topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

31 octobre 2013

Le Securocrate Ivoirien Hamed Bakayoko retient Michel Gbagbo en otage à Abidjan.

michel gbagbo, jacqueline chamois, rfi, prison bouna, laurent gbagbo, liberez michel gbagbo, claudus kouadio, le blog de claudus , onuci, abidjan, ccdo, les observateurs de france 24, frci, la haye, fpi, lmp, miaka ouretto, cpi, pascal affi n’guessan, alassane dramane ouattara, laurent gbagbo, emmanuel altit, procès 18 juin, report de l'audience laurent gbagbo, procès gbagbo, maitre agathe bahi baroan, professeur dov jacobs, maitre jennifer naouri, maitre natacha fauveau ivanovic, #freegbagbo, claudus kouadio, le blog de claudus, liberte provisoire, dozo, bakayoko-ly ramata, mpci, rdr, ndouba valentin, gilbert marie aké n’gbo, koné zakaria

Libéré provisoirement de la prison de Bouna (Nord de la Côte d’Ivoire) pour avoir commis le « crime d’être le fils de Laurent Gbagbo son père », Michel Gbagbo a deux rendez-vous important en Europe : une entrevue avec la juge française en charge de sa plainte contre le chef rebelle Soro Guillaume et les chefs de guerre de Alassane Dramane Ouattara, puis une visite au Président Laurent Gbagbo à la Haye dans la prison de Scheveningen. Mais hier, sans raisons juridiques ou administratives valables, le « loubard » Hamed Bakayako securocrate en chef du pouvoir brutal de Alassane Dramane Ouattara s’est opposé à ce que Michel Gbagbo quitte le territoire Ivoirien bien même qu’il ait auparavant pris acte de la nécessité de la procédure en cours au niveau de la France en accord avec le procureur de la République bananière de Cote d’Ivoire. 
Cela est simplement scandaleux et dénote de la grande frilosité de ce régime de criminels qui font de l’impunité un art nouveau dans la gestion du pouvoir illégitime avec lequel ils sévissent contre le peuple de Côte d’Ivoire. Retenir ainsi Michel Gbagbo est assimilable à une prise d’otage. 

michel gbagbo, jacqueline chamois, rfi, prison bouna, laurent gbagbo, liberez michel gbagbo, claudus kouadio, le blog de claudus , onuci, abidjan, ccdo, les observateurs de france 24, frci, la haye, fpi, lmp, miaka ouretto, cpi, pascal affi n’guessan, alassane dramane ouattara, laurent gbagbo, emmanuel altit, procès 18 juin, report de l'audience laurent gbagbo, procès gbagbo, maitre agathe bahi baroan, professeur dov jacobs, maitre jennifer naouri, maitre natacha fauveau ivanovic, #freegbagbo, claudus kouadio, le blog de claudus, liberte provisoire, dozo, bakayoko-ly ramata, mpci, rdr, ndouba valentin, gilbert marie aké n’gbo, koné zakaria

Pendant que la chasse aux innocents « Pro-Gbagbo » se poursuit avec son lot de tueries gratuites, Ouattara protège les bourreaux de notre peuple. « Cela Suffit » et le Digne Peuple de Côte d’Ivoire pense de plus en plus à se « lever » contre l’injustice. 

Insécurité à Abidjan : Un soldat de l'armée de Ouattara tente de dépouiller un homme


Scène surréaliste dans un pays normal. Mais en Côte d'Ivoire cela est rangé dans la case « routine ». Un soldat FRCI (nouveau nom de l'armée de rebelles de Alassane Dramane Ouattara) qui en pleine rue et devant témoin tente de dépouiller un homme de son téléphone portable après l'avoir rudoyé dans le but de l'intimide. 
Désabusé la victime du soldat appel au secours ; il demande même au soldat de le conduire à la police pendant qu'il crie aux passants d'appeler le CCDO un autre corps de la police malheureusement aussi gangrenés. Voici le visage du drame à ciel ouvert que subit au quotidien le peuple de Côte d'Ivoire. 
Ouattara a donné « le droit de tuer » à ces nouveaux seigneurs de la gâchette facile qui ont investi tous le pays et Abidjan en particulier. L'impunité étant devenu mère des crimes gratuits, les rebelles FRCI boostés à l'adrénaline que semble leur donné l'image du pouvoir sans fin de leur « Chef » Alassane Ouattara, traumatisent Abidjan et le pays tout entier depuis de longs mois avec au compteur des civils tués au quotidien pour des raisons souvent puérils, banales.
Avec sa désespérante insécurité, Le Nouveau 'Abidjan' devient la perle des lacunes

--- Video reprise par Les Observateurs de France 24

 onuci, abidjan,CCDO, Les Observateurs de France 24, frci,  la haye, fpi, lmp, miaka ouretto, cpi, pascal affi n’guessan, alassane dramane ouattara, laurent gbagbo, emmanuel altit, procès 18 juin, report de l'audience laurent gbagbo, procès gbagbo, maitre agathe bahi baroan, professeur dov jacobs, maitre jennifer naouri, maitre natacha fauveau ivanovic, #freegbagbo, claudus kouadio, le blog de claudus, liberte provisoire,dozo, bakayoko-ly ramata, mpci, fpi, rdr, ndouba valentin, gilbert marie aké n’gbo, laurent gbagbo, alassane dramane ouattara, koné zakaria,

Un homme en uniforme tente de racketter un passant en pleine nuit. La scène a été filmée par un habitant d’Abidjan. Cette vidéo tire la sonnette d’alarme sur les exactions commises par de prétendus militaires en Côte d’Ivoire.
La vidéo a été postée sur YouTube, mardi 29 octobre, par Claudus Kouadio, un activiste pro-Gbagbo, installé au Ghana. Depuis, elle a essentiellement été retweetée par des internautes, sympathisants de l’ancien président ivoirien. 
 
La vidéo s’ouvre sur deux hommes qui s’empoignent. L’un d’entre eux, qui porte un uniforme rappelant celui des éléments des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire [FRCI], retient un jeune homme en civil par son T-shirt. Ce dernier crie : "voleur ! Il veut me voler !" À 0’30, il s’adresse à l’agresseur : "tu veux me voler mon portable !", avant de demander à des personnes hors champs : "il faut appeler la CCDO ! Appelez la police !"

02 septembre 2013

GHANA : le HCR sous pression du régime Ouattara refuse les papiers de réfugié à Damana Pickass Pickass.

Damana Adia Pickass, COPIE ,HCR , Ghana refugees Board, Front populaire Ivoirien , fpi, Laurent Gbagbo,  Affi , CEI , Bamba Yacouba ,RDR, Nicolas Sarkozy ,Adou Akéssé André DAMANA,MACA ,Ansar Dine ,ONUCI , Assoa Adou, Didier Dépri, Notre voie

Depuis quelques jours, des informations de plus en plus concordantes nous font état de ce que Monsieur Damana Adia Pickass actuel président de la coalition des patriotes Ivoiriens en exil COPIE s’est vu refuser un document officiel du HCR notamment le passeport d’asile dont le processus d'établissement a commencé il y a peu au siège du Ghana refugees Board , cette institution des Nations Unis dans la capitale Ghanéenne. Pourtant, dans ce même élan de nos investigations il est apparu que tous les autres officiels du Front populaire Ivoirien en exil et proches collaborateurs du président Laurent Gbagbo ont pu sans obstacle se faire enregistrer pour l’acquisition dudit document. Comment donc comprendre et expliquer qu’il soit le seul à se voir refuser ce droit ?

Rappelons que Damana Adia Pickass est administrateur civil, ancien membre de la commission électorale indépendante(CEI) ivoirienne, conseiller spécial du président Affi (FPI), est celui là qui a montré et démontré par son opposition courageuse et historique devant les médias nationaux et internationaux qu’un coup d’état électoral se préparait au sein de la CEI contre le président Laurent GBAGBO, lors des dernières élections présidentielles de novembre 2010.
En effet, après les élections présidentielles, la CEI chargée d’organiser ce scrutin devait proclamer les résultats provisoires suivant un mode opératoire interne à la commission. Ces résultats doivent être consolidés par tous les commissaires de la dite organisation avant sa proclamation officielle .Principe respecté au premier tour du scrutin et brusquement foulé aux pieds au deuxième tour par les partisans de Monsieur Ouattara dont Monsieur Bamba Yacouba le porte-parole de la CEI.
Cet acte de DAMANA Pickass n’a jamais été digéré par le candidat du RDR, ses partisans et ses soutiens étrangers. En représailles, la résidence de l’actuel Président de la COPIE a été attaquée et bombardée à l’arme lourde par l’aile armée du RDR. Si l’on n’a déploré aucune perte en vie humaine, les dégâts matériels par contre ont été énormes. Après l’installation par la force de Monsieur Ouattara à la Présidence par son ami Nicolas Sarkozy alors chef d’Etat français, plusieurs membres de la famille DAMANA sont attaqués, leurs résidences pillées. Ils ont du fuir la Cote d’ivoire pour se réfugier au Ghana en vue d’avoir la vie sauve.

Depuis plus de 2 ans, le domicile de l’actuel président des patriotes ivoiriens en exil, est toujours occupé par les forces de Ouattara. Le régime Ouattara s’est donné pour programme, l’arrestation de DAMANA Pickass par tous les moyens selon des confidences de Ahmed Bakayoko son Ministre de l’intérieur dont on a eu écho. N’arrivant pas à le faire plier, les stratèges du régime Ouattara optent pour l’intimidation et le chantage. Pour preuve, l’arrestation de son ainé Adou Akéssé André DAMANA encore détenu à la MACA (Notons qu’en Droit, les parents de l’auteur d’une infraction si elle existe, ne peuvent payer à sa place).
Vu que ces actes barbares et injustifiés ne portent pas fruits, des pressions sont exercées sur les autorités ghanéennes pour l’arrêter et l’extrader. Les arguments trouvés et qui n’existent que dans l’esprit de ses accusateurs, toujours incapables d’apporter ne serait ce qu’un commencement de preuves, sont entre autre la présumée collaboration avec le mouvement islamique Ansar Dine qui avait occupé le nord du Mali, sa collusion avec le Capitaine Sanogo qui avait renversé A.T.T ex-chef d’état malienne en vue de renverser le régime Ouattara, la responsabilité de Pickass dans l’attaque d’un convoi de l’ONUCI dans l’Ouest ivoirien qui a vu la mort de quatre casques bleus. Des pressions énormes sont également exercées sur le HCR Ghana pour lui refuser le titre de refugié politique.

damana adia pickass,copie,hcr,ghana refugees board,front populaire ivoirien,fpi,laurent gbagbo,affi,cei,bamba yacouba,rdr,nicolas sarkozy,adou akéssé andré damana,maca,ansar dine,onuci,assoa adou,didier dépri,notre voie

damana adia pickass,copie,hcr,ghana refugees board,front populaire ivoirien,fpi,laurent gbagbo,affi,cei,bamba yacouba,rdr,nicolas sarkozy,adou akéssé andré damana,maca,ansar dine,onuci,assoa adou,didier dépri,notre voie

damana adia pickass,copie,hcr,ghana refugees board,front populaire ivoirien,fpi,laurent gbagbo,affi,cei,bamba yacouba,rdr,nicolas sarkozy,adou akéssé andré damana,maca,ansar dine,onuci,assoa adou,didier dépri,notre voie

damana adia pickass,copie,hcr,ghana refugees board,front populaire ivoirien,fpi,laurent gbagbo,affi,cei,bamba yacouba,rdr,nicolas sarkozy,adou akéssé andré damana,maca,ansar dine,onuci,assoa adou,didier dépri,notre voie

Alors que tous les refugiés politiques devraient en bénéficier de plein droit, DAMANA Pickass vient de se voir refuser le Passeport de refugié par les responsables du "Ghana refugees board".
Fait intriguant c’est qu’il est le seul à être frappé par cette mesure là où le responsable de la coordination du FPI en exil le docteur Assoa Adou et plusieurs ministres du gouvernement Gbagbo, DG, etc.… ont vu leur requêtes acceptées.

Alors pourquoi tant de haine à l’encontre d’une personne dont le seul crime est d’être un partisan de la justice et de la transparence, en plus d’être un fidèle des idéaux du Président GBAGBO ?
Lui reproche-t-on sa farouche volonté de faire respecter la transparence au sein de la commission électorale de son pays qui a mis à nu tout le système de fraude du clan Ouattara ? Lui en veut-on pour son combat en faveur du respect des lois et institutions de son pays ?
Ce qui est intriguant c’est le comportement du HCR. On peut comprendre qu’il puisse subir des pressions mais de là à faire le jeu du régime Ouattara est difficile à avaler. Le HCR est une structure spécialisée de l’ONU, et son rôle est d’aider les nationaux d’un pays en guerre, réfugies sur le territoire d’un autre pays, par une prise en charge et une assistance leur permettant des conditions de vie décente sur leur nouveau territoire d’accueil. La question des réfugies est prévue et organisée par le droit international.
Ou bien le HCR est-il dans la logique du soutien tout azimut apporté par l’ONU à Ouattara pendant la crise postélectorale en Cote d’ivoire ?
Joint au téléphone, Damana Pickass a confirmé les faits. Et le président de la COPIE s’est refusé à tout commentaire arguant que le dossier est suivi avec beaucoup d’attention par la coordination du FPI en exil, en étroite collaboration avec le "Ghana refugee board". Le concerné est donc serein et imperturbable face à cette énième machination de Ouattara.

Didier Dépri in Notre voie du Lundi 02/09/2013.

19 mai 2013

VOICI PAR QUI ET POURQUOI LE MAJOR IBRAHIMA COULIBALY (IB) A ETE TUE.

Ce qui sépare le Major IB de son Mentor Alassane Dramane Ouattara dès le départ de la Rébellion, en Décembre 1999 d’abord et en Septembre 2002 ensuite est déjà une simple question de morale politique. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

En Décembre 1999, le père Noel n’était pas celui que l’on croyait, parce qu’un Général de brigade cachait un économiste qui ne voulait pas être taxé de « Putschiste ». Alassane Dramane Ouattara avait alors reproché à Ibrahima Coulibaly, de n’avoir pas abattu Henry Konan Bédié, qu’il a laissé se réfugier à la résidence de l’ambassadeur de France à 20 mètres de la résidence officielle du Chef de l’Etat. Tous ceux qui avaient alors entendu Alassane Dramane Ouattara vociférer  dans sa colère irraisonnée, ont retenu cette phrase assassine qui donnait froid dans le dos : « Pourquoi a-t-il laissé ce connard s’échapper, il fallait absolument l’abattre. Avec tous les milliards qu’il a, il reviendra à coup sûr nous emmerder » Dixit ADO. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

La suite des évènements ne fut pas celle qu’il avait prévue. Et Laurent Gbagbo arriva au pouvoir. Mais ceci est une autre histoire…

En Septembre 2002 la violence nous rend de nouveau visite et la source et l’initiative viennent de la même personne. Alassane Dramane Ouattara possède une ipséité et une unicité  qui font de lui un être vraiment à part. Personne ne peut être comme Alassane Dramane Ouattara et Alassane Dramane Ouattara ne peut être comme personne d’autre, croyez moi. C’est en connaissance de cause que je me suis mis dans une opposition ferme et fermée à tous ses projets et à toutes ses ambitions. Pour tout dire, Alassane Dramane Ouattara ne fonctionne pas comme un être humain, il est véritablement l’associé du Diable, impitoyable et sanguinaire. Il a passé un pacte avec la Mort. Tout ce qu’il touche tombe dans le malheur et la désolation. Est-il nécessaire d’exposer tous les tableaux macabres qui entourent ses actes ? Les chauffeurs de ce pays se sont-ils mis brusquement et volontairement à rater tous les virages en rase campagne et tous les ponts de la ville d’Abidjan depuis que Alassane Dramane Ouattara prétend qu’il est Président ? Récemment encore à Man la Cote d’Ivoire a failli perdre tout son gouvernement dans un accident d’avion ! Même les jeunes boxeurs ne se relèvent plus de leurs KO sur le ring. Dire cela n’est assimilable ni à une diffamation ni à un crime d’aucune sorte. Les faits sont là, sous nos yeux, tous les jours. Du reste, je n’ai pas de qualités divinatoires dans mon patrimoine génétique mais ma connaissance de l’homme Alassane m’a fait dire des choses graves qui avaient été couvertes en son temps par « les bruits et les fureurs » des usurpateurs et des imposteurs. Pour autant, je ne me crois pas autorisé à demander au bon peuple de Côte d’Ivoire de plaider coupable d’angélisme et de Naïveté. Même pas à ceux de ma propre Région qui m’ont reproché et qui continuent de me reprocher d’avoir choisi de soutenir un homme de l’Ouest : Laurent Gbagbo. Ceci n’était qu’une petite digression qui avait pour but de mieux situer le sujet par rapport au caractère dangereux et associable de Alassane Dramane Ouattara.

Ou en étions-nous ? Aux 18 et 19 Septembre 2002.

Alassane fait attaquer la Cote d’Ivoire et la fait couper en deux à la hauteur de Bouaké. Voici venu le deuxième sujet de discorde entre le Major Ibrahima Coulibaly et Alassane Dramane Ouattara. Le fondement du désaccord est économique mais il est surtout moral. Alassane Dramane Ouattara demande à son poulain de spolier les paysans du Nord d’une somme avoisinant les 10 Milliards de F.CFA, au bénéfice d’un homme d’affaires Malien du nom de Sidy Kagnassi, en proposant à IB un bakchich de 500 Millions F.CFA pour son silence.  Le Major IB refuse cette offre et rappelle à son Mentor qu’il n’a pas fait la révolution pour ça. Il n’en fallait pas plus pour que IB se trouve brutalement écarté de la tête de la Rébellion au profit de Soro Guillaume. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Ibrahima Coulibaly n’a jamais plus retrouvé sa place de leader de la Rébellion.

Alassane Dramane Ouattara savait pertinemment qu’être Président de la République n’est pas une fonction mais une mission. Mais il n’en avait cure. Il savait depuis longtemps que les occidentaux l’avaient coopté pour assouvir leur triste dessein en Côte d’Ivoire. Ces sponsors savaient de surcroit pouvoir se servir d’Alassane Dramane Ouattara pour nourrir et appliquer le funeste projet d’imposer à notre pays une guerre de basse intensité de type Casamançais ou Colombien, pour s’octroyer parallèlement toutes latitudes et facilités pour piller nos ressources. Pour atteindre leur but, les blancs qui sont méthodiques et qui ne font rien au hasard avaient déjà positionné Dominique Nouvian Folloroux dans le pays. Elle deviendra très vite Madame Ouattara. Le tandem est constitué. A l’université on dirait le binôme.  Mais qui est Madame Ouattara Dominique Nouvian Folloroux ? 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Elle aussi est exceptionnelle à sa manière mais elle est exceptionnellement négative pour des raisons simples : Elle est de basse extraction et ceci expliquant cela, elle a un lourd complexe d’infériorité à liquider; de préférence sur le dos des autres. Ce n’est pas tout: elle est atteinte d’une gravissime boulimie d’argent, d’or, de pierres précieuses et de pierres patrimoniales. A cela il faut ajouter une envie de pouvoir démesurée, et un désir permanent de proximité avec « les grands de ce monde ». Elle veut faire partie du Gotha, de la Jet-Set, fut-il au prix de milliers de morts. Pour notre malheur elle a choisi la Cote d’Ivoire.

C’est ce couple là, ce duo de maitres-chanteurs qui a fait froidement assassiner le Major Ibrahima Coulibaly au PK-18 à Abobo.

 ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Le soir même de l’acte criminel, IB sent venir le complot avec quelques un de ses proches, mais il connait les donneurs d’ordres. Il appelle en vain Alassane, se tourne ensuite vers son épouse Dominique qu’il connait bien, pour avoir jadis assuré sa sécurité rapprochée. « Pourquoi ton mari veut il me tuer, qu’est-ce que je lui ai fait ? » Et Dominique de lui répondre « Ne t’en fais pas, je vais arranger ça ». Moins de deux heures après cet échange, un commando lourdement armée mettait fin à la vie du soldat séditieux certes mais adulé par ses hommes et par sa Région. Je puis assurer que l’histoire confirmera ce que vous venez de lire. Ibrahima Coulibaly n’était pas armé, il avait son téléphone portable à l’oreille. Devinez qui était à l’autre bout du fil et qui a entendu les tirs meurtriers. Quelles leçons tirer de la mort de cet homme, qui n’était pas pire que ses assassins. Je ne m’attarderai pas sur ceux qui se sont réjouis de sa mort et qui se  reconnaitront ici, en attendant leur tour. Ce qu’il faut retenir de la mort de cet Ivoirien de souche (il est originaire de Séguéla), c’est moins les raisons objectives et évidentes que je vous ai données, que l’agenda caché du principal meurtrier Alassane Dramane Ouattara. On s’est empressé de me traiter de xénophobe et de vendu,  quand j’ai osé dire il y a quelques années que Alassane Dramane Ouattara n’était pas Ivoirien.  Préparons-nous maintenant à payer le prix de notre aveuglement ou de notre mauvaise foi. Avec son projet de nouveau code de la nationalité, et celui de sa réforme agraire, nous auront compris avant longtemps, qu’Alassane Dramane Ouattara veut nous déposséder des deux choses qui ne sont pas négociables pour les enfants de ce pays.  Et chacun sait qu’il veut le faire au bénéfice de ses frères Mossi dont il a favorisé et précipité l’immigration sauvage en Côte d’Ivoire. Ne nous y trompons pas, Le Nord souffrira plus encore que l’Ouest et le Sud. Tout le monde sait que le bétail électoral clandestin qui a fait son succès au Nord n’est pas reparti au Burkina Faso et qu’il impose aux autochtones Senoufo et Malinké impuissants, une loi des vainqueurs justifiée  par la présence de leur frère de sang Alassane Dramane Ouattara au palais de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire. Tout ayant valeur d’exemple, je voudrais maintenant vous expliquer pourquoi j’ai choisi le cas du Major Ibrahima Coulibaly pour démontrer que Alassane n’est pas Ivoirien et qu’il n’a investi ce pays avec brutalité que pour favoriser ses frères de sang Burkinabè. Le Major IB a servi Alassane Dramane Ouattara pendant ses années de braises. Il était un soldat redoutable. Le General Doué Mathias en sait quelque chose. Mais il n’était pas seul sur les champs d’opérations. Dès le départ un bandit de grand chemin, Amadé Ourémi, avait pris possession du Mont Péko.

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Tout le monde le savait. Le Député Déhé Gnahou originaire de cet endroit avait à maintes reprises posé officiellement le problème à l’assemblée Nationale sans succès, parce que le vrai patron de la Rébellion Alassane Dramane Ouattara bloquait toutes les initiatives à ce sujet. Le chef Rebelle Mossi Amadé Ourémi servait et garantissait trop d’intérêts croisés en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso pour se sentir menacé. Il faisait là-bas, sur le Mont Péko, exactement ce qu’il voulait au vu et au su de tous y compris de l’ONUCI. Personne ne pouvait l’affronter militairement et même politiquement. Avant sa dernière visite à l’Ouest, les Ivoiriens, s’ils ne sont pas frappés de cécité, doivent avoir constaté que Alassane Dramane Ouattara  avait invité Blaise  Compaoré à Yamoussoukro. Ce n’était pas pour admirer les crocodiles sacrés qui ont survécu au Vieux. Le centre d’intérêt de cette rencontre était le cas de leur frère Mossi Amadé Ourémi qui règne en maitre absolu sur toutes les richesses de la région du Mont Péko et qui dispose comme il l’entend de la vie des autochtones. Il possède une puissante armée et tout le désordre de l’Ouest part de chez lui. Alasssane le sait, Blaise le sait, Konders le sait donc le monde entier le sait. Alassane Dramane Ouattara a même menacé récemment d’envoyer 6.000 soldats FRCI contre son camp retranché pour ensuite se raviser. Au cours de sa dernière visite à l’Ouest, Alassane Dramane Ouattara a lâché une phrase inquiétante au sujet de Amadé Ourémi quand un journaliste s’est inquiété de sa longévité dans l’Ouest : « Je vais m’en occuper  » avait alors dit Alassane « Le problème sera réglé bientôt ». Compaoré a-t-il donné son accord à Yamoussoukro ? Alassane peut-il mettre fin à cette spoliation sauvage des Ivoiriens de l’Ouest ? Les rumeurs courent, elles courent et chacun sait que Alassane Dramane Ouattara a proposé 10 Milliards de F.CFA à Amadé Ourémi avec la caution de Blaise Compaore pour qu’il abandonne la Foret classée du Mont Péko. Evidemment, personne ne croit vraiment à ce deal mais certains Ivoiriens n’hésitent pas à suggérer qu’il suffit qu’Alassane Dramane Ouattara lui accorde la Nationalité Ivoirienne pour que le tour soit joué !

Le Président Mossi qui gouverne la Cote d’Ivoire pour les Mossi, dispose même du pouvoir de l’article 48 de la constitution pour se passer du « vote des bêtes sauvages » d’une assemblée Nationale qui lui est pourtant totalement acquise. Peut-être n’a-t-il plus aucune confiance en Soro Guillaume.

Cependant, une question demeure, lancinante et accablante pour Alassane Dramane Ouattara : pourquoi lui a-t-il été possible de se débarrasser si facilement du Major IB et pourquoi à contrario est-il si compliqué de chasser Amadé Ourémi des terres de nos frères de l’Ouest, alors qu’ils ont tous les deux troublé la Cote d’Ivoire de la même manière ? Il ne vous a pas échappé que l’un, le Major Ibrahima Coulibaly est Ivoirien, l’autre Amadé Ourémi est Mossi. Mossi comme Alassane Dramane Ouattara. Alassane tue les Ivoiriens sans aucune forme de procès mais s’impose le devoir de protéger ses frères Mossi. C’est la stricte vérité. Soro Guillaume le complice et le compère, devrait en tirer leçon s’il tient à sauver sa peau. 

ib,ibrahim coulibaly,charles banny,cdvr,alassane dramane ouatarra,ado,laurent gbagbo,amade ouremi,sidy kagnassi,dominique nouvian folloroux,mont peko,blaise compaoré,konders,onuci,frci,henri konan bedie

Alassane Dramane Ouattara n’est pas bon.

J’ai entendu au cours d’un débat un membre influent de l’inutile CDVR de Charles Banny à court d’arguments, dire que « la plupart des gens sont bons et honnêtes » Je me suis dit en silence : « Alors, mon bonhomme, on n’a pas dû rencontrer les mêmes »

 

MAMADOU BEN SOUMAHORO 

Ancien Député à l’assemblée Nationale de Côte d’Ivoire    

     Le 15 Mai 2013          

13 février 2013

Causerie-Débat: Koua Justin Parle avant le meeting du FPI.

fpi, koua justin, frci, alassane ouattara, laurent gbagbo, sit in, facebookers pour gbagbo, dictature, cote d'ivoire, claudus kouadio, onuci, le blog de claudus., hamed bakayoko, yopougon, place cp1

En prélude à la grande manifestation du 16 Février (meeting de la jeunesse du FPI à Yopougon), le camarade Koua Justin, Secrétaire national par intérim de la JFPI, était ce12 Février 2013 l'invité des FACEBOOKERS POUR GBAGBO pour une causerie débat.

~~~

CAMARADE KOUA JUSTIN BONSOIR ET MERCI D'AVOIR ACCEPTE NOTRE INVITATION.

Koua Justin: Merci à vous combattant, je suis heureux de me retrouver parmi vous.

LE PLAISIR EST PARTAGE, EST CE QUE TU PEUX TE PRESENTER A TOUS CEUX QUI NOUS SUIVENT EN CE MOMENT MEME ?

Koua Justin: Je suis le camarade KOUA Justin, celui qui assure pour l'heure l'intérim du secrétaire national de la JFPI, le camarade KONATE Navigué en exil.

COMMENT SE PORTE LE FPI ET LA JFPI EN PARTICULIER DANS LA SITUATION D'INSTABILITE CHRONIQUE QUE CONNAIT LE PAYS ?

Koua Justin: Les années 2011 et 2012 ont été des années de dures épreuves pour le FPI et sa jeunesse. Mais je crois que par la force de nos convictions nourries aux valeurs de gauche, nous avons réussi à imposer le FPI comme le principal parti en Côte d'Ivoire. Et le FPI est complètement huilé et prêt pour le combat démocratique.

ON PEUT DONC DIRE QUE LA JFPI FAIT SON ENTREE POLITIQUE A LA FAVEUR DE LA MANIFESTATION DU 16 FEVRIER 2013, SOUS QUEL SIGNE PLACEZ VOUS CETTE ANNEE 2013 ?

Koua Justin: Permettez que je rectifie pour éviter la confusion dans l'esprit des combattants. Ce n'est pas une rentrée politique. C'est un meeting pour exiger de la CPI, la libération pure et simple du Président GBAGBO Laurent. Il ne mérite pas d'être pris en otage par la bourgeoisie internationale, donc nous allons crier au monde entier pour obtenir sa libération.

SOIT. JE TE REMERCIE POUR LA RECTIFICATION. TOI QUI A PU FAIRE DES TOURNEES DANS LES QUARTIERS D'ABIDJAN QUEL EST LE MORAL DES IVOIRIENS ? QUELS SONT LES ASPIRATIONS DANS LE COURT ET LE MOYEN TERME ?

Koua Justin: Pas de soucis combattant, la clarté donne de la vitalité à la lutte.

Le moral des ivoiriens est disposé au combat. Et sachez que les ivoiriens sont déterminés à reconquérir leur liberté.

ON A CONSTATE UNE REPRESSION IMPLACABLE DE LA PART DES GOUVERNANTS A CHAQUE FOIS QU'UN RASSEMBLEMENT MEME AUTORISE PAR LE MINISTERE CONCERNE SE TIENT, A QUOI CELA EST DU SELON TOI ?

Koua Justin: Je voudrais simplement dire aux combattants où qu'ils se trouvent qu’aucun pays ne peut traverser plus grande tragédie que de plonger des millions de citoyens dans la conviction de n’avoir aucune part à leur propre société.

CAMARADE KOUA AVEZ-VOUS INFORME OFFICIELLEMENT LES CHANCELLERIES ETRANGERES DE LA TENUE DE CE MEETING EN DEHORS DES MEDIAS? JUSTE POUR LES PRENDRE A TEMOIN.

Koua Justin: Absolument, c'est le commencement de toutes démarches pour une structure sérieuse comme la Jeunesse du FPI. Toutes les chancelleries y compris les hommes du régime en charge des questions de sécurité dans notre pays d'insécurité ont été dument informées.

QUELLE EST LA POSITION DE LA JFPI SUITE AUX PROPOS TEINTES DE MENACES DU RDR CONCERNANT CE RASSEMBLEMENT DES DIGNES FILES DE LA CI ?

Koua Justin: Souffrez que je ne mentionne point le nom d'une structure clanique et tribale comme celle dont vous faîtes allusion par respect pour les combattants. Alors, prière ne pas faire attention à sa fébrilité. le meeting aura bel et bien lieu et aucun génie, aussi puissant soit il ne pourra nous empêcher de tenir ce meeting. Pour le triomphe de la vérité portée par le Président GBAGBO Laurent, aucun monstre ne peut nous freiner. Nous irons jusqu'au bout. Advienne que pourra !

NOUS AVONS TOUS CONSTATE QU'UN DIALOGUE POLITIQUE A ETE LANCE ENTRE LE FPI ET LE GOUVERNEMENT/RDR, PENSES TU VRAIMENT QUE LA DEMARCHE EST SINCERE QUAND ON SAIT QUE LE GOUVERNEMENT A TRAINE LES PAS ?

Koua Justin:Le FPI ne prospère que dans la sincérité dans la gestion des dossiers qui lui incombe. Maintenant quant à la sincérité du régime de Dramane, permettez que j’émette des réserves vu les difficultés qu'ils ont à comprendre même les notions en discutions. Pour discuter, il faut savoir, or le régime de Dramane est dans sa totalité caractérisé par l'inculture. En somme, nous sommes dans un clair-obscure.

LA RECONCILIATION EST ELLE ENCORE POSSIBLE AVEC LA TRAQUE DES PRO-GBAGBO EN DEPIT DE LA SITUATION ?
PLUSIEURS PERSONNALITES CIVILES ET MILITAIRES ONT ETE EXTRADES EN CI, QUEL EST TON SENTIMENT SUR CELA PAR RAPPORT A LA RECONCILIATION ?

Koua Justin: La réconciliation n'a jamais été une préoccupation pour le régime. Désolé de le dire ainsi, mais KONAN Banny est juste pour là pour des questions de décoration politique. Il est brandi pour justifier le gaspillage de l'argent du contribuable ivoirien. Sinon, il est lui même convaincu qu'il ne sert à rien. C'est un faire valoir. Pas plus.

QUE PENSES-TU DE L'ARRESTATION DE BLE GOUDE QUI A COMPLETEMENT EBRANLE LA JEUNESSE DIGNE IVOIRIENNE ?

Koua Justin: Quant à la seconde préoccupation, je m'interroge n'étant pas juriste : est ce qu'on peur appeler les cas de Blé Goudé, ABEHI et Jean Yves Dibopieu extradition ? Je pense plutôt que les camarades ont fait l'objet d’enlèvement par des voyous en mission pour le compte du régime ivoirien.

Ceux qui ont été ébranlé par l’enlèvement de BLE Goudé ont exprimé certainement des émotions digne des combattants de luxe. Sinon, tout combattant aguerri doit s'attendre à porter sa croix. Et faire face à toutes les situations quelque soit leur gravité. BLE Goudé lui même est un combattant, donc son moral est formaté au combat. Séchez vos larmes et allons au combat sans râles.

LE FPI COMPTE T-IL S'IMPLIQUER DANS LES PSEUDOS PROCES DE BLE GOUDE, DIBOPIEU JEAN YVES ET ABEHI NOEL ? SI OUI COMMENT ?

Koua Justin: C'est une question injurieuse pour l'instrument de combat qu'est le FPI. Des combattants sont arrêtés et vous vous posez des questions quant à l'implication du FPI dans les différents stupides procès que le régime leur réservera. Sachez pour votre gouverne, que le FPI, instrument construit par le Président GBAGBO Laurent à pour seule et unique mission : porter les aspirations du peuple ivoirien. Porter la voix des sans voix.

QUE PENSES-TU DE L'ASSERTION SELON LAQUELLE LE GHANA NE SERAIT PLUS UN ENDROIT SUR POUR LES IVOIRIENS FORCES A L'EXIL PAR LE GOUVERNEMENT DRAMANIEN ?

Koua Justin: Je ne suis pas informé d'une telle assertion. Et je suis un homme politique, je fais la politique. Jusqu'à ce jour, j'ai des milliers de frères, amis et connaissances qui y vivent. Donc le FPI à instruit sa Coordination de rentrer en contact avec les autorités du pays frère, qui à accepté d'accueillir nos frères sur son sol pour en savoir davantage. Souffrez donc que je ne fasse pas de commentaires qui échappent au contrôle de toute raison.

SANS RENTRER DANS LES CRITIQUES NON CONSTRUCTIFS, IL SEMBLE POUR LA PLUPART DES PATRIOTES QUE LA DIRECTION DU FPI NE FAIT PAS CE QU'IL FAUT AFIN DE RALLIER LES AUTRES MOUVEMENTS PRO-GBAGBO POUR FORMER UN GRAND GROUPE HOMOGENE POUR MENER LA LUTTE DANS LA DIASPORA. QU'EN PENSEZ-VOUS ET QUELS SONT VOS PROPOSITIONS JE DIRAI VOTRE MESSAGE A LA DIASPORA QUI VOUS SUIVENT ?

Koua Justin: Je ne sais pas comment sont organisées les structures de la diaspora. Pour les juger ou donner son opinion, il faut les connaître, or en la matière, je n'ai pas suffisamment de lisibilité sur l'organisation de ces combattants. Je peux à tout le moins lancer un message à leur endroit: on n’est jamais fort seul surtout quand on est face à un régime totalitaire comme celui de Dramane. La nature du régime ivoirien recommande que nous conjuguions nos intelligences pour le vaincre. De Gaulle à eu besoin des alliés pour vaincre Hitler. Ensemble, nous précipiterons la chute du régime ivoirien, divisé, le régime nous conduira tous au cimetière conformément à son projet de société.

LE FPI A PARCOURU CERTAINES CAPITALES EUROPEENNES PEUT ON SAVOIR A QUELLES FINS? PEUT-ON AUJOURD’HUI DIRE QUE LA PERIODE D'OSTRACISME SAVAMMENT CREE PAR LA FRANÇAFRIQUE EST REVOLUE ?

Koua Justin: De capitale en capitale, le FPI n'avait qu'une seule préoccupation, repositionner le FPI sur la scène politique internationale et dire à la grande famille de gauche de se préoccuper du sort que la grande famille bourgeoise resserve à un homme de gauche digne et valeureux comme le Président GBAGBO Laurent. Avions-nous été compris ? La grande famille de la gauche influencera les positions inhumaines des impérialistes? La grande famille de la gauche parviendra t'elle à désagréger la françafrique? Moi je ne crois qu'en une seule et unique chose: Notre devoir de puiser toutes les forces en nous même pour combattre toutes sortes d'adversité sans attendre forcement l'appui de l'autre. Le combat est un devoir pour tout militant de gauche. On invite pas son ami de gauche à un combat. L'ami rejoint le combat. Surtout quand il est question de la dignité et la souveraineté d'un peuple.

QUELLES SONT LES NOUVELLES DU PRESIDENT GBAGBO, COMMENT PREPARE T-IL SON PROCES ? QUAND ON SAIT QUE LA CPI N'A PAS DAIGNE ACCORDER DES FONDS CONSEQUENTS A SA DEFENSE COMME LE VEUT POURTANT LES LOIS DE CETTE INSTITUTION IMPERIALISTE ?

Koua Justin: Le devoir nous impose de nous organiser pour apporter notre soutien au Président GBAGBO Laurent. Surtout quand on sait désormais que son cas relève plus du politique que de la justice. Mais lui, avec le moral, toujours fort, il prépare sereinement son procès. Il est sans tâche. C'est un homme de conviction qui refuse jusqu'aujourd'hui encore de signer l'armistice. DIEU nous aidera à le sortir de là car il est dans la vérité. Et la vérité triomphera. Celui qui croit verra la gloire de DIEU et la grandeur de son Fils GBAGBO.

MALGRE LES GRAVES PROBLEMES DE SANTE DU PR GBAGBO SERA T-IL PRESENT LORS DE CETTE AUDIENCE ?

Koua Justin: Je n'ai pas discuté de la question avec ses avocats, aidez moi donc à ne pas mentir aux combattants. La vérité est une vitamine essentielle pour tout combattant. Au nom du devoir de combat commun, je dois la vérité, rien que la vérité à ces valeureux combattants qui nous lisent ce soir et qui nous lirons certainement demain.

C'EST COMPREHENSIBLE !  QUEL EST POUR FINIR AVEC CE CHAPITRE TON MESSAGE A L'ENDROIT DES IVOIRIENS ET DE TOUS LES PATRIOTES QUI VONT SE DEPLACER A L'OCCASION DE CE PROCES DE LA HONTE DE LA BOURGEOISIE INTERNATIONALE ?

Koua Justin: Le régime nous apprend douloureusement que la liberté n’est jamais accordée de bon gré par l’oppresseur ; elle doit être exigée par l’opprimé. Alors, les ivoiriens doivent, aujourd’hui plus qu’hier, exprimer leur volonté de vivre en démocratie. Le moment est venu de tirer notre politique nationale des sables mouvants de l’injustice pour la hisser sur le roc solide de la dignité humaine. Pour y parvenir, il nous faut notre guide, notre leader, l’éclaireur du peuple ivoirien en la personne du Président GBAGBO Laurent. Voilà pourquoi, nous exigerons partout où nous nous trouverons que la CPI le libère pour conduire son peuple vers la terre promise.

QUE FAIT LE FPI POUR LES AUTRES PRISONNIERS NOTAMMENT MME GBAGBO, SANGARE ABOUDRAMANE, MICHEL GBAGBO, AFFI N’GUESSAN, ALPHONE DOUATY, AKOUN LAURENT ET LES MILLIERS DE PRISONNIERS POLITIQUE DU DICTATEUR DRAMANE ? LA JUSTICE EXCLUSIVEMENT PARTISANE DU GOUVERNANT N'EST-ELLE PAS FINALEMENT UN MOYEN DE CHANTAGE SUR LE FPI ?

Koua Justin: Toutes ces questions trouvent réponse dans l'action. La politique du dictateur ne peut fléchir que face à un rapport de force en sa défaveur. Pour avoir nos parents, camarades, amis et connaissances libre, il nous faut organiser le rapport de force. Chose certaine, en politique comme l'enseigne ROUSSEAU, le plus fort n'est jamais assez fort s'il ne transforme sa force en droit. Le régime ne flirtera pas avec le droit, alors il ne nous reste que l'action. L'action qui va favoriser la libération du Président GBAGBO Laurent. Il est clair que de sa libération découlera naturellement la normalisation de la vie sociopolitique en Côte d'Ivoire. GBAGBO Libéré, la Côte d'Ivoire instruite du vainqueur des élections de Novembre 2010, nous conclurons la partie civile de la crise ivoirienne.

POURQUOI LE FPI DEMANDE UNE LOI D'AMNISTIE POUR DES CRIMES DONT IL N'EST POINT COUPABLE ? CERTAINS LEADERS POLITIQUES ONT RUES DANS LES BRANCARDS S'ESTIMANT CONTRE UNE AMNISTIE. QUE PENSES-TU DE LEURS ARGUMENTS ?     

Koua Justin : Je voudrais relever que l'amnistie n'est pas l'armistice. Le FPI demande l'amnistie, qui est un acte avec un contenu. Le contenu s'écrit avec la participation des demandeurs. Je ne révélerai point ici et maintenant, le contenu du projet d'amnistie que nous FPI avons élaboré. Ce serait trahir mon devoir de réserve en tant que Responsable dans la Direction du parti. Ce qu'il faut relever par contre, c'est que ces hommes dits politique dont vous faîtes allusion eux ont signé l'armistice. Ils ont fléchi genoux devant le dictateur ivoirien. Ils ont tenté de légitimer le dictateur ivoirien en prenant part aux pseudos élections législatives. Ils clament à qui veut l'entendre, sans raison d'ailleurs, que Dramane à gagné les élections. Sans preuves. Non, le FPI ne se laissera point distraire par des hommes inspirés par la drogue.

UNE INFORMATION RECURRENTE FAIT ETAT DE CE QUE HAMED BAKAYOKO T'AURAIT DIRECTEMENT MENACE? QU'EN EST-IL EXACTEMENT ?

Koua Justin: Il se prend certainement pour le brave dans un film de western. il se passe rarement une journée sans que j'en reçoive. Certains font l'objet d'appels téléphoniques. Mais si j'étais constamment préoccupé par la mort, le ne pourrais pas porter les aspirations du peuple soucieux de vivre en démocratie. Après un bout de temps, quand votre vie est plus ou moins constamment en danger, vous en arrivez à un point où vous acceptez toute éventualité avec philosophie. Comme tout ivoirien, je dois admettre que la Côte d'Ivoire est un pays extrêmement malade et que quelque chose peut m'arriver à tout moment. Je crois pourtant notre cause si juste, si morale, que si je perdais la vie, cela serait utile à cette cause, d'une façon ou d'une autre. Donc continuons le combat pour le triomphe de la vérité, sans lorgner du côté des tortionnaires.

CAMARADE KOUA JUSTIN, NOUS VOILA AU TERME DE CE RICHE ENTRETIEN. J'AIMERAIS AU NOM DES FACEBOOKERS POUR GBAGBO TE DIRE MERCI POUR L'HONNEUR QUE TU NOUS A FAIT D'AVOIR ETE PARMI NOUS EN CETTE SOIREE MALGRE TON CALENDRIER CHARGE. JE TE LAISSE DONC DONNER TON MESSAGE DE LA FIN ET JE TE SOUHAITE UNE AGREABLE FIN DE SOIREE. QUE DIEU TE BENISSE ET TE FORTIFIE AINSI QUE TOUS LES IVOIRIENS. OVAJAB.

Koua Justin: Avant de prendre congé de tous ces dignes combattants, je voudrais qu'on retienne que nous sommes en lutte contre une grosse injustice portée par la bourgeoisie internationale. Elle ne se repaisse que de sarcasmes et d'éclaboussures, de demi-vérités et de fieffés mensonges. Tout cela pour empêcher le cerveau GBAGBO Laurent de penser pour au moins 20 ans. Notre devoir c'est de demeurer unis dans la dignité et l'intégrité au côté du Leader Unique son Excellence GBAGBO Laurent. Abstenons nous des critiques et des préjugés qui peuvent nuire à notre combat commun. Car le discours politique est différent du discours sur la politique. Que ceux qui sont habilité de faire la politique, la fassent dans le plus grand intérêt de notre cause commune. Que ceux qui ne peuvent que commenter la politique ne fassent pas des commentaires désobligeants pour nuire notre marche commune. Enfin, Nous n’avons qu’un seul devoir, et simple : demeurer fidèle et loyale au Président GBAGBO Laurent qui à donné sa vie pour la gloire et l’honneur de notre pays. L’heure est venue d‘être uniquement ivoiriens, avec la fierté de nous dire que cela suffit. Je crois en chacun de vous et je crois en notre victoire. DIEU aime GBAGBO !

04 octobre 2012

Interdiction insidieuse du SIT IN du FPI: " Dictature de Ouattara" à la soupe du déni de démocratie.

ANALYSONS le COURRIER de Diakité SIDIKI le Préfet d'Abidjan au Secrétaire National par Intérim de la jeunesse du FPI.

Préfet d'Abidjan, Diakité SIDIKI, FPI, Koua Justin, FRCI, Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo, SIT IN, Dictature, Cote d'Ivoire, Claudus Kouadio, ONUCI, le blog de Claudus.


I: " (...)Je vous invite donc par la présente, à bien vouloir sursoir à l'organisation de cette manifestation (...)"
LA CAUSE:
II: " (...) Les dernières tentatives de déstabilisation de notre pays amène l’Etat à mettre en place un dispositif sécuritaire particulier, qui place les forces de l’ordre en situation d’alerte pour la défense du territoire national, objectif qui commande que leur attention ne soit pas détournée par l’encadrement de manifestations publiques de cette nature (...)"

I: Ce courrier est une "demande de sursis" et non une INTERDICTION DE RASSEMBLEMENT.
II: Cette demande de sursis a pour cause une sorte d’indisponibilité des forces de l’ordre qui ne pourraient pas sécuriser ou encadrer ce rassemblement.
Aussi, vu qu'il semble (jusqu’à preuve du contraire) maintenu par le Secrétaire National Koua Justin, nous osons espérer qu'il n'y aura pas de FRCI disponible pour lyncher la jeunesse du FPI ce matin au Plateau dans le cas ou ce Sit In ce tenait.

ps: DICTÉE...
On écrit: "bien vouloir surseoir" ou " bien vouloir sursoir" ?
On écrit: Les dernières tentatives...."amènent l'État" ou "amène l’Etat" ?
KANDIA est passée par là ?

En tout état de cause, il apparait de manière évidente que le but inavoué est d'interdire purement et simplement ce rassemblement, gage de l'expression de la démocratie qui est aux antipodes de la culture politique de ce régime ubuesque et démagogique. 
Cet autre déni de démocratie ne fait que conforter la position des patriotes et démocrates Ivoiriens face au dessein tyrannique de Alassane Dramane Ouattara.

préfet d'abidjan,diakité sidiki,fpi,koua justin,frci,alassane ouattara,laurent gbagbo,sit in,dictature,cote d'ivoire,claudus kouadio,onuci,le blog de claudus.

Cet Sit In ce tiendra demain ou non ? "Le sit-in est maintenu" a déclaré Koua Justin joint au téléphone cet après midi par des confrères. Cependant, la frénésie qui s'empare du pouvoir Ouattara et les derniers développements des tractations et pressions autour de ce rassemblement pacifique n'inspirent rien d'optimiste au niveau des jeunes militants du FPI; surtout que la haute direction du parti n'est pas monté au créneau pour apporter un soutien franc et encourager la tenue effective de cette manifestation.

D'aucuns annoncent même une conférence de presse ce jeudi 4 octobre 2012 au siège provisoire du FPI lors de laquelle Koua Justin devrait officialiser le report de cette manifestation.
Cette matinée nous situera certainement.  

alassane dramane ouatarra,justin koné katinan,steve beko,interpol,bni,onu,joy news,patrick sogbodjor,accra,claudus kouadio,le blog de claudus,laurent gbagbo,lmp,fpi,rdr,frci 

CONFERENCE DE PRESSE DE LA JFPI : DECLARATION LIMINAIRE DE KOUA JUSTIN RELATIVEMENT A L'INTERDICTION DU SIT-IN DU 4 OCTOBRE 2012

préfet d'abidjan,diakité sidiki,fpi,koua justin,frci,alassane ouattara,laurent gbagbo,sit in,dictature,cote d'ivoire,claudus kouadio,onuci,le blog de claudus.

CONTEXTE :

1.) Les résultats des élections présidentielles de novembre 2010 proclamés par le Conseil Constitutionnel de Côte d’Ivoire, sur la base de la Constitution ivoirienne de Juillet 2000 ont donné le Président Laurent Gbagbo vainqueur. Mais la communauté internationale avec à sa tête la France en a décidé autrement. S’appuyant
sur une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU dévoyée, la France de SARKOZY a bombardé la résidence du Chef de l’Etat ivoirien. Le Président Laurent Gbagbo, celui que les ivoiriens ont choisi pour présider aux destinées de la Côte d’Ivoire a été arrêté par la France de SARKOZY le 11 Avril 2011 et remis aux autorités actuelles. Depuis cette date, la Côte d’Ivoire est plongée dans un climat de terreur inqualifiable.

2.) Le Président Laurent Gbagbo a été déporté à La Haye (Pays-Bas), tandis que des dizaines de personnalités qui lui sont proches croupissent dans les geôles du pouvoir actuel, dirigé par Monsieur Allassane Dramane Ouattara.

3.) La terreur érigée en mode de gouvernance continue de s’abattre sur la Côte d’Ivoire. Cette répression généralisée est orchestrée non seulement par les services publics de l’Etat, mais aussi et surtout par des supplétifs et milices armés entretenus par le régime actuel.

4.) Les militants du FPI et les personnes soupçonnées d’être des partisans du Président Laurent Gbagbo sont systématiquement arrêtés, séquestrés, torturés et assassinés par le régime de Monsieur Alassane Dramane Ouattara.

5.) Des camps de concentrations copiés sur le modèle nazi sont créés à travers la ville d’Abidjan et dans certaines régions de la Côte d’Ivoire. Ce sont entre autres:
- l’Escadron de Gendarmerie d’Abobo ;
- La caserne de la brigade anti-émeute (BAE),
- la résidence George Ouegnin à Yopougon ;
- Le génie militaire à Adjamé,
- La Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) ,
- La gendarmerie d’Agban ;
- La garde républicaine à Treichville
Dans ces camps de concentrations, croupissent des centaines de jeunes ivoiriens arrachés à leurs familles, simplement parce qu’ils sont soupçonnés d’être des sympathisants du Président Laurent GBAGBO.

6.) La Démocratie et les libertés publiques durement acquises par le peuple ivoirien ont fait place à une dictature féroce, doublée d’un totalitarisme inédit. L’Etat policier répressif procède systématiquement à une épuration politique, ethnique (génocide du peuple Wê) et sociale sans précédent.

7.) Sous le prétexte de déstabilisation et d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de tentatives de coup d’Etats, (condamnés par le FPI), la répression s’est accentuée sur les populations ivoiriennes en générale et particulièrement sur les jeunes pro-Gbagbo qui continuent d’être traqués, pourchassés, torturés dans ces camps de concentration et d’épuration.

8.) Nous assistons à l’instauration d’une Côte d’Ivoire des vainqueurs qui pille, traque, enlève, torture et assassine tous les autres ivoiriens soupçonnés d’être des partisans du Président Laurent Gbagbo, ou n’étant pas du groupe ethnique de Monsieur Allassane Dramane Ouattara.

9.) Les appareils de l’Etat (la Télévision et la Radio nationale) sont utilisés pour inciter et entretenir la haine, la violence, la dérive tribale et religieuse.

10.) Face à ces violations quotidiennes des droits et libertés des populations ivoiriennes, la JFPI constate le mutisme de la communauté internationale qui a installé Monsieur Allassane Ouattara au pouvoir. Il est à relever aussi le silence des organisations de défense des droits de l’homme et des libertés publiques. Tous les objecteurs de consciences nationaux et internationaux restent silencieux face au drame qui se déroule pourtant sous leurs yeux.

Face à la destruction programmée de la Nation ivoirienne érigée en mode de gouvernance par le régime de monsieur Allassane Dramane Ouattara, la Jeunesse du Front Populaire Ivoirien et toutes les organisations sœurs avaient décidé de tenir un sit-in devant la cathédrale St Paul du Plateau ce Jeudi 04 Octobre 2012 afin d’appeler :

1) l’ensemble des confessions religieuses à faire diligence auprès du régime Ouattara pour exiger que soit reconnu et garanti le droit à la vie de tout ivoirien, quelque soit ses idées politiques et croyances religieuses. Ce droit étant prescrit dans toutes les religions, la JFPI attend de toutes les communautés religieuses qu’elles œuvrent de façon effective à son respect en interpellant le régime de Monsieur Allassane Ouattara pour qu’il protége la vie des ivoiriens.

2) Les organisation de défenses des droits de l’homme à se pencher sur la situation de chaos avancé dans laquelle est plongée la Côte d’Ivoire en dénonçant les violations systématiques et quotidiennes des droits humains les plus élémentaires.

3) La communauté internationale à travers l’ONU à :
- condamner toutes les formes de violences, les graves exactions et autres violations du Droit International, notamment le Droit International Humanitaire, le Droit International des droits de l’homme, perpétrés quotidiennement en Côte d’Ivoire par les FRCI et les supplétifs Dozos de Monsieur Allassane Ouattara.
- Exiger de Monsieur Allassane Ouattara que soit garanti le droit à la vie, un droit fondamental consacré par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 en son Article 3.
- A rappeler à Monsieur Allassane Dramane Ouattara qu’il est de sa responsabilité de promouvoir et de protéger tous les droits de l’homme et toutes les libertés fondamentales en Côte d’Ivoire.
- A ne pas se rendre complice du génocide du peuple ivoirien par son incompréhensible mutisme. (Le cas Rwandais est encore vivace dans les consciences)

4) L’ensemble d’organisations de la société civile à agir pour les libertés en dénonçant l’épuration politique, ethnique et sociale qui a cours en Côte d’Ivoire sous le règne de Monsieur Allassane Ouattara.

LES FAITS :

Dans le cadre des préparatifs du sit-in, la JFPI a adressé
- deux courriers au Ministre de l’Intérieur à l’effet de l’informer, d’une part, de la situation dramatique que vivent les ivoiriens et particulièrement ceux soupçonnés d’être des proches du Président Laurent Gbagbo qui sont tués quotidiennement et d’autre part, de la tenue d’un sit-in pour exiger le droit à la vie.
- Des courriers à l’ensembles des représentations des Etats membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, des représentants de l’ONU en Côte d’Ivoire, des organisations de défense des droit de l’homme, de la société civile, des confessions religieuses et des institutions de notre pays.

Pendant que nous faisions nos tournées dans le District d’Abidjan et les villes de l’intérieur pour inviter les ivoiriens à se déplacer massivement à l’effet d’exiger que le pouvoir Ouattara garantisse leur droit à la vie, des informations nous parvenant faisaient état de ce que le pouvoir, devenu fébrile projetait, au mieux de faire interdire le sit-in et au pire de l’infiltrer pour rééditer le 18 février 1992 dans le même endroit. Nous n’avons pas pris au sérieux de telles informations eu égard au caractère et au lieu de la manifestation. (Elle devait avoir lieu devant une Eglise)

- Le Mercredi 03 Octobre 2012 en fin d’après-midi, c'est-à-dire à quelque heures seulement de la manifestation, nous apprenions par un communiqué lu à la Télévision que le sit-in du lendemain venait d’être interdit.
- Ce matin 04 octobre, nous apprenons que des camarades qui n’ont pas été informé de l’interdiction de la manifestation viennent d’être arrêtés par les services de Monsieur Allassane Ouattara au plateau et conduits à une destination inconnue.

NOTRE ANALYSE :

La JFPI constate une fois encore que le régime Ouattara a décidé de confirmer la nature fasciste de sa gouvernance, caractérisée par la confiscation de toutes les libertés, notamment la liberté d’expression, de réunion et de manifestation. Et l’interdiction de notre sit-in en est une preuve de plus.
Le régime de Dramane Ouattara démontre encore une fois son incapacité à promouvoir la démocratie dans notre pays.
La JFPI rappelle que le sit-in qui devait se tenir n’avait qu’un seul but : exiger le droit à la vie, qui est un droit fondamental reconnu dans toutes les sociétés.

Et le régime Ouattara en agissant comme il l’a fait vient de démontrer encore une fois son mépris pour la vie humaine qui est pourtant sacrée.
La JFPI estime que tous les actes posés par le régime sont de nature à compromettre dangereusement les acquis démocratiques et à instaurer un climat de suspicion pouvant conduire à une aggravation des tensions déjà existantes. C’est pourquoi :

NOTRE POSITION ;
1) La JFPI condamne :
- tous ces actes antidémocratiques qui ont cours sous le règne de Monsieur Dramane Ouattara
- l’utilisation des appareils de l’Etat pour inciter à la haine, à la violence, à la dérive tribale et religieuse.

2) s’insurge contre :
- l’interdiction de la manifestation pacifique qu’elle a projeté de faire pour exiger le droit à la vie des ivoiriens.
- La montée en puissance de l’Etat totalitaire dirigé par Alassane Dramane Ouattara.
- L’incapacité de Ouattara à assurer la sécurité des ivoiriens.
- La défaillance de l’Etat-RDR qui entraîne chaque jour le Cote d’Ivoire dans le gouffre.
- La faillite du régime Ouattara qui est actuellement dans état de déliquescence avancée.

3) Exige :
- une rencontre avec le Ministre d’Etat ministre de l’Intérieur, Monsieur Ahmed Bakayoko pour, non seulement obtenir la libération sans condition et sans délai des ivoiriens illégalement détenus dans les geôles du pouvoir, mais aussi pour trouver une nouvelle date de manifestation à l’effet d’exiger le droit à la vie.

4) Réaffirme à tous les ivoiriens martyrisés par le régime fasciste de Dramane Ouattara, sa ferme volonté à continuer la combat pour la dignité de la vie humaine.


5) La JFPI recommande à la grande famille des démocrates ivoiriens, de rester à l’écoute de leur direction quant à la prochaine date du sit-in qui leur sera communiqué incessamment et de ne point se laisser envahir par la crainte et la peur, car c’est l’arme du régime pour nous contraindre au découragement et au silence.

Abidjan, le 4 octobre 2012

Le Secrétaire National de la JFPI