topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

05 janvier 2010

LA SALETE NE TUE PAS L’HOMME NOIR…

sal2.JPGQue n’avons-nous pas dit concernant l’insalubrité à Abidjan ?

Ici même dans des billets précedents , j’ai déjà publié en cette année trois analyses traitant de ce sujet ; dans un premier temps pour tirer la sonnette d’alarme sur l’aggravation de la situation, puis pour proposer des solutions.

Lutte contre l'insalubrité à Abidjan - Il y a du boulot

Lutte contre l'insalubrité et nouveau boulot

La galerie d'art de Mel Eg Théodore

Qu’en est-il à ce jour ?
Je pourrais dire que face à l’incapacité de résoudre ce problème, certaines personnes ont intégrer la vie à coté des ordures dans notre quotidien. 
Jugez-en par cette image prise ce matin à la sortie de la ville de Grand-Bassam au marché du Quartier « Adjoufou » ; regardez bien les zones entourées de rouge : deux énormes poubelles municipales en bordure de route.

Connaissant le contenu de nos poubelles à Abidjan, nul besoin d’insister sur les caractéristiques odorantes de celle-ci sous ce chaud soleil. 
Le plus choquant est la total décontraction des vendeuses de marchandises diverses (comestible y compris) installées au pied de cette nauséabonde mini décharge d’ordures. 

Autant ahurissant qu’affligeant !!! Comme on dit ici, "saleté ne tue pas l’homme Noir"… espérons le.

 

Saletéjc.jpg
Ps: D'autres photos prises ailleurs
Adjamé - Abidjan
Entouré en rouge:
- A gauche une vendeuse de nourriture
- A droite une vendeuse de charbon et son bébé...
jc.jpg
Adjamé - Abidjan
Entouré en violet, un lieu de vente de poulet frais
jc2.jpg

16 décembre 2009

LA GALERIE D’ART DE MEL EG THEODORE

Je n'ai pas encore vu un homme qui aimât la vertu autant qu'on aime une belle apparence...

Citations de Confucius qui me ramène à cette belle fresque digne d’un Michel-Ange, d’un Van Gogh ou du Grand maitre Picasso.

Cette photo à été prise à Abidjan sous le pont non loin de la corniche…

Cela est tous simplement le Boulot "extraordinaire" de MEL EG THEODORE Ministre de la ville et de la Salubrité Publique de Côte d'Ivoire, bien entendu avec la participation active de son équipe d'expert....

Ce n’est pas tous !!! Ils ont même installé des lampadaires et fait pousser des fleurs et du gazon juste à coté.

Il y a même une fontaine en cours de construction.
Pfffff !!! Ok, j’arrête mon sarcasme pour dire qu’en vérité, c’est comme si on cassait notre thermomètre pour faire baisser une forte fièvre : c’est tous simplement de la foutaise.

Il y a un vrai problème à cet endroit quand il pleut...L'endroit et ses environs s’inonde rapidement, est impraticable et très sale par la suite.
Tous ce que Mr trouve à faire, c'est un beau maquillage...

Il serait temps que son ministère se rende à l’évidence et face les choses par ordre de priorité…

100_2963.JPG
100_2956.JPG

 

25 novembre 2009

Lutte contre l'insalubrité à Abidjan: Il y a du boulot ...

Dans le post LUTTE CONTRE L'INSALUBRITE ET NOUVEAU BOULOT je parlais d'une initiative de la jeunesse Abidjanaise face à l'insalubrité et de la gestion des ordures dans la ville.

Voici ce qui arrive quand la mairie ne fait rien pour les organiser et les conduirent vers un dépotoir conventionnel et gratuit: nuitamment ils déversent leurs cargaisons dans la rue.

100_3091.JPG
3.JPG
Pour ceux qui connaissent Abidjan-Treichville, ces photos ont été prises vers le Marché Nokia sur le VGE en allant sur le pont FelixHouphouët-Boigny: juste pour vous faire remarquer que c'est par là que passe le Président,le Premier ministre et tous les VIP nationaux et internationaux pour atteindre le Quartier d'Affaire du Plateau et les locaux de la Présidence de la république en venant de l'aéroport.

Je vous assure que presque tous les matins je trouve des tas d'ordures plus ou moins gros tous le long de cette portion du boulevard.           Le problème majeur est le fait que c'est comme ça un peu partout à Abidjan: à partir du moment ou les ordures ne sont pas devant chez soit, ce n'est pas un problème de les déverser partout et n'importe comment.

Je trouve cela honteux... et triste en même temps.

Il va falloir consciencieusement situer les responsabilités tant individuelle que collective dans un premier tant, et mieux, trouver des solutions à ce problème qui n'a que trop duré.

Trop c'est trop...

12 mai 2009

LUTTE CONTRE L’INSALUBRITE ET NOUVEAU BOULOT

 

 

SP_A0305.jpg

 

 

A Abidjan depuis quelques années, face à l’incapacité des pouvoirs publics de mener à biens la gestion du ramassage des ordures ménagères, dans les quartiers, certains jeunes sans emploi ni qualification ou au chômage avaient dans un premier temps pris l’initiative de collecter les ordures pour ensuite les brûler ou les déverser dans des zones inhabités mais peu recommandables.

Vue que cette activité rémunérée directement par les foyers qu’ils débarrassaient de leurs ordures devenait rentable sur la durée par ricochet du fait que les maires ne faisaient toujours rien pour la propreté dans leurs communes, le secteur s’est de plus en organiser pour contrer la difficulté que commençait à représenter l’accès à une décharge d’ordure.

L’exemple que je vous présente ici est celui de Treichville où non loin de la Sitarail, un opérateur privé a fait construire une plate forme ou les ordures sont déchargé des ‘Pousse-Pousse’ contre une taxe. Celui-ci fait venir un camion qui récupère les ordures qu’il va ensuite déverser dans une décharge conventionnelle. Tous les acteurs y ont leur compte et tant mieux. 

 

SP_A0304.jpg

 

Sauf que, ces jeunes gens qui pratiquent cette activité sous exposés à d’innombrables risques de maladies, vue la manière dont ils pratiquent cette activité qui aujourd’hui les faits vivre, mais met leurs vies en danger au quotidien.

Les maires au vue de leur échec cuisant face à la gestion des ordures, pourraient se racheter en soutenant ces braves jeunes gens qui aujourd’hui sont composés d’Ivoiriens et de frères de la sous région Ouest Africaines.