topblog Ivoire blogs

16 août 2013

GAGNOA : En se mettant en scène pour Soro à Gagnoa, Allou Eugène pense se venger de Gbagbo et du FPI ?

eugène biti allou wanyou,soro guillaume,gagnoa,fpi,laurent gbagbo,alassane dramane ouatarra,daniel kablan duncan,frci,dozo,haye,#freegbagbo,liberez gbagbo

Eugène Biti Allou WANYOU: Représentant du FPI (Front Populaire Ivoirien) en Italie, Directeur de cabinet de Laurent Gbagbo, lorsque celui-ci était secrétaire général du FPI en 1990, Secrétaire national du FPI chargé des organisations de masse (1994), Secrétaire national du FPI chargé des services administratifs et de l’organisation des manifestations du parti (1995-2000), Directeur de publication du quotidien "Notre Voie" (1997), Chef de cabinet du président de la République Laurent Gbagbo dès novembre 2000 et Directeur du Protocole d’Etat du même président, puis Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Cameroun du 17 août 2008 jusqu'à l’enlèvement de Laurent Gbagbo le 11 Avril 2011. Mais depuis 2011 donc, Allou Eugène avait pris officiellement ses distances par rapport  à sa famille politique. 'Ses' ambitions personnelles étaient alors en déphasage avec la posture des ses camarades du FPI qui engageaient une nouvelle bataille politique et judiciaire qui s’annonçait difficile.  

Pourquoi se battre encore lorsqu’on a une petite fortune à préserver ? Ce n’est plus le Allou Eugène de 1990 qui quittait l’Italie pour s’engager corps et âme dans la bataille politique auprès du FPI. NON, tout a changé. Le Allou Eugène qui ''mangeait de la banane braisée'' avec ses camarades du FPI n’existe plus et refuse de retrouver une telle situation. Qui va lui en vouloir pour cela ?

'' Aller en Exil ? J’ai dit non, je ne voulais pas être dans la position de quelqu’un qui a trahi l’Etat de Côte d’Ivoire '' Affirme-t-il. Laurent Gbagbo a donc trahi l’Etat de Côte d’Ivoire en quittant son poste d’enseignant pour l’Exil Politique (l'an 1985) en vue du combat pour  l’instauration de la démocratie en Côte d’Ivoire ? Bref !

Il  ajouter ceci: ''Moi j’étais un fonctionnaire. Je n’ai pas protesté quand je devrais quitter mon poste de directeur de protocole.'' Il aurait même pu ajouter : ''Alors pourquoi Gbagbo et le FPI protestent lorsqu’on leur demande de livrer leurs postes au premier venu ?'' Puis vient ce contraste : ''C’est normal que je ressente une douleur pour un départ qui n’était pas prévu. Dans mon analyse, je me suis dit que je devrais rester pour organiser les meetings, la campagne et partir après. Je m’interrogeais.''

La vérité c’est qu’Allou Eugène était déjà comme en exil depuis qu’il avait été nommé Ambassadeur de la République de Cote d’ Ivoire au Cameroun. Cette nomination n’était pas une promotion mais une  ''douce sanction'' pour l’homme. Et il semble continuer de ruminer sa colère des années après.  J’espère seulement et je pense qu’il sait pourquoi le Président Gbagbo l’a écarté. Et vu sa posture depuis que ''l’arbre est tombé'', je salue cette décision qui avait été une déchirure pour Gbagbo.  

Directeur du protocole du Président de la République Laurent Gbagbo… pas besoin de vous faire un dessin pour savoir à quel point il pouvait être près, et proche de Gbagbo mais surtout important pour le Président: cela n’a pas eu que des effets positifs sur Allou Eugene qui était devenu ''plus royaliste que le roi'' au point de collectionner les ''excès'' en tout genres. Le ''Bling Bling'' n’est pas ce que Laurent Gbagbo appréciait le plus chez un collaborateur. Cela entre autres choses a coûté sa place à Allou Eugène.

eugène biti allou wanyou,soro guillaume,gagnoa,fpi,laurent gbagbo,alassane dramane ouatarra,daniel kablan duncan,frci,dozo,haye,#freegbagbo,liberez gbagbo

eugène biti allou wanyou,soro guillaume,gagnoa,fpi,laurent gbagbo,alassane dramane ouatarra,daniel kablan duncan,frci,dozo,haye,#freegbagbo,liberez gbagbo

Devenu en 2011 pour le compte de l’imposture de pouvoir Alassane Dramane Ouattara, chef de cabinet du ministre d'Etat - ministre des Affaires étrangères - Daniel Kablan Duncan, Allou Eugène demande au FPI de  ''faire profil bas'' et de  ''coopérer': cela me rappelle les  ''collabos'' Français sous l’occupation de l’Allemagne Nazi. En tous cas c’est le choix qu’il aura fait : ''se taire'' sur le drame que vivent la Côte d’Ivoire et ses camarades du FPI en prison ou en exil, ''collaborer'' pour profiter de ses biens quitte à danser avec le diable dans le sang encore chaud des siens. Que dis-je : les siens ? Non, 'les autres là' ! En gros, pour lui c’est ''Carpe Diem'' et 'les autres là', vous pouvez ''aller essayer de vous faire cuire un œuf'' que vous n’avez pas.

eugène biti allou wanyou,soro guillaume,gagnoa,fpi,laurent gbagbo,alassane dramane ouatarra,daniel kablan duncan,frci,dozo,haye,#freegbagbo,liberez gbagbo

Finalement, il faut se réjouir de ce genre de postures. Il faut l’accepter comme un tri, une ''sélection naturelle'' pour voir ce qui est dans cette bataille pour la Côte d’Ivoire libre, souveraine et indépendante, et non pour leur personne ou leur famille nucléaire.   

Claudus Kouadio