topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

24 février 2014

[ La pègre du web africain rassemblée par les sieurs Théophile Kouamouo, Toussaint Alain, Claudus Kouadio, Docteur Doumbia Major selon Franklin Nyamsi ]

Théophile Kouamouo, Toussaint Alain, Claudus Kouadio, Docteur Doumbia Major,   Soro Guillaume Kigbafori, Franklin Nyamsi,

Et revoilà Franklin Nyamsi le Bernard-Henri Lévy des tropiques comme le prénomme le Camarade Soualio Doumbia.
Après l’échec de la bande de "Cyber Arrivistes" de Soro Guillaume Kigbafori qui avait visiblement pour mission de me donner une autre identité factice aux antipodes de la vérité, le chef rebelle devenu un veinard 'Président d'une assemblée Nationale' illégitime à la tête de notre pays morcelé et défiguré vient de missionner son Joker pour 'en finir': Franklin Nyamsi lui même, le grandissime (laissez moi rire) Professeur agrégé de philosophie qui se veut être la graine de l'intelligentsia noir (mulâtre lui convient mieux) par excellence s'attaque à ma minable et insignifiante personne. Çà alors ! Sont ils à ce point aux abois ou avons nous frapper juste et fort exactement là où il fallait au point de détruire tous leurs mensonges jetés aux yeux de l'opinion ?

Dans sa dernière 'tribune internationale' dite "Le complot des extrémistes burkinabè et ivoiriens contre les régimes #Compaoré et #Ouattara", ce nègre de salon écrit: " On a ainsi vu s’agglutiner sur la question burkinabè, sous les ordres de l’élite sanglante du #FPI embusquée au Ghana, toute la pègre du web africain rassemblée par les sieurs Théophile Kouamouo, Toussaint Alain, Claudus Kouadio, Docteur Doumbia Major, et autres amateurs de fables anticolonialistes à deux sous, qui se repaissent pourtant au quotidien des facilités de cet Occident qu’ils chargent allègrement de tous les péchés d’Israël. Tous ces gens ont leurs sites favoris, où roue libre, ils répandent à foison le poison de leurs calomnies sans lendemains qui vaillent, espérant sans cesse attirer dans leur repaire de mensonges et de suffisance labile, les derniers venus dans l’observation de la scène politique ivoiro-burkinabè."
Hors donc le "Flatus vocis" des "crieurs" que nous sommes débouche des consciences à travers le monde au point d’ulcérer le gang Soro Guillaume qui dépêche une plume ensanglantée pour rétablir le désordre ?
Bref... jamais je n'avais répondu même à un tweet de ce 'mange mort' qui pour moi ne méritait pas une once d'attention: mais vu qu'il insiste, je vais m'atteler à répondre à son invitation.

ACTE 2...

théophile kouamouo,toussaint alain,claudus kouadio,docteur doumbia major,soro guillaume kigbafori,fpi franklin nyamsi

Franklin Nyamsi le nouveau #Toutou du #GSK prompte à aboyer à tout-va pour mériter sa pitance. Tout doux minou ! Tu vas te faire broyer médiatiquement avant l'os de ton maitre te jette après ta mission.
Rassure toi, je ne suis pas encore en colère, je ne le serai pas car nul besoin de l’être face à ta petitesse d'esprit malgré les titres pompeux et ronflants dont tu t’affubles pour te donner de la contenance aux yeux des nuls pour qui tu es en mission.
---
Pour donner du tonus et de l'audience à ta logorrhée improductive, tu t’adosses malicieusement à ceux que tu nommes "La pègre du web africain rassemblée par les sieurs Théophile Kouamouo, Toussaint Alain, Claudus Kouadio, Docteur Doumbia Major" (http://bit.ly/1himnZO).
Logiquement cela est la marque la plus évidente de ta faiblesse: carence argumentative donc incapacité de convaincre alors tu paniques, craignant peut être la perte de ton 'emploi'. Cela explique certainement ta croisade contre ceux là qui sans le savoir t'arrachent 'les croquettes' de ton bol.
Prenant ton cas de mercenaire de la plume ensanglantée et de plumitif du ventre pour une généralité, tu écris que nous serions : " [...] sous les ordres de l’élite sanglante du #FPI embusquée au Ghana ".

D'un, le FPI n'a aucune élite embusquée, encore moins sanglante. Je vais m'astreindre à ne pas épiloguer sur la question.
Mais surtout, deusio, je ne saurais être de ton acabit. Je ne suis pas de ce moulage sans âme ni probité aucune. Mon engagement est guidé par des convictions réelles et non monnayables. Mon unique ordonnateur est ma conscience: un terme qui est étranger à ton dictionnaire.
En Côte d'Ivoire personne ne te prend au sérieux, au Burkina Faso tu es devenu pour l'opinion, encore plus détestable que Ouattara, Soro et Blaise Compaoré lui même. " Un terroriste de l'information " disent-ils.

L'amertume causée en toi par cet échec cuisant que tu refuses d'assumer te conduit à rajouter des perles à ton chapelet de fautes graves: tu agresses verbalement ceux qui mettent à nu les desseins inavoués de Soro dont tu es le porte voix, tu vilipendes les démocrates Burkinabè en leur inventant des conspirations qui n'existent que dans les contorsions de ce qui te reste comme esprit.
Tu es simplement ridicule, TAIS TOI ! Ou alors je vais vraiment te répondre si tu y tiens tant .

#Claudus

 

06 juin 2012

Moïse Lida Kouassi arrêté à Lomé (puis extradé vers Abidjan): La chasse à l'homme continue

Sal temps pour les exilés.

Alassane Ouattara, Lomé , Moïse Lida Kouassi, FRCI, Laurent Gbagbo, gendarmerie Togolaise, Toussaint Alain, DST, Claudus Kouadio, le blog de Claudus

Alassane Ouattara à Lomé (Togo), aujourd'hui pour le sommet des Chefs d'Etat de l'UEMOA... 

ET

- Moïse Lida Kouassi l’ancien Ministre de la Défense du Président Laurent Gbagbo en exil à Lomé est arrêté par la gendarmerie Togolaise et remis à des gendarmes FRCI présents en ce moment à Lomé.

Selon Toussaint Alain, "Une source bien informée a confirmé l'arrestation, à Lomé (Togo), de Moïse Lida Kouassi. L'ancien Ministre de la Défense du Président Laurent Gbagbo a été interpellé mercredi matin par une trentaine de gendarmes togolais, visiblement venus exécuter un mandat d'arrêt international émis par le Gouvernement [...] Ouattara. Il a été conduit à la Gendarmerie centrale de Lomé où l'attendaient des... gendarmes ivoiriens du régime de Ouattara, en visite ce jour même chez son homologue togolais. Son ordinateur a été saisi et fouillé. Lida Kouassi, arrêté sans aucun mandat de la justice locale, est actuellement auditionné par les gendarmes venus de Côte d'Ivoire."

         alassane ouattara, HCR, Joseph Koffigoh, lomé,moïse lida kouassi,frci,laurent gbagbo,gendarmerie togolaise,toussaint alain,dst,claudus kouadio,le blog de claudus à 20H43 Gmt

"LOME (TOGO). FIN DE L'AUDITION DU MINISTRE LIDA KOUASSI. L'interrogatoire de Moïse Lida Kouassi par les services secrets ivoiriens et les gendarmes togolais n'a rien donné. L'ancien Ministre de la Défense du Président Gbagbo est actuellement dans les locaux de la Gendarmerie centrale de Lomé où son avocat, Me Joseph Koffigoh, ancien Premier ministre du Togo, s'apprête à faire une déclaration à la presse. Les commanditaires de cette scandaleuse interpellation, Alassane Ouattara et son ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko, sont rentrés bredouilles à Abidjan mercredi soir, emportant l'ordinateur et les trois téléphones portables de Lida Kouassi, réfugié politique connu du HCR." Toussaint Alain

       alassane ouattara, HCR, Joseph Koffigoh, lomé,moïse lida kouassi,frci,laurent gbagbo,gendarmerie togolaise,toussaint alain,dst,claudus kouadio,le blog de claudus à 22H00 Gmt

Le Ministre Moïse Lida Kouassi arrêté à Lomé ce matin vient d'être finalement extradé vers Abidjan.

moïse lida kouassi arrêté à lomé,alassane ouattara,hcr,joseph koffigoh,lomé,moïse lida kouassi,frci,laurent gbagbo,gendarmerie togolaise,toussaint alain,dst,claudus kouadio,le blog de claudus

moïse lida kouassi arrêté à lomé,alassane ouattara,hcr,joseph koffigoh,lomé,moïse lida kouassi,frci,laurent gbagbo,gendarmerie togolaise,toussaint alain,dst,claudus kouadio,le blog de claudus

 alassane ouattara, HCR, Joseph Koffigoh, lomé,moïse lida kouassi,frci,laurent gbagbo,gendarmerie togolaise,toussaint alain,dst,claudus kouadio,le blog de claudus 7 Juin  

tvt, Matieyendou Mompion, moïse lida kouassi arrêté à lomé,alassane ouattara,hcr,joseph koffigoh,lomé,moïse lida kouassi,frci,laurent gbagbo,gendarmerie togolaise,toussaint alain,dst,claudus kouadio,le blog de claudus

LA COMÉDIE CONTINUE...Moïse Lida Kouassi arrêté au Togo, extradé à Abidjan et accusé d'"activités subversives""

M. Moïse Lida Kouassi est accusé de vol en réunion à mains armées, commis avec violence et effraction, détournement de deniers publics, concussion, atteinte à l'économie publique, pillage et complicité desdites infractions commises lors de la crise née des élections présidentielles de novembre 2010 en Côte d'Ivoire. La perquisition effectuée à son domicile a permis la saisie de certains documents révélant l'existence d'activités subversives tendant à la déstabilisation du régime en place en Côte d'Ivoire" 

(Colonel Matieyendou Mompion, Directeur de la Police Togolaise, dans un Communiqué lu à la Télévision Nationale Togolaise)

tvt, Matieyendou Mompion, moïse lida kouassi arrêté à lomé,alassane ouattara,hcr,joseph koffigoh,lomé,moïse lida kouassi,frci,laurent gbagbo,gendarmerie togolaise,toussaint alain,dst,claudus kouadio,le blog de claudus

PATRIOTES IVOIRIENS, suite à l'arrestation de Ministre Lida au Togo puis son extradition vers à Abidjan, continuons de manifester notre légitime indignation: toutefois sachons raison garder... et dans nos propos et actions, faisons la part des choses en évitant tout amalgames malencontreux ENTRE l'action des "Autorités Togolaises" et le "Peuple Togolais" qui LUI MÊME n'est pas en phase avec le pouvoir FAURE. 

#Ovajab 

26 août 2011

IL FAUT BLANCHIR LE 'PV' D'Aly Coulibaly. Sarkozy et Ouattara au secours de l'Ambassadeur ?

aly-coulibaly.jpg
Dans l'Affaire "Aly Coulibaly et Une Mineure de 17 ans"... le journal l'Inter se rétracte et accuse le site web ivoirebusiness.net de l'avoir induit en erreur.
Dans sa puration de ce Vendredi 26 Aout 2011, le journal l'Inter fait ce méa culpa approximatif:

POLITIQUE

Mille excuses !!!!
Publié le vendredi 26 aout 2011   |  L'Inter
Avec le concept de journaliste citoyen qui permet à tout citoyen de s'ériger en journaliste, Internet est devenu un véritable casse-tête pour le journaliste professionnel. Dans notre parution d'hier, nous avons relayé une information parue sur un site Internet ivoirien basé en France, sans que cet article ait été recoupé avec tout le professionnalisme possible.
A la vérité, jamais le départ de SE Aly Coulibaly n'a été à l'ordre du jour.
Et jamais, ce collaborateur proche du président Ouattara n'a trempé dans une sordide histoire de mœurs en France, tel que ce site l'a fait croire. Pour notre part, des mesures disciplinaires appropriées ont été prises contre le journaliste concerné, et au nom du journal «L'inter», qui œuvre au quotidien pour se tailler une cote de crédibilité dans le paysage médiatique ivoirien. C'est pourquoi, en toute humilité, la direction de ''L'inter'' se confond entièrement en excuses et présente ses sincères regrets à SE Aly Coulibaly pour tous les désagréments que cet article a pu lui causer hier, lui et sa famille. A commencer par sa famille biologique, notamment ses enfants qui nous ont joint pour marquer leur indignation à ce qu'ils considèrent comme une infamie pour leur père, ensuite à sa famille politique du RDR et du RHDP, qui ne peuvent être épargnés par les effets d'un tel incident. A la grande famille des diplomates à laquelle ils appartient, qui hier encore s'interrogeait sur ce qui s'était passé, toutes nos excuses. Enfin, à la communauté Djimini de Dabakala, qui aussitôt s'est sentie interpellée et nous a joint pour comprendre, la rédaction de ''L'inter'' se plie en excuses. La publication de l'information a une exigence de qualité. C'est vers quoi nous tendons chaque jour à ''L'inter''. Mille excuses à tous nos lecteurs.

JMK AHOUSSOU
Directeur de la Publication

En somme, les journalistes DITS Professionnelles qui accusent ceux qu'ils appelent "journalistes citoyens" n'auraient aucune "source sur place DANS la capitale française, qui semble bien introduite DANS la chancellerie" et qui les auraient "joint il y a quelques jours pour donner l’information.
Je trouve cela limite surtout venant de "L'Inter un quotidien Ivoirien toujours apprécié pour sa neutralité politique" comme je le soulignait avec soin. L'Inter serait il en train de se retracter face au Regime en place qui "emprisonne" les journalistes qui font BIEN leur travail ?

J'y mettais un point d'honneur dans ma premiere publication en soulignant que le 17 août, à 16:04 lorsque Toussaint Alain publiait son info voulu flou, il ne donnait pas plus de précision sur le sujet encore moins sur l'identité du mis en cause. Pudeur et prudence oblige, on n'osa pas en rajouter nous autres bloggeurs et journalistes citoyen. Surtout au vu de la délicatesse du sujet, L'Inter aurait commis cette erreur que meme les amateurs n'ont pas commis ?

Permettez moi d'en douter, de ne pas y croire finalement, et d'être certains que LE JOURNALISME D'INVESTIGATION EST MORT EN COTE D'IVOIRE.

25 août 2011

Une adolescente de 17 ans fait ejecter Aly Coulibaly de l'ambassade de Côte d'Ivoire en France

Le 17 août, 16:04 Toussaint Alain publiait:

"SEXE & POLITIQUE. Que faisait un Ambassadeur de Ouattara en garde à vue dans un commissariat du 16ème arrondissement de Paris où il a été auditionné pendant plus de trois heures d'horloge le week-end dernier pour une affaire de mœurs impliquant une mineure de 17 ans ? La morale commande que ce diplomate soit débarqué et rappelé au pays immédiatement."

Toussaint Alain ne donnais pas plus de précision sur le sujet encore moins sur l'identité du mis en cause. Pudeur et prudence oblige, on n'osa pas en rajouter.

Cependant "L'Inter" un quotidien Ivoirien toujours apprécié pour sa neutralité politique nous apprend sur un ton quasi officiel que "L’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, S.E. Aly Coulibaly, pourrait quitter ses fonctions à Paris pour d’autres fonctions. C’est l’information qui circule depuis quelques jours au 102 rue Raymond Poincaré, Paris 16ème. Une source sur place DANS la capitale française, qui semble bien introduite DANS la chancellerie, nous a joint il y a quelques jours pour donner l’information."

On peut conclure sans grand risque que ce qui était de l'ordre de la rumeur, s'est rapidement avéré comme une vilaine réalité qui ne ferra que salir encore plus la Côte d'Ivoire.
Il est clair que cette affaire finira par être étouffée à coups de millions du contribuable Ivoirien sur le compte bancaire de l'adolescente dont a certainement abusée Aly Coulibaly: sinon comment expliquer qu'il soit ainsi éjecté de ce bureau dans le quel il a fini par s’asseoir après avoir vandalisé les grilles et les portes de notre ambassade pour y avoir accès suite au coup d'état électorale de Décembre 2011 ?

.................................................................
MISE A JOUR: 26 Aout 2011 à 01h04 Gmt
Dans l'Affaire "Aly Coulibaly et Une Mineure de 17 ans"... le journal l'Inter se rétracte et accuse le site web ivoirebusiness.net de l'avoir induit en erreur.
Dans sa puration de ce Vendredi 26 Aout 2011, le journal l'Inter fait ce méa culpa approximatif:

POLITIQUE

Encadré : Mille excuses !!!!
Publié le vendredi 26 aout 2011   |  L'Inter
Avec le concept de journaliste citoyen qui permet à tout citoyen de s'ériger en journaliste, Internet est devenu un véritable casse-tête pour le journaliste professionnel. Dans notre parution d'hier, nous avons relayé une information parue sur un site Internet ivoirien basé en France, sans que cet article ait été recoupé avec tout le professionnalisme possible.
A la vérité, jamais le départ de SE Aly Coulibaly n'a été à l'ordre du jour. Et jamais, ce collaborateur proche du président Ouattara n'a trempé dans une sordide histoire de mœurs en France, tel que ce site l'a fait croire. Pour notre part, des mesures disciplinaires appropriées ont été prises contre le journaliste concerné, et au nom du journal «L'inter», qui œuvre au quotidien pour se tailler une cote de crédibilité dans le paysage médiatique ivoirien. C'est pourquoi, en toute humilité, la direction de ''L'inter'' se confond entièrement en excuses et présente ses sincères regrets à SE Aly Coulibaly pour tous les désagréments que cet article a pu lui causer hier, lui et sa famille. A commencer par sa famille biologique, notamment ses enfants qui nous ont joint pour marquer leur indignation à ce qu'ils considèrent comme une infamie pour leur père, ensuite à sa famille politique du RDR et du RHDP, qui ne peuvent être épargnés par les effets d'un tel incident. A la grande famille des diplomates à laquelle ils appartient, qui hier encore s'interrogeait sur ce qui s'était passé, toutes nos excuses. Enfin, à la communauté Djimini de Dabakala, qui aussitôt s'est sentie interpellée et nous a joint pour comprendre, la rédaction de ''L'inter'' se plie en excuses. La publication de l'information a une exigence de qualité. C'est vers quoi nous tendons chaque jour à ''L'inter''. Mille excuses à tous nos lecteurs.

JMK AHOUSSOU
Directeur de la Publication

En somme, les journalistes DITS Professionnelles qui accusent ceux qu'ils appelent "journalistes citoyens" n'auraient aucune "source sur place DANS la capitale française, qui semble bien introduite DANS la chancellerie" et qui les auraient "joint il y a quelques jours pour donner l’information.
Je trouve cela limite surtout venant de "L'Inter un quotidien Ivoirien toujours apprécié pour sa neutralité politique" comme je le soulignait avec soin. L'Inter serait il en train de se retracter face au Regime en place qui "emprisonne" les journalistes qui font BIEN leur travail ?

J'y mettais un point d'honneur dans ma premiere publication en soulignant que le 17 août, à 16:04 lorsque Toussaint Alain publiait son info voulu flou, il ne donnait pas plus de précision sur le sujet encore moins sur l'identité du mis en cause. Pudeur et prudence oblige, on n'osa pas en rajouter nous autres bloggeurs et journalistes citoyen. Surtout au vu de la délicatesse du sujet, L'Inter aurait commis cette erreur que meme les amateurs n'ont pas commis ?

Permettez moi d'en douter, de ne pas y croire finalement, et d'être certains que LE JOURNALISME D'INVESTIGATION EST MORT EN COTE D'IVOIRE.

16 mars 2011

FACEBOOK DANS LE PAYSAGE POLITIQUE IVOIRIEN: Les "facebookers pour Gbagbo" connus et reconnus par la Presse...

tractations2.jpg

L’Intelligent d’Abidjan N°2220 du Mercredi 16 Mars 2011

[…]
LE COMPTE D’ALCIDE DJEDJE PIRATE SUR FACEBOOK
Selon les
FACEBOOKERS POUR GBAGBO le compte du ministre des Affaires étrangères du gouvernement Ake M’Gbo a été piraté par des individus qui y mettent des messages pro-Ouattara.
[…]

FACEBOOK DE PLUS EN PLUS PRESENT DANS LES INFOS SUR LA CRISE
Les facebookers sont de plus en plus présents et actifs dans la crise postélectorale. Dès Samedi vers minuit, des facebookers ont annoncé le retour du Président1 Ouattara au Golf après avoir signalé des mouvements de la Licorne vers l’aéroport. Concernant ce qui se passe sur le terrain ils donnent des infos en temps sur les FDS et le commando invisible. Du coté de la Lmp Abel Naki et Claudius Kouadio (Président Claudus Kouadio) qui étaient les pionniers ne sont plus seuls.
[…]

1 : Président du RDR (Rassemblement des Républicains)

Source: connectionivoirienne.net

Le Nouveau Réveil quotidien RDR+PDCI: Presse minable !

alcide2.jpg

Le journalisme Professionnel selon le quotidien RDR+PDCI : le Nouveau Réveil. « RAMASSER » des rumeurs et autres inepties sur internet. Puis les publier sur et dans le torchon… sans vérification aucune bien entendu.

Ce lundi 14 Mars 2010 à 7h 50, il est publié sur UN profil facebook portant le nom de Alcide Djédjé qui n’est autre que le Ministre des Affaires étrangères de la République de Côte d'Ivoire, un message improbable qui a automatiquement attiré l’attention de plus d’un : « Pourquoi tant de défection dans nos rangs? Il faudra se poser des vraies questions en vue de mieux mener cette ultime bataille. Nous entamons une semaine décisive pour la suite du combat. Excellente semaine à tous les fiers ivoiriens »

alcide1.jpg
Il n’en fallait pas plus pour alerter Mr Toussaint Alain (Conseiller en Communication du Président Laurent Gbagbo) qui après vérification, publia ce message qui fut transmis à tous les réseaux sur facebook, dont celui des FACEBOOKERS POUR GBAGBO

Message envoyé le 15 mars, 16:45:

« URGENT. Le compte Facebook du Ministre Alcide Djédjé a été piraté par les hackers du chef rebelle Alassane Ouattara. Notre chef de la diplomatie est victime d'un piratage. Je demande à nos "1 101 Amis communs" de retirer immédiatement "Alcide Djédjé" de leurs listes d'Amis ... et de le bloquer. Des dispositions sont en cours pour sécuriser le nouveau profil du Ministre des Affaires étrangères de la Côte d'Ivoire. »

Alors on ne peut qu’être stupéfait de lire ce matin à la une et en page 8 du quotidien le Nouveau Réveil : Alcide Djédjé (Pro Gbagbo) « Pourquoi tant de défections dans nos rangs ? » en notant comme source, cette info lancée par un faux profil facebook.

Le plus intéressant, c’est la correction apportée au texte de départ publié sur facebook : Pourquoi tant de défections dans nos rangs… Avant d’ajouter le «s » à défection, le journaliste aurait dû comprendre que le Ministre Alcide Djédjé ne commettrait pas une faute si flagrante: ou alors c’est juste un choix délibéré de tromper ses lecteurs et leur donner l’illusion d’une confusion au niveau du gouvernement de la République de Côte d’Ivoire.

Presse minable ! comme le dirait l’autre.