topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

07 mai 2012

"L'essentiel c'est de pardonner" - La RTI et sa réconciliation de fiction

L'essentiel c'est de pardonner, Rti, JSC Production,FRCI,La Lettre du Continent, Paul-Hervé Vintrou, Canal+, Média Consulting Group, claudus Kouadio, le blog de claudus, liberez Gbagbo

Pour ceux qui captent RTI1 la chaîne du 'Dozostan sur Seine'... et qui ont suivi "L'essentiel c'est de pardonner" la nouvelle émission de JSC Production...

- Cette émission qui pue la mise en scène sordide est NULLE en plus d’attiser la haine en jouant sur la douleur de cette crise.

Scénario 1 proposé: 
Un homme en arme vient de violer la jeune Salimata Noufé ; celle ci croise d'autres hommes en armes. Que ferriez vous à cet instant dans une telle configuration bien réelle ? 
Moi je m'enfuis ...MAIS NON, Salimata les rejoins et prend les armes pour tuer au nom des FRCI... 
Quelle belle intrigue !!! 

- Elle retrouve ensuite son violeur plus tard alors qu'elle dépose les armes comme d'autres combattants lors d'une cérémonie à cet effet: il s'enfuit. 
Elle rejoint ensuite le corps des militaires de l'armée Ivoirienne où elle est enrôlé (pour défendre sa famille dit elle). 
L'émission lui propose de pardonner lors d'une confrontation télévisée où elle se retrouve face à son violeur d'hier... en toute impunité alors que des milliers de gens sont en prison à la suite de cette crise pour RIEN...
NE VOUS MOQUEZ PAS AINSI DES IVOIRIENS... avec de telles fadaises. C'est une insulte ! 

La Lettre du Continent N°619 daté du 22 Septembre 2011 nous annonçait que Paul-Hervé Vintrou - Ex Salarié du Groupe Canal+ et gérant de Média Consulting Group basé à Paris mettait sur pied une équipe de journalistes et d’experts en communication pour des activités dont la ligne principale sera axée sur le processus de réconciliation. 
- Si C'est ce qu'il ont trouvé pour nous emmerder avec ce reste de Télé réalité réchauffé, alors on est encore loin de la réconciliation.

Que Dieu élève les Ivoiriens.

08 avril 2011

La RTI ( Radiodiffusion Télévision Ivoirienne) émet à nouveau

RTI_logo(1).png

La RTI ( Radiodiffusion Télévision Ivoirienne) émet à nouveau après le bombardement de ses émetteurs par les voyous impérialistes de la force militaire barbare de Nicolas Sarkozy le Président du Fan Club du chef de guerre Alassane "Drame man" Ouattara...


Retrouvez la RTI sur 207 Mhz

02 avril 2011

Côte d'Ivoire: Qui a tué le Français Philippe Rémond ? Pourquoi ?

mort.jpg

« YAMOUSSOUKRO – Philippe Rémond, ressortissant français jugé proche du Président Laurent Gbagbo, a été retrouvé assassiné vendredi dans sa chambre d’hôtel à Yamoussoukro, tombé sous le contrôle des forces d’Alassane Ouattara mercredi.

Selon certaines indiscrétions, il aurait été assassiné jeudi. Professeur à l’Institut National Polytechnique-Félix Houphouèt Boigny (INP-HB) de la ville, il était connu pour ses prises de positions panafricanistes en général mais surtout pour son soutien au Président Laurent Gbagbo. Il avait d’ailleurs proposé son aide au gouvernement Ivoirien en vue de la mise sur pieds de l’éventuelle nouvelle monnaie ivoirienne » nous rapporte le site web DirectScoop.net

La vidéo ci-dessous, tirée de son intervention sur la Télévision Nationale Ivoirienne en 2004 suite à la brutale agression des soldats Français qui ont lâchement tué soixante quatre (64) Ivoiriens l'atteste.

Suite à l’annonce de ce crime, et bien que sachant que ce sont les rebelles armées aux ordres du chef de guerre Alassane Ouattara qui occupent et contrôlent en ce moment l’endroit où il a été « exécuté », les médias Français aux ordres de l’Elysée tentent de donner une autre couleur aux faits en tergiversant pour « peut être » tenter d’imputer ce crime au Président Ivoirien Laurent Gbagbo qui est en ce moment un véritable « punching ball » que la presse Française matraque à satiété l’accusant de tous les péchés du monde.

Mais avant que la presse Française ne puisse trouver une brèche pour asséner un nouveau coup dure au Président Gbagbo, cette vidéo, comme un vilain poil, tombe du ciel et se fixe dans la bonne soupe à la crème Fraiche de ceux-ci : Quel soulagement pour les Ivoiriens épris de vérité !!! Quel coup dure pour ces journalistes et Nicolas Sarkozy le Président du Fan Club du chef de guerre Ouattara !!!

A l’évidence, les hommes de Ouattara le poulain de Sarkozy viennent d’assassiner un ressortissant Français après l'avoir déjà ménacé pour ses prises de positions en faveur d'une Côte d'Ivoire souveraine selon la vision du Président Laurent Gbagbo.

Alors DILEMME !!! Comment faire avaler la pilule à l’opinion Française déjà alerté à grand renfort médiatique de ce fait macabre opéré dans le pays de Gbagbo ?

Pendant qu’ils cherchent quoi dire, cette vidéo est diffusée un peu partout sur le profil Twitter de plusieurs agences de Presse Françaises et sur facebook.

Alors la France de Sarkozy et les médias de L’Elysée vont devoir mentir prenant le risque de se couvrir du sombre voile de l’opprobre.

Sur la chaine d’Info LCI par exemple, il est CONFIRME QUE Mr Philippe Rémond est connu pour être UN FERVENT DÉFENSEUR DE GBAGBO. Bien. Mais pour ne pas accuser les rebelles de Ouattara, l’Elysée par voie de presse fait dire aux journalistes que, sa mort relève d’un CRIME CRAPULEUX. Aussi simple que cela…et on passe à autre chose ; fin de l’histoire.

Cette réaction inhabituel des autorités Française me fait cogiter profondément et m’emmène à me poser un tas de question :

- d’abord à qui profite le crime dans le contexte actuel en Côte d’Ivoire ? Evidemment pas au Président Gbagbo.

- a qui AURAIT profiter le crime si on n’avait pu l’imputer à Gbagbo ? Même pas à Alassane Ouattara de prime abord mais plutôt à Nicolas Sarkozy qui AURAIT trouver UN prétexte fantoche pour convaincre l’ONU à donner une mission avec une marche de manœuvre plus large aux soldats Français sur le terrain en Côte d’Ivoire pour ainsi lui permettre de mieux aider les rebelles de son ami Ouattara dans la guerre qu’il a imposer à ce pays.

Je suis maintenant convaincu que Philippe Rémond le Président des ressortissants européens pour la cote d’ivoire a été exécuté sur ordre de Paris pour un dessein bien précis : incriminer le Président Laurent Gbagbo puis le pousser à la sortie par un coup d’état militaire piloté par l’administration Française.

05 février 2011

HONTEUX PDCI-RDA, HONTEUX Nouveau Réveil

nouveau.jpg

Le Journal le Nouveau Réveil du 4 Février 2010

La une du quotidien le "Nouveau Réveil" d'hier a utilisé une image d'archive pour illustrer une prétendue agression physique de "jeunes AIGRIS de La Majorité Présidentielle" qui voulait "tuer et manger Kouadio Konan Bertin dit KKB", le vieux Président des jeunes du vieux PDCI.

Il convient de rappeler que cette photo date du 13 janvier 2010 et a été prise lors des  incidents d'Abidjan entre la JPDCI et la police devant la RTI.

Ce jour là, j'avais publié ce billet sur le sujet:  HONTEUX PDCI-RDA

"Habitué aux feux de la rampe, cette génération héritière du PDCI-RDA d’Houphouët qui ne vaut plus un clou tant la nouvelle garde a ruiné la vision politique et les idéologies du père fondateur, ce parti est en train de se transformer pour devenir un véritable fan club digne d’adolescents occidentaux surexcités.

A tord ou a raison on veut ramener le président Bédié au pouvoir : Sauf que, depuis l’exil forcé de celui-ci suite au putsch militaire du Général Robert Guei en 1999, le PDCI est passé du statut de parti au pouvoir à celui de parti de l’opposition. Le général Robert Guei venait là de modifier de manière très brutale le paysage politique Ivoirien.

Et ce fait semble être toujours en travers de la gorge de la famille PDCI à qui on a vraisemblablement volé le pouvoir d’état: quoi de plus légitime d’autant plus qu’il est clair que la culture de parti politique de l’opposition ne correspondait pas à ce parti habitué à dirigé et cela, pendant plus de 40 ans. Ce nouveau statut, être dans l'anonymat en politique est si effrayant que cela ?

ON VEUT FAIRE PARLER DU PDCI, EN BIEN OU EN MAL MAIS IL FAUT QU’ON PARLE D’EUX.

Démarche aussi stratégique que commercial puisqu’il faut que le journal du parti se vende : Et pour ce faire tous les coups son permis ; propagande incendiaire, montage, dénigrement de l’adversaire avec du faux, pure affabulations… tous y passe.

Le nouveau réveil titre ce matin : « parti déposer une motion de protestation à la RTI, KKB arrêté et battu, hier».

Pourquoi se mettre en bande et faire du boucan dans les rues juste pour aller déposer une motion de protestation à la RTI ?

C’est tous simplement grotesque comme argument pour se dédouaner. C’est une marche non autorisé et conformément aux lois en vigueur, elle doit être dispersée. Ce qui à été fait ni plus, ni moins.

Nous sommes dans un état de droit contrairement à ce que certains veulent faire croire. Ceci étant, tous les habitants de ce pays sont soumis aux mêmes lois en vigueur. Si certains pensent qu’on leur fera des passe-droits pour couvrir leurs élucubrations comportementales pour telle ou telle autre raison, alors ils se sont sérieusement fourvoyés.

Rien ne prédispose plus au conformisme que le manque de formationdisait le philosophe Français Gustave Thibon. Cette citation que je partage est caractéristique de l’ambiance qui prévaut au PDCI depuis la mort du Président Houphouët et des Barons du PDCI puis la démission des instances du parti de certains de ses animateurs de Proue tel que Mr Laurent Dona Fologo.

L’école du PDCI n’a aucun bon élève du fait que les enseignants n’ont jamais étudié leurs manuels sur la vie d’opposant en Afrique : alors c’est la cacophonie tous azimuts dans ce parti qui a tant apporté à notre patrie.

Vivement qu’un vent nouveau souffle sur le PDCI-RDA d’Houphouët : pour l’heure à défaut d’apporter votre soutien au président élu dans l’optique d’une Côte d’Ivoire paisible et prospère, « laissez Laurent Gbagbo tranquille »."

Je me rends compte que le message n'est pas passé...

KKB (1).jpg
Photo du 13 janvier, prise lors des incidents d'Abidjan entre la JPDCI et la police devant la RTI.

15 janvier 2011

L’Houphouetiste Alassane Ouattara fait une promesse à la Côte d’Ivoire : « Je rendrai ce pays ingouvernable »

ado-zaka.jpg

Jamais égocentrisme n’aura été aussi exacerbé et puant en politique dans ce pays. Jamais politicien n’aura été affabulateur et violent tant dans le verbe que par action. La Cote d’Ivoire va mal et Alassane Ouattara est cette plaie gangréné là qui la fait souffrir depuis TROP d’années.

Son revers aux dernières élections présidentielles en Côte d’Ivoire et l’improbabilité d’une possible nouvelle candidature pour lui dans cinq ans ont contraint l’homme à se dévoiler, à montrer alors sa vraie nature : un dangereux sanguinaire dont la violence et le mensonge sont les seuls armes.

En 2001, un an après l’accession au pouvoir de Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara vomi par le peuple de Côte d’Ivoire dans sa tentative de coup d’état constitutionnel en 2000, déclarait : « Je rendrai ce pays ingouvernable » Cette intention guidé par son égocentrisme qui lui commandait de déstabiliser le bon fonctionnement de ce pays qui ne veux pas de lui comme Président va entrer dans sa phase active dans la nuit du 18 au 19 Septembre 2002 avec la tentative avortée de coup d’état militaire qui se mua en rébellion armée et divisa le pays en deux. 2002 à 2011 : 9 ans que cette situation dure, fragilisant jour après jour la cohésion sociale et le bon fonctionnement des institutions Ivoiriennes, précarisant ainsi la vie des habitants de ce pays.

2010 et les nouvelles élections présidentielles acquises au prix de nombreuses concessions du Président Laurent Gbagbo, devraient sonner le glas de cette situation insoutenable de ni paix ni guerre pour aboutir sur une nouvelle Côte d’Ivoire unie qui allait se remettre au travail pour rattraper le temps perdu : mais hélas !!! C’était sans compter avec Alassane Ouattara qui devait gagner les élections par tous les moyens dont la tricherie, ou réactiver son plan B à savoir « rendre le pays ingouvernable » par tous les moyens dont il dispose.

C’est quoi les moyens d’Alassane Ouattara pour ENCORE mettre les bâtons dans les roues et les trous de la marche en avant de la Côte d’Ivoire ? Essentiellement ses fameuses « relations » dans le monde politique, économique et des affaires « pas toujours propres ».

Alassane Ouattara malgré le fait qu’il est donné perdant par le verdict du conseil constitutionnel Ivoirien, estime qu’il est le vrai vainqueur des élections présidentielles et est reconnu comme tel par une « certaine » nébuleuse qui se fait appelé communauté internationale. Quelle communauté internationale ? La France « Françafricaine »  de Nicolas Sarkozy et les états qu’il a réussi à convaincre de l’aider à porter « son ami » Ouattara au pouvoir d’état en Côte d’Ivoire ? NON, seul les Ivoiriens choisissent leur Président et seul les institutions de l’état de Côte d’Ivoire investissent un Président : pas un autre fusse t’il l’Oncle Sam ou le vieil ancêtre gaulois qui refuse de nous voir grandir.

Sarkozy_1375359c.jpg

Sarkozy dans sa volonté hégémonique de maintenir une mainmise certaine sur la Côte d’Ivoire à trouver son homme. Il affirmait que Alassane Ouattara est son "ami, un homme intelligent et qui GOUVERNERA la Côte d'Ivoire". Au nom de quoi ? La seule volonté de l’ancienne puissance colonisatrice ?

« Gbagbo doit quitter le pouvoir » Tel est le son de sirène que Ouattara envoie (idem pour Nicolas Sarkozy) au monde tous les jours depuis son bunker du Golf hôtel d’Abidjan où il a élu domicile sous haute protection de ses rebelles du RDR aidés en cela des forces Onusiennes qui leurs apportent assistance et soutien matériel en leur fournissant armes, munitions et nourriture. Soutien condamnable à plusieurs égards. Raison pour laquelle le Président Gbagbo leur a demandé « gentiment » de quitter « tranquillement » la République de Cote d’Ivoire. Toujours au chevet de son poulain Ouattara, l’ONU qui n’a pas réussi sa mission de le mettre au pouvoir après la fausse certification de faux résultats provisoires des élections, refuse de se plier à la requête du Président Gbagbo qu’elle prétend ne pas reconnaitre comme Président de la Côte d’Ivoire.

Depuis son quartier général, Ouattara pilote à distance sa machine « ingouvernado », arrivant même à convaincre l’Union Européenne pour une restriction de visas pour Le Président Gbagbo et certains de ses proches. Dans la même veine l’ONU annonce le gel de « prétendus » avoir de Gbagbo et de ses proches sur « de prétendus » compte bancaire à l’étranger. NUL EFFET sur Gbagbo qui en toute sérénité remet la Côte d’Ivoire au travail après la formation d’un nouveau gouvernement. Ce qui n’est pas fait pour plaire à Ouattara qui contre attaque en appelant à des « journées villes mortes » et à la « désobéissance civile » sur le territoire Ivoirien à partir d’une radio pirate installé dans son antre du Golf Hôtel. Ses appels ne seront pas suivis en zone sous contrôle gouvernementale et très peu suivit en zone sous contrôle de sa propre rébellion armée dans le centre, le nord et l’ouest du pays.

Dans un nouvel élan, Ouattara appel ses partisans à un semblant de « marche pacifique » pour prendre le contrôle des locaux de la Télévision d’état (RTI), puis ceux de la Primature. Voyez vous-même la grosse incohérence.

633282241.JPG
1352149461.jpg




On assistera à une attaque à l’arme lourde des Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire par des rebelles infiltrés ou habillés en tenue Onusiennes pour tromper la vigilance de leur cible : Bilan 19 morts à Abidjan dont 9 forces de l’ordre Ivoirien tué par balle ou brulés vifs et 10 assaillants et civils tués.

Alors commence le décompte macabre pour Ouattara qui attise la fibre tribale et religieuse pendant que ses rebelles massacrent des populations innocentes à l’intérieur du pays. « Tous les soirs il y a au moins 10 personnes assassinées en Côte d’Ivoire par rapport à leur appartenance politique ou ethnique. Il faut extirper Laurent Gbagbo du pouvoir» argue t’il. Morts jamais déclarés et que personne n’a vu. On se rend compte que Ouattara est un mythomane en plus d’être agressif. Un vrai collecteur de défauts

Au bout d’un moment Ouattara brandit les spectres de la guerre civile et du génocide contre ses partisans pour ameuter le monde. Le bourreau du peuple Ivoirien tente ainsi de s’ériger en victime aux yeux du monde.

Face à cette situation, des mesures sécuritaires sont vite prises par le Président Gbagbo pour mettre fin aux exactions. Ce qui est en train d’être fait. Mais Ouattara le sanguinaire sans foi ni loi a eu ses morts à exposer fièrement pour légitimer ses nouvelles intentions: faire une guerre ouverte à la Côte d’Ivoire avec l’aide des forces armées de l’Ecomog malgré les appels à la discussion lancée par le Président Gbagbo. Voici le plan macabre de Alassane Ouattara l’Houphouetiste-chef de guerre pour frapper cette Côte d’Ivoire là qui ne fait que le rejeter depuis son avènement sur la scène politique Ivoirienne. Ses mauvaises intentions sont à la mesure de la mauvaise personne qu’il est. Oui le Dr Alassane Dramane Ouattara n'est pas l'ange que l'occident désigne à travers ses médias suite à une communication groupée et à sens unique contre le Président Gbagbo.

Répondant aux questions d'un journaliste du quotidien Français l'Express , Ouattara affirme : « Quand il (Gbagbo) verra le déploiement des troupes, il changera d'attitude. Comme le disait le maréchal Lyautey, il faut montrer SA force pour ne pas avoir à s'en servir. Le 18, mardi prochain, les chefs d'état-major de la Cedeao se retrouvent à Bamako [Mali]. L'étape suivante, ce sera leur venue à Bouaké [fief de la rébellion armée de Ouattara], pour les repérages de terrain. Ce signal fort changera la donne. D'autant que dans le même temps, des chefs d'Etat de la région, dont le Burkinabé Blaise Compaoré et le Togolais Faure Gnassingbé, iront visiter les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu ainsi que l'Inde. » Oui SA force de candidat de l’étranger c’est maintenant selon lui une force étrangère.

Depuis le début le Président Gbagbo avait raison : Alassane Ouattara avait attaqué la Cote d’Ivoire avec l’aide de Blaise Compaoré et la bénédiction de la France. Après Bouaké en 2002, Ouattara prépare le deuxième acte de sa guerre contre la Côte d’Ivoire ENCORE à partir de Bouaké, mais cette fois avec une invasion de notre pays par des forces étrangères.

Qu’il soit certain que la Cote d’Ivoire digne et souveraine ne se laissera pas piétiné telle une fiente. Il trouvera en face de lui un peuple mature et debout. Alassane Ouattara peut continuer ses tentatives de « fermer les robinets » à la Côte d’Ivoire s’il en a la possibilité, mais il ne ferra pas flancher ce pays par la simple force de sa haine viscérale vis-à-vis du Président Gbagbo.

149608_1547488359424_1001497155_31192697_472655_n.jpg