topblog Ivoire blogs

23 mai 2012

Espionnage d'état et armes numériques: « Big Brother » est dans votre ordinateur ou sur votre téléphone portable

Publié le 2 Mai 2012

 Big Brother, L'Express, Amesys, Bull, Canal+, Eagle d'Amesys, Paul Moreira, armes numériques, Nicolas Sarkozy, Libye, Kadhafi , laurent gbagbo, claudus kouadio, le blog de claudus

Selon une enquête du quotidien Français L'Express, « En 2007, la société française Amesys, filiale du groupe Bull, a vendu au régime libyen du matériel d'interception des communications sur Internet qui aurait été utilisé pour identifier et traquer les opposants au régime de Mouammar Kadhafi. [...] Le documentaire de Paul Moreira, "Traqués! Enquête sur les marchands d'armes numériques", que Canal+ a diffusé le 1er mai 2012, évoque la vente par Amesys, filiale du groupe français Bull, de matériel d'espionnage électronique au régime syrien. »

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Pour ceux qui ont suivi ce documentaire en intégralité sur Canal+, ils comprendrons certaines choses et s’inquiéteront légitimement pour la liberté d'expression en Côte d'Ivoire, pour la violation des droits de l’homme et la vie des blogueurs Ivoiriens en particulier. 

Ils réfléchiront par deux fois avant d'aller faire enregistrer à leur nom leur puce téléphonique chez leur opérateur téléphonique en Côte d'Ivoire comme le demande le ministère des TIC qui vient de lancer une campagne nationale à ce propos pour soit disant garantir le sécurité des cartes SIM des abonnés. Sans vouloir être hyper pessimiste, on peut se réserver le droit de craindre une nouvelle manigance de ces adeptes du complot à la lecture de leurs relations avec le même Nicolas Sarkozy et les entreprises Françaises qui sont toutes au bord de la lagune Ebrié pour le morceau d’éléphant abattu le 11 Avril 2011.  

Le flicage numérique est peut être à nos portes ou en processus d’installation avec ce logiciel à 26 Millions € (17.080.882.000 F CFA) vendu et installé par la France en Libye alors que Kadhafi était encore "l'ami" de Nicolas Sarkozy. Les témoignagnes des blogeurs et autres activistes du web espionnés, localisés puis emprisonnés et toturés pendant des mois sont là pour attester du danger que represente le commerce de ces armes numériques par la France dit "pays des droits de l'homme".

L'Express, Amesys, Paul Moreira, armes numériques, Canal+, Bull, Nicolas Sarkozy , Kadhafi , Brice Hortefeux, Jean-François Copé, Ziad Takieddine , gbagbo, alassane ouattara, claudus kouadio, le blog de claudus

Transaction rendu possible avec la bénédiction et l'aide directe de Claude Guéant, alors chef de cabinet du ministre de l'intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy et le lobbying de l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine qui avait ses entrées chez le guide Lybien. Concernant la vente de Eagle à la Libye, cette affaire est AHURISSANTE et dénote de la mauvaise foi de Nicolas Sarkozy. Lorsque Ziad Takieddine affirme que Kadhafi a été PUNI pour ne pas avoir respecté les accords signés avec Sarkozy (à savoir l'achat d'avions "Mirage" du groupe Dassault) on comprend bien pourquoi la France a fait la guerre à la Libye pour décimer le clan Kadhafi. 

En gros, la France qui qualifie le guide Libyen de "dictateur", lui vendait en cachette les outils de l'exercice de la dictature, entre autres des armes numériques contre les droits du peuple Libyen.

Sur les photos ci dessous, Ziad Takieddine  et ses amis l’actuel secrétaire général de l’UMP et ex-ministre du budget Français Jean-François Copé et  l’ancien ministre de l’Intérieur Français Brice Hortefeux

L'Express, Amesys, Paul Moreira, armes numériques, Canal+, Bull, Nicolas Sarkozy , Kadhafi , Brice Hortefeux, Jean-François Copé, Ziad Takieddine , gbagbo, alassane ouattara, claudus kouadio, le blog de claudus

L'Express, Amesys, Paul Moreira, armes numériques, Canal+, Bull, Nicolas Sarkozy , Kadhafi , Brice Hortefeux, Jean-François Copé, Ziad Takieddine , gbagbo, alassane ouattara, claudus kouadio, le blog de claudus

L'espionnage via la surveillance Internet et l'écoute téléphonique, la lecture de nos mails, le contrôle de nos comptes facebook et twitter, le pistage GPS de nos téléphones portables même éteint (si la puce y est toujours) sont entre autres choses les paramètres du logiciel Eagle d'Amesys France. 

eagle d'amesys,l'express,amesys,paul moreira,armes numériques,canal+,bull,nicolas sarkozy,kadhafi,brice hortefeux,jean-françois copé,ziad takieddine,gbagbo,alassane ouattara,claudus kouadio,le blog de claudus

eagle d'amesys,l'express,amesys,paul moreira,armes numériques,canal+,bull,nicolas sarkozy,kadhafi,brice hortefeux,jean-françois copé,ziad takieddine,gbagbo,alassane ouattara,claudus kouadio,le blog de clauduseagle d'amesys,l'express,amesys,paul moreira,armes numériques,canal+,bull,nicolas sarkozy,kadhafi,brice hortefeux,jean-françois copé,ziad takieddine,gbagbo,alassane ouattara,claudus kouadio,le blog de claudus

« Big Brother » est peut être dans votre ordinateur ou sur votre téléphone portable: ATTENTION ! vous êtes peut être sur écoute. 

MISE A JOUR...

Ce 21 Mai 2012, selon lexpress.fr, "le parquet de Paris vient d'ouvrir une information judiciaire contre la société française Amesys. Cette décision fait suite à la plainte déposée à l'automne 2011 contre l'entreprise d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) pour "complicité de torture" par la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) et la Ligue des droits de l'homme (LDH)"

Selon la même source, "Amesys, aujourd'hui filiale de Bull, est soupçonnée d'avoir vendu à la Libye, en 2007, du matériel d'interception des communications sur Internet. Ce logiciel, baptisé Eagle, aurait été utilisé pour identifier et traquer les opposants au régime de Mouammar Kadhafi. Le dossier a été confié à Céline Hildenbrandt, juge d'instruction au nouveau pôle judiciaire spécialisé pour les crimes contre l'humanité et les crimes de guerre. 

Amesys était également visée par une enquête préliminaire ouverte à Aix-en-Provence, après une plainte du collectif de juristes Sherpa pour "atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui". Affaire classée sans suite. Bull a annoncé en mars dernier sa volonté de "négocier la cession des activités de sa filiale Amesys relative au logiciel Eagle".  "

07 mai 2012

"L'essentiel c'est de pardonner" - La RTI et sa réconciliation de fiction

L'essentiel c'est de pardonner, Rti, JSC Production,FRCI,La Lettre du Continent, Paul-Hervé Vintrou, Canal+, Média Consulting Group, claudus Kouadio, le blog de claudus, liberez Gbagbo

Pour ceux qui captent RTI1 la chaîne du 'Dozostan sur Seine'... et qui ont suivi "L'essentiel c'est de pardonner" la nouvelle émission de JSC Production...

- Cette émission qui pue la mise en scène sordide est NULLE en plus d’attiser la haine en jouant sur la douleur de cette crise.

Scénario 1 proposé: 
Un homme en arme vient de violer la jeune Salimata Noufé ; celle ci croise d'autres hommes en armes. Que ferriez vous à cet instant dans une telle configuration bien réelle ? 
Moi je m'enfuis ...MAIS NON, Salimata les rejoins et prend les armes pour tuer au nom des FRCI... 
Quelle belle intrigue !!! 

- Elle retrouve ensuite son violeur plus tard alors qu'elle dépose les armes comme d'autres combattants lors d'une cérémonie à cet effet: il s'enfuit. 
Elle rejoint ensuite le corps des militaires de l'armée Ivoirienne où elle est enrôlé (pour défendre sa famille dit elle). 
L'émission lui propose de pardonner lors d'une confrontation télévisée où elle se retrouve face à son violeur d'hier... en toute impunité alors que des milliers de gens sont en prison à la suite de cette crise pour RIEN...
NE VOUS MOQUEZ PAS AINSI DES IVOIRIENS... avec de telles fadaises. C'est une insulte ! 

La Lettre du Continent N°619 daté du 22 Septembre 2011 nous annonçait que Paul-Hervé Vintrou - Ex Salarié du Groupe Canal+ et gérant de Média Consulting Group basé à Paris mettait sur pied une équipe de journalistes et d’experts en communication pour des activités dont la ligne principale sera axée sur le processus de réconciliation. 
- Si C'est ce qu'il ont trouvé pour nous emmerder avec ce reste de Télé réalité réchauffé, alors on est encore loin de la réconciliation.

Que Dieu élève les Ivoiriens.