topblog Ivoire blogs

27 novembre 2010

Mille et une raisons de voter GBAGBO

 

 

001.jpg
Ivoiriennes, Ivoiriens,

Avec vous, je veux construire une société de solida rité et de générosité, bâtir une économie moderne et compétitive, un Etat efficace au service de tous.

L'enjeu principal de mon programme est le bien-être des populations. Je veux engager la Côte d'Ivoire sur la voie du travail et de la prospérité durable. Sur cette voie, nous allons bâtir une Ecole pouvant garantir l'égalité des chances, mettre en oeuvre une politique de santé assurant à tous l'égal accès aux soins, mettre à la disposition de tous mes compa triotes un cadre de vie décent, gouverner autrement la Côte d'Ivoire, dans le sens de l'approfondissement des libertés démocratiques.

Notre société n'offre pas encore à la femme toute la place qu'elle mérite. Nous allons lever tous les obs tacles a l'épanouissement et aux droits des femmes.

La guerre a exacerbé le problème de l'emploi, qui touche les jeunes. Lorsqqe le secteur privé éprouve des difficultés, c'est à l'Etat qu'il revient d'impulser le développement. J'ai donc choisi la voie des em plois aidés qui seront portés par l'État à travers des projets financés dans les secteurs prioritaires de la vie économique et sociale. Mais ce programme ne pourra nous être utile que si nous sommes décidés, nous-mêmes, à nous en sortir.

J'appelle à un rassemblement autour de la Côte d'Ivoire, au-delà des clivages partisans. J'appelle chacun et chacune à s'engager avec moi dans le combat de l'avenir, qui est l'enjeu de cette élection présidentielle.

Allons aux urnes, le 28 novembre 2010, pour la victoire !

Laurent GBAGBO

 

Lire la suite

14 juillet 2009

CHASSE AU LIBANAIS A TREICHVILLE

En ce jour du Mardi 14 Juillet 2009, une chasse au Libanais vient d'être lancé à Treichville plus précisément au quartier France-Amérique.
La cause: A son domicile, un libanais vient de tirer à bout portant sur l'un de ses employés (un jeune Ivoirien). Les motivations de son acte reste pour le moment inconnues, sauf que, les jeunes du quartier ayant entendu le coup de feu ont facilement localisé sa source, les cris du jeune homme aidant à confirmer le lieu de l'incident.
Sous le choc au vue de leur compatriote en sang, les premiers à se porter à son secours ont vite sonné l'alerte avant de le conduire à l'hôpital.
Dans l'euphorie générale sous l'influence des rumeurs les plus folles, les jeunes du quartiers ont alors décider d'appliquer la loi du Talion et de s’en prendre aux Libanais et à leurs biens.
Le Libanais auteur du tir, voyant sa vie menacer en constatant les jets de pierre qui déferlaient sur les vitres de son balcon lança un SOS à la police qui arriva rapidement sur les lieux pour assurer sa sécurité avant de le conduire en lieu sûr : chose qui en rajouta à la colère des riverains qui se dirigèrent systématiquement vers les commerces et domiciles des Libanais dans les environs.
Comme une traînée de poudre, l’information atteint presque tous le monde dans la zone, ce qui à conduit à la fermeture de plusieurs commerces, ceux tenues par des étrangers en générale et les Libanais en particuliers.

NB : J’étais sur les lieux car je travaille pas loin de là où cela s’est passé.
Je vous tiens informer dès que j’ai du nouveau.

18 mars 2008

Foire pour l'insertion des jeunes: Charles Blé Goudé a t'il choisi le bon cap ?

9af34fb7c7e8d3c7d3d0b39e1b715b1c.jpg

Merci à Charles Blé Goudé pour avoir pris encore une fois une initiative en faveur de la jeunesse Ivoirienne. Au point de vue de la forme, je trouve qu’on peut saluer ce projet. Mais dans le fond, il ne faudrait pas mettre la charrue avant les bœufs.

Ce genre de projet a, je pense, déjà été initié avec la bénédiction du président Gbagbo.
Résultat : Fiasco à 100%. Pourquoi ?
1. Corruption et favoritisme,
2. Utilisation des fonds octroyés à d’autres fins,
3. Népotisme et tribalisme exacerb
é,
4. Médiocrité des acteurs en amont et en aval,
5. Non remboursement des fonds octroyés, etc…

Je respecte et admire beaucoup Blé Goudé pour sa hargne et sa fougue positive, son courage, son patriotisme, son désir d’une Côte d’Ivoire et d’une Afrique nouvelle.
Cependant, je trouve que l’amateurisme à quelque niveau que ce soit ne pourrait aider notre Afrique, dans ce monde devenu si compétitif.

Je ne lui demande pas de retourner à l’école. Je lui demande d’utiliser son charisme pendant qu’il l’a toujours, pour mener un nouveau combat pour son pays :
la lutte contre le goût de l’argent facile, la valeur du travail et surtout du travail bien fait, la droiture, la conscience professionnelle, le civisme, le patriotisme, l’honneur, le respect, l’excellence. Après quoi, on pourra avoir les hommes qu’il faut aux places qu’il faut.
Le pays ne s’en portera que bien.


De plus en ce moment, sans minimiser le taux de chômage et le nombre de pseudo emplois qui est énorme et progressif, je crois qu’il faut être réaliste et comprendre qu’on ne fera pas tomber la fièvre en brisant le thermomètre. On doit gérer les problèmes par priorité.
En plus ce problème est d’envergure nationale. Faites un tour auprès des jeunes des villes de l’intérieur du pays et vous comprendrez. Un véritable « Plan Marshall » piloté au plus haut niveau pourrais donner un début de solution.
Blé Goudé fait bien en mettant ce problème au grand jour. Cependant, vouloir lui trouver une solution en étant lui-même acteur de proue pourrait créer du grabuge vue ses accointances politiques et ses nouvelles ambitions politiques non encore déclarées.
La Côte d’Ivoire n’a pas besoin de cela en ce moment.
Ce n’est ni le moment de provoquer la furie des zombis de l’opposition ivoirienne, ni le moment de faire de l’ombre au président Gbagbo, qui je crois n’est pas insensible vis à vis de cette situation au niveau de l’emploi, des PME et des PMI en Côte d’ivoire.

Vive la Côte d’Ivoire, Vive une Afrique unie et forte.