topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

19 mai 2013

VOICI PAR QUI ET POURQUOI LE MAJOR IBRAHIMA COULIBALY (IB) A ETE TUE.

Ce qui sépare le Major IB de son Mentor Alassane Dramane Ouattara dès le départ de la Rébellion, en Décembre 1999 d’abord et en Septembre 2002 ensuite est déjà une simple question de morale politique. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

En Décembre 1999, le père Noel n’était pas celui que l’on croyait, parce qu’un Général de brigade cachait un économiste qui ne voulait pas être taxé de « Putschiste ». Alassane Dramane Ouattara avait alors reproché à Ibrahima Coulibaly, de n’avoir pas abattu Henry Konan Bédié, qu’il a laissé se réfugier à la résidence de l’ambassadeur de France à 20 mètres de la résidence officielle du Chef de l’Etat. Tous ceux qui avaient alors entendu Alassane Dramane Ouattara vociférer  dans sa colère irraisonnée, ont retenu cette phrase assassine qui donnait froid dans le dos : « Pourquoi a-t-il laissé ce connard s’échapper, il fallait absolument l’abattre. Avec tous les milliards qu’il a, il reviendra à coup sûr nous emmerder » Dixit ADO. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

La suite des évènements ne fut pas celle qu’il avait prévue. Et Laurent Gbagbo arriva au pouvoir. Mais ceci est une autre histoire…

En Septembre 2002 la violence nous rend de nouveau visite et la source et l’initiative viennent de la même personne. Alassane Dramane Ouattara possède une ipséité et une unicité  qui font de lui un être vraiment à part. Personne ne peut être comme Alassane Dramane Ouattara et Alassane Dramane Ouattara ne peut être comme personne d’autre, croyez moi. C’est en connaissance de cause que je me suis mis dans une opposition ferme et fermée à tous ses projets et à toutes ses ambitions. Pour tout dire, Alassane Dramane Ouattara ne fonctionne pas comme un être humain, il est véritablement l’associé du Diable, impitoyable et sanguinaire. Il a passé un pacte avec la Mort. Tout ce qu’il touche tombe dans le malheur et la désolation. Est-il nécessaire d’exposer tous les tableaux macabres qui entourent ses actes ? Les chauffeurs de ce pays se sont-ils mis brusquement et volontairement à rater tous les virages en rase campagne et tous les ponts de la ville d’Abidjan depuis que Alassane Dramane Ouattara prétend qu’il est Président ? Récemment encore à Man la Cote d’Ivoire a failli perdre tout son gouvernement dans un accident d’avion ! Même les jeunes boxeurs ne se relèvent plus de leurs KO sur le ring. Dire cela n’est assimilable ni à une diffamation ni à un crime d’aucune sorte. Les faits sont là, sous nos yeux, tous les jours. Du reste, je n’ai pas de qualités divinatoires dans mon patrimoine génétique mais ma connaissance de l’homme Alassane m’a fait dire des choses graves qui avaient été couvertes en son temps par « les bruits et les fureurs » des usurpateurs et des imposteurs. Pour autant, je ne me crois pas autorisé à demander au bon peuple de Côte d’Ivoire de plaider coupable d’angélisme et de Naïveté. Même pas à ceux de ma propre Région qui m’ont reproché et qui continuent de me reprocher d’avoir choisi de soutenir un homme de l’Ouest : Laurent Gbagbo. Ceci n’était qu’une petite digression qui avait pour but de mieux situer le sujet par rapport au caractère dangereux et associable de Alassane Dramane Ouattara.

Ou en étions-nous ? Aux 18 et 19 Septembre 2002.

Alassane fait attaquer la Cote d’Ivoire et la fait couper en deux à la hauteur de Bouaké. Voici venu le deuxième sujet de discorde entre le Major Ibrahima Coulibaly et Alassane Dramane Ouattara. Le fondement du désaccord est économique mais il est surtout moral. Alassane Dramane Ouattara demande à son poulain de spolier les paysans du Nord d’une somme avoisinant les 10 Milliards de F.CFA, au bénéfice d’un homme d’affaires Malien du nom de Sidy Kagnassi, en proposant à IB un bakchich de 500 Millions F.CFA pour son silence.  Le Major IB refuse cette offre et rappelle à son Mentor qu’il n’a pas fait la révolution pour ça. Il n’en fallait pas plus pour que IB se trouve brutalement écarté de la tête de la Rébellion au profit de Soro Guillaume. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Ibrahima Coulibaly n’a jamais plus retrouvé sa place de leader de la Rébellion.

Alassane Dramane Ouattara savait pertinemment qu’être Président de la République n’est pas une fonction mais une mission. Mais il n’en avait cure. Il savait depuis longtemps que les occidentaux l’avaient coopté pour assouvir leur triste dessein en Côte d’Ivoire. Ces sponsors savaient de surcroit pouvoir se servir d’Alassane Dramane Ouattara pour nourrir et appliquer le funeste projet d’imposer à notre pays une guerre de basse intensité de type Casamançais ou Colombien, pour s’octroyer parallèlement toutes latitudes et facilités pour piller nos ressources. Pour atteindre leur but, les blancs qui sont méthodiques et qui ne font rien au hasard avaient déjà positionné Dominique Nouvian Folloroux dans le pays. Elle deviendra très vite Madame Ouattara. Le tandem est constitué. A l’université on dirait le binôme.  Mais qui est Madame Ouattara Dominique Nouvian Folloroux ? 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Elle aussi est exceptionnelle à sa manière mais elle est exceptionnellement négative pour des raisons simples : Elle est de basse extraction et ceci expliquant cela, elle a un lourd complexe d’infériorité à liquider; de préférence sur le dos des autres. Ce n’est pas tout: elle est atteinte d’une gravissime boulimie d’argent, d’or, de pierres précieuses et de pierres patrimoniales. A cela il faut ajouter une envie de pouvoir démesurée, et un désir permanent de proximité avec « les grands de ce monde ». Elle veut faire partie du Gotha, de la Jet-Set, fut-il au prix de milliers de morts. Pour notre malheur elle a choisi la Cote d’Ivoire.

C’est ce couple là, ce duo de maitres-chanteurs qui a fait froidement assassiner le Major Ibrahima Coulibaly au PK-18 à Abobo.

 ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Le soir même de l’acte criminel, IB sent venir le complot avec quelques un de ses proches, mais il connait les donneurs d’ordres. Il appelle en vain Alassane, se tourne ensuite vers son épouse Dominique qu’il connait bien, pour avoir jadis assuré sa sécurité rapprochée. « Pourquoi ton mari veut il me tuer, qu’est-ce que je lui ai fait ? » Et Dominique de lui répondre « Ne t’en fais pas, je vais arranger ça ». Moins de deux heures après cet échange, un commando lourdement armée mettait fin à la vie du soldat séditieux certes mais adulé par ses hommes et par sa Région. Je puis assurer que l’histoire confirmera ce que vous venez de lire. Ibrahima Coulibaly n’était pas armé, il avait son téléphone portable à l’oreille. Devinez qui était à l’autre bout du fil et qui a entendu les tirs meurtriers. Quelles leçons tirer de la mort de cet homme, qui n’était pas pire que ses assassins. Je ne m’attarderai pas sur ceux qui se sont réjouis de sa mort et qui se  reconnaitront ici, en attendant leur tour. Ce qu’il faut retenir de la mort de cet Ivoirien de souche (il est originaire de Séguéla), c’est moins les raisons objectives et évidentes que je vous ai données, que l’agenda caché du principal meurtrier Alassane Dramane Ouattara. On s’est empressé de me traiter de xénophobe et de vendu,  quand j’ai osé dire il y a quelques années que Alassane Dramane Ouattara n’était pas Ivoirien.  Préparons-nous maintenant à payer le prix de notre aveuglement ou de notre mauvaise foi. Avec son projet de nouveau code de la nationalité, et celui de sa réforme agraire, nous auront compris avant longtemps, qu’Alassane Dramane Ouattara veut nous déposséder des deux choses qui ne sont pas négociables pour les enfants de ce pays.  Et chacun sait qu’il veut le faire au bénéfice de ses frères Mossi dont il a favorisé et précipité l’immigration sauvage en Côte d’Ivoire. Ne nous y trompons pas, Le Nord souffrira plus encore que l’Ouest et le Sud. Tout le monde sait que le bétail électoral clandestin qui a fait son succès au Nord n’est pas reparti au Burkina Faso et qu’il impose aux autochtones Senoufo et Malinké impuissants, une loi des vainqueurs justifiée  par la présence de leur frère de sang Alassane Dramane Ouattara au palais de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire. Tout ayant valeur d’exemple, je voudrais maintenant vous expliquer pourquoi j’ai choisi le cas du Major Ibrahima Coulibaly pour démontrer que Alassane n’est pas Ivoirien et qu’il n’a investi ce pays avec brutalité que pour favoriser ses frères de sang Burkinabè. Le Major IB a servi Alassane Dramane Ouattara pendant ses années de braises. Il était un soldat redoutable. Le General Doué Mathias en sait quelque chose. Mais il n’était pas seul sur les champs d’opérations. Dès le départ un bandit de grand chemin, Amadé Ourémi, avait pris possession du Mont Péko.

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Tout le monde le savait. Le Député Déhé Gnahou originaire de cet endroit avait à maintes reprises posé officiellement le problème à l’assemblée Nationale sans succès, parce que le vrai patron de la Rébellion Alassane Dramane Ouattara bloquait toutes les initiatives à ce sujet. Le chef Rebelle Mossi Amadé Ourémi servait et garantissait trop d’intérêts croisés en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso pour se sentir menacé. Il faisait là-bas, sur le Mont Péko, exactement ce qu’il voulait au vu et au su de tous y compris de l’ONUCI. Personne ne pouvait l’affronter militairement et même politiquement. Avant sa dernière visite à l’Ouest, les Ivoiriens, s’ils ne sont pas frappés de cécité, doivent avoir constaté que Alassane Dramane Ouattara  avait invité Blaise  Compaoré à Yamoussoukro. Ce n’était pas pour admirer les crocodiles sacrés qui ont survécu au Vieux. Le centre d’intérêt de cette rencontre était le cas de leur frère Mossi Amadé Ourémi qui règne en maitre absolu sur toutes les richesses de la région du Mont Péko et qui dispose comme il l’entend de la vie des autochtones. Il possède une puissante armée et tout le désordre de l’Ouest part de chez lui. Alasssane le sait, Blaise le sait, Konders le sait donc le monde entier le sait. Alassane Dramane Ouattara a même menacé récemment d’envoyer 6.000 soldats FRCI contre son camp retranché pour ensuite se raviser. Au cours de sa dernière visite à l’Ouest, Alassane Dramane Ouattara a lâché une phrase inquiétante au sujet de Amadé Ourémi quand un journaliste s’est inquiété de sa longévité dans l’Ouest : « Je vais m’en occuper  » avait alors dit Alassane « Le problème sera réglé bientôt ». Compaoré a-t-il donné son accord à Yamoussoukro ? Alassane peut-il mettre fin à cette spoliation sauvage des Ivoiriens de l’Ouest ? Les rumeurs courent, elles courent et chacun sait que Alassane Dramane Ouattara a proposé 10 Milliards de F.CFA à Amadé Ourémi avec la caution de Blaise Compaore pour qu’il abandonne la Foret classée du Mont Péko. Evidemment, personne ne croit vraiment à ce deal mais certains Ivoiriens n’hésitent pas à suggérer qu’il suffit qu’Alassane Dramane Ouattara lui accorde la Nationalité Ivoirienne pour que le tour soit joué !

Le Président Mossi qui gouverne la Cote d’Ivoire pour les Mossi, dispose même du pouvoir de l’article 48 de la constitution pour se passer du « vote des bêtes sauvages » d’une assemblée Nationale qui lui est pourtant totalement acquise. Peut-être n’a-t-il plus aucune confiance en Soro Guillaume.

Cependant, une question demeure, lancinante et accablante pour Alassane Dramane Ouattara : pourquoi lui a-t-il été possible de se débarrasser si facilement du Major IB et pourquoi à contrario est-il si compliqué de chasser Amadé Ourémi des terres de nos frères de l’Ouest, alors qu’ils ont tous les deux troublé la Cote d’Ivoire de la même manière ? Il ne vous a pas échappé que l’un, le Major Ibrahima Coulibaly est Ivoirien, l’autre Amadé Ourémi est Mossi. Mossi comme Alassane Dramane Ouattara. Alassane tue les Ivoiriens sans aucune forme de procès mais s’impose le devoir de protéger ses frères Mossi. C’est la stricte vérité. Soro Guillaume le complice et le compère, devrait en tirer leçon s’il tient à sauver sa peau. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Alassane Dramane Ouattara n’est pas bon.

J’ai entendu au cours d’un débat un membre influent de l’inutile CDVR de Charles Banny à court d’arguments, dire que « la plupart des gens sont bons et honnêtes » Je me suis dit en silence : « Alors, mon bonhomme, on n’a pas dû rencontrer les mêmes »

 

MAMADOU BEN SOUMAHORO 

Ancien Député à l’assemblée Nationale de Côte d’Ivoire    

     Le 15 Mai 2013          

30 janvier 2012

MAMADOU ’’BEN’’ SOUMAHORO: Lettre ouverte à Madame le grand chancellier de l’ordre national Mme Henriette DAGRI DIABATE

BENSOUMAHORO1.jpg

Accra le 27 Janvier 2012

 

MAMADOU ’’BEN’’ SOUMAHORO

Député indépendant à l’Assemblée Nationale

Ancien directeur général de la RTI

 

Objet : Restitution de décorations nationales

 

Lettre ouverte à Madame le grand chancellier

de l’ordre national Mme Henriette DAGRI DIABATE

Abidjan

 

Madame,

J’ai été choqué récemment par un acte qu’au nom de la République vous avez posé pour le compte de la vénérable institution qui vient de vous être confiée par défaut. Votre niveau  d’instruction et votre laborieuse expérience politique  me dispensent de vous rappeler que LA GRANDE CHANCELLERIE est placée au faîte de tout ce qui porte une part de l’honneur et de la gloire de notre pays.

Decoration_MmeDOuattara11.jpg

Le 6 décembre 2011 vous avez élevé MADAME DOMINIQUE NOUVIAN FOLLOROUX OUATTARA à la dignité de Commandeur de l’ordre national de la République de Côte d’Ivoire. Merci de ne lui avoir pas remis les insignes et les attributs de GRAND CROIX DE L’ORDRE parce qu’alors vous auriez mérité une récompense du même nom par la communauté internationale qui vous est si chère. Je me demande encore aujourd’hui comment vous avez pu concevoir un acte aussi inutile, aussi obséquieux, posé contre le bon sens et aussi peu respectueux des valeurs et des principes républicains élémentaires. Personne ne s’imagine que même dans la nouvelle République bananière qu’est devenue la France, SARKOZY puisse se permettre d’attribuer à son épouse CARLA BRUNI la plus haute distinction de la légion d’honneur de manière aussi légère et injustifiée.

1- Vous avez fait une faute en franchissant le Rubicon, parce qu’assurément cette petite commerçante qui n’a été élue à aucun poste politique et qui n’a posé aucun acte exceptionnel  à part ’’épouser’’ un usurpateur et un imposteur à nous imposé par la très chère communauté internationale, ne mérite pas cette décoration.

2- Vous avez commis une faute gravissime parce que vous ne vous êtes pas retournée  un seul instant pour regarder dans les yeux vos parents, vos enfants et vos petits-enfants pour qui vous prétendez construire l’histoire de ce pays et de l’Afrique, avant de poser un acte aussi peu valorisant pour eux et pour vous-même. Je crois savoir que dans le PDCI RDA vous aviez des tendances gauchisantes dans vos démarches qui frisaient l’anti colonialisme. Ce qui vous a toujours valu la sympathie des ivoiriens et des ivoiriennes. Retournez-vous encore une fois et regardez votre propre carrière, vos aspirations réelles à la dignité et à la liberté de la Cote d’Ivoire. Si c’était pour en arriver à bafouer l’honneur de la Cote d’Ivoire et la faire basculer dans l’indignité, vous auriez pu faire l’économie de tous vos efforts qui viennent ainsi d’être frappés d’infamie.

3-Vous avez fait une faute parce que vous ne pouviez pas ne pas savoir que la récipiendaire qui n’a jamais cessé d’être française se fiche totalement de ces breloques qui vont sans doute servir à épater  quelques tantes, grands-mères, et voisins paysans pecquenots dans de petites fêtes familiales de province.

4-Enfin, vous avez fait une faute grave parce que vous avez commencé votre ouvrage par l’épouse de ’’qui vous savez’’. A quand le tour des maitresses, des petits copains blancs-français, et des prostituées de la zone 4 ? Et puis, MADAME DIABATE, vous avez laissé publier cette photo qui exhibe MADAME DOMINIQUE NOUVIAN FOLLOROUX OUATTARA debout entre son mari ALLASSANE DRAMANE OUATTARA et la supposée grand chancellier de l’ordre national de Côte d’Ivoire : une image dont le surréalisme le dispute au ridicule et à l’illégalité. On aurait cru que vous vous apprêtiez tous les trois à vous rendre à une libation orientale de quartier pour vous livrer à la plus gigantesque consommation de chawarma. La Cote d’Ivoire mon pays mérite mieux que cela. Le mépris avec lequel vous traitez ce pays est insupportable parce que vous savez pertinemment que même le grand FELIX HOUPHOUET BOIGNY dont le pouvoir ne souffrait d’aucune contestation et qui avait un sens aigu de l’Etat ne s’est pas permis d’accorder un tel privilège à son épouse MARIE THERESE BROU. Son successeur désigné par la constitution le Président HENRI AIME KONAN BEDIE ne l’a pas osé pour HENRIETTE BOMO KOIZAN qui n’en a été que plus respectée. Le général ROBERT GUEI ne l’aurait sûrement pas fait pour son épouse ROSE DOUDOU parce qu’il était un grand soldat qui avait le sens de l’honneur.

Inutile de dire qu’une idée aussi dégradante n’a jamais pu effleurer l’esprit sagace de son EXCELLENCE LE PRESIDENT LAURENT GBAGBO CHEF DE L’ETAT DE COTE D’IVOIRE  et détenteur jusqu’à ce jour du pouvoir que lui ont confié les Ivoiriens.

5-Madame DAGRI DIABATE HENRIETTE, l’acte que vous avez posé est nul et de nul effet, comme était nulle votre propre nomination par un pouvoir lui-même nul, illégal et illégitime. Le symbolisme d’un tel acte est tellement important aux yeux du peuple qu’on ne doit se permettre de le poser qu’en toute responsabilité et justice en écartant toutes les petites combines entre amis. Vous n’avez aucune excuse parce que vous, PROFESSEUR HENRIETTE DAGRI DIABATE savez parfaitement qu’il existe dans ce pays une liste impressionnante de femmes d’honneur. Exemple :

-FATOU SYLLA DIAKITE, véritable femme d’affaires qui s’est faite toute seule et par son intelligence. Elle est même maire d’une de nos plus belles cités dans le Sud du pays (Tiapoum)

-MADAME IRIE LOU COLETTE, qui vient de tirer sa révérence sans avoir jamais espéré une si haute récompense. Dites marché Gouro et vous aurez tout compris.

-MADAME MONIQUE DENISE BASQUE, qui a dirigé et tenu à bout de bras la Croix rouge et le Croissant rouge de Cote d’Ivoire pendant plus de trente ans.

-MADAME VERONIQUE AKA BRA KANON, dont la légendaire générosité ne pouvait pas vous attendrir parce que vous aviez les yeux exclusivement tournés vers le Nord.

-MADAME OUEGNIN MARCELLE, première journaliste ivoirienne qui n’a pas trouvé grâce à vos yeux et qui est pourtant de la même génération que vous.

-LA GRANDE MADELEINE TCHICAYA, sortie major de toutes ses formations. Première femme diplomate de ce pays à qui on n’a jamais accordé un honneur ni une faveur alors qu’on lui demandait d’être en permanence à la peine.

Au lieu de vous préoccuper du sort et de la place des personnes méritantes, vous courrez vous aplatir devant une petite parvenue du type DOMINIQUE FOLLOROUX NOUVIAN OUATTARA. Toutes ces raisons cumulées m’ont conduit à cette décision souveraine :

A compter de la date de cette lettre ouverte, moi, MAMADOU ’’BEN’’ SOUMAHORO citoyen vrai de ce pays, décide de vous restituer toutes mes décorations et distinctions honorifiques obtenues sans sollicitation de ma part au cours de mes quarante années de carrières administrative et politique. Et pour que nul n’en ignore, en voici la liste complète :

- Commandeur de l’ordre du mérite national

- Officier de l’ordre national

- Officier de l’ordre du mérite sportif

Je vous demande de faire en sorte qu’à la prochaine édition du grand livre de la grande chancellerie mon nom ne figure plus aux côtés de personnes frappées à mes yeux d’indignité et d’opprobre et qui de surcroit portent la lourde responsabilité directe de la mort de milliers de citoyens de mon pays uniquement pour assouvir leur soif démesurée de pouvoir.

 

MAMADOU ’’BEN’’ SOUMAHORO

DEPUTE INDEPENDANT A L’ASSEMBLEE NATIONALE

DE COTE D’IVOIRE