topblog Ivoire blogs

01 septembre 2012

Tentatives d'éradication du FPI: le SG Laurent Akoun condamné par le tribunal de l’injustice.

 fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus,claudus,le patriote

BIS REPETITA:
Comme en 1992 suite à la marche historique du 18 Février, Laurent AKOUN est à nouveau incarcéré à la Maison d'arrêt et de Correction d'Abidjan par le mesquin dessein tyrannique du même ALASSANE DRAMANE OUATTARA... 
Les velléités bordéliques de quête de nouveaux atermoiements pour "éradiquer" le FPI-FRONT POPULAIRE IVOIRIEN sont en marche tel un rouleau compresseur qui veut briser toute contestation. 
Toutefois, la perfidie exécrable de cette imposture militarisé
 ne fait que réduire à néant son manque de crédibilité déjà criard. 
- Bien que muselé par le carcan de l'injustice et de l'oppression, le silence du juste sera inéluctablement plus retentissant que le "bruit" caverneux du mensonge et de la fourberie. 

Laurent Akoun entre à nouveau dans l'épreuve avec la DIGNITÉ et l'HONNEUR du combattant pour la DÉMOCRATIE et la LIBERTÉ. Le sacrifice de ce leader charismatique ne sera pas vain; Le FPI n'en sortira que grandi.
#TENEZ BON Camarades Militants ! #Ovajab !

Le live du Nouveau Courrier 

fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus,claudus,le patriote

- Mise à jour de 12 heures 25 GMT : Pour démonter l'argumentaire qui veut créer un lien entre des propos publics de Laurent Akoun et les attaques contre les FRCI, les avocats du secrétaire général du FPI lui ont demandé s'il y a eu une confrontation, durant l'enquête, entre lui et des personnes inculpées dans le cadre de ces attaques, et qui l'auraient désigné comme commanditaire. Il a répondu par la négative. Ils lui ont également demandé si ses appels à la remobilisation visés évoquaient une remobilisation à des fins démocratiques. Il a répondu positivement, d'autant plus facilement que les comptes-rendus de ses propos incriminés évoquent un retour au pouvoir par la voie des urnes. De son côté, le procureur a requis une peine d'emprisonnement ferme de cinq ans contre le SG du FPI et a appelé le juge à ne lui accorder aucune circonstance atténuante.

fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus,claudus,le patriote

- Mise à jour de 14 heures 40 GMT : Laurent Akoun a été condamné par le juge Koné Brahman à six mois de prison ferme et à un an de privation de ses droits civiques et politiques. Le procureur avait requis cinq ans de prison ferme et avait demandé qu'aucune circonstance atténuante ne soit admise par le juge. 

- Mise à jour de 14 heures 55 GMT : Première réaction d'un officiel du FPI après la condamnation de son secrétaire général, Laurent Akoun. Le secrétaire national à la communication et au marketing politique, le Dr Augustin Guehoun : «C’est une décision scandaleuse. La justice, qui est aux ordres du régime, s'est engagé avec lui dans Le un projet de décapitation de l’opposition. Le gouvernement devrait prendre un décret pour interdire le FPI et faire tomber le masque.» 
 


- Mise à jour de 15 heures 10 GMT : Maître Hervé Gouaméné, avocat de Laurent Akoun, annonce : "Cette décision est une décision injuste. Nous allons faire appel". La femme et les enfants du secrétaire général du FPI étaient présents dans la salle d'audience, les yeux embués de larmes. La consternation se lisait sur le visage des militants du FPI et des proches du concerné à la lecture du verdict. 

- Mise à jour de 15 heures 30 GMT : Une précision, importante : Laurent Akoun a aussi été condamné à un an d'interdiction de séjour en Côte d'Ivoire, en dehors de son village, Memni, dans le voisinage de la ville d'Alépé, au sud du pays.
 

ACCRA-AFFAIRE KATINAN KONE: Le Ghana en Procès contre sa souveraineté

 fpi,alphonse douaty, KONE KATINAN, laurent akoun, laurent akoun arrêté, dst, miako oureto, amani n'guessan michel, laurent gbagbo, haye, cpi, frci, dozo, alassane dramane ouattara, le blog de claudus, claudus, le patriote

Dans son édition du Samedi 25 Août 2012, l'officine propagandiste du RDR qu'est le journal "Le Patriote" publie:

 fpi,alphonse douaty, KONE KATINAN, laurent akoun, laurent akoun arrêté, dst, miako oureto, amani n'guessan michel, laurent gbagbo, haye, cpi, frci, dozo, alassane dramane ouattara, le blog de claudus, claudus, le patriote

"Koné Katinan arrêté au Ghana. Il sera extradé par vol spécial aujourd'hui". Un REBELLOTE de la même fadaise qui avait suivi sa prétendue arrestation puis son extradition imaginaire depuis le Cameroun le Samedi 16 Juin 2012. 

fpi,alphonse douaty,kone katinan,laurent akoun,laurent akoun arrêté,dst,miako oureto,amani n'guessan michel,laurent gbagbo,haye,cpi,frci,dozo,alassane dramane ouattara,le blog de claudus,claudus,le patriote

En effet, déjà dans son édition N° 3773 (du Samedi 16 Juin 2012) "Le Patriote" annonçait:"Après Lida Kouassi, Koné Katinan arrêté hier. Il sera extradé dans quelques heures - Koné Katinan Justin qui se présente comme le porte-parole de l’ex-président déchu a été mis aux arrêts hier au Cameroun. [...] Répondeur-automatique de la Refondation en exil, Koné Katinan s’est illustré par des déclarations en l’emporte-pièce. [...] Il sera extradé dans les heures qui suivent. [...]"

Autant de précisions ne devraient souffrir d'aucun doute. Et pourtant ces "quelques heures" ont fini par couvrir plus largement ce canard du triste voile de la honte qu'il porte bon an, mal an avec une certaine fierté. Aucun avion à l'horizon pendant des heures et des jours si ce n'est peut être celui de Alassane Dramane Ouattara qui passe plus de temps dans les airs qu'au sein du palais présidentiel pour lequel il a fait la guerre à la Côte d'Ivoire pendant plus d'une décennie.

Toutefois, cela n'a rien d'extravagant venant de ce "torchon" qui a pour mission essentielle d'entourlouper une certaine frange de la population Ivoirienne, en dirigeant les spots de la véritable actualité du pays vers d'autres horizons. Pour remplir cette besogne visant à distraire ces gens peu avertis qui gobent à satiété la production de cette industrie de mensonges, pas des journalistes mais une cohorte de mercenaires de la plume et autres barbouzes du clavier.

Pour ne pas donner du bon grain à moudre à cette piteuse fabrique d'intoxication médiatique, le Ministre Koné Katinan a juste dit pour rassurer les militants de La Majorité Présidentielle: "Je suis surpris d'apprendre que j'ai été arrêté au Cameroun et qu'on s'apprêterait même à m'extrader. Comme on peut le constater, je suis bien là et je n'ai pas été arrêté. Je me porte bien."

Toutefois, il était dorénavant clairement établi que Alassane Dramane Ouattara voulait la "peau" du Ministre Katinan; encore plus depuis que celui ci a refusé de le rencontrer sur demande officielle lorsque Ouattara était de passage à Accra en visite d'Etat le 6 Octobre 2011. Katinan avait pris cette noble décision pour protester contre les humiliations infligés au Président Gbagbo. 

Retour au Samedi 25 Août 2012: LA NOUVELLE AFFAIRE KATINAN KONE.

De retour de Johannesburg où il participe aux travaux de l’African Forum sur invitation de l’ex-président Sud-Africain Thabo Mbeki, le Ministre Katinan Koné est arrêté par des policiers Ghanéens à la sortie de l’aéroport International Kotoka d’Accra après avoir effectué en bonne et due forme toutes les procédures d'usage en la matière. 

A la lecture des informations recueillis de plusieurs sources et après analyses, cette interpellation qui de prime abord peut paraître anodine, cache vraisemblablement une tentative d’enlèvement commanditée probablement par le régime en place en Côte d'Ivoire via quelques policiers véreux qu'ils ont réussi à soudoyer à Accra. Cela n'a fait que créer un malaise "de plus" entre la Côte d'Ivoire dictatoriale et le Ghana qui se veut un état de droit. Cet imbroglio naissant et les pressions multiples ont contraint les autorités Ghanéennes au mutisme pendant deux jours avant d'officialiser l'arrestation du ministre Katinan une fois les contours de cette affaire cernés. 

Finalement, contrairement à la prétendue extradition automatique annoncée à grand renfort de "médias poubelle", l'affaire a été portée devant les tribunaux Ghanéens. 

Interrogé à ce propos par le Journaliste Frank Toti du "Nouveau Courrier", Me Lucie Bourthoumieux, l’un des avocats du ministre Katinan dans cette affaire répond: "L’Etat ghanéen doit venir se prononcer devant la justice sur les raisons de ce qu’on peut appeler la privation de liberté, ou alors de la mise en sécurité de M. Koné Katinan. La Cour nous a donné raison en désignant un juge qui a convoqué l’Etat et fixé une date d’audience relativement rapprochée, c’est à dire vendredi prochain. De façon à ce que l’Etat vienne s’expliquer sur le fait que notre client, M. Koné Katinan, soit mis en sécurité depuis vendredi dernier, et pendant plus de 48 heures. Je pense que l’Etat ghanéen viendra expliquer qu’il a procédé ainsi parce que le gouvernement Ouattara avait demandé que Koné Katinan soit extradé

A partir de là, on demandera au juge de se prononcer sur la légalité de cette demande d’extradition. Dans la mesure où premièrement, il n’y a pas du tout de convention d’extradition entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. Deuxièmement, M. Katinan Koné bénéficie du statut de réfugié politique. Et à ce titre, il est couvert par la Constitution ghanéenne de 1992 qui est contre toute extradition d’un réfugié vers son pays d’origine ou décrit comme tel pour des motifs politiques."

Ce Vendredi 31 Aout 2012 s'est tenu la première audience. Idriss Ouattara, Président des Agoras & Parlement de CI en Exil au Ghana rapporte: 

"Ce vendredi à la HIGH COURT OF JUSTICE devait se tenir le procès du Ministre Kone Katina. Très tôt le matin, l'accusé et ses soutiens restreins que nous étions et les plaignants représentés par l'Etat de Cote d'Ivoire etaient présents à ce proces très attendu. Le juge en charge de l'affaire qui a reçu le dossier ce matin a demandé à l'accusation de resumer les charges kilométriques rédigées à l'encontre de l'accusé; tache que refuse de faire les plaignants sous pretexte qu'ils ont déjà rédigé lesdites charges. Oui reconnait le juge mais cela ne vous empêche pas de faire une synthese pour aller vite dans le procès.

L'accusation maintient sa position. Pour se donner donc le temps de lire toute la longue litterature des plaignants, le juge a finalement reporté le proces au Mercredi 5 août prochain. Visiblement la partie plaignante qui voulait l'extradition rapide de Katina ne semble plus trop disposé à ce procès." LE PROCÈS AURA DURÉ SEULEMENT 10 MINUTES 

Le Ministre Katinan Koné - porte parole du Président Gbagbo et sont avocat Me Patrick Sogbodjor devront patienter pour connaitre l'aboutissement de cette sombre affaire. Nous osons espérer qu'à la difference du Togo qui a "livré" manu-militari le ministre Moise Lida Kouassi à la furie des tortionnaires de la DST Ivoirienne, le Ghana ferra encore preuve d'intégrité en appliquant "scrupulesement" les textes de lois qui régissent le fonctionnement de cette nation soeur et hôte de milliers de réfugiés et exilés politique Ivoiriens.

En dépit des pressions de toutes sortes, le Ghana doit demeurer digne d'autant plus que le monde entier aura les regards fixés sur ce pays tout au long de ce procès d'un autre âge. Le Ghana ne doit pas accepter de subir une sorte d’irrédentisme d'un quelconque pays sur son appareil judiciaire. PLUS QUE LE PROCÈS DE JUSTIN KONE KATINAN, C'EST LE GHANA QUI SERA EN PROCÈS CONTRE SA SOUVERAINETÉ.

Claudus Kouadio

14 mai 2012

Cure d'austérité sur l’énergie: La descente aux enfers du coût de la vie en Côte d’ivoire.

 Alassane Ouattara, FMI, banque Mondiale, Laurent Gbagbo, france 2012, abidjan, côte d’ivoire,nicolas sarkozy, rdr, le patriote, gbagbo,  françafricain, claudus kouadio, le blog de claudus

Loin du culte « bling-bling » de Dramane Ouattara et ses courtisans, la majorité des Ivoiriens survivent  dans une situation précaire. Même les couches modestes tendent inexorablement vers une pauvreté certaine. Avec la rareté des investissements, les licenciements de masse et l’inexistante de perspectives crédibles d’emplois, l’ascenseur social est enraillé et les marches de l’immeuble de progrès pour tous ont étés démontés. Les Ivoiriens ont du mal à se nourrir convenablement ; le panier de la ménagère n’existe plus et pire, son sachet bleu du marché a été remplacé par un petit sachet noir qu’elle n’arrive pas à remplir tant le prix des denrées alimentaires a flambé en l’espace d’un ans. L’inertie des autorités est très préoccupante au vue de cette situation qui évolue de mal en pis.

Comment se loger ? Comment payer ses frais de transport ? Comment scolariser sa progéniture ? Comment se nourrir ? Comment se soigner ? Tant de questions qui constituent à ce jour un casse tête quotidien pour ces millions d’Ivoiriens stoppés par le mur de l’incompétente du pouvoir Ouattara.

Le chapelet de lacunes de ce régime a contaminé tous les aspects de la vie à Abidjan, et dans toute la Côte d’Ivoire.

 

Que font ils pour tenter de sortir de ce cercle vicieux dans lequel il ont en connaissance de cause empêtré ce pays ?

 Alassane Ouattara, FMI, banque Mondiale, Laurent Gbagbo, france 2012, abidjan, côte d’ivoire,nicolas sarkozy, rdr, le patriote, gbagbo,  françafricain, claudus kouadio, le blog de claudus

Ils jettent de la poudre aux yeux de ceux qui veulent bien se laisser duper par le verbe facile et démagogique dont le contraste avec l’intenable réalité du quotidien est éblouissant.

Aucun programme de relance économique sur la base du potentiel national ne se profil à l’horizon, aucun nouvel investisseur étranger ne s’hasarde dans ce pays de non droit gangrené par la corruption et l’insécurité qui croit de manière exponentielle. L’endettement public de l’état Ivoirien est l’unique alternative qu’ils ont trouvé pour redonner du souffle à cette autocratie sans vision aucune et sans alternative crédible face à cette situation dont ils sont les seuls responsables.

 

Le pouvoir Ouattara n’a eu de cesse de faire le tour des capitales de certains pays étrangers à la recherche de capitaux via les marchés financiers pour renflouer sa machine sectaire de grande gabegie. Le besoin urgent de fonds nécessaires pour amorcer le développement de notre pays est l’argument de choix placardé pour porter au crédit des générations futurs les montants faramineux de ces endettements à répétition. De quelle développement nous parle t’on ?

Le samedi 9 octobre 2010 à son investiture comme candidat de LMP pour les élections présidentielles, Laurent Gbagbo disait à juste titre:  « On développe un pays avec sa politique économique et non l'argent des autres. [...] Le FMI et la banque mondiale peuvent nous aider à sortir d'une crise mais jamais nous aider à développer notre pays. C'est à nous, à nous de le faire. Donnez moi un exemple de pays que le FMI a développé ? » 

 

De toute évidence, sa vision était juste. Et tant que Président, bien que malmené par une crise politico-militaire sans précédent lancée contre lui par le même Alassane Ouattara, avec son premier gouvernement il aura eu le mérite d’expérimenté avec succès cette théorie. Qui ne se rappel pas « le budget sécurisé » et tous ce qui allait avec en terme de projection vers une totale souveraineté économique ?

Même la partition du pays en deux et la perte des ressources économique du Nord du pays qui en résultait, même le sabotage continuel des ministres de la mouvance politique de Ouattara entrés au gouvernement au nom des accords de paix n’auront pas eu raison des plans de gestion économique mis en place par les hommes du Président Laurent Gbagbo.  

 

En dépit de l’existant et du travail abattu pour en arriver à cette stabilité économique, Alassane Ouattara le Docteur en économie n'a toujours pas compris ou simplement veut il liquider notre pays en faisant de lui un esclave de l’oppressif system bancaire international.

 

En effet il s'apprête à ENCORE livrer la Côte d'Ivoire au FMI comme entre 1990 et 1993. Cet ancien fonctionnaire de cette institution international n’est pas sans connaître le coté pervers des relations entre le FMI et les pays qu’il étrangle carrément. Au fil des années le FMI n’a fait que rendre les pays pauvres encore plus pauvres.

Et cette fois, dans ses nouvelles relations avec Alassane Ouattara et la Côte d’Ivoire, la population Ivoirienne risque fort de boire le calice jusqu'à la lie avec cette demande du FMI concernant  « la fin des subventions sur le prix du carburant » (donc hausse du prix du carburant à la pompe) et « des hausses du tarif de l’électricité » pour pouvoir bénéficier de nouveaux crédits pour l’« investissement si nécessaire dans de nouvelles capacités de production ».

 Alassane Ouattara, FMI, banque Mondiale, Laurent Gbagbo, france 2012, abidjan, côte d’ivoire,nicolas sarkozy, rdr, le patriote, gbagbo,  françafricain, claudus kouadio, le blog de claudus

En somme, dans sa « quête du plus simple » via l’endettement rapide chez « ses amis » du FMI, la Côte d’Ivoire vient de se voir imposer une cure d'austérité avec une probable hausse du coût de l'électricité et du carburant pour la population qui va encore trinquer sous le poids de la démission du pouvoir Ouattara face aux responsabilités qu’il a voulu porter.

 

Claudus Kouadio

07 mai 2012

Présidentielles 2012 en France : Vue d’Abidjan, mieux que la victoire de Hollande, la chute de Sarkozy

Dimanche 6 Mai 2012, il est 17h59 mn GMT. La France attend avec frénésie l’annonce des résultats du scrutin présidentiel de 2012. Dans la minute qui suit, le visage du nouveau Président élu par le peuple de France devrait apparaître sur les écrans de toutes les chaînes infos des télés Françaises. Entre angoisse et surexcitation, l’ambiance est autant surchauffée qu’électrique.

Quand sonne 18h et qu’apparaît sur les écrans de télévisions le visage placide de François Hollande, une clameur tonitruante se fait entendre à 6.000 Km de l’Hexagone. Abidjan la martyre exulte. Elle ne célèbre pas spécialement la victoire du candidat du parti socialiste, mais manifeste sa joie face à ce revers historique de Nicolas Sarkozy avec qui les patriotes Ivoiriens ont des antécédents qui sont solidement enracinés dans le Présent de la Côte d’Ivoire.

France 2012, François Hollande,Abidjan, Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, Nicolas Sarkozy, RDR, Française d’Outre Mer, Le Patriote, UMP, Gbagbo, claudus Korogho,  Françafricain, claudus kouadio; le blog de claudus

Ce « Hourra » strident va donner suite à d’autres scènes de joie « contenue » dans plusieurs quartiers de la ville. Joie contenue parce que plus qu’un symbole de l’impopularité de Sarkozy en Côte d’Ivoire, cette célébration harasse le « camp » Ouattara et ses sbires installés au pouvoir suite à un acte terroriste des soldats Français sous les ordres du futur ex-locataire de l’Elysée.

Rendons nous à l’évidence ; le scrutin présidentiel Français de 2012 s’est traduit en Côte d’Ivoire par une fâcheuse tournure à la hauteur de l’ingérence de Nicolas Sarkozy dans les affaires de l’état Ivoirien avant, pendant mais surtout après sa guerre contre le Président Gbagbo dite « crise post électorale ».

D’un coté les Patriotes Ivoiriens qui espéraient la fin du duo Françafricain Ouattara-Sarkozy, et de l’autre les partisans de la rébellion armée du RDR qui sont déboussolés à l’idée de perdre les privilèges de l’assistanat de Sarkozy qui jusque là est arrivé à couvrir les dérives et autres frasques de ce régime Ivoirien qu’il a voulu et façonné à l’image d’une préfecture Française d’Outre Mer. Ces derniers qui se veulent être des sujets d’une sorte de colonie Française accusent très difficilement la défaite de leur « maître » ; défaites qui les plongent dans l’incertitude et une confusion qui les conduits à faire des écarts vis-à-vis du nouveau Président Français élu et pire, des bourdes diplomatiques au plus haut Niveau.

Dans une totale lubie d’illuminé, « Le Patriote » quotidien officielle du RDR le parti politique d’Alassane Ouattara titre ce matin : « Après sa courte défaire à la Présidentielle Française Merci, Sarko ! La Côte d’Ivoire et l’Afrique ne t’oublieront jamais. LE FPI JUBILE POUR RIEN ; Hollande ne libérera pas Gbagbo ‘l’infréquentable’» Belle allégeance au Maître « Nicolas Sarkozy 1er,  Roi de Côte d’Ivoire »

France 2012, François Hollande,Abidjan, Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, Nicolas Sarkozy, RDR, Française d’Outre Mer, Le Patriote, UMP, Gbagbo, claudus Korogho,  Françafricain, claudus kouadio; le blog de claudus

Hors donc un Président Français peut faire libérer un détenu de la CPI ? Alors le sens contraire est plus qu’une évidence. Cette « une » plus que révélatrice ne fait que confirmer l’hypothèse du rôle malsain de Sarkozy et de la France dans l’enlèvement et le transfèrement illégale du Président Laurent Gbagbo en Hollande devant la CPI. La manifestation de fidélité du clan Alassane Ouattara ne s’est pas arrêtée là. Le quotidien Français le Figaro par une dépêche publiée cet après midi fait était du fait que « Nicolas Sarkozy a reçu en fin matinée à l'Elysée [...] Alassane Ouattara, actuellement en visite privée en France. Au lendemain de sa défaite au second tour de l'élection présidentielle face à François Hollande, le chef de l'Etat sortant, qui quittera officiellement ses fonctions le 15 mai, s'est entretenu pendant une demi-heure avec Ouattara, qu'il a lui-même accueilli sur le perron de l'Elysée, sans protocole. " Bourde diplomatique ou normale nullité politique ?

France 2012, François Hollande,Abidjan, Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, Nicolas Sarkozy, RDR, Française d’Outre Mer, Le Patriote, UMP, Gbagbo, claudus Korogho,  Françafricain, claudus kouadio; le blog de claudus

Avant même d’adresser ses félicitations au nouveau Président élu en France, Alassane Ouattara dans une ultime marque de soumission se précipite aux pieds de son ancêtre Gaulois ? Cet acte empreint de flétrissure et de manque de convenance est à mettre au compte de la grande fébrilité de Dramane Ouattara qui va devoir amorcer des relations nouvelles et certainement voulues claires par le « changement » que  prône François Hollande. A la suite de son entrevue avec son « patron » il ferra ensuite amande honorable via un courrier au Président François Hollande qu’il félicite ENFIN pour ensuite demander une "consolidation des liens privilégiés" entre les deux pays que sont la Cote d’Ivoire et la France.

Cette confrontation a distance s’est même déporté hier à Paris à la place de la Bastille où les patriotes Ivoiriens vivant en France on arborés le Drapeau Orange-Blanc-Vert de la République de Côte d’Ivoire comme pour faire un doigt de nez à Nicolas Sarkozy et à l’UMP.

France 2012, François Hollande,Abidjan, Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, Nicolas Sarkozy, RDR, Française d’Outre Mer, Le Patriote, UMP, Gbagbo, claudus Korogho,  Françafricain, claudus kouadio; le blog de claudus

Pour les patriotes Ivoiriens fidèles à l’idéologie du Président Laurent Gbagbo, une autre bataille commence : mettre Nicolas Sarkozy dépourvu de son immunité Présidentielle face à ses responsabilités dans l’aggravation de la crise Ivoirienne et mieux, le voir juger et condamner pour ses nombreux crimes commis en Côte d’Ivoire au nom de la France.

06 août 2011

Un bus tombe dans la lagune: Le Pouvoir Ouattara Accuse Gbagbo

20110806-08_lepatriote_3516.jpg

Un Bus pour éviter un accident sur le Pont Felix Houphouet Boigny, tombe dans la lagune et fait 37 Morts...
Le pays tout entier est en Deuil... mais tente de rester digne et valeureux en pleurant ses morts. 

Pendant ce temps, voila ce que raconte le Journal de Hamed Bakayoko le gros Bras devenu Ministre de l’Intérieur par la force des armes de guerre meurtrières. 

A la une du journal Le Patriote,
Bus défaillants importes par GBAGBO, pompiers démunis, ce qui peut expliquer le drame.

Qu'est ce que GBAGBO a avoir avec cet accident de bus ? 
Comment peut on être a ce point irresponsable ?


J'ai honte !!! Honte de ce pouvoir effrayé, immoral, sans scrupule, dénué d'amour et de Conscience.

Nous disons 'Yako' aux familles de victimes et continuons de prier pour le repos de l'ame de nos freres qui ont péris lors de ce drame. 
QUE DIEU AIT PITIÉ DE LA COTE D"IVOIRE

27 novembre 2010

Rebaptisons le quotidien Ivoirien "LE PATRIOTE" en "LE PANTIN ILOTE"

 

cc.jpg

Sans risque de nous tromper nous pouvons citer ici ce journal qui, un jour de quiétude matinale a prit sur lui l’engagement de diviser la cote d’Ivoire en deux (2) et d’y introduire le feu.
Le journal LE PATRIOTE qui est la publication de MAYAMA EDITION ET PRODUTION qui appartient au sieur Ahmed Bakayoko, qui lui-même est un responsable du R.D.R…responsable de la première et malheureuse guerre en Côte d’Ivoire.

Avec ces œuvres macabres et la manifestation grandiose de haute mauvaise foi dont fait preuves cette publication, il parait important de lui enlever ce nom important et républicain qui est LE PATRIOTE pour le rebaptiser LE PANTIN ILOTE

Pourquoi ? Telle est la question normale que ce poserait le lecteur de cet écrit.

PATRIOTE a pour définition une personne qui aime sa patrie et qui s'y dévoue.
LE PANTIN est une Personne sans volonté et influençable et L’ILOTE c’est celui qui est réduit, dans une société, au dernier état d'abjection ou d'ignorance.