MAHAMA a réagi sur l’affaire KATINAN, à sa descente d’avion à l’Aéroport International de KOTOKA d’Accra, hier dimanche 30 septembre 2012.
"Je ne suis pas en charge du dossier. Je ne suis pas juriste, je suis historien et communicateur de formation. Ce que je souhaite est que l´on laisse la justice de mon pays faire son travail. Cette affaire relève de la justice ghanéenne et tous ceux qui veulent la ramener sur le terrain politique auraient dû se rendre à l’Assemblée Générale des Nations Unies où nous avons parlé de l’Etat de droit. Je pense qu'ils auraient beaucoup appris" a déclaré SEM John D. MAHAMA indexant directement Ouattara qui magouille avec les services de Interpol Ghana pour extrader le Ministre KATINAN.