topblog Ivoire blogs

30 mars 2012

L’avocat de Simone Gbagbo disparaît a l’aéroport d’ Abidjan

Maître Dadjé Ange Rodrigue, avocat conseil de Simone Ehivet Gbagbo a été très probablement arrêté par la DST depuis l’après- midi de ce jeudi 29 mars 2012, 15 H, heure d’Abidjan.

Rodrigue_Dadje.jpg
Parti en mission en France avant le dénouement tragique de la crise post-électorale d’ Avril 2011, cet avocat du barreau d’ Abidjan affecté à la défense exclusive des intérêts de la première dame de Côte d’ Ivoire, Mme Simone Ehivet GBAGBO, n’ avait pas remis les pieds en Côte d’Ivoire bien que ne faisant l’objet d’aucune poursuite officielle.

Il se trouve qu’à l’occasion du débat suscité par le ( vrai-faux) transfèrement de sa cliente au TPI, Maître  Dadjé après avoir reçu toutes les assurances du procureur KOUADIO SIMPLICE avait pris sur lui de se rendre à Odienné en vue de participer effectivement à l’action de terrain du pool d’avocats commis pour la tâche. En provenance de Paris, il effectuera une escale de quelques jours à Lomé d’ où il embarquera ce jour même, à bord d’un vol direct de la compagnie ASKY, départ Lomé , 13h 20. Pour un vol d’une heure environ.

Cependant, les amis de Lomé qui l’ont accompagné à l’aéroport ainsi que ceux d’ Abidjan venus l’accueillir sont jusqu’ à cette heure tardive sans nouvelle aucune. Alors même que de l’avion il avait bien pris le soin de prévenir tout le monde qu’il avait embarqué sans problème.
La seule hypothèse à cette heure tardive pour comprendre cette disparition singulière de l’homme de droit est celle d’une interpellation de la DST dont les agents gardent jusqu’à cette heure- ci un silence bizarre.

Maître Dadje avait entre autres, permis à sa cliente de gagner devant le tribunal de Nanterre le procès dit des Escadrons de la Mort qui opposait Simone Ehivet GBAGBO au journal Paris Match.
Ce journal, qui avait sans fondement aucun, la première dame d’être à la base des Escadrons de la Mort à Abidjan avait été condamné par une décision de justice en faveur de Simone GBAGBO.
Il est à noter que sur la question de son transfèrement, le pouvoir Ouattara vient de reculer, nous ramenant tous à la case départ après avoir agité le marigot politico-judiciaire de la Côte d’ Ivoire.
Comme nous l’écrivions hier seulement, le pouvoir Ouattara se trouve devant l’impossibilité technique de procéder à la déportation de son illustre prisonnière. Encore une fois, SACREE SIMONE.

Une correspondance de "Mélanie DEBREST

24 novembre 2011

Mort de la Liberté de la Presse en Côte d'Ivoire: Des journalistes de "Notre Voie" ARRÊTÉS

Cesar-Etou-et-le-JV11.jpg

"Trois journalistes de Notre voie,[...], ont été entendus jeudi par la police à Abidjan et sont en "garde à vue", notamment pour "offense au chef de l`Etat" dans un article, a annoncé leur avocat.

César Etou, directeur de publication, Boga Sivori, chef du service politique, et Didier Dépry, secrétaire général de la rédaction, "ont été convoqués ce (jeudi) matin pour être entendus à la police criminelle et sont gardés à vue", a expliqué à l`AFP Me Serge Essouo.

"César Etou et Boga Sivori ont été entendus pour offense au chef de l`Etat" Alassane Ouattara, a expliqué à l`AFP le procureur de la République, Simplice Kouadio Koffi.

Dans l`article en cause, publié lundi, le journal affirmait que, "pendant
que les Ivoiriens meurent de faim et de maladies, Ouattara s`offre 40 Mercedes à 1,04 milliard de FCFA" (1,6 million d`euros). Selon le journal, les véhicules sont destinés aux membres du gouvernement.

Il est reproché à Didier Dépry d`avoir évoqué une prochaine dévaluation du franc CFA dans l`édition de ce jeudi, malgré les démentis des banques centrales d`Afrique de l`Ouest et Centrale. "Le franc CFA sera bel et bien dévalué. Voici les preuves", titrait en Une le quotidien.

"Notre code punit tous ceux qui font répandre de fausses informations de nature à faire perdre confiance en la monnaie en cours", a justifié le procureur.

La presse pro-Gbagbo est "dans le collimateur du pouvoir", accusait mercredi Reporters sans frontières (RSF), dénonçant de "sérieuses violations" de la liberté de la presse.
[...]

Source: AFP

20 novembre 2011

INDIGNEZ-VOUS ! Justice pour Séka Séka

seka3.jpg

Bon Dimanche à tous ! En ce jour, prenez UNE MINUTE de votre temps et consacrez le à une prière en faveur du Commandant de l’armée Ivoirienne ANSELME Séka Séka détenu sans raisons établies dans les geôles du pouvoir Dramane Ouattara depuis son enlèvement.
Toutefois il ne faudra pas s’arrêter là car les bribes d’informations qui filtrent ne sont pas rassurantes. Accusé de tous les péchés sans éléments de preuves tangibles, le garde des seaux en place dans la république de Côte d’Ivoire cherche des atermoiements pour contraindre Séka Séka à se dédire et s’auto flagellé en reconnaissant malgré lui la paternité de crimes de sang qu’on l’accuse d’avoir planifié ou exécuté sur ordre de la Première Dame Simone Ehivet Gbagbo dont il est l’aide de camp !

Dans notre pays où depuis le 11 Avril 2011 les méthodes les plus inhumaines de la torture tant physique que psychologique sont portées au pinacle des sciences les plus nobles d’un interrogatoire de routine, nul ne sait si Séka Séka est encore en vie.

INDIGNEZ-VOUS ! Réclamez une JUSTICE selon l’essence des textes de loi de notre état. Séka Séka est INNOCENT jusqu'à ce que sa culpabilité (improbable) soit formellement établie lors d’un procès équitable et en bonne et due forme. INDIGNEZ-VOUS !

07 novembre 2011

COMMUNIQUE DU PARQUET GÉNÉRAL PRES LA COUR D'APPEL D'ABIDJAN: Des Cadres de La Majorité Présidentielle PEUT ETRE "provisoirement" LIBRE dès ce Mercredi

Magistrat_Courappel3(1).JPG

COMMUNIQUE DU PARQUET GENERAL PRES LA COUR D'APPEL D'ABIDJAN

Le procureur général près la cour d'appel d'Abidjan, informe que la chambre d'accusation de la cour d'appel d'Abidjan, examinera les diverses demandes de mise en liberté provisoire présentées par les personnes inculpées dans le cadre de la crise postélectorale, au cours de son audience du mercredi 09 Novembre 2011

Fait à Abidjan le Mardi 08 Novembre 2011 (Antidaté)

Le procureur Général

Fofana Ibrahima

Un proche de Charles Blé Goudé arrêté à Aboisso

blé.jpeg

PHOTO: Claudus Kouadio

Angénor Youan Bi, cofondateur du Congrès panafricain des jeunes et des patriotes (COJEP), organisation dirigée par Charles Blé Goudé, dont il est un des proches, a été arrêté vendredi à Aboisso et conduit au camp d'Agban, a-t-on appris dimanche auprès de sa famille. Il vivait depuis de nombreux mois dans une quasi-clandestinité de part et d'autre de la frontière ivoiro-ghanéenne, selon ses proches. "Je vis en Afrique', avait-il affirmé à l'occasion d'une interview donnée au quotidien L'Inter, sans autres précisions.

Cette arrestation intervient après celle d'Anselme Séka Yapo, aide de camp de Simone Ehivet Gbagbo. Détenu au secret, il n'est pas en contact avec sa famille et ne bénéficie pas de l'assistance d'un avocat. Son absence non expliquée au tribunal militaire d'Abidjan, où il devait être entendu jeudi dernier, alimente les rumeurs les plus alarmistes à son sujet.

Benjamin Silué, avec Alerte Info

Par La rédaction de Le Nouveau Courrier le 06/11/11 à 10:59