topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

13 mars 2012

Gribouillage au sommet d'un état en miettes : Nouvelles assemblés Nationale, "Nouveau ?" gouvernement

Gribouillage au sommet d'un état en miettes : Jeannot Ahoussou Kouadio et Guillaume Kigbafori Soro, "le PACTE deux en un"

PARTAGE DU GATEAU "COTE D'IVOIRE"

grib.jpg

Yamoussoukro: Lundi 12 Mars 2012 (Part de la rebellion armée et du MPCI)

Le Chef rebelle Guillaume Kigbafori Soro NOMMÉE à la tête de l’Assemblée Nationale par Alassane Dramane Ouattara en violation flagrante de notre constitution.

Madame Sako Sarah Fadiga NOMMÉE première vice présidente de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.

"Vive la forfaiture, vive le rattrapage ethnique pour que survive la charte du Nord"

-

Abidjan: Mardi 13 mars 2012  (Part du PDCI-RDA et de Henry Konan Bédié)

Le piètre Ministre de la Justice Jeannot Ahoussou Kouadio est le nouveau premier ministre de la Côte d'Ivoire".

La Comédie Continue et MICHEL GBAGBO EST EN PRISON PARCE QUE C'EST LE FILS DE SON PÈRE.

Sans titre 1.jpg
x.jpg

Nouveau gouvernement: TOUS LES MEMBRES DE L’ANCIEN GOUVERNEMENT RECONDUITS.
- Le Président de la République est ministre de la Défense, chef suprême des armées.
- Ahoussou Jeannot cumule les fonctions de Premier ministre, Ministre de la Justice et des libertés publiques.

Sur proposition du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Président de la République a signé le décret n° 2012-242 du 13 mars 2012 portant nomination des Membres du Gouvernement. Sont nommés :

Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice :  M. Jeannot Kouadio AHOUSSOU

Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur : M. Hamed BAKAYOKO

Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères : M. Daniel Kablan DUNCAN

Ministre d’Etat, Ministre de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Solidarité : M. Gilbert Koné KAFANA

Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement : M. Albert Toikeusse MABRI

Ministre d’Etat, Ministre de l’Industrie : M. Moussa DOSSO

Ministre de l’Economie et des Finances : M. Charles Koffi DIBY

Ministre des Infrastructures Economiques : M. Patrick ACHI

Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie : M. Adama TOUNGARA

Ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA : Mme Thérèse Aya N’DRI-YOMAN

Ministre de l’Education Nationale : Mme Kandia KAMISSOKO CAMARA

Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative : M. Konan GNAMIEN

Ministre de l’Artisanat et de la Promotion des PME : M. Sidiki KONATE

Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : M. Ibrahima CISSE BACONGO

Ministre des Ressources Animales et Halieutiques : M. Kobena Kouassi ADJOUMANI

Ministre de l’Agriculture : M. Mamadou Sangafowa COULIBALY

Ministre du Commerce : M. Dagobert BANZIO

Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : M. Albert FLINDE

Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques : M. Gnénéma Mamadou COULIBALY

Ministre de la Culture et de la Francophonie : M. Maurice Kouakou BANDAMAN

Ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Porte-parole Adjoint du Gouvernement : Mme Raymonde GOUDOU COFFIE

Ministre de la Communication : M. Souleïmane Coty DIAKITE

Ministre de l’Environnement et du Développement durable : M. Rémi Allah KOUADIO

Ministre du Tourisme : M. Charles Aké ATCHIMON

Ministre de la Construction, de l’Assainissement et de l’Urbanisme : M. Mamadou SANOGO

Ministre des Sports et Loisirs : M. Philippe LEGRE

Ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-parole du Gouvernement : M. Bruno Nabagné KONE

Ministre des Transports : M. Gaoussou TOURE

Ministre des Eaux et Forêts : M. Clément Boueka NABO

Ministre  de l’Intégration Africaine : M. Adama BICTOGO

Ministre de la Promotion de la Jeunesse et du Service Civique : M. Alain Michel LOBOGNON

Ministre de la Promotion du Logement : Mme Nialé KABA

Ministre des Ex-combattants et des Victimes de Guerre : M. Mathieu Babaud DARRET

Ministre de la Salubrité Urbaine : Mme Anne Désirée OULOTO

Ministre délégué auprès du Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, chargé de la Justice : Mme Loma CISSE MATTO.

AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République : M. Amadou Gon COULIBALY ;

Ministre,  Directeur de Cabinet du Président de la République: M. Marcel AMON-TANOH ;

Ministre chargé des Affaires Présidentielles : M. Tené Birahima OUATTARA ;

Ministre auprès du Président de la République, chargé de la Défense : M. Paul Koffi KOFFI ;

Ministre auprès du Président de la République, chargé des Relations avec les Institutions de la République : M. Albert AGGREY.

FIN

En devenant Ministre de la Défense, le Chef de guerre Alassane Ouattara endosse enfin fièrement son titre de rebelle et CHEF des Dozos et autres FRCI.
Bravo L’artiste ! et merci de m'avoir ENFIN répondu !
---
29 Juillet 2010 - Je disais dans "SORO éjecté de la tête du MPCI: Enfin le RDR prend officiellement la tête de sa rébellion armée"
« Quand la tête est là, le genou ne porte pas le chapeau » nous dit l’adage. Transposée dans le contexte de la crise politico-militaire que subit la Côte d’Ivoire depuis le 18-19 Septembre 2002, cette assertion confirme l’erreur qui est à la base des échecs successifs dans les tentatives de sortie de crise; le Président Laurent Gbagbo et la Côte d’Ivoire ne se sont jamais directement adressé au bon interlocuteur et père de la rébellion armée mais plutôt à ses subalternes ou à des gens qui n’y comprenaient pas grand-chose et qui se sont fourvoyés en espérant jouer des pions qu’ils n’avaient pas.
[...] "Le caïman sorti de notre pipi ne peut pas nous effrayer », disait Amadou Gon Coulibaly le Directeur National de Campagne de ADO en parlant implicitement de Soro."
[...] "Maintenant que « le chapeau a été retiré du genou », que nous réserve le RDR et Alassane Dramane Ouattara ? Vont-ils ENFIN « porter le chapeau de cette crise sur la tête [...] ?» "
IL VIENT DE LE FAIRE...

Aussi, derrière cette mise en scène il se cache autre chose: Les Français Ministre dans la République de Côte d'Ivoire

Le véritable Ministre de la Défense de la République de Côte d'Ivoire est le Français "Claude Réglat". Le véritable Ministre auprès du Président de Ouattara, chargé de la Défense est l'autre Français Marc Paitier.

107568324.jpg


Des explications !
Dans La lettre du continent N° 618: "[...]Deux ex-officiers de la Direction du renseignement militaire (DRM) françaises s’occupent des écoutes dans les sous-sols du palais présidentiel, le domaine de la défense est placé sous la responsabilité de Claude Réglat. Ce général quatre étoiles, ancien commandant des forces françaises au Gabon (FFG), accompagne ADO dans la délicate reforme de l’armée, au terme de laquelle, 10.000 «rebelles » devront rentrer dans les rangs. Bon Courage ! De son coté, le colonel Français Marc Paitier vient d’être rattaché au ministre de la défense, qui n’est (n'était) autre que Guillaume Soro [...]""

Lire sur mon blog l'article en entier pour comprendre que des postes de ministres sont dirigés par des Français qui ont pour paravents des ministres Ivoiriens de façade mais sans véritable implication. Ainsi donc, les cumuls de Ouattara en tant que Ministre de la Défense, et de Ahoussou en tant que Ministre de la Justice, cachent cette triste réalité.

In Abidjan a sa « Tour Eiffel »: Serey Eiffel brille dans l’ombre d’Alassane Dramane Ouattara.

En vérité, il faut aussi souligner que le véritable Ministre de la Justice de la République de Côte d'Ivoire est certainement le Français Yannick Prost.
La lettre du Continent l’avait annoncé :
« Concernant les réformes de l'administration et de la justice, Nicolas Sarkozy recherche actuellement la personnalité idoine pour remplir le job. Ce serait Yannick Prost, chargé de mission au sein de la cellule Union pour la Méditerranée (UPM) de l'Elysée », révèle le confrère

- Ces hommes sont des éléments de Serey Eiffel.
Je concluait alors:
"COMMENTAIRE : « Un vice-président, un premier ministre bis en quelques sortes…», telle est la description qu’on nous donne de Eiffel. En réalité, Eiffel vient de bâtir une autre tour du même nom en terre Ivoirienne – mais cette fois au dessus de la « Tour d’Ivoire » dans laquelle la France a installé Alassane Dramane Ouattara.

A l’évidence, la Côte d’Ivoire n’est plus notre. Notre pays n’est plus un « Etat-Nation » et ce pouvoir non souverain et illégitime s’efforce de ne jamais exprimer nos aspirations. Pourquoi ? Du fait que ce paravent de régime exposé à grand renfort de publicités mensongères comme étant le choix du peuple de Côte d’Ivoire, cache derrière lui cette réalité choquante ! C’est à se demander « Où sont passés les dits ‘technocrates’ du RDR ? » Aussi, les velléités de rétractation interne de Guillaume Soro face à cette invasion Française en Côte d’Ivoire traduisent l’ampleur de l’hégémonie en consolidation à nos dépens.

Bien qu’excessif, ce schéma est logique : l’occupant a imposé à la Côte d’ivoire des « gouvernants » et aux gouvernants il impose des « gouvernails » qu’il tient d’une main solide et ferme. Le prochain stationnement sur nos terres de 300 militaires Français rebaptisés «éléments français de Côte d’Ivoire » sur la base de Port-Bouêt à Abidjan n’est que la confirmation du retour en force du néocolonialisme : il faut bien que la France protège ses intérêts sur son nouveau territoire d’outre mer qu’on devrait rebaptiser « Côte de Coq »."

28 novembre 2010

Pourquoi au juste le RDR est contre l'instauration de ce couvre feux (malgré les nombreux cas de violence et les morts de ces deux derniers jours) ?

 

Festival_Couvre2.jpg

Un couvre-feu est une interdiction à la population de circuler dans la rue durant une certaine période de la journée, qui est généralement le soir et tôt le matin. Elle est ordonnée par le gouvernement ou tout responsable d'un pays, d'une région ou d'une ville. Cette mesure est souvent décrétée lors de la déclaration de la loi martiale ou de l'état de siège, mais peut aussi être utilisé en temps de paix. Le couvre-feu peut se limiter aux mineurs (États-Unis, Anti-Social Behaviour Act de 2004 en Grande-Bretagne, etc.).

Son but est de permettre aux forces de l'ordre, civile ou militaire, de mieux assurer la sécurité de la zone sous couvre-feu ou de limiter la libre circulation d'une certaine catégorie de personnes, comme les femmes ou les mineurs.

Le journaliste Andre Silver Konan (que j'admire malgré qu'il écrive pour le 'Nouveau réveil': car il fait l'effort et arrive toujours à rester lucide) disait "Je ne comprends pas la panique face au couvre-feu. 
Personne ne peut tripatouiller l'élection du fait du couvre-feu. Parce que le transport des PV est assuré par l’Onuci, non par des civils. Et la proclamation des résultats dans les bureaux de vote et les CEI locales se font, en présence des représentants des candidats, dans des endroits clos. 
Arrêtez donc de vous faire peur !" ... et je suis de son avis.

Pourquoi au juste le RDR est contre l'instauration de ce couvre feux (malgré les nombreux cas de violence et les morts de ces deux derniers jours) ?

27 novembre 2010

Laurent Gbagbo , Alassane Ouattara: Deux hommes de PAROLES et d'ACTIONS

 

5555 001.jpg

"Ce pays a beaucou souffert, prenons donc garde à tout ce que nous voulons mettre sur son dos, ou plus précisement lui mettre A dos."

doa.jpg
En 1990, il arrive bardé de ses diplômes, plein d'assurance, recommandé par les institutions interna tionales.

« En 100 jours je changerai ce pays »... puis... « non ! euh... » ... « en 1000 jours, oui en 1000 jours je changerai et rendrai ce pays prospère » Au bout de 3 ans (environ 1100 jours plus tard) le résultat est là:

  • 1989 à fin 1990 le PIB passe de +2,4 à -1,2% : CATASTROPHIQUE,régression de 3,6 points. Pour un « héros de la finance » c'est bizarre ! Mais on pardonne, atten dons la fin des 1000 jours.
  • De 1990 à-1993 le maximum de croissance et de 0% : inimaginable, pour la Côte d'Ivoire.
  • Dans cette période (1990 à 1993) (chiffre banque mondiale) la dette de la Côte d'Ivoire s'accroit de 220%. HORRIBLE!
  • Cette chute économique sous Ado favorise la dévaluation en 1994.
  • En 1993, il annonce ne plus pouvoir payer les salaires, et durant 2 moiscertains salaires ne sont effectivement pas payés.
  • Chose étrange lorsque le Président Bédié récupère le pouvoir, Miracle! Le pays n'a plus de problème, les salaires sont régulièrement payés et ce jusqu'à ce jour.
  • Soit ce monsieur ne connaît en réalité pas grand-chose à l'économie, soit il a été imposé au Président Houphouët en vue de brader la Côte d'Ivoire au moyens des pri vatisations qu'il n'a eu cesse de prôner et de réaliser.
  • Privatisations qui, tous le savent l'ont rendu multimilliardaire.

Souhaitez-vous toujours vous laisser bercer par ses promesses de solutions en 100 jours, puis 1000 jours, aujourd'hui 5 ans ?

Son bilan sur le plan social et politique est tout aussi surprenant; là encore le"technicien" a laissé ses marques.

  • 1990 il instaure la carte de séjour pour les étrangers. Nous connaissons tous les dérapages occasionnés par l'existence de cette carte. L'armée traque, même dans les mosquées "les sans carte de séjour "

Que dire du raccrochement des enseignants, des étudiants battus ... à la cité de Yopougon? Oui! il a certainement des solutions A dos pour cette nation.

Il annonce haut et fort je frapperai le régime de Bédié et il est ne se relèvera plus ! Il l'a fait avec un retentissant coup d'état en 1999 offrant aux ivoiriens le noël le plus noir de leur histoire. Plus tard il déclare " je rendrai ce pays ingouvernable"…

Souhaitez-vous toujours vous laisser bercer par ses promesses desolutions en 100 jours, puis 1000 jours, aujourd'hui 5 ans ?

 

ggg.jpg

En Octobre 2000, il arrive au pouvoir plébiscité par son peuple... sansrecommandation particulière des "maîtres du monde". Il promet l'instauration d'une démocratie vraie et l'avènement de la prospérité.

COMMENCE ALORS UN GIGANTESTE CHANTIER

  • Création des Conseils Généraux
  • Adoption de l'AMU (Assurance maladie Universelle)
  • Mise en place du Fonds National de Solidarité pour l'Emploi Jeune
  • Démarrage de l'école de base gratuite
  • Suppression de la carte de séjour

Il a fait des promesses et s'est mis à l'oeuvre pour les réaliser.

SOUDAIN ! Crack ! Le 19 septembre 2002, tentative de coup d'État,guerre, division du pays en deux...

Il est sommé de rester à l'étranger où il se trouvait; mais courageux il rentre au pays se battre aux côtés de son peuple.

Il est convoqué à Linas Marcoussis, on veut brader son pays, disloquer sa Con­stitution, il résiste et sauve sa nation d'une mise sous tutelle dessinée et préparée par les ennemis de la côte d'ivoire.

Il rentre à nouveau au pays avec un "médicament" pour rassurer son peuple qui fait bloc autour de lui.

Le pays est divisé, en crise! Il refuse de se décourager et continue avec la moitié du territoire, son combat pour le développement.

Souvenez-vous comment vous avez gémis avec lui, prié avec lui pour que la Côte d'Ivoire vive .

 

Permettons à cet homme, d'achever ce qu'il a si brillamment commencé...

La bataille est dure mais bientôt la croissance reprend

  • on observe une croissance du PIB
  • des hôpitaux et centres de santé sont construits
  • des milliers de nouveaux fonctionnaires sont recrutés
  • des salles de classes primaires, de collèges et de nombreuses cantines sco laires sont créés.

Permettons à cet homme, d'achever ce qu'il a si brillammentcommencé...

Il semble tenir le bon bout...

Certains de l'interieur essayent desaboter le travail. Il dissout le gouvernement du compromis, des voix se lèvent... il reste ferme et il décide de permettre à la Côte d'Ivoire d'aller aux élections pour lui donner un gouvernement qui le conduira dans l'accomplissement parfait de la promesse faite: la démocratie et la prospérité.

Permettons à cet homme, Laurent Gbagbo, d'achever ce qu'il a si brillamment commencé.

 

Mille et une raisons de voter GBAGBO

 

 

001.jpg
Ivoiriennes, Ivoiriens,

Avec vous, je veux construire une société de solida rité et de générosité, bâtir une économie moderne et compétitive, un Etat efficace au service de tous.

L'enjeu principal de mon programme est le bien-être des populations. Je veux engager la Côte d'Ivoire sur la voie du travail et de la prospérité durable. Sur cette voie, nous allons bâtir une Ecole pouvant garantir l'égalité des chances, mettre en oeuvre une politique de santé assurant à tous l'égal accès aux soins, mettre à la disposition de tous mes compa triotes un cadre de vie décent, gouverner autrement la Côte d'Ivoire, dans le sens de l'approfondissement des libertés démocratiques.

Notre société n'offre pas encore à la femme toute la place qu'elle mérite. Nous allons lever tous les obs tacles a l'épanouissement et aux droits des femmes.

La guerre a exacerbé le problème de l'emploi, qui touche les jeunes. Lorsqqe le secteur privé éprouve des difficultés, c'est à l'Etat qu'il revient d'impulser le développement. J'ai donc choisi la voie des em plois aidés qui seront portés par l'État à travers des projets financés dans les secteurs prioritaires de la vie économique et sociale. Mais ce programme ne pourra nous être utile que si nous sommes décidés, nous-mêmes, à nous en sortir.

J'appelle à un rassemblement autour de la Côte d'Ivoire, au-delà des clivages partisans. J'appelle chacun et chacune à s'engager avec moi dans le combat de l'avenir, qui est l'enjeu de cette élection présidentielle.

Allons aux urnes, le 28 novembre 2010, pour la victoire !

Laurent GBAGBO

 

Lire la suite

Rebaptisons le quotidien Ivoirien "LE PATRIOTE" en "LE PANTIN ILOTE"

 

cc.jpg

Sans risque de nous tromper nous pouvons citer ici ce journal qui, un jour de quiétude matinale a prit sur lui l’engagement de diviser la cote d’Ivoire en deux (2) et d’y introduire le feu.
Le journal LE PATRIOTE qui est la publication de MAYAMA EDITION ET PRODUTION qui appartient au sieur Ahmed Bakayoko, qui lui-même est un responsable du R.D.R…responsable de la première et malheureuse guerre en Côte d’Ivoire.

Avec ces œuvres macabres et la manifestation grandiose de haute mauvaise foi dont fait preuves cette publication, il parait important de lui enlever ce nom important et républicain qui est LE PATRIOTE pour le rebaptiser LE PANTIN ILOTE

Pourquoi ? Telle est la question normale que ce poserait le lecteur de cet écrit.

PATRIOTE a pour définition une personne qui aime sa patrie et qui s'y dévoue.
LE PANTIN est une Personne sans volonté et influençable et L’ILOTE c’est celui qui est réduit, dans une société, au dernier état d'abjection ou d'ignorance.

18 novembre 2010

« Attention aux CONTREFAÇONS » ?

 

teasing.jpg

 

 

Jamais «Teasing » n’aura été sujet à autant d’excitation chez les uns et spéculations sous fond de panique chez d’autres.

Ce « Rose bonbon » est en train d’en faire pâlir plus d’un. lol !!! 
Qu’est ce qui se cache derrière ce jolie teasing qui dit « Attention aux CONTREFAÇONS »
Quoi ??????????????

Pour ma part, j'adore Jacques Brel... et 
♪♫♪♫ J'vous ai apporté des bonbons ♪♫♪♫
♪♫♪♫ Parc' que les fleurs c'est périssable ♪♫♪♫
♪♫♪♫ Puis les bonbons c'est tell'ment bon ♪♫♪♫
♪♫♪♫ Bien qu'les fleurs soient plus présentables♪♫♪♫